STAR WARS IX : THE RISE OF SKYWALKER – La bande-annonce

Posté le Samedi 13 avril 2019

Premier teaser de STAR WARS IX : THE RISE OF SKYWALKER (titre officiel) avec une sacrée surprise à la fin. En espérant qu’Abrams répare les dégâts de son prédécesseur…

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 8:15
Enregistré dans Star Wars
ROBOT-CRAIGNOS (111)

Posté le Mercredi 10 avril 2019

ROBOT-CRAIGNOS (111) dans Cinéma 13061310000015263611288446

19041009085615263616194664 dans Robot-craignos

Il s’appelle Balbes, il est russe, possède de gros yeux rouges, de grandes oreilles, un p’tit chapeau et surtout, surtout, de belles joues rondes. On croirait presque un gros nounours version chromée (c’est peut-être d’ailleurs ce que voulait obtenir le réalisateur, mais nous nous garderons de tout commentaire).

19041009302515263616194672

Balbes apparaît dans le film pour enfants : Тайна железной двери… Ça ne vous dit rien ?… Ah ! pardonnez-moi, c’est du russe. D’après nos traducteurs universels, cela donne grosso modo LE SECRET DE LA PORTE DE FER, réalisé en 1970 par un certain Mikhail Yuzovsky. Balbes serait-il donc lui-même la porte de fer ?… Dans ce cas, comment l’ouvrir ?… par son « capot » avant ?… Et une fois à l’intérieur, où aller ?… Bref, peu importe.

L’histoire ? La voici :

« Le jeune Tolik découvre des allumettes magiques qui exaucent un vœu. Un jeune magicien diabolique va tenter de le rendre aussi méchant que lui. Tolik va résister avec l’aide de ses amis, leur chien et un robot. »

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

19041009281515263616194671

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino / Robot de 3 Süper Adam / Robot de Klaun Ferdinand  a Raketa / SAM-104 / Robot de Moontrap / Decapitron / Vak & Krel / Robot de Mindwarp / Robot de Der Herr Der Welt / Minotaure / Samouraï Transformer / Klyton / Jen-Diki / Soaron & Terrasson / Robots de Wonder Woman / Orlak

Robot « cool » ou « craignos » ?

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 18:34
Enregistré dans Cinéma, Robot-craignos
CONAN LE CIMMÉRIEN

Posté le Samedi 6 avril 2019

CONAN LE CIMMÉRIEN dans Dossier 14072703494415263612413227

En 1984, deux ans après le film CONAN LE BARBARE de John Milius, est paru aux éditions J’ai Lu , dans une collection appelée Science-Fiction (mais réunissant aussi d’autres genres), le premier volume d’une série relatant les aventures d’un Cimmérien nommé Conan, personnage sorti tout droit du cerveau de Robert E. Howard. Après ce premier livre de poche, tout simplement titré « Conan », suivront plusieurs autres : Conan le cimmérien, Conan le flibustier, le vagabond, l’aventurier, le guerrier, l’usurpateur, le conquérant, le vengeur, l’Aquilonien, l’explorateur, le boucanier, le brigand, le justicier, le sabreur et enfin le libérateur (ouf!). Une collection au premier abord très attrayante pour les amateurs d’heroic fantasy qui pouvaient, par la même occasion, profiter de couvertures signées Frazetta pour une grande partie des volumes sortis.

19040607244115263616189119 dans Fantastique

J’ai Lu ne fut pas le premier éditeur à publier des nouvelles de Conan. Si le tout premier texte de Howard traduit en France fut « Le Phénix sur l’épée », dans le n° 24 de la revue Planète en 1965, les 3 premiers recueils de nouvelles sont sortis chez Edition spéciale en 1972. Ceux-ci avaient comme principal intérêt de proposer des couvertures de Philippe Druillet. En 1980, c’est au tour de Lattés qui éditera une dizaine de livres sur le Cimmérien avec des illustrations de J-M Nicollet.

19040607573315263616189141 dans Littérature

Frazetta, Druillet, Nicollet… C’est bien beau tout ça mais le lecteur un peu méfiant sait que les belles couvertures ne font pas forcément les bons livres. Et justement, il s’avéra que ces versions n’étaient pas tout à fait fidèles aux textes écris par Howard, on était même loin du compte pour certains volumes de la collection. Mais il faut avouer qu’à l’époque on ne s’en souciait pas vraiment car on était déjà bien content de pouvoir découvrir ce héros musclé au regard sombre. On ne faisait donc pas trop attention à ce qu’on pouvait lire sur les couvertures des premiers volumes, sous le nom de Robert E. Howard, c’est-à-dire « Textes mis au point et complétés par L. Sprague de Camp et Lin Carter ». Les noms de ces derniers prenant de plus en plus de place sur les couvertures, Howard disparaissant même sur Conan le boucanier au profit de Sprague de Camp ; non content d’avoir tripatouillé les textes originaux et sentant le bon filon, ce dernier est allé jusqu’au bout de son idée en s’appropriant le personnage. 

Résultat de recherche d'images pour "conan the barbarian gif"

Comme le dit Patrice Louinet, spécialiste mondial de Howard et qui œuvre depuis de nombreuses années à la reconnaissance de son travail :

« Lyon Sprague de Camp (essentiellement), était devenu la bête noire des fanatiques d’Howard et de son plus célèbre personnage, dans la mesure où il s’était permis de « retoucher » les textes originaux, coupant ici, rajoutant là, et réécrivant entre les deux, pour livrer finalement un Conan assez différent de l’original, et bien moins convaincant ; d’autant que le bonhomme, qui avait trouvé là semble-t-il un commerce juteux, s’opposait avec tous les moyens à sa disposition à toute réédition des textes originaux… » (BD Conan le Cimmérien – Tome 1 – Glénat, 2018).

On nous avait trompé ! Le vrai Conan n’est pas le personnage présenté par Sprague de Camp (ni d’ailleurs le Conan joué par Schwarzenegger), celui qui conquiert et tue, « une sorte de parvenu de l’âge hyborien, partant de moins que rien (barbare et voleur) pour se hisser au sommet de l’échelle sociale et du prestige (roi d’un pays civilisé) ».

Résultat de recherche d'images pour "conan the barbarian gif"

Conan c’est avant tout celui qui survit à tous les périls, qui vit au jour le jour sans ambition, si ce n’est celle de rester en vie et de profiter des plaisirs de la vie (vins, femmes, batailles). Howard n’a jamais voulu raconter l’histoire d’un jeune barbare qui va évoluer d’épreuves en épreuves pour finalement finir roi :

« On retrouve cette image d’un Conan roi et quelque peu assagi dans le film de Milius, mais c’est surtout à Sprague de Camp que l’on doit cette modification de la vie du Cimmérien, transformée d’hymne à la liberté en plan de carrière. En créant le mythe de la « lente ascension » du barbare (voleur, guerrier, mercenaire, roi) on donne l’illusion d’une progression logique à la vie du Cimmérien. Or, on ne dit rien de tel dans les récits de Howard » (Le Guide Howard – ActuSF, 2015).

Heureusement, à partir de 2008, Patrice Louinet et les éditions Bragelonne nous sortiront des intégrales en tout point respectueuses de l’œuvre de Robert E. Howard. À partir de ce moment nous avons enfin pu découvrir (en français) ce qu’avait réellement écrit l’auteur texan, et on peut dire que ce fut un choc.

Résultat de recherche d'images pour "conan the barbarian gif"

SÉLECTION DE LIVRES

Voici une sélection des livres en français sur l’œuvre de Robert E. Howard en général et Conan en particulier qu’il vous faut posséder (si c’est encore possible pour certains) :

19040607314515263616189122 dans Publifan

- Le Guide Howard (ActuSF, 2015) : si vous n’avez jamais lu du R.E.H., ou très peu, il est vivement conseillé de commencer par ce guide de Patrice Louinet dans lequel il est évidemment question de Conan mais aussi des autres personnages qu’il avait créé. Un livre de poche grâce auquel vous saurez qui était l’auteur, les idées reçues, quel est le vrai et le faux, les nouvelles à lire absolument, etc.

19040607333715263616189123

- Les intégrales : elles existent en plusieurs éditions : ce sont d’abord les trois volumes sortis en 2008 chez Bragelonne : Le Cimmérien, L’Heure du dragon et Les Clous rouges, en édition brochée (ainsi 19040607363615263616189124qu’une autre édition reliée, à tirage limité et aujourd’hui introuvable) regroupant toutes les aventures de Conan présentées dans l’ordre de leur rédaction, restituées dans leur version authentique à partir des manuscrits originaux, avec des traductions nouvelles ou entièrement révisées. Elles s’accompagnent de nombreux inédits, ainsi que d’articles et de notes sur l’œuvre de Robert E. Howard et l’univers de Conan par Patrice Louinet. Ensuite, en septembre 2019, le même éditeur sortait ce qu’on pourra appeler l’intégrale des intégrales, c’est-à-dire un gros livre relié (1312 pages) regroupant les trois volumes cités précédemment mais enrichi de 251 illustrations dont 21 pleines pages couleur. Une édition exceptionnelle à tirage limité. Et enfin, en janvier 2019, les éditions Le Livre de poche auront la bonne idée de proposer les mêmes livres au format poche, illustrés par Mark Schultz, permettant ainsi de rendre cette collection accessible à tous.

19040607410215263616189125- Les nombreuses vies de Conan, Simon Sanahujas (Les moutons électriques – coll.  »Bibliothèque Rouge », octobre 2008) :  ce livre de référence comporte une longue biographie de Conan comme s’il avait vraiment existé (une des spécificités de cette collection avec d’autres personnages célèbres traités comme Sherlock Holmes, Hercule Poirot ou même Cthulhu), une chronologie retraçant l’histoire de l’âge hyborien et une étude géopolitique de cette période (avec cartes), des essais sur les thématiques de sa saga, sa psychologie et son évolution, ses rivaux (les autres grandes figures de la fantasy héroïque et les influences qui menèrent à la naissance de Conan), et sur les relations qui lient cette création littéraire à son auteur. Le tout largement illustré, avec notamment les très rares dessins de Weird Tales. Une somme inégalée sur les univers de la sword and sorcery.

19040607435115263616189127

- Conan le Texan,  Simon Sanahujas et Gwenn Dubourthoumieu (Les moutons électriques, novembre 2008) : le Texas de R.E.H. comme si vous y étiez. Ce beau livre est le récit, abondamment illustré de photographies, du voyage de deux Français égarés entre la Cimmérie et le Texas. En parcourant le Lone Star State à la recherche des lieux qui inspirèrent l’Âge hyborien de Conan, les deux compagnons découvrent les richesses d’un État sans nul pareil et les liens aussi étonnants qu’intimes qui le lient au personnage phare de Robert E. Howard. Du canyon de Palo Duro aux rives du Rio Grande en passant par les collines de Fredericksburg, ce livre suit les aléas de ce voyage un peu fou et ses 7 000 kilomètres de surprises, d’écueils et de découvertes insoupçonnées.

19040607464515263616189129

- Échos de Cimmérie, Fabrice Tortey (Les éditions de l’Œil du Sphinx, 2009). De nombreuses études, des textes inédits en français et une bibliographie exhaustive. Le tout illustré par Frank Frazetta, Philippe Druillet, Jean-Michel Nicollet et Christian Broutin. Un ouvrage très pointu pour en savoir toujours plus sur le sujet.

19040607482115263616189135

- Bifrost n° 84 (octobre 2016) : un gros dossier R.E.H. avec au sommaire l’histoire de sa (courte) vie, les genres qu’il a abordés autre que le fantastique, l’épique parcours de son œuvre, un parallèle avec Tolkien, ses rapports avec Lovecraft, les années Néo, un guide de lecture de ses œuvres, les inédits, curiosités et indispensables, etc.

19040607501415263616189136

- Conan, sur les traces du barbare de Paul M. Sammon (Huginn & Muninn, 2014) : plutôt intéressant, même si incomplet, ce livre grand format et richement illustré est idéal pour tout lecteur néophyte ou voulant en savoir plus sur ce que le personnage de Conan a enfanté de sa création jusqu’à nos jours. Des luttes juridiques pour perpétuer l’héritage littéraire de Robert E. Howard à la gloire cinématographique en passant par les comics (car dans les 70′s, Conan était une des meilleures ventes de Marvel).

19040608063415263616189142À côté de ces livres et essais on trouve bien évidemment les publications en français traitant des nombreux Comics américains publiés depuis les années 70. On citera Les Chroniques de Conan (Panini Comics, depuis 2008), qui reprennent en plusieurs volumes et par année The Savage Sword of Conan, tout comme Hachette (depuis 2017) avec une collection sortie en kiosque de manière bimensuelle, appelée tout simplement The Savage Sword of Conan, la collection. Et aussi Conan les Comic Strips Inédits,  un très joli album reprenant les comics strip parus dans la presse américaine en 1978 et 1979 (Neofelis, 2018).

Mais pour rester dans les adaptations fidèles aux écrits d’Howard on retiendra surtout les sorties BD récentes chez Glénat, chaque volume paru, ou à paraître, dessiné à chaque fois par un dessinateur différent, le tout supervisé comme toujours par P. Louinet.

Voilà, avec tout ça, plus d’excuses quand on vous questionnera sur Conan et Robert Erwin Howard. Cependant ne vous débarrassez pas trop vite de vos anciens livres J’ai Lu, NEO ou autres Lattès ! Ceux-ci avaient au moins l’avantage d’avoir de belles couvertures, ce qui n’est pas négligeable !

Bonne lecture !

- Laurent Faiella -

19040608094415263616189143

Autres articles de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) / Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-fiction et fantastique télévisés spécial 14 juillet / Science-fiction télévisée polonaise des années 60 / Cinéma de science-fiction des années 90 – première partie / Cinéma de science-fiction des années 90 – deuxième partie / Cinéma de science-fiction des années 90 : troisième partie / Quelques séries B fantastiques indonésiennes (1) / Quelques séries B fantastiques indonésiennes (2) / Quelques histoires classiques de fantômes japonais (1) / Vaisseaux (1) : Le règne des vaisseaux-fusées / Quelques histoires classiques de fantômes japonais (2) / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois / Quelques véhicules du futur d’autrefois (2) / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 1 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 2 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 3 / Narciso Ibáñez Menta / Super-héros de séries TV brésiliennes inédites en France / Vaisseaux (2) : L’invasion des vaisseaux soucoupes / Fin du monde spéciale 14 juillet / Le Cycle du Programme Conscience / Les 40 ans de Star Crash

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 17:14
Enregistré dans Dossier, Fantastique, Littérature, Publifan
CITATION CÉLÈBRE : LE GUIDE DU VOYAGEUR GALACTIQUE – TOME 3

Posté le Mardi 2 avril 2019

CITATION CÉLÈBRE : LE GUIDE DU VOYAGEUR GALACTIQUE - TOME 3 dans Citation célèbre 19040209214315263616184694« D’après mon médecin, je souffre d’une malformation de la glande altruiste assortie d’une déficience de la fibre morale et en conséquence je suis dispensé de sauver les Univers. »

(Le Guide du Voyageur Galactique – Tome 3 / Douglas Adams)

morbius @ 18:24
Enregistré dans Citation célèbre, Littérature, Science-fiction
EXPLORATHÈME – Pulp : le berceau méconnu de la culture geek

Posté le Mardi 19 mars 2019

Explorathème, c’est aussi l’origine de nos passions explorées à travers des vidéos réalisées par des spécialistes. Aujourd’hui :

PULP : LE BERCEAU MÉCONNU DE LA CULTURE GEEK

Image de prévisualisation YouTube

Autres sujets présentés dans Explorathème :

Le Space Opera / L’Heroic Fantasy / Le Cyberpunk / Le rétrofutur / Le Steampunk / Portrait de H.P. Lovecraft / Lovecraft, explorer l’indicible / Jules Verne, l’invitation au voyage / L’Histoire Sans Fin, le livre / Nicolas Stanzick : Les Monstres d’Universal / Philip K. Dick : visionnaire du temps / Le Gore : un genre contestataire ? / Le voyage dans le temps / Les robots : de Frankenstein à Terminator / Le cinéma de Sam Raimi / Hugo Gernsback, le père de la Science-Fiction / Philippe Druillet / Le jeu de rôle est-il le renouveau de la narration ? / Isaac Asimov, les incroyables prédictions du futur / Lumière sur « La Nuit des Temps » / Japon : le traumatisme nucléaire

morbius @ 20:58
Enregistré dans Explorathème
2312 – de Kim Stanley Robinson (2012)

Posté le Dimanche 17 mars 2019

2312 - de Kim Stanley Robinson (2012) dans Le Hangar Cosmique 14072703494415263612413227

19031705334115263616162088 dans Littérature

Kim Stanley Robinson restera certainement dans les annales de la science-fiction pour sa Trilogie martienne, seuls bouquins parmi la vingtaine qu’il a écrit à ce jour, à traîner encore sur les rayonnages de la Fnac et des espaces culturels Leclerc. Une œuvre-monde, « planétaire » pourrait-on dire sans abus de langage, qui envisage la colonisation de la Planète Rouge (puis Verte, puis Bleue) avec un tel luxe de détails qu’on applaudit encore bien bas ses lecteurs capables d’immersion dans un récit d’une telle ampleur, à une époque où, Internet oblige, notre capacité d’attention se rapproche dangereusement de celle d’une crevette d’Encelade (s’il s’avère, un jour, qu’elles existent).

19031705350315263616162089 dans Science-fictionInitialement, et comme il le confiait dans un entretien accordé à la revue Structo, l’aède du régolite voulait juste raconter une histoire d’amour entre une Mercurienne et un Saturnien, aux sens astrologique et astronomique des termes. Pour que le public adhère à ce concept, il lui a fallu inventer « one more future history ». Le bonhomme s’intéressant notamment à la science, sans pour autant sombrer dans la technophilie béate, à la politique (de gauche) et à l’écologie, 2312 lui offrait l’opportunité de décrire une utopie plausible comme cadre à son intrigue. Un cadre et pas seulement un arrière-plan.

En effet, le roman se compose de courts chapitres – à deux exceptions près, lesquelles se font d’ailleurs écho – qui alternent entre fiction pure : l’enquête de Swan (la Mercurienne) et Warham (le Saturnien) pour tenter de déterminer la cause d’un acte terroriste perpétré contre une cité mercurienne, cela va bien au-delà, mais on va la faire courte, et bribes de documents futuristes ayant trait à l’histoire du système solaire, à la bio-ingénierie, à l’astronomie et autres procédés de terraformation. Évidemment, chapitres narratifs et encyclopédiques s’articulent de manière à former une trame suffisamment cohérente, et captivante, pour que le lecteur arrive à remplir par lui-même, les zones d’ombre laissées par l’auteur.

19031705370915263616162090Nul ne sait si, dans trois siècles, l’humanité aura effectivement colonisé le système solaire, ni si elle voyagera à bord de gigantesques astéroïdes-terrariums, mais une chose est sûre : si un homme du futur tombe sur le roman de Robinson, il constatera qu’au début du 21e siècle, les préoccupations de ses ancêtres tournaient autour de la crainte du réchauffement climatique, du développement de l’intelligence artificielle et de la nécessaire collaboration entre les peuples. Parviendra-t-il à se reconnaître dans ces personnages post-humains, portés au rang de demi-dieux par le pouvoir du génie génétique, détachés des contingence spatiales, temporelles, matérielles et de sexuation ? Si c’est le cas, l’écrivain aura prouvé, à titre posthume, qu’il avait su pressentir l’évolution de notre espèce. Sur ce point, on pourra dire que son œuvre faisait bien preuve de la « véracité parfaite » vantée sur la quatrième de couverture des éditions Actes Sud.

19031705395415263616162091

2312 connaîtra-t-il un jour la notoriété d’un 1984 ? Difficile à croire, pour passionnant qu’il est. En attendant, il reste un brillant roman de science-fiction, qui – conformément à la définition du genre qu’en proposait John W. Campbell au début des années 1960 – permet au lecteur « d’envisager le passé, le présent et l’avenir depuis un point de vue différent, et de réfléchir à la façon dont nous pourrions agir autrement » en formant « un système d’analogie commode pour réfléchir à de nouvelles idées scientifiques, sociales et économiques, et pour réexaminer de vieilles idées ».

- Le Hangar Cosmique -

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 15:45
Enregistré dans Le Hangar Cosmique, Littérature, Science-fiction
ROBOT-COOL (53) : C.H.O.M.P.S.

Posté le Vendredi 15 mars 2019

ROBOT-COOL (53) : C.H.O.M.P.S. dans Robot-cool 13061309574815263611288444

19031508202815263616159703 dans Trapard

J’ai longuement hésité à choisir la catégorie robotique pour situer ce chien-robot. En effet, C.H.O.M.P.S. est plutôt cool comme robot si on le replace dans son contexte de la fin des années 70. Mais cette petite co-production de l’A.I.P. et d’Hanna-Barbera Productions réalisée par Don Chaffey (JASON ET LES ARGONAUTES, UN MILLION D’ANNÉES AVANT J.C ., PETER ET ELLIOTT LE DRAGON) est destinée à un public extrêmement jeune, ce qui rend l’ensemble assez balourd.

19031508224415263616159704L’intrigue : La petite ville de Hamilton est la proie d’une bande de cambrioleurs qui multiplient les mauvais coups. La police est d’autant plus impuissante que les malfaiteurs semblent capables de défier les systèmes de sécurité les plus sophistiqués. Brian Foster, un jeune ingénieur travaillant pour la firme de sécurité Norton, a mis au point un nouveau système ultra-perfectionné. Hélas, les essais ne sont guère concluants, au grand désespoir de Brian et de Cassey, la fille de Norton, qui entretient une relation sentimentale avec le technicien. La société Norton se trouve ainsi en grande difficulté, à la grande satisfaction de Gibbs, son principal concurrent. En désespoir de cause, Brian ressort son projet secret « C.H.O.M.P.S. », un robot de protection, créé à l’image de Canaille, le petit chien de compagnie du jeune homme…

19031508234615263616159705« C.H.O.M.P.S. » autrement dit « Canine HOMe Protection System » est un chien-robot de garde qui répond à des ordres codés et numériques. Il possède une ouïe très puissante, poursuit les voleurs, court aussi vite que Steve Austin, conduit des véhicules, traîne des poids de plusieurs tonnes…Bref, c’est le chien de garde parfait.

En plus de L’HOMME QUI VALAIT TROIS MILLIARDS, le film de Don Chaffey fait aussi évidemment référence au « récent » SUPERMAN (1978) de Richard Donner.

Brian Foster est interprété par le jeune acteur Wesley Eure dont la carrière a essentiellement été tournée vers la télévision, bien qu’il tienne l’un des rôles principaux dans l’excellent Slasher, LA FOREUSE SANGLANTE (1978, The Toolbox Murders).

Vous pouvez consulter C.H.O.M.P.S. en V.O. sur YouTube.

- Trapard -

19031508250815263616159706

Autres vedettes de la catégorie Robot-Cool :

 Robby / Maximilian / Hector / Gort / Twiki / Cylon / Maria / Robot (Perdus dans l’Espace) / V.I.N.CENT / Tobor / Robot de Silent Running / Androïde de MondwestC-3PO et R2-D2 / Terminator / Data / Androïdes de THX-1138 / Robocop / Steve Austin et Jaimie Sommers / Numéro 5 / Ilia / Robot-John / Nono / WALL-E / Robot Bikini / A.P.E.X. / Peepo / Chalmer / REM / Servante du Gardien / Danguard Ace /Géant de Fer / Protector 101 Killbot / Robot de Total Recall (2012) / Mechagodzilla / Zero / Inspecteur Gadget / MARK 13 / AMEE / Goldorak / Robot Sentry / Marvin / Olga / Questor / Robot de Xenogenesis / Robots de Pyrite / Evolver / Mycènes / Yoyo / Bio-droïdes / Bender / Isaac / K-Tron / Non-Linéaires

Robot « cool » ou « craignos » ?

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 18:30
Enregistré dans Robot-cool, Trapard
SLITHIS (1978)

Posté le Mercredi 13 mars 2019

SLITHIS (1978) dans Cinéma bis américain 19031305281915263616156327

SLITHIS (1978)

SLITHIS (Spawn of the Slithis) est une série B indépendante imitant vaguement le thème de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR (1954) de Jack Arnold, mais ancré dans la conscientisation écologiste des années 70, et situé entre les films d’attaques animales, les kaiju eiga japonais et les films de zombies italiens.

19031305292915263616156328 dans FantastiqueBien que peu connue, d’une certaine manière, la créature hybride nommée Slithis (aussi appelée « Slithus » dans le film) anticipe de près celles de PROPHECY, LE MONSTRE (1979), des MONSTRES DE LA MER (1980), mais surtout celles de THE BEING (1983) et de C.H.U.D. (1984). Sans oublier TOXIC AVENGER (1985), PLUTONIUM BABY (1987) et tant d’autres films des années 80 avec leurs créatures purulentes en place des mutations plus classiques du cinéma de SF des 50′s.

L’intrigue : Dans la ville de Venice en Californie, une fuite de centrale nucléaire engendre un monstre marin mutant surnommé « Slithis », qui s’en prend d’abord aux animaux domestiques, puis à des SDF alcoolisés et à des hippies qui traînent la nuit…

19031305310015263616156329 dans Trapard

Moins spectaculaire que les films cités plus haut et qui lui ont succédé, SLITHIS reste un bon divertissement à petit budget, avec son lot de personnages typiques des années 70 : les bourgeois vaguement bohèmes, les loubards.

19031305321815263616156330Les attaques de la créature sont souvent filmées dans l’ombre ou de nuit, ce qui ne permet pas vraiment de se faire une idée précise de son aspect physique. Mais les scientifiques précisent dans le film qu’elle est née d’une nappe de pétrole qui est devenue un véritable organisme vivant suite à des rejets de produits toxiques. Et un peu à la manière du « Blob » ou plutôt de « La Chose », cette mixture toxique vivante absorbe d’autres êtres dont elle digère l’apparence afin de pouvoir la reproduire, et donc, de pouvoir passer inaperçue afin de traquer de nouvelles proies. Mais dans une certaine généralité, c’est la créature que vous pouvez voir sur les photos qui apparaît dans ce film de Stephen Traxler oublié des blogs francophones.

Vous pouvez le regarder entier en V.O. sur YouTube.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 15:36
Enregistré dans Cinéma bis américain, Fantastique, Trapard
CITATION CÉLÈBRE : ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

Posté le Dimanche 10 mars 2019

CITATION CÉLÈBRE : ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE dans Citation célèbre 19031009061115263616152412« La peau du vampire était parfaitement blanche et lisse, comme s’il avait été sculpté dans de la craie, et son visage semblait aussi inanimé que celui d’une statue, à l’exception des deux yeux verts et brillants qui regardaient fixement le jeune homme, telles des flammes logées dans des orbites. »

(Entretien avec un Vampire – Anne Rice)

morbius @ 19:10
Enregistré dans Citation célèbre, Fantastique, Littérature
SPACE COMMAND : L’ÉPISODE PILOTE

Posté le Vendredi 8 mars 2019

SPACE COMMAND : L'ÉPISODE PILOTE dans Science-fiction 19030808261515263616149936

Si vous n’avez jamais entendu parler de SPACE COMMAND, c’est normal. Il s’agit d’une série de science-fiction financée par des fonds participatifs et destinée uniquement aux aficionados du genre space opera ! Le premier épisode de près d’une heure est disponible gratuitement sur YouTube depuis le 1er janvier 2019 avec des acteurs issus de STAR TREK et de BABYLON 5, alors ne nous privons pas !

SPACE COMMAND est une création de Marc Scott Zicree, qui a travaillé sur quelques-unes des plus prestigieuses séries de science-fiction (BABYLON 5, STAR TREK : THE NEXT GENERATION, STAR TREK : DEEP SPACE NINE, THE NEW TWILIGHT ZONE…) et qui est un fan absolu de la SF rétro de l’âge d’or des pulps, de celle des films des années 1950 comme PLANÈTE INTERDITE, LES SURVIVANTS DE L’INFINI ou LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA, mais aussi de celle du début des années 1960 avec, pour la télévision, LA QUATRIÈME DIMENSION ou AU-DELÀ DU RÉEL (THE OUTER LIMITS). Il est à ce propos l’auteur du livre de référence The Twilight Zone Companion.

19030808285515263616149938 dans Science-fiction

Les Échos d’Altaïr avaient déjà consacré en 2012 un article sur le projet balbutiant de SPACE COMMAND, disponible ICI. Nous vous conseillons vivement de le lire si vous souhaitez en apprendre davantage sur les origines de la série. Cependant si SPACE COMMAND opte pour un virage à 180° en délaissant finalement la SF rétro pour sa version high-tech, elle en conserve, heureusement, le fameux sense of wonder et aussi ses vaisseaux fusées !

Et quelle brochette d’acteurs ! Marc Scott Zicree (qui aime se faire surnommer Mr. Sci-Fi…) a tout bonnement employé les services de… Robert Picardo (STAR TREK : VOYAGER), Bruce Boxleitner (TRON, BABYLON 5…), Milra Furlan (BABYLON 5), Bill Mumy (PERDUS DANS L’ESPACE, la série des 60′s, BABYLON 5) et Doug Jones (Saru dans STAR TREK : DISCOVERY, LA FORME DE L’EAU…) ! Un plaisir de les retrouver tous !

Si cet épisode pilote de SPACE COMMAND s’avère un peu bavard (il faut dire que comprendre la V.O. n’arrange pas les choses…), parfois très hésitant en matière d’effets spéciaux (néanmoins la scène d’ouverture est plutôt réussie) et flanqué d’une musique atroce, on peut saluer le courage de Marc Scott Zicree d’avoir su mener à bien son fabuleux projet en s’aidant non seulement d’acteurs chevronnés mais aussi d’une équipe de techniciens assez doués pour nous offrir un spectacle fort sympathique. On attend la suite !

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

L’ÉPISODE PILOTE COMPLET (EN V.O.S.T.) :

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 18:35
Enregistré dans Science-fiction
12345...279