LE BLOG A 9 ANS AUJOURD’HUI…

Posté le Vendredi 14 décembre 2018

LE BLOG A 9 ANS AUJOURD'HUI... dans Blog 18121407553015263616036499

14 décembre 2009, 14 décembre 2018… neuf ans déjà qu’existent Les Échos d’Altaïr… Ai-je vu le temps passer ? Non, bien sûr. Mais plutôt que de choisir le « mode lamentation » (je l’ai déjà fait ici), optons aujourd’hui pour le « mode satisfaction ». Respirons et sourions, oui, le soleil d’Altaïr brille encore et n’est pas prêt de s’éteindre, quoi qu’on en dise…

Satisfait de poursuivre aujourd’hui encore ce long périple à travers les contrées connues et inconnues de l’Imaginaire en votre compagnie. Même si quelques nuages assombrissent parfois leur ciel, même si la motivation ou l’inspiration leur font souvent défaut, ou même si le rythme s’avère désormais moins soutenu, les échos d’Altaïr IV résonnent encore dans un petit coin de l’univers contre vents et marées solaires !

Satisfait de publier depuis des années les articles de notre cinéphile averti, Trapard, fidèle entre tous, d’avoir pu enrichir le blog des précieuses fiches du Whovian’s Who de Carine, de pouvoir bénéficier des avis littéraires de nos lecteurs passionnés que sont Antipathes et Marie-Laure et de donner la parole ici à ceux qui l’acceptent généreusement.

Satisfait d’avoir effacé le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV pour repartir sur de nouvelles bases avec un nouveau, Le Groupe d’Altaïr IV, bien plus reposant…

Satisfait de voir combien la page Facebook des Échos d’Altaïr est dorénavant suivie et combien sont ceux qui nous lisent encore sur ce blog alors que notre cadence n’est plus ce qu’elle était.

Alors on se retrouve prochainement ici-même, sur Altaïr IV, si vous le voulez bien. Merci à vous, et en route pour les 10 ans…

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

18031309271915263615610534 dans Blog

morbius @ 17:59
Enregistré dans Blog
BANDE-ANNONCE : GODZILLA, KING OF THE MONSTERS

Posté le Mercredi 12 décembre 2018

Vous l’avez loupée ? C’est l’occasion de la découvrir les yeux écarquillés, la bouche ouverte et la bave dégoulinante, oui, la toute dernière bande-annonce sacrément impressionnante de GODZILLA, KING OF THE MONSTERS !

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 18:38
Enregistré dans Cinéma, Science-fiction
MONSTRES SACRÉS : LES RONGEURS DE L’APOCALYPSE

Posté le Mercredi 12 décembre 2018

MONSTRES SACRÉS : LES RONGEURS DE L'APOCALYPSE dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

18121208231315263616034127 dans Monstres sacrés

LES RONGEURS DE L’APOCALYPSE

Un lapin c’est mignon, et lorsqu’il est propre il a le pelage soyeux et les gosses aiment jouer avec. Mais quand ils sont des milliers et qu’ils deviennent le fléau des fermiers, là ils sont beaucoup moins mignons. Mais si en plus ils deviennent énormes et mettent en charpie tout être humain ou animal qui passent à leur portée, là ça devient l’apocalypse !

L’intrigue : À la suite d’une prolifération nuisible de lapins, des scientifiques mettent au point une hormone censée refréner leurs pulsions sexuelles, ce qui a pour conséquence inattendue d’accroître leur agressivité et leur poids. Ces derniers atteignent rapidement les 80 kilos et deviennent de terribles prédateurs…

18121208231315263616034126 dans Science-fiction

Le titre français du film de William F. Claxton (LES RONGEURS DE L’APOCALYPSE) et son titre original (THE NIGHT OF THE LEPUS) n’aident vraiment pas à la crédibilité du sujet, certains le hissant même au rang de nanar. Personnellement je trouve ça assez injuste puisque le film est passionnant et les acteurs sont très bons (Stuart Whitman, Janet Leigh, Rory Calhoun, et même le DeForest Kelley de la série STAR TREK). Les scènes d’attaques sont considérées comme ratées du fait de l’utilisation du ralenti qui était pourtant très fréquent dans le cinéma du début des années 70 (voir la saga des templiers d’Amando de Ossorio et certains films de Paul Naschy). Mais ce procédé étant passé de mode depuis longtemps, on a assez tendance à le décontextualiser pour le dénigrer.

Passée cette remarque, le point fort des RONGEURS DE L’APOCALYPSE (1972) c’est sa partie proche du documentaire et l’alerte consciente, en ces débuts des années 70, de l’impossibilité d’éradiquer une race animale sans chambouler tout l’ordre naturel. Le scientifique joué par Stuart Whitman développe même des stratégies de substitution pour éviter l’utilisation de produits chimiques ou l’éradication totale. Mais nos lapinous ne l’endenteront pas de cette oreille…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 18:29
Enregistré dans Cinéma bis, Monstres sacrés, Science-fiction, Trapard
DRIVE-IN : L’INVASION MARTIENNE

Posté le Samedi 8 décembre 2018

DRIVE-IN : L'INVASION MARTIENNE dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18120807072315263616028791 dans Drive-in

L’INVASION MARTIENNE (Teenagers from Outer Space)
Année : 1959
Réalisateur : Tom Graeff
Scénario : Tom Graeff
Production : Tom Graeff (Tom Graeff Productions)
Musique : Tom Graeff (oui, oui, toujours lui)
Pays : Tom Gra… ah non, là c’est États-Unis
Durée : 85 min
Interprètes : Tom Graeff (ah oui, quand même !), David Love, Dawn Bender, Bryan Grant, Harvey B. Dunn,..

18120807101515263616028794 dans Fifties SF

Voilà bien un nanar que j’ai mis des années à regarder en entier à cause de son ambiance prout prout et très teenagers. Mais c’est par les doublages français du DVD de Bach Films que j’ai franchi l’infranchissable et que j’ai adoré le film et ses incohérences volontaires.

L’intrigue : Une mission extraterrestre atterrit sur terre, à la recherche de pâturages éloignés pour élever les Gargons, les gigantesques et dangereuses créatures dont leur planète se nourrit. Derek, un jeune membre de l’équipage, découvre un médaillon portant des inscriptions près des ossements d’un chien désintégré par Thor, un de ses compagnons. Convaincu de la présence de vie intelligente sur terre, il s’oppose violemment au capitaine de l’expédition qui souhaite poursuivre ses investigations. Derek est maîtrisé puis s’enfuit. L’adresse sur le médaillon du chien va le conduire chez une jeune fille, Betty Morgan….

18120807101515263616028795 dans Science-fiction

L’INVASION MARTIENNE, un titre français peu connu qui cache un titre rendu culte par Jean-Pierre Putters (TEENAGERS FROM OUTER-SPACE) recèle plus d’une référence cinématographique. En tout cas, ce teen-movie m’a propulsé dans les années 80 pour plusieurs raisons. Déjà, les extraterrestres du film portent des uniformes identiques à ceux qu’arboreront les envahisseurs de la série V en 1983. Ensuite, la longue traque de Derek par l’impassible et sanguinaire Thor fait immanquablement penser à celle du T-800 dans le TERMINATOR de James Cameron, Thor se faisant même extraire du bras une balle de revolver sans aucune anesthésie. Plusieurs détails rappellent le scénario de RETOUR VERS LE FUTUR, comme lorsque le naïf Derek s’installe dans sa famille de Terriens ou lorsqu’il utilise l’électricité de la ville pour augmenter la puissance de son désintégrateur. Et enfin, toute l’ambiance dramatique de L’INVASION MARTIENNE en continuelle quête de sérieux rappelle évidemment des parodies faussement sérieuses comme  L’HOMME HOMARD VENU DE MARS (1989). D’ailleurs oserais-je vous dire (ou vous rappeler, si vous connaissez déjà le film) à quel crustacés font référence les Gargons, généralement entre-aperçus en ombres chinoises ?

Résultat de recherche d'images pour "teenagers from outer space gif"

Et personnellement, j’ai eu un coup de cœur pour le style kitchounet de l’actrice Dawn Bender qui a fêté ses 83 ans en 2018. Dans L’INVASION MARTIENNE, elle est comme une hybridation parfaite entre l’actrice française Judith Henry dans LA DISCRÈTE (1990) et l’Américaine Maria de Medeiros dans PULP FICTION (1994).

Le clap de fin étant sûrement le meilleur moment de ce film destiné à un public adolescent en pleine période de post-Maccarthysme. Je vous en laisse juges.

- Le fils : Je suis désolé père, je me suis comporté comme un idiot et j’accepte mon châtiment.

- Le père : Je te pardonne, tu as corrigé tes erreurs. C’est la lecture de ce Livre qui t’a corrompu. Tu as perdu tes repères mais par bonheur c’est fini.

- Le fils : Je ne suis pas le seul à avoir lu ce livre, père.

- Le père : Oui, je suis au courant. D’ailleurs tu m’aideras à traquer les lecteurs potentiels de ce brûlot.

- Le fils : D’accord, père.

- Trapard -

LE FILM COMPLET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants / The Snow Creature & Snowman / Indestructible Man / Monstres invisibles / Caltiki, le Monstre Immortel / Le Dernier Rivage / Le Monstre des Abîmes

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 17:16
Enregistré dans Cinéma bis, Drive-in, Fifties SF, Science-fiction, Trapard
UTOPIC FASHION : LES SAUTERELLES MOTARDES

Posté le Jeudi 6 décembre 2018

UTOPIC FASHION : LES SAUTERELLES MOTARDES dans Science-fiction 13061310015515263611288448

Et si on s’attardait parfois sur les vêtements à travers les films et les séries de science-fiction ? Et si on explorait les tendances ou les fantasmes exprimés à travers les designs les plus fous, les plus kitchs ou les plus provocants de la SF, mais aussi à travers les plus austères, les plus sérieux ou les plus envisageables dans un avenir plus ou moins éloigné ? Place à Utopic Fashion !

18120609195715263616026060 dans Trapard

Malgré leurs looks insectoïdes, les deux Kamen Riders sont en fait des semi-cyborgs combattant une organisation criminelle qui dirige une armée d’insectes mutants.

« L’histoire se déroule dans un monde corrompu par Shocker, une mystérieuse organisation criminelle. Afin de concrétiser ses plans de conquête du monde, Shocker recrute ses agents en kidnappant des humains afin de les transformer en cyborgs mutants puis en effaçant leur mémoire. Cependant, une victime du nom de Takeshi Hongo s’échappe avant la dernière phase de lavage de cerveau. Avec son esprit et son sens moral restés intacts, Hongo combat les agents de Shocker sous l’identité de Kamen Rider 1, un super héros au costume inspiré d’une sauterelle. Une autre victime de Shocker, Hayato Ichimonji, photographe indépendant, a aussi subi la transformation en cyborg, mais est sauvé par Kamen Rider 1 avant que sa mémoire soit effacée, et il devient Kamen Rider 2. »

Les Kamen Riders se déplacent à moto et se transforment avant chaque combat pour arborer leurs uniformes de sauterelles dont seules leurs écharpes rouges de motards subsistent de leurs identités réelles. Ils affrontent des criminels affublés de costumes de squelettes, ainsi que des insectes mutants, jusqu’à des créatures de plus en plus impressionnantes.

Les effets spéciaux et les combats rappellent ceux de la série SPECTREMAN diffusée la même année, mais aussi ceux de X-OR et BIOMAN.

Inédite en France, la série KAMEN RIDER a connu plusieurs adaptations en long-métrages destinées au cinéma, dont le dernier date de 2011, année du quarantième anniversaire de la série.

Néanmoins, un remontage taïwanais avec des scènes ajoutées a été distribué en France en VHS sous le titre SUPER RIDERS ou LES FANTASTIQUES SUPERMEN, dont voici un résumé :

Une organisation criminelle, Les Disciples de Satan, enlève Wang-Kong, brillant étudiant en biologie. Plusieurs savants ont été ainsi réduits à l’esclavage et changés en créatures diaboliques. Grâce à un professeur, Wang-Kong devient un superman au service du bien…

Accrochez-vous, parce que ce montage que je vous partage ICI n’a ni queue ni tête (« C’est pas grave, c’est pour la Télévision Française » auraient dit Les Inconnus pour nous faire rigoler jaune). Nos sauterelles héroïques s’y font appeler Superman Numéro 1 et Superman Numéro 2.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Utopic Fashion :

Les femmes de la Lune / Stella et son bikini spatial / Glamour Altaïra / Le futur sera à poils / Tenue des sables / Le X sera soft ! / Cuir moulant et satin kitsch /Paillettes cosmiques / Walkyrie spatiale / Les bouclettes de Zarth Arn / Ah la la, l’alu ! / Conquérantes de l’Univers / Logiquement vulcain / Les couleurs de l’espace / Blouson spatial anti-vampire / L’avenir des pyjamas du futur / Tenue décontractée pour la Lune / Uniformes galactiques / Les coquets de la haute technologie spatiale / Des tenues sobres pour l’Orion / Un XXIIIe siècle plutôt sexy / Clodettes intergalactiques / Bleu de travail spatial / À la mode de Terra / La classe en toutes circonstances / La fleur de l’espace / Agents spatio-temporels / Du mauve pour la Résistance 

18031309271915263615610534 dans Utopic fashion

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 19:19
Enregistré dans Science-fiction, Trapard, Utopic fashion
MONSTRES SACRÉS : LADY FRANKENSTEIN

Posté le Mardi 4 décembre 2018

MONSTRES SACRÉS : LADY FRANKENSTEIN dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

18120408051715263616023537 dans Fantastique

LADY FRANKENSTEIN 

Lady Frankenstein est la fille du comte Frankenstein dans un film autant obscur que très connu et très bien distribué : LADY FRANKENSTEIN, CETTE OBSÉDÉE SEXUELLE (1971) de Mel Welles. Je le considère comme étant obscur, d’abord parce qu’on ne sait pas vraiment qui a réalisé le film, Mel Welles étant un prête-nom. Ensuite, parce que bien que facile à trouver, les copies visibles du film sont généralement très abîmées. Et si l’on ajoute à cela que LADY FRANKENSTEIN est un film gothique tardif et sans budget, surfant sur la mode de la « Sexploitation » sans être explicitement érotique, mais pour explorer un thème généralement beaucoup plus suggéré dans les années 60 : la nécrophilie. Au final, cela donne une pépite du Cinéma Bis, autant bâclée que culte.

L’intrigue : Le Comte Frankenstein est tué par sa créature. Sa fille reprend à son compte les expériences de son père et tombe amoureuse d’une créature réussie mais particulièrement sanguinaire…

18120408064115263616023538 dans Monstres sacrés

Lady Frankenstein c’est surtout la superbe Rosalba Neri, comédienne d’un nombre incroyable de péplums, de western spaghetti, de gialli et de comédies érotiques à l’italienne, et qui devint presque une sous-Barbara Steele dans un cinéma gothique déjà passé de mode. Elle avait un jeu d’actrice nettement moins prononcé que celui de Barbara Steele, mais sa beauté pulpeuse et sa forte présence la rendent captivante dans certains films dont je citerai surtout LA CLINIQUE SANGLANTE (1971), À LA RECHERCHE DU PLAISIR (1972) et LES VIERGES DE LA PLEINE LUNE (1973).

Dans LADY FRANKENSTEIN, CETTE OBSÉDÉE SEXUELLE, un film qui porte bien son titre, notre Lady est autant obsessionnelle que manipulatrice, allant jusqu’à choisir de leurs vivants, l’intelligence et le physique de ceux qui deviendront « sa » créature. Le dernier plan du film ne laissant aucune ambiguïté quant à la déviance assumée de notre héroïne.

18120408090215263616023539 dans Trapard

On retrouvera par la suite assez régulièrement cet érotisme mâtiné de nécrophilie ou d’inceste dans le cinéma gothique fauché du début des années 70 : LES ORGIES DE FRANKENSTEIN, LES EXPÉRIENCES ÉROTIQUES DE FRANKENSTEIN, CHAIR POUR FRANKENSTEIN, LE CHÂTEAU DE FRANKENSTEIN, LA MORT A SOURI À L’ASSASSIN, LE AMANTI DEL MOSTRO et LA MANO CHE NUTRE LA MORTE (et même EMBRYO en 1976)… jusqu’à FRANKENSTEIN JUNIOR (1974) dont l’idée de nécrophilie s’estompe carrément derrière des gags hilarants, et jusqu’au cinéma gore. Et aussi jusqu’à la BD érotique italienne des années 80 comme NÉCRON de Magnus, dont la scientifique Freida Boher est comme l’alter-égo moderne de Lady Frankenstein : La doctoresse Freida Boher est une célèbre biologiste dotée d’un visage peu avenant mais d’un corps parfait. Authentique génie du mal, elle met ses connaissances au service de sa sexualité de nécrophile en fabriquant une créature à l’aide de morceaux de cadavres. Cette créature, baptisée Nécron, est dotée d’un corps musculeux, d’une tête de cadavre et d’un sexe énorme. Animée par un instinct primitif qui la pousse vers le cannibalisme, elle est aussi pourvue d’un solide appétit sexuel au grand plaisir de sa maîtresse…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 18:11
Enregistré dans Cinéma bis, Fantastique, Monstres sacrés, Trapard
MAGAZINES : PARUTIONS ANCIENNES ET PROCHAINES

Posté le Dimanche 2 décembre 2018

MAGAZINES : PARUTIONS ANCIENNES ET PROCHAINES dans Magazine 18120208503515263616021095

18120208502715263616021093 dans Magazine

18120208503015263616021094

18120208502715263616021092

morbius @ 18:51
Enregistré dans Magazine
DRIVE-IN : LE MONSTRE DES ABÎMES (1958)

Posté le Samedi 1 décembre 2018

DRIVE-IN : LE MONSTRE DES ABÎMES (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18120107030915263616019799 dans Drive-in

LE MONSTRE DES ABÎMES (Monster on the Campus)
Année : 1958
Réalisateur : Jack Arnold
Scénario : David Duncan
Production : Joseph Gershenson (Universal International)
Musique : 
Pays : États-Unis
Durée : 77 min
Interprètes : Arthur Franz, Joanna Cook Moore, Nancy Walters, Troy Donohue…

18120107064115263616019802 dans Fifties SF

LE MONSTRE DES ABÎMES (ou LE MONSTRE DE L’ABÎME) est sûrement l’un des films de Jack Arnold les moins cités lorsqu’on met la carrière du réalisateur en avant. En effet, le film fut vendu comme un produit de drive-in par la Universal avec ce titre original bien ciblé : MONSTER ON THE CAMPUS.

L’intrigue : La terreur balaye le campus d’un collège après la découverte d’un poisson préhistorique qui transforme les animaux et les humains qui entrent en contact avec lui en monstres assoiffés de sang…

18120107064115263616019801 dans Science-fiction

Le scénario scientifiquement très peu crédible place aisément MONSTER ON THE CAMPUS au rang de nanar, ce qui est bien dommage au vu de la qualité de la réalisation de Jack Arnold comme toujours. Les effets spéciaux et les scènes d’angoisse sont particulièrement réussis et l’ensemble remplit pleinement son contrat de divertissement horrifique pour drive-in. Derrière le postulat d’infection préhistorique (???) à partir du sang d’un cœlacanthe fossilisé, il y a tout de même matière à rigoler, même s’il y a quelques très bonnes idées qui modernisent autant les thèmes du vampire et du loup-garou au cinéma, lorsque par exemple le héros se transforme de manière cyclique ou lorsqu’un moustique se met à véhiculer du sang contaminé. Et c’est évidemment du côté de cette modernité que LE MONSTRE DES ABÎMES se situe, faisant suite au vampirisme moderne de  THE VAMPIRE (1957) et au lycanthrope chimiquement modifié de  THE WEREWOLF (1956).

Résultat de recherche d'images pour "monster on the campus 1958 gif"

Mais comme l’écrivaient déjà Dave Altou et S.B. sur ce blog, selon Jack Arnold « le scénario manquait d’épaisseur, mais le manque de temps souvent caractéristique de ce genre de petite production empêcha toute révision ».

- Trapard -

BANDE-ANNONCE :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants / The Snow Creature & Snowman / Indestructible Man / Monstres invisibles / Caltiki, le Monstre Immortel / Le Dernier Rivage

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 17:17
Enregistré dans Cinéma bis, Drive-in, Fifties SF, Science-fiction, Trapard
LA NUIT DES MALÉFICES (1971)

Posté le Vendredi 30 novembre 2018

LA NUIT DES MALÉFICES (1971) dans Cinéma bis 18113007252415263616018297

LA NUIT DES MALÉFICES (1971)

LA NUIT DES MALÉFICES (The Blood on Satan’s Claw, un titre original qui est nettement plus imagé) est un petit classique de la sorcellerie produit par la Tigon (alors concurrente de la Hammer Films). Le contexte de l’Inquisition moyenâgeuse situe le film de dans la lignée des films de torture comme LE GRAND INQUISITEUR (1968), LA MARQUE DU DIABLE (1970), LE TRÔNE DE FEU (1970, The Bloody Judge) ou encore LES CROCS DE SATAN (1971, Cry of the Banshee). Mais l’intrigue est beaucoup plus centrée sur cette petite communauté villageoise peu à peu infestée par la marque du démon

18113007265115263616018298 dans FantastiqueL’intrigue : Angleterre, XVIIIème siècle. Dans un petit village, un jeune homme affirme avoir vu le Diable. Le juge du comté n’y prête pas attention. Soudain, des événements anormaux se déroulent : les villageois sombrent dans la folie, et des jeunes femmes se voient affligées de marques sur le corps. C’est alors qu’un groupe mené par la jolie Angel Blake pratique d’étranges cérémonies funèbres…

Anticipant de deux ans le chef-d’œuvre THE WICKER MAN (LE DIEU D’OSIER en Français), LA NUIT DES MALÉFICES développe surtout la montée du satanisme de la manière d’une épidémie qui s’en prend d’abord aux enfants et aux adolescents du village. Le film prend d’ailleurs vite des faux airs des RÉVOLTÉS DE L’AN 2000 (1976, ¿Quién puede matar a un niño?) ou de CHILDREN OF THE CORN lorsqu’une ségrégation se créé entre les enfants et les adultes du village. Et cette innocence bafouée donne alors lieue à quelques scènes surprenantes de manipulation ou de sadisme comme lorsque la virginale Angel Blake séduit physiquement le prêtre de la paroisse. Le village se retrouve alors petit à petit décentralisé vers un lieu-dit où se réunissent les enfants pour des messes de sabbat noir autant bucoliques que meurtrières.

Malgré son côté daté et son intrigue lente et sinueuse, LA NUIT DES MALÉFICES (disponible ICI en V.O.) est, à mon goût, l’un des meilleurs films du genre, et souvent imité.

- Trapard -

morbius @ 17:26
Enregistré dans Cinéma bis, Fantastique, Trapard
LA DESTINÉE, LA MORT ET MOI…

Posté le Mercredi 28 novembre 2018

LA DESTINÉE, LA MORT ET MOI... dans Fantastique 14072703494415263612413227

18112805452615263616015385 dans Littérature

Tombée par hasard sur ce bouquin, j ai eu un coup de cœur pour le titre. La quatrième de couverture m’a confirmé que j allais passer un bon moment et ce fut le cas. 

Le narrateur, c’est Sergio. Sergio est à vue d’œil un gars comme un autre, il traîne dans les centres commerciaux, il boit des coups (souvent) avec ses copains, il fume (parfois) des substances illicites, il a un chouette appart où il vit seul et il est complètement désabusé par son boulot, faut dire que s’occuper de 83% d’humains qui ratent toujours tout ce n’est pas très valorisant. Ah, je ne vous l’ai pas dit ? Sergio est un pseudo, son véritable nom c’est Sort. Eh oui, Sergio Fatum est le Sort, celui qui s’acharne sur nous dès qu’on traverse une mauvaise passe, celui qu’on nous jette quand quelqu’un nous fait les « cornes » (vous savez, avec les mains), ou plutôt c’est celui qui est là quand on prend une très mauvaise décision, qui change en pire la voie qu il avait tracé pour nous. Ce n’est pas de sa faute, c’est son boulot et il en a marre de voir ses humains toujours prendre les mauvaises décisions, il en a marre d’être si mal traité. Mais bon, règle numéro 1 : pas d ingérence, Jerry ne serait pas content.

Jerry, c’est le grand Manitou, celui qui a tout créé, les humains, les fleurs, les grenouilles, les moustiques, etc. et les entités comme Sergio (bah oui, il est pas tout seul quand même). Une chose à savoir sur Jerry, c’est un grand mégalomane. Bref, revenons à notre Sergio qui déambule partout dans le monde, traînant la patte pour donner à chaque nouveau né (des 83%) une voie à suivre jamais bien glorieuse. 

Les 17% d humains restant ? demandez vous. C’est Destinée qui les a en charge (et là on a tous la chanson de Guy Marchand en tête !) et Destinée se la « pète ». Déjà, elle n’a pas besoin de pseudo, elle, et puis elle fait tourner la tête de tout le monde, ses humains réussissent toujours tout. Toujours de rouge vêtue, la seule chose qui l’intéresse vraiment c’est le sexe sans contact. Une chose à savoir sur Destinée : elle est nymphomane (me demandez pas pourquoi). C’est la rivale intime de Sergio (oui, oui, intime parce que malgré les griefs de Sort à son encontre, il ne sait pas lui dire non quand elle veut une partie de jambes en l’air (je précise encore sans contact !).

18112805482015263616015386 dans Marie-LaureMais un jour Sergio croise Sara. Sara est une humaine sur la voie de Destinée, et là Boum ! Le Sort tombe amoureux ! Et c est réciproque ! Bon, ce n est pas si simple, il va la traquer un peu pour comprendre pourquoi elle est si lumineuse et pourquoi elle dégage autant de charisme (ça restera un mystère jusqu’aux derniers chapitres). Les deux ensemble s’assemblent. Et commence une nouvelle vie pour Sergio (mais discrètement car règle numéro 12 : ne pas tomber amoureux d’un(e) humain(e)). Et voilà qu’il se sent « pousser des ailes ». Ayant enfreint une des lois de Jerry il ne peut s’empêcher d’enfreindre la première, et de commencer à s’impliquer dans la vie de ses humains. Il commence à faire le bien, à changer leurs vies, parfois en allant directement les voir pour leurs remonter les bretelles, et ça fonctionne ! Il décide aussi de se réconcilier avec Morty (ai je besoin de préciser qui est Morty ?), son ami de toujours avec qui il est brouillé depuis 500 ans (une sombre histoire de choléra sur un bateau. Une chose à savoir sur Morty, il est nécrophobe, pas de chance vue son boulot…).

Ça se complique un peu quand Sergio s’aperçoit que les humains qu’il sauve arrivent sur la voie de Destinée. Ça se complique encore plus quand il s’aperçoit que ces humains qui vont sur la voie de Destinée meurent sans crier gare (et même Morty est prévenu qu’à la dernière minute, la preuve que ça cloche). Sergio voudrait arranger les choses, mener l’enquête, mais il ne peut pas, ses copains sont trop occupés pour l’aider : Karma se prend pour Jerry quand il a trop bu (il est alcoolique), Gourmandise ne pense qu’à son intolérance au lactose et à manger (une chose à savoir sur Gourmandise, il est boulimique), Paresse, ben… c’est paresse (et en plus il est narcoleptique). Lady la Chance l’abandonne (pas de sa faute, elle a des troubles de l’attention), Amour l’avait prévenue, bref, pour le coup il est presque tout seul, presque car il a Sara et elle le soutien, c’est ce qui lui importe. 

Mais voilà, 32 morts non prévus ça arrive aux oreilles de Jerry (qui a des yeux partout) et Jerry n’est pas content, il a déjà beaucoup à gérer avec l’arrivé prévue d’un nouveau messie sur cette planète, ça veut dire qu’il va devoir descendre sur terre et féconder une femme (pffffff, galère !), alors les bêtises de Sergio c’est franchement pas le moment. Procès de Sergio, témoignages des soi-disant copains, châtiment exemplaire : Sergio est condamné à devenir humain. Coup dur pour lui qui pensait juste être muté à un autre poste (la paix lui allait très bien, vu que Paix a disparu sans laisser de trace quand Josh a décidé de descendre sur terre et qu’il a foiré sa mission). Hasard reprend le flambeau de Sort (ha, ha, ha !… on comprend mieux pourquoi les coups du sort arrive au hasard maintenant), et pire : on demande à Oubli de « laver » le cerveau de Sara (proposition de Destinée qui a de grand projet pour cette humaine).

Sergio a tout perdu, il est seul, devient SDF, a une ordonnance restrictive envers Sara (encore un coup de Destinée ça, il a suivi son conseil pour récupérer sa bien aimée, il aurait pas dû). Bref, la loose totale et il ne sait pas comment réparer tout ça. Sergio sombre dans la dépression (ma main à couper que Désespoir y est pour quelque chose) et va prendre une décision qui va changer sa vie. D’humain. J’arrive à la fin de mon résumé, j’en ai déjà trop dit et je ne veux pas en dire plus, il n’y aurait plus de mystère.

Qui a tué les 32 humains que Sergio avait sauvé ? Lui le sait, il a deviné, moi aussi.

Pourquoi Destinée est une grosse S@#*%* avec lui ? Il le sait et moi aussi. 

Que va devenir Sergio ? Il le sait et moi aussi. 

Vous non, ou peut être… Quoiqu’il en soit je vous laisse le découvrir par vous même.

C’est un roman drôle et cynique, non conventionnel, subversif, irrévérencieux d’après la quatrième, c’est un grand n’importe quoi que j’aime particulièrement. On s’amuse tout du long, on touche du doigt les défauts de notre société actuelle, la surconsommation, le « tout tout de suite », le besoin d’appartenance, la religion, l’humanité, tout en prend pour son grade sans être pour autant jugé (Jerry n’est qu’Amour, il ne faut pas oublier, pour lui même ok, mais qu’Amour quand même). Je me suis amusée avec ce bouquin et l’auteur est entré dans mon cœur, encore un qui va avoir tous ses bouquins dans ma biblio. 

Mon résumé fut long à lire ? Oui, pardon, mais il y a tant à dire. Et encore, j’ai passé des références, des anecdotes et des moments si drôles, je ne pouvais pas faire plus court, pardon et bonne lecture à vous.

- Marie-Laure -

Autres articles de Marie-Laure :

Orgueil & Préjugés & Zombies / Laisse-moi entrer / Prince Lestat et l’Atlantide / Anno Dracula / Anno Dracula : Dracula Cha Cha Cha

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 15:50
Enregistré dans Fantastique, Littérature, Marie-Laure
12345...273