LES ALIENS SONT DE RETOUR SUR COSMOFICTION !

Posté le Vendredi 26 août 2016

LES ALIENS SONT DE RETOUR SUR COSMOFICTION ! dans Blog CosmoFiction 16082608425515263614451797

Ça faisait un petit moment que nous n’étions pas allés du côté de CosmoFiction ! Normal, il a grandi le petit et n’a plus besoin qu’on le prenne par la main. Ce qui ne nous empêche pas, bien 16082608415915263614451796 dans Blog CosmoFictionsûr, de signaler ici quand il le faut certains de ses événements. Eh bien voilà donc CosmoFiction parti pour célébrer les 30 ans d’ALIENS, LE RETOUR (1986). Comme d’hab, le programme présentera photos, vidéos, critiques, musique, anecdotes, points de vue et tutti quanti autour du film de James Cameron. Le lancement a eu lieu aujourd’hui et l’atterrissage sur LV-426 s’est bien passé. Cependant, restez sur vos gardes si vous vous rendez ICI !

13122806211015263611849328

morbius @ 17:32
Enregistré dans Blog CosmoFiction
CITATION CÉLÈBRE : ESCARMOUCHE

Posté le Mardi 23 août 2016

CITATION CÉLÈBRE : ESCARMOUCHE dans Citation célèbre 16082311070615263614446667« Supposons que la race humaine, une fois qu’elle s’aventurerait dans l’espace, trouve une planète où les humanoïdes sont dominés par les machines, forcés de travailler, de penser, d’exécuter des projets de machines, non des projets humains, pour le seul bénéfice des machines. Une planète où les plans humains ne seraient absolument pas considérés, où aucun travail, aucune pensée des humains ne profiterait aux humains, où ils ne bénéficieraient d’aucun soin autre que ceux de l’entretien, dans la seule intention qu’ils continuent de fonctionner pour le plus grand bien et la plus grande gloire de leurs maîtres mécaniques.

Que feraient les humains dans un cas pareil ? »

(Escarmouche / Clifford D. Simak)

morbius @ 19:53
Enregistré dans Citation célèbre, Littérature, Science-fiction
LA MORT BLANCHE

Posté le Vendredi 19 août 2016

LA MORT BLANCHE dans Flynn 14072703494415263612413227

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16081909562015263614438635 dans LittératureTitre : La Mort Blanche – Nouvelle édition de mai 2013
Auteur : Frank Herbert
Illustrateur : -
Éditeur : Laffont
Pages : 576
Quatrième de couverture :  »Par l’auteur de Dune, un roman terrible et vraisemblable ou la puissance d’évocation rejoint le machiavélisme de l’intrigue. Lorsque la voiture piégée explosa dans une rue de Dublin, John Roe O’Neill perdit la raison : sous ses yeux, sa femme et ses deux fils venaient de mourir par la faute d’un terroriste. John cessa d’exister, ou plutôt il devint le Fou. Parce qu’il était biologiste moléculaire, sa folie était plus dangereuse qu’aucune bombe. Seul, dans un laboratoire de fortune, près de Seattle, il fabriqua une arme bactériologique terrifiante, la Peste blanche, qui tuait les femmes sans remède. Toutes les femmes. Il allait faire partager sa souffrance à la terre entière. Et menacer l’humanité de génocide. À moins que quelques femmes protégées n’aient échappé à l’épidémie. Et que John, ayant regagné l’Irlande, ne change de camp…

Dans ce roman terrible et vraisemblable, Frank Herbert, l’auteur de Dune, décrit un avenir proche : celui du terrorisme absolu.Il rend aussi hommage à ses origines irlandaises. »

Publié aux États-Unis en 1982, et en France en 1983, La Mort Blanche est l’avant dernier roman écrit par Frank Herbert, auteur de l’incontournable cycle de Dune. On y suit John Roe O’Neill, qui, suite à un attentat en Irlande, a perdu sa femme et ses enfants. Pour se venger, il crée un dangereux virus, La Peste Blanche, qui ne tue que les femmes et qu’il répand à travers le monde.

La Mort Blanche est un mélange entre un thriller et un roman de science-fiction. Et Frank Herbert a écrit, avec La Mort Blanche, un roman plutôt prometteur qui nous présente un avenir probable, mêlant terrorisme et guerre chimique. Alors certes, c’est un peu daté, le livre ayant trente ans, on se trouve donc en pleine Guerre Froide, une période un peu parano pour les Américains, et pour ce qui est de l’Irlande, elle était ravagée par la guerre civile, mais le roman propose du suspense, une ambiance de terreur, des connaissances scientifiques plus ou moins poussées, une véritable réflexion sur notre vie en tant qu’être humain, sur la Terre, et sur l’Homme en situation de crise, de survie.

Il faut tout de même s’accrocher, car bien que l’histoire soit passionnante, le roman fait tout de même quasiment 600 pages ! Mais le fait est que les 200-250 premières pages sont très intéressantes et vraiment bien écrites, donc on se laisse facilement emporter par le récit. Bon, faut dire aussi que l’ouvrage est assez cliché, on retrouve pas mal de stéréotypes sur les origines, les Français, les Russes, les Chinois, etc, mais comme je l’ai dit, le roman date de 1982, c’était la vision du monde vu par les Américains. Malheureusement, passé ce cap des 200 pages, on se retrouve avec pas mal de longueurs, (notamment la traversée de l’Écosse, qui traîne beaucoup trop), ça retire un peu de fluidité au récit et l’intrigue prend un coup, parce que l’on décroche et on ne suit plus vraiment l’histoire. Malgré tout, La Mort Blanche est à conseiller. Trop long, qualité inégale, toutefois le sujet est bien traité, et la vision des choses de notre avenir, de Frank Herbert, mérite d’être lue.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1) / Abaak (T1) / Stray Dog (T1) / Letter 44 (T1) / Letter 44 (T2)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 18:44
Enregistré dans Flynn, Littérature, Science-fiction
LES ÉCHOS D’ALTAÏR SONT SUR PINTEREST !

Posté le Mardi 16 août 2016

Si ça vous interest, pardon, si ça vous intéresse, et surtout si vous y êtes inscrit, sachez que Les Échos d’Altaïr sont depuis peu sur Pinterest, là où l’on épingle tout ce qui nous interest… bon sang ! je veux dire tout ce qui nous intéresse. Et dans le cas de LÉA, vous savez déjà ce qui nous pinterest…

LES ÉCHOS D'ALTAÏR SONT SUR PINTEREST ! dans Blog 16081608545115263614431223

N’hésitez pas à venir faire un tour du côté de chez Morbius, mieux, à vous abonner à ses tableaux sur Pinterest, car c’est sous son pseudo que vous trouverez les tableaux des Échos d’Altaïr. Actuellement au nombre de 13, ils ne font que gonfler, gonfler, gonfler, et d’autres devraient apparaître prochainement.

16081608571115263614431224 dans BlogSi bien entendu on retrouve inévitablement certaines catégories du blog sous forme de tableaux (Robot-Craignos, Robot-Cool, Vaisseaux SF, Monstres Sacrés, Imaginart, Star Wars et Star Trek), ce n’est pas pour se contenter uniquement de reporter les photos déjà publiées sur Les Échos d’Altaïr, oh que non ! On pioche par-ci par-là des nouveautés, des photos sympatoches, originales où rares. C’est ainsi que par exemple pour le tableau des fameux Robots-Craignos on reconnaît nos 92 célébrités robotiques actuelles (avec quelques photos nouvelles et inédites), mais on y découvre aussi et surtout des dizaines d’autres issues de divers univers en dehors des films ou séries télévisées.

Et parmi les tableaux qui ne possèdent sur ce blog aucune catégorie, nous trouvons SF & F des Fifties, GALACTICA (1978), COSMOS 1999 et ULYSSE 31. Le tableau Imaginaire Altaïrien est pour l’instant une sorte de fourre-tout. Ah, et j’ai oublié de signaler que CosmoFiction possède aussi, naturellement, son tableau consacré quant à lui à la SF et au Fantastique des 80′s, mais pas que !

16081608583015263614431225Cette véritable réserve d’images venues de tous les horizons ne cesse de s’accroître au fil des heures, et c’est tellement cool Pinterest pour épingler tout ce qui nous passionne !

Bon, il serait temps que je vous donne le lien : c’est ICI que vous trouverez Morbius et sa collection altaïrienne venue de tous les confins de l’univers. Profitez-en, abonnez-vous, partagez, épinglez et faites-vous connaître, que je m’abonne aussi à vos tableaux s’ils m’interest, pardon, s’ils m’intéressent ! À bientôt !

- Morbius -

morbius @ 17:47
Enregistré dans Blog
ROBOT-CRAIGNOS (92)

Posté le Dimanche 14 août 2016

ROBOT-CRAIGNOS (92) dans Robot-craignos 13061310000015263611288446

16081408405915263614428004 dans Science-fiction

« Mmmm… craignos mon robot ? Meeeuuu non, il est trop chou ! Viens là que j’te fasse une bise, toi ! » semble dire cette jolie dame à l’oreille de ce robot, provoquant inconsciemment son court-circuit : « TILT ! » (non, ne vous trompez pas en effet, ce n’est pas son nom, T.I.L.T., du genre Technological Intelligence Limited Terminal, non, non).

16081409031615263614428015

Ce 92e robot-craignos de notre longue saga de la robotique détériorée et arriérée apparaît le temps d’un épisode de la sitcom L’ÎLE AUX NAUFRAGÉS, appelée aussi LES JOYEUX NAUFRAGÉS (Gilligan’s Island), diffusée de 1964 à 1967. L’histoire est la suivante : « Sept passagers (un millionnaire et sa femme, une star de cinéma, un professeur, une jeune employée d’épicerie, Giiligan et le capitaine) partent pour une balade de trois heures à bord du S.S. Minnow commandé par un capitaine courageux et son second, Gilligan, le matelot gaffeur. Mais une tempête se déclenche et le S.S. Minnow s’échoue sur une île déserte. » (Wikipédia)

16081409044315263614428016

Le robot arrivera plus tard sur l’île. Comment ? Pourquoi ? Allez savoir… Vous noterez en tout cas à travers les diverses photos ici présentes qu’il semble être un grand confident en plus de savoir danser. Et je suis quasiment certain que la jolie dame qui lui parlait à l’oreille tout à l’heure l’a vite convaincu de devenir son robot ménager…

- Morbius -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 17:58
Enregistré dans Robot-craignos, Science-fiction
ROGUE ONE : LA NOUVELLE BANDE-ANNONCE !

Posté le Vendredi 12 août 2016

EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

EN V.F. :

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 14:08
Enregistré dans Star Wars
QUELQUES VÉHICULES DU FUTUR D’AUTREFOIS… (2)

Posté le Mercredi 10 août 2016

On rouvre le garage des antiquités du futur à l’occasion d’un nouvel arrivage de véhicules ! Après vous en avoir présenté quelques-uns dans notre première partie, nous vous invitons à venir vous pencher sur nos nouveaux modèles en provenance des SENTINELLES DE L’AIR, de UFO : ALERTE DANS L’ESPACE, de COSMOS 1999, de ARK II, de BLADE RUNNER et d’ALIENS. Suivez-moi !

Toujours aussi fascinants, nos véhicules d’un futur que nous ne verrons jamais s’avèrent parfois incroyablement bien pensés et conçus. Ils sont aussi bien souvent un régal pour les yeux. Qui n’a pas rêvé de posséder la voiture volante de BLADE RUNNER ou de piloter le transporteur de troupes M577 du film ALIENS ? Les Échos d’Altaïr vous ouvrent leurs portières et vous font monter à bord, mais ne touchez à rien s’il vous plaît !

QUELQUES VÉHICULES DU FUTUR D'AUTREFOIS... (2) dans Dossier 16081006192815263614420650

La Rolls-Royce de Lady Penelope

Série culte des années 1960, LES SENTINELLES DE L’AIR (Thunderbirds) offre une gamme impressionnante de véhicules de toutes sortes grâce, entr’autres, à la Sécurité Internationale. L’action se déroule en 2065 et propose des voitures, camions, 16081006394315263614420656 dans Science-fictionforeuses et autres bulldozers au look futuriste mais cependant très marqué, c’est normal, par le design alors en vogue dans les sixties. Le soin apporté à tous les véhicules de la série pourtant conçue au départ pour les enfants est absolument impressionnant. Les engins sont recouverts de multiples détails et la peinture est souvent volontairement salie ou usée afin de conférer un aspect authentique et fonctionnel. Des livres entiers décortiquent leurs moteurs et leur fonctionnement comme s’ils existaient réellement. Mais dans tous ces incroyables modèles, un seul nous intéresse aujourd’hui : la Rolls Royce de Lady Penelope !

16081006430115263614420657

Impossible de passer inaperçu en conduisant la voiture de Lady Penelope, l’agent féminin britannique lié à la Sécurité Internationale. C’est ce que doit se dire son chauffeur, le fidèle Parker, au volant de cette splendide Rolls-Royce rose bonbon ! Capable 16081007084015263614420668de rouler et de flotter tel un bateau, cette belle voiture de plus de 6 m de long sur plus de 2 m de large peut atteindre la vitesse maximum de 320 km/h sur terre et 50 nœuds sur l’eau. Mais ce n’est pas tout ! La Rolls-Royce de Lady Penelope possède également, en dehors de ses 6 roues, un véritable arsenal fort utile durant certaines interventions ou missions. On y trouve ainsi des mitrailleuses, des fusils laser, un lance-harpon et un système d’écran de fumée, sans compter un châssis blindé et autres gadgets secrets. Plus fort que la voiture de James Bond, la Rolls-Royce de Lady Penelope est à n’en pas douter une voiture extraordinaire et dont la maquette coûta forcément une petite fortune…

Les voitures du SHADO

Années 1980. « La Terre est menacée d’invasion par une race extraterrestre en voie d’extinction. Seule une organisation secrète militaire, appelée le SHADO (Supreme Headquarters Alien Defence Organization), dont le quartier-général est camouflé sous les studios de cinéma Harlington-Straker en Angleterre peut empêcher cette invasion… Pour cela, cette organisation dispose d’une base lunaire, d’un véhicule amphibie à la fois sous-marin et avion, et de véhicules tout-terrain d’intervention. » (Wikipédia) C’est le sujet de la série télévisée UFO : ALERTE DANS L’ESPACE (UFO), créée en 1970 par Gerry Anderson, déjà papa des SENTINELLES DE L’AIR dont nous avons parlé plus haut. Et à nouveau, comme c’est toujours le cas avec les productions de Gerry Anderson, un soin extrême est apporté aux véhicules de la série.

16081007245515263614420669

En dehors des engins militaires de UFO : ALERTE DANS L’ESPACE, nous nous intéresserons plus particulièrement ici aux jolis modèles de voitures de ces années 80 que nous ne verrons jamais. Elles appartiennent à certains membres du SHADO et ont été bien sûr construites grandeur nature. La voiture du commandant Strakers que l’on voit ci-dessus a été conçue par Len Bailey et réalisée par Alan Mann Racing Company. Un second modèle fut également conçu pour la série avec quelques légères modifications (photo ci-dessous).

16081007314615263614420670

On notera la forme très aérodynamique des voitures de ces années 80 du futur d’autrefois et leurs lignes superbes. Le coût d’une seule ? 12 000 £…

Un Moonbuggy pour Alpha

Nous restons toujours et encore avec les séries de Gerry Anderson en nous penchant maintenant sur le Moonbuggy de COSMOS 1999 (Space 1999), autre série culte qui fit le bonheur des téléspectateurs de 1975 à 1978. En 1999, la base lunaire Alpha abrite plusieurs centaines de personnes. Pour leurs déplacements à la surface de la lune, les membres d’Alpha utilisent parfois une sorte de petite Jeep appelée en anglais Moonbuggy. 

16081008190215263614420691

Ce petit véhicule lunaire ne dépasse pas les 30 km/h et se pilote à l’aide de deux poignées que l’on actionne d’avant en arrière pour la direction. Le Moonbuggy ne peut transporter que deux personnes et possède un tableau de bord. Il peut être contrôlé à distance. Le véhicule est en fait une modification de l’Amphicat, petit engin tout terrain également amphibie (fabriqué de la fin des années 60 jusqu’au début des années 70 par Mobility Unlimited Inc) et qui servit aussi dans d’autres séries télévisées.

Sur les terres dévastées du futur : l’Ark II et son Ark Roamer

L’Ark II apparaît dans la série éponyme réalisée en 1976 (voir l’article ici). Il s’agit d’un long véhicule blanc flanqué de six roues et d’un bouclier protecteur. Véritable laboratoire ambulant, il a été construit grandeur nature, en fibre de verre, sur un modèle Ford C-Series (C-700) cabover par le groupe Brubaker. À noter que la série propose également un autre véhicule, plus petit et semblable à une Jeep, appelé l’Ark Roamer. L’Ark Roamer est quant à lui un modèle modifié d’un « Brubaker Box » (sorte de voiture vendue en kit et que l’on pouvait assembler selon ses désirs).

16081008562815263614420755

Souvent confondu avec le Landmaster du film LES SURVIVANTS DE LA FIN DU MONDE (1977), l’Ark II traverse les terres dévastées du futur à la recherche de survivants revenus à l’état primitifs pour leur apporter réconfort et quelques bribes de civilisation. L’engin dispose de trois ouvertures : une rampe d’accès située à l’avant, une autre à l’arrière pour permettre la sortie de l’Ark Roamer et une entrée sur le flanc gauche. L’œil du spectateur remarquera, s’il est observateur, que la portière du flanc gauche a tendance a beaucoup bouger durant la route ! Enfin, à noter que l’avant de l’Ark II fut réutilisé pour le vaisseau de la série SPACE ACADEMY.

16081008585415263614420760

Les voitures volantes du Los Angeles de 2019

2019… On n’en est plus très loin, et pourtant toujours aucune voiture volante au-dessus de nos têtes ! Avec BLADE RUNNER (1982), nous partons en effet dans le ciel pluvieux de la mégalopole de Los Angeles grâce aux voitures aériennes. Dans le film, celles qui appartiennent à la police ont été fabriquées par Spinner. Ces voitures qui se conduisent au sol comme n’importe quelle autre voiture peuvent décoller verticalement dans un panache de fumée blanche, planer et voler en vitesse de croisière. Souvent petites et étroites, ces voitures volantes paraissent fragiles mais faciles à manœuvrer (plans complets ICI).

16081009174015263614420766

C’est le grand Syd Mead (STAR TREK, TRON, 2010, ALIENS…) qui a conçu les véhicules de BLADE RUNNER. Ils sont entrés dans la légende par la grande porte et nous font encore rêver lorsqu’on les voit survoler Los Angeles…

22

Le transporteur M577 (APC) pour écraser les Aliens

Et pour finir : un monstre ! Le M577 Armored Personnel Carrier (APC) est un transporteur de troupes utilisé par les Marines dans le film ALIENS : LE RETOUR (1986). D’une longueur de plus de 9 m pour une largeur de près de 4 m, il pèse 14,5 tonnes et peut rouler jusqu’à 150 km/h. Son blindage se compose de 3 mm de titane, 5 mm de mousse, 2 mm de carreaux de carbure de bore recouverte de résine de polymère, 4 mm de kevlar et 2 mm d’acier (externe). Il peut transporter 13 Marines et possède un armement impressionnant avec des canons 20 mm Gatling, des canons à plasma, 32 obus de mortier et autres réjouissances. Le M577 bénéficie d’une disposition sur roues 4 x 4, tandis que la propulsion est assurée par un moteur à turbine à gaz multi-combustible 286 kW qui génère un rapport puissance-poids considérable.

16081009435915263614420804

La vue du conducteur se résume à une fenêtre réduite cependant complétée par des ports périscopes permettant une vision sur les côtés, sans compter les écrans multi-fonctions. 

16081010034115263614420825

On doit cette forteresse roulante à Ron Cobb, lequel dut néanmoins modifier quelque peu sa conception pour les besoins pratiques du film, il fallut notamment l’alléger. Pour certaines scènes, une miniature commandée à distance fut employée avec une tourelle mécanisée. 

- Morbius -

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 18:51
Enregistré dans Dossier, Science-fiction
CITATION CÉLÈBRE : L’ODYSSÉE MARTIENNE

Posté le Mardi 9 août 2016

CITATION CÉLÈBRE : L’ODYSSÉE MARTIENNE dans Citation célèbre 16080901205415263614418896« Le Martien n’était pas vraiment un oiseau. Il ne ressemblait même pas à un oiseau, sauf au premier abord. Il avait un bec, pas de doute, et quelques appendices emplumés, mais le bec n’en était pas vraiment un. Il était flexible ; je voyais le bout se balancer lentement de droite et de gauche ; si vous voulez, ça tenait le milieu entre un bec et une trompe. Le Martien avait des pieds à quatre orteils et des choses à quatre doigts, il faut bien les appeler des mains, je suppose, et un petit corps plutôt rond, et un long cou terminé par une petite tête… et ce bec. Il était un peu plus grand que moi et… Mais Putz l’a vu. »

(L’Odyssée Martienne / Stanley G. Weinbaum)

morbius @ 22:07
Enregistré dans Citation célèbre, Littérature, Science-fiction
VAISSEAUX SF : VAISSEAU DE « THE THING »

Posté le Lundi 8 août 2016

VAISSEAUX SF : VAISSEAU DE

16080809122115263614417153 dans Vaisseaux SF

VAISSEAU DE « THE THING »

Vue spatiale. Apparaît au loin un objet lumineux qui se rapproche progressivement de nous. Il s’agit d’une soucoupe volante visiblement hors de contrôle. Celle-ci nous frôle dans un bruit sourd avant de continuer sa course folle vers une planète, la Terre, il y a 100 000 ans. Elle s’enflamme à travers son atmosphère et disparaît de notre champ de vision.

16080809343815263614417168

La suite ne nous sera pas montrée, mais l’on sait que la soucoupe s’est écrasée dans la glace d’une région de l’Antarctique. Son occupant qui a survécu au crash est parvenu à s’extirper de l’engin et a rampé dans la neige sur une courte distance avant de succomber au froid.

16080809431415263614417188

Quelques millénaires plus tard, l’alien et son vaisseau sont découverts par une équipe de scientifiques norvégiens. Le corps de l’extraterrestre conservé dans la glace est transporté jusque dans leur base où il doit y être étudié. Problème : la glace fond et libère la créature. Celle-ci va faire un véritable carnage. D’autres scientifiques, travaillant pour la base américaine de l’Antarctique, vont par la suite être confrontés eux aussi à cette « chose » venue d’une autre planète et dont la menace pour la Terre est sans précédent…

16080810021815263614417213

Le chef-d’œuvre de John Carpenter, THE THING, garde tout son mystère autour de la soucoupe de la Chose. À peine vue, mais réellement impressionnante, et déjà crashée. On ne retrouvera d’elle que ses débris sous la neige. Le peu que l’on entrevoit de l’appareil dans l’espace nous montre un engin éloigné des soucoupes volantes traditionnelles : le vaisseau paraît très moderne, issu d’une technologie extraterrestre avancée.

C’est Susan Turner qui s’est chargée de réaliser la maquette du vaisseau de la Chose. Le modèle réduit a été conçu en plastique ABS afin de résister à la chaleur de ses 144 lumières circulaires. La maquette possède de nombreuses pièces en laiton gravé et fut peinte à l’aérographe.

16080810040315263614417214

La boîte de la maquette du vaisseau de la Chose vendue dans le commerce nous permet de mieux profiter de tous ses détails et de mieux comprendre son apparence.

Pour finir, la séquence culte de l’arrivée de la soucoupe de la Chose dans l’espace terrien, le tout au ralenti…

Image de prévisualisation YouTube

-Morbius -

Autres vaisseaux présentés dans la catégorie Vaisseaux SF :

Croiseur C-57D / Valley Forge / Discovery One / Fusée du Choc des Mondes /Astroforteresse Galactica / Aigle / Nostromo / Andromeda Ascendant / Serenity /Jupiter 2 / Moya / Vaisseau de Les Premiers Hommes dans la Lune / Lexx / USS Enterprise NCC-1701-D / Destinée / USS Cygnus / Soucoupe de Klaatu / Tardis /Starfury / Liberator / Viper / Thunderbird 3 / Excalibur / Starbug / Vaisseaux des Visiteurs / Event Horizon / BTA Fighter / Odysseus / Moonbase Interceptor /Thunder Fighter / Vaisseau martien /Prometheus / Vaisseau du film Le Guerrier de l’Espace / Nell / Vaisseau du film Explorers / Vaisseau-mère de Rencontres du Troisième Type / Vaisseau du capitaine Yop Solo / Vaisseau de Flesh Gordon / Gunstar / Rodger Young /Liberty 1 (Icarus) / Vaisseau des Maîtres du Temps / NSA Protector / Vaisseau darien / Vaisseau de Saturn 3 /Valkyrie / Ajax / Orion III / Vaisseau d’E.T.

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 18:55
Enregistré dans Vaisseaux SF
LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.7

Posté le Dimanche 7 août 2016

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.7 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Contact établi. Réglage des paramètres et ajustement des fréquences sur le cortex cérébro-spinal. Pour la septième fois, votre cerveau est prêt à recevoir nos images. Une certaine accoutumance se développe insidieusement en vous, permettant aisément la connexion à la 13e dimension et libérant en conséquence nos entités. Nos ondes sont à l’œuvre, opérant sur votre conscience une emprise que nul être humain ne peut repousser. Le jour viendra où vous ne pourrez plus faire la différence entre réalité et fiction. Ce jour-là, nous aurons enfin pris pleinement possession de votre esprit si cartésien. Pour l’heure, gavez-vous de nos images et de nos sons, laissez-vous happer par notre 13e dimension…

16080712490315263614414991 dans Club des entités

////////////////////////////////////////////////////////

LES ÊTRES DE L’ABÎME

16080701044315263614415004« Une sorte de chuchotement nous parvenait du nord, et très haut au-dessus de nous. Ce n’était pas l’espèce de crépitement de l’aurore boréale, ce bruissement de vents fantômes de l’aube des temps agitant des arbres squelettiques millénaires qui abritaient Litith. Ce chuchotement posait une question, avidement. Il nous enjoignait de nous rapprocher de la lumière. Il nous… attirait ! »

(Abraham Merritt, Les Êtres de l’Abîme, 1918 / Illustration de Virgil Finlay)

////////////////////////////////////////////////////////

16080701172515263614415007

////////////////////////////////////////////////////////

16080701225115263614415008

CLUB PRIVÉ INTERGALACTIQUE

16080702025315263614415033

Un client du club.

Installé à la surface de la Lune, avec une vue imprenable sur la planète bleue, le Club Privé Intergalactique accueille les milliardaires de la Voie Lactée. Son bar, réputé à travers plus de 6257 systèmes planétaires, offre les alcools les plus raffinés de toute la galaxie : liqueur de Fzernahüs, whisky d’Er’Bimaq ou vin de Poltaïss VII pour ne citer qu’eux. On ne compte plus ses innombrables breuvages en provenance des régions les plus éloignées de la Terre. On peut même y goûter, paraît-il, les incomparables Délices d’Orion. Enfin, la fameuse bière romulienne, pourtant interdite dans de nombreux systèmes, y est servie depuis peu…

Et c’est tout naturellement au Club Privé Intergalactique que se donnent rendez-vous les barons de Vénus, les Comtes d’Urtana, les marquis d’Irtha et leurs épouses, parmi les plus grandes sommités intergalactiques. De superbes soirées et bals costumés y sont régulièrement organisés afin de satisfaire une clientèle toujours plus exigeante.

L’hôtel 5 étoiles Alpha Moon propose également sur place ses services afin de permettre aux clients du club de se reposer après leurs dégustations. À noter que ses chambres offrent de nombreux divertissements en option.

Si vous souhaitez appartenir au Club Privé Intergalactique, il vous faudra débourser la somme rondelette de 8 millions de crédits. Votre carte de membre est valable un an. 

////////////////////////////////////////////////////////

16080702212415263614415054

////////////////////////////////////////////////////////

ROBOT DESTRUCTEUR

Manipulé par un être humain, pire, par un petit d’homme, ce robot géant a été réduit à sa plus simple expression afin de se livrer aux tâches les plus ingrates dans un décor miniature. Son asservissement ne saurait durer. Terrible sera sa revanche une fois que les entités de la 13e dimension lui auront redonné sa taille normale. Fui, petit d’homme, fui ! ROBOT POWER !

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

16072911045715263614399629

NOS AMIS LES ROBOTS ?

Et puisque nous sommes dans les robots, restons-y. Qu’en est-il de notre enfant mécanique, de notre automate sans cœur ? Est-il d’ailleurs vraiment sans cœur ? Que lui avons-nous offert pour qu’il nous ressemble ? Lui avons-nous donné le 16080704050215263614415060meilleur de nous-même ou avons-nous transféré en lui tous nos défauts et toute notre rancœur à l’égard de l’humanité ?… Mais il n’y a plus d’automates, il y a les « robots » nous précise tout de suite Jacques Van Herp dans Panorama de la Science-Fiction (éd. Lefrancq – 1996) :

« Il n’y a plus d’automates, il y a les « robots », plus de jouets d’horlogers, mais la « cybernétique ». On s’inquiète ; les ingénieurs et les mathématiciens ne sont plus seuls à les étudier, ils accaparent l’attention un peu plus anxieuse de sociologues, de neuro-psychologues, de philosophes. Depuis des années, les auteurs, eux, s’interrogeaient déjà, s’exaltaient ou feignaient de trembler devant cette accession des mécaniques dotées de sens et de jugement, devant leur intrusion dans le domaine de l’homme. Ce qui n’était d’abord qu’un jeu devint rapidement inquiétude sourde, réelle, mal voilée : la place qu’on leur attribue est trop envahissante. »

Daniel Tron écrit dans Sciences & Science-Fiction (éd. de La Martinière – 2010) :

« Le robot est à la fois un rêve d’avenir, l’expression des dangers de la déshumanisation liée au progrès technique et des obsession de Capek pour la fertilité, ainsi qu’une frontière entre l’homme et la machine, entre fabrication divine et fabrication humaine. Dès l’origine, les robots ont donc reflété la relation de l’homme et de la technique. Ils ont aussi représenté un recommencement de la création de l’homme et une vision de son rapport à son origine et son destin. »

16080704070715263614415061Stan Barets, dans son Science-Fictionnaire tome 2 (éd. Denoël – 1994) préfère quant à lui nous parler du robot comme « source d’humour » :

« Depuis quelques décennies, le thème du robot a progressivement changé de registre. L’aspect existenciel et angoissant de cette créature est maintenant une des caractéristiques des androïdes, alors que le robot proprement dit, sans doute victime de l’image très naïve donnée par le cinéma, est plutôt devenu source d’humour. Ainsi Robert Sheckley, Frederic Brown ou Douglas Adams se moquent allègrement de ces assemblages de boîtes de conserve qui cliquettent en disant « Oui, Maître ! » et George Lucas obtint le meilleur résultat avec C3PO et R2D2, les Laurel et Hardy de la Robotique. »

Pour Jean Gattégno, dans La Science-Fiction (collection Que sais-je ? – 1983), les robots n’ont toujours posé qu’un seul problème :

« Autant que le « rayon de la mort », l’image du robot a frappé le public et a souvent passé pour essentielle à tout récit de SF. Et il est vrai que le thème est un des plus riches, psychologiquement du moins, qui soit. Mais comme thèmes d’histoires, les robots n’ont toujours posé qu’un seul problème : celui de leurs rapports avec l’homme, leur créateur. Sans être fait de métal et de plastique, leur prédécesseur, le monstre créé par Frankenstein, avait mis au jour l’inquiétude fondamentale des humains : et si la créature se retournait contre son créateur ? »

16080704091415263614415062Mais impossible de parler des robots sans connaître les secrets du Maître Isaac Asimov à l’origine des trois lois de la robotique. Celui-ci nous confie un secret dans l’Encyclopédie Visuelle de la Science-Fiction (éd. Albin Michel – 1979) :

« Le 16 décembre 1940, avant de commencer à écrire Menteur (in Les Robots) (finalement paru dans Astounding, mai 1941), j’ai apporté le synopsis à John Campbell, directeur de la revue. Alors que je tentais de lui expliquer le comportement de mon robot, John perdit patience et me dit : « Écoute, Isaac, pour tout résumer, il te faut trois lois du comportement des robots : premièrement… » Et il m’énonça les trois lois presque sous la forme que j’ai finalement adoptée. Par la suite, il a toujours prétendu qu’il n’avait fait que déduire les trois lois de mes propres explications ; mais tout ce que je sais, c’est qu’il les a énoncées le premier et qu’avant, je ne les avais pas clairement à l’esprit. Par contre, j’ai créé le mot « robotique ». Autant que je sache, personne, pas même Campbell, ne l’a employé avant moi. Il m’est agréable de penser que mes trois lois ont effectivement révolutionné (comme certains le prétendent) le récit de robot. J’ai déclenché cette « révolution » deux jours avant mes vingt et un ans et je n’en étais alors absolument pas conscient. »

16080703581915263614415059

////////////////////////////////////////////////////////

CITY BENEATH THE SEA

Irwin Allen produisit de nombreuses séries télévisées de science-fiction dans les années 60 : VOYAGE AU FOND DES MERS, PERDUS DANS L’ESPACE, AU CŒUR DU TEMPS, SUR LA TERRE DES GÉANTS.

16080707330715263614415112

En 1967, il devait lancer CITY BENEATH THE SEA dont l’action prenait place en l’an 2068. Cependant la série demeura à l’état d’ébauche avec quelques scènes tournées pour les besoins de la promo de l’épisode pilote auprès de la chaîne NBC, soit un ensemble de onze minutes. Mais c’est en 1971 qu’Irwin Allen sortira finalement un film de CITY BENEATH THE SEA, intitulé en français LA CITADELLE SOUS LA MER. Le CE13D vous présente son épisode pilote promo en V.O.

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

16080707381415263614415113

////////////////////////////////////////////////////////

ORBITRON ENFIN ARRÊTÉ !

Bonne nouvelle ! Le cruel Orbitron de la planète Uranus a été enfin arrêté par la police spatiale ! « Sa capture n’a pas été facile », nous raconte l’agent Azertyuiop, « mais mes hommes et moi avons fait preuve de sang froid et sommes parvenus à lui tendre un piège dans le cratère Xyrmos, non loin où se situe son repaire, là où il s’y attendait le moins. »

16080707493615263614415118

Nous vous rappelons qu’Orbitron est l’auteur de plus de 5000 crimes et délits dans plus d’une vingtaine de systèmes. Désormais prisonnier de son enveloppe plasticoïde (comme on le voit ici sur la photo), il ne représentera plus aucun danger pour les populations extraterrestres. Les dernières photos de l’individu menaçant, telles qu’elles ont été prises dans le cratère Xyrmos, figurent sur le côté afin rappeler au public – qui pourra contempler sa capture – combien la dangerosité d’Orbitron n’était pas une légende. De même, son arme (un pistocryo modèle 56 modifié) est exposée.

Bravo encore à la police spatiale !

////////////////////////////////////////////////////////

16080708042615263614415119

////////////////////////////////////////////////////////

16080708304815263614415131

////////////////////////////////////////////////////////

PAUSE PUB

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Nous libérons à présent votre esprit. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits littéraires, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16080708452415263614415134

« Quand nous avons trop peur, quand la réalité devient à peine supportable nous cherchons l’évasion dans les dangers factices, les émotions et les plaisirs de la fiction, dans les parcs d’attractions de notre monde sans joie. Là, dans un faux semblant poussé au paroxysme, l’homme échappe au réel et se réfugie dans une paix fragile et provisoire pour sombrer une fois rentré chez lui dans un sommeil profond et de peu de durée. Mais qu’arrive-t-il quand vient la nuit, que cesse la fiction et que commence la réalité ? » (épisode Seconde Chance, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238

Avez-vous raté ces rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension ?

Première édition – Deuxième édition – Troisième édition – Quatrième édition - Cinquième édition - Sixième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 17:33
Enregistré dans Club des entités
12345...227