LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.8

Posté le Dimanche 4 décembre 2016

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.8 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Cet avertissement qui introduit chaque édition du Club des Entités de la 13e Dimension, cet avertissement que d’aucuns considèrent comme inutile : moquez-vous-en, contournez-le, passez outre. Mais ne vous surprenez pas ensuite à prononcer des paroles insensées, à entendre des sons étranges, à voir des images démentes. Dès cet instant, les entités de la 13e dimension prennent possession d’Altaïr IV comme elles l’ont déjà fait sept fois auparavant. Dès cet instant, oubliez la raison, la logique et les normes. Laissez place à l’absurde, l’incroyable et le psychédélique. Acceptez l’inacceptable, voyez l’invisible et concevez l’inconcevable. Inutile de faire marche arrière. Il est déjà trop tard. Vous avez lu ces lignes et vous ne comprenez rien du tout : vous êtes d’ores et déjà victime des entités de la 13e dimension…

16120311184015263614678807 dans Science-fiction

////////////////////////////////////////////////////////

AMBIANCE CE13D 

16120412373815263614678900Le Club des Entités vous invite à une immersion totale dans son univers grâce à une ambiance sonore issue de sa 13e dimension. Ce sera désormais la tradition. Ainsi, pour plonger pleinement dans son monde au-delà du réel, pour atteindre une à une ses dimensions et expérimenter des sons et des sensations out of this world, pour vous connecter enfin avec ses entités, cliquez ci-dessous sur Sci Fi Ambient Space Music – Orion Belt et laissez-vous accompagner par son ambiance planante tout au long de votre lecture du programme de sa huitième édition.

Image de prévisualisation YouTube

Vous découvrirez alors… non, n’en disons pas plus. Laissez-vous happer par l’ambiance du CE13D. Cliquez tout de suite, réglez sur un volume agréable à l’écoute, et poursuivez vos lectures en laissant jusqu’au bout Sci Fi Ambient Space Music – Orion Belt, même si, bien entendu, votre lecture complète du programme du CE13D huitième édition ne nécessitera pas une heure…

////////////////////////////////////////////////////////

« … COMME LES AUTRES NOUS VOIENT »

« Le grand soleil blanc-bleu de Donophan 1210 n’était qu’à huit cent mille kilomètres. Dans son champ gravitationnel monstrueux, le yacht de luxe 16120311345615263614678827Westphalia tanguait lourdement, comme un bateau ivre. La pression de la lumière et les tourbillons cycloniques de particules radioactives secouaient le vaisseau malgré les piles atomiques profondément enfouies dans sa coque élancée. 

Comme un vieux voilier sur les antiques mers de la Terre, il se tordait et roulait sous les rafales de photons et l’ouragan d’éléments fracassés arrachés à l’immense soleil. »

(Raymond F. Jones, « … Comme les Autres nous voient », 1951)

////////////////////////////////////////////////////////

16120401114115263614678915

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

(by SF Prototype)

1 – Désolation

Des ruines. Il ne restait que des ruines là où, autrefois, il y a des milliers d’années, devait se dresser une immense cité extraterrestre étincelante. Trevor regarda autour de lui. Pas une âme qui vive, rien que des bâtiments effondrés, des tours éventrées et des routes disloquées. Même s’il portait une combinaison spatiale étanche affublée d’un lourd casque le protégeant des rayons mortels du soleil de Mypraïs, il pouvait presque entendre le vent souffler dans ce paysage désertique et poussiéreux.

////////////////////////////////////////////////////////

16120311394015263614678831

////////////////////////////////////////////////////////

ARMURERIE SPATIALE

16120412015815263614678869Comme chacun le sait pertinemment, l’exploration spatiale ne s’adresse pas au commun des mortels. Partir au milieu des étoiles, franchir des millions de kilomètres, éviter les nombreux dangers de la navigation stellaire et enfin atteindre un monde inconnu nécessite non seulement un certain sang froid mais aussi une certaine expérience dans le choix et la manipulation des armes. Oui, car bien souvent les mondes que vous explorerez s’avéreront particulièrement hostiles envers la forme de vie étrangère que vous représentez. 

Image de prévisualisation YouTube

Afin de vous garantir le maximum de sécurité en milieu extraterrestre, la société Unity Asset Store vous propose sa gamme de pistolasers à la pointe de la technologie, dernières créations les plus élaborées en matière de sécurité spatiale. Choisissez bien : c’est peut-être cette arme qui vous sauvera la vie…

////////////////////////////////////////////////////////

16120412472315263614678904

Illustration de Chris Foss.

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

2 – Le temple

Trevor avança au milieu de cette désolation, déterminé à trouver des réponses à ses questions. Que s’était-il donc passé en ce lieu il y a fort longtemps ? Une guerre ? Un cataclysme ? Autre chose ?… Il gravit des escaliers, longea une passerelle, traversa un long couloir qui le mena bientôt dans une immense salle où se dressaient des statues encore intactes. S’agissait-il de dieux ? Était-ce un temple ? Leur apparence menaçante et leur aspect difforme lui donna des frissons. Que représentaient-elles ? Des monstres ? Des mutants ? Il préféra ne pas s’attarder davantage et poursuivit son chemin.

////////////////////////////////////////////////////////

16120401062515263614678913

////////////////////////////////////////////////////////

THE MAN FROM THE 25th CENTURY

16120401412815263614678940Encore une série télévisée d’Irwin Allen (VOYAGE AU FOND DES MERS, PERDUS DANS L’ESPACE…) qui ne vit jamais le jour et que le Club des Entités a ramené spécialement pour vous de sa 13e dimension. THE MAN FROM THE 25th CENTURY présentait James Darren (AU CŒUR DU TEMPS) comme héros principal aux côtés de John Crawford et de Patrick Culliton. L’histoire de l’épisode pilote :

« Sur une planète bleue étrangère, un homme se tient dans une arène, surveillé par 5 êtres étrangers. Ils testent les capacités mentales et physiques de l’homme. Son identité est celle d’un homme de 27 ans, né en 1951 sur la planète Terre. »

Image de prévisualisation YouTube

On pourra remarquer le réemploi de la soucoupe Jupiter 2, vaisseau vedette de PERDUS DANS L’ESPACE, avec quelques stock-shots de la série. Quant aux aliens, ils ressemblent étrangement à ceux de l’épisode de STAR TREK des sixties The Cage, aliens qui ressemblaient eux-mêmes étrangement à ceux de… En fait, ils se ressemblaient tous à cette époque…

////////////////////////////////////////////////////////

16120401452015263614678943

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

3 – La chute

Soudain le sol se fissura sous ses pieds. Trevor affolé tenta de revenir rapidement sur ses pas. Trop tard. La dalle sur laquelle il se trouvait s’effondra et il tomba alors dans le vide, agitant désespérément les bras en tous sens, hurlant dans son casque. Sa visière se brisa au contact du sol. Il venait de s’écraser une dizaine de mètres plus bas. Trevor ne bougeait plus. Quand il reprit conscience, il se rendit compte, stupéfait, qu’il était encore en vie, mieux : qu’il pouvait respirer l’air de Mypraïs ! Il toussota et se releva lentement. Où se trouvait-il à présent ? Il faisait sombre. Une odeur piquante flottait dans l’air. Trevor alluma sa torche.

////////////////////////////////////////////////////////

16120402160615263614678948

Illustration de Peter Elson.

////////////////////////////////////////////////////////

VILLES DU FUTUR OU D’AUTRES MONDES

16120406395815263614678988Villes, cités, mégalopoles, de préférence avec quelques véhicules volants se déplaçant entre des tours gigantesques, où l’individu est parfois réduit à l’état d’esclave, nous sommes dans le futur, à moins que ce ne soit dans le passé, ou sur un autre monde… Le Magazine de la Science-Fiction, publié à la fin des années 70 et au début des 80, s’interroge :

« Curieusement, ces villes impressionnantes font penser aux forêts amazoniennes ; effectivement, de nombreux voyages de science-fiction font naufrages dans une forêt exubérante sur une autre planète. Mais les villes de SF sont également silencieuses et froides : silence terrible des pôles glacés et des déserts terrestres. Ce sont là aussi les paysages qu’affectionne la SF. »

L’Encyclopédie Visuelle de la Science-Fiction (éd. Albin Michel – 1979) s’intéresse en particulier aux sociétés qui peuplent ces villes :

« Les cités et les civilisations de la science-fiction offrent une grande diversité de formes de société. Même lorsque la population se limite à des bipèdes à sang chaud strictement identiques à nous. Certaines sociétés servent d’avertissement contre des orientations que nous ne devons pas prendre. Quelques-unes suggèrent des modes de vie meilleurs qui peuvent être les nôtres si nous le voulons bien. Toutes offrent des visions de notre propre monde. »

16120406423315263614678990Mais les mégalopoles et la décadence de leurs civilisations ou de leurs sociétés peuvent annoncer le pire, comme le souligne Alain Musset dans Sciences et Science-Fiction (éd. de la Martinière – 2010) :

« Puisqu’elle s’intéresse à l’avenir incertain des grandes villes modernes et à la fragilité de nos civilisations, la science-fiction a entretenu des liens étroits avec tous les récits qui annoncent la fin du monde. »

Stan Barets s’attarde quant à lui sur les villes futures dans son volume 2 du Science-Fictionnaire (éd. Denoël – 1994) : 

« Diaspar, Métropolis, Trantor, Delirius, ou même Londres ou New York : on n’en finirait plus d’énumérer les villes traversées par la SF. Que ce soit dans l’avenir ou sur d’autres planètes, le milieu urbain est inséparable de la vie des hommes. Comme l’écrit J.G. Ballard : « Je crois à mes obsessions personnelles, à la beauté de l’accident de voiture, à la paix de la forêt engloutie, à l’émoi des plages estivales désertes, à l’élégance des cimetières de voitures, au mystère des parkings à étages, à la poésie des hôtels abandonnés. »

Le décor urbain, futuriste ou non, dystopique ou non, est intimement lié à la SF. »

16120406375415263614678987

Illustration de Frank R. Paul.

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

4 – Le cri

Un cri glaçant retentit. Il sursauta et scruta les alentours en balayant nerveusement l’obscurité de son faisceau lumineux. Comme il aurait souhaité en cet instant pouvoir rejoindre son vaisseau d’exploration ! Trevor eut alors l’impression qu’une masse sombre s’approchait, là, dans la pièce, à quelques mètre de lui ! Il n’attendit pas et courut à toutes jambes vers une issue. Sa combinaison le gênait considérablement dans ses mouvements, mais il fonçait droit devant lui, coûte que coûte. Il parvint à atteindre une autre salle, cette fois éclairée par de larges fenêtres donnant sur l’extérieur.

////////////////////////////////////////////////////////

16120406513815263614678991

////////////////////////////////////////////////////////

LA SOCIÉTÉ DES EXPLORATRICES GALACTIQUES

16120407324415263614678995Mesdames, l’aventure vous tente ? Vous considérez, à juste titre, que l’exploration spatiale n’est pas qu’une affaire d’homme ? Rejoignez alors la Société des Exploratrices Galactiques ! Regroupant déjà plus de 200 membres, la S.E.G. ne cesse de faire des émules sur la Terre entière !

Créée en 3427, il y a donc trois ans, la S.E.G. rassemble aujourd’hui des aventurières issues de toutes les grandes nations du monde : les États-Unis d’Europe, La Fédération Républicaine d’Amérique, la République des Pays d’Asie et la Fédération des États Océaniens. 

Chaque mois, nos fières exploratrices subissent tests et entraînements intensifs destinés à leur offrir toutes les capacités nécessaires pour affronter l’Inconnu. Chaque mois, de multiples missions d’entraînement sur le terrain leur sont confiées sur des planètes aussi diverses que Mercure, Vénus, Mars ou Jupiter. 

Nos exploratrices les plus expérimentées sont ensuite envoyées en mission réelle en différents points de l’Univers : secteurs Alpha du Centaure, Procyon, Altaïr et Zébulon. Récolter des végétaux et des minéraux, analyser les atmosphères, entrer en contact avec d’autres civilisations, voilà le programme exaltant de toutes leurs missions !

À noter que la formation délivrée à la S.E.G. comprend la création complète de la combinaison spatiale. En effet, contrairement aux explorateurs galactiques, les exploratrices préfèrent concevoir elles-mêmes la combinaison qui les accompagnera dans toutes leurs missions. Ainsi, choix des couleurs, forme du casque, accessoires en tous genres et fonctionnalités sont laissés au libre arbitre de ces dames.

Mesdames, rejoignez la Société des Exploratrices galactiques et allez là où nulle femme n’est encore jamais allée !

16120407445415263614678997

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

5 – Suffocation

Mais Trevor fut pris de convulsions. Il suffoquait, l’air était irrespirable ! Il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Plus il avançait dans cette salle en direction des fenêtres et plus il étouffait. Il lui fallut donc rebrousser chemin et revenir malgré lui dans l’autre, celle plongée dans l’obscurité, celle où le cri horrible avait retenti, celle où il pouvait… respirer… Le cri résonna à nouveau dans la pièce. Trevor se glissa tremblant derrière un bloc de pierre. Le froid l’envahissait. L’obscurité le gagnait…

////////////////////////////////////////////////////////

LE BD MAG EXHUMATOR

Beaucoup le connaissent déjà, d’autres vont le découvrir enfin aujourd’hui : téléportation immédiate sur Le BD Mag Exhumator pour lire de bonnes vieilles BD SF vintage !

16120408224515263614678999

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

6 – Seul dans la nuit

Trevor flottait dans l’immensité spatiale, au milieu des débris du vaisseau d’exploration en orbite autour de Mypraïs, agitant désespérément les bras en tous sens et suffoquant. La visière de son casque fissurée laissait s’échapper le précieux oxygène. Devant lui, l’engin éventré vomissait des câbles et des cloisons disloquées. Le capitaine n’avait pas pu éviter la collision avec l’astéroïde. Le communicateur lui transmettait ses cris désespérés, ses cris glaçants. Trevor tremblait, le froid l’envahissait, l’obscurité le gagnait. Il ferma les yeux.

////////////////////////////////////////////////////////

16120408295715263614679000

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Nous libérons à présent votre esprit. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits littéraires, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16120408491315263614679013

« Où allons-nous ? La vie, ce don mystérieux que nous avons reçu, évolue sans cesse. Quelles merveilles ou quelles horreurs cette évolution nous réserve-t-elle dans dix mille ans, dans un million d’années, dans dix millions d’années ? » (épisode Le Sixième Doigt, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238

Avez-vous raté ces rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension ?

Première édition – Deuxième édition – Troisième édition – Quatrième édition - Cinquième édition - Sixième édition - Septième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 18:31
Enregistré dans Club des entités, Science-fiction
LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (2)

Posté le Samedi 3 décembre 2016

Croisements entre les héros du cinéma de catch nord-américain et les super-héros costumés des DC Comics, ces fameux « luchadores » sont très nombreux à avoir eu leurs moments de gloire cinématographique au Mexique mais aussi au-delà de ses frontières. Je profite qu’un certain nombre de films de lucha libre soient consultables en entiers (mais en v.o.) sur YouTube pour vous présenter quelques-uns de ces justiciers masqués (la première partie du dossier est disponible ici).

BLUE DEMON, EL ENMASCARADO DE ORO, LAS MUJERES PANTERAS, LA MUJER MURCIELAGO et MIL MÀSCARAS

LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (2) dans Cinéma 16120305102515263614676996

BLUE DEMON, EL DEMONIO AZÙL

autrement dit, LE DÉMON BLEU.

Alejandro Muñoz Moreno (1922-2000)

BLUE DEMON est largement considéré comme l’un des plus grands catcheurs mexicains de son temps. Il a commencé sa carrière cinématographique en apparaissant comme caméo dans plusieurs films 16120305150015263614676998 dans Dossierde lucha libre tournés en 1961.

Petite parenthèse avec cet ASESINOS DE LA LUCHA LIBRE (1962) réalisé par Manuel Muñoz et qui est un mélange de thriller policier plutôt rural et de western avec une enquête qui se déroule dans le milieu du catch. Un luchador de la région y est suspecté de plusieurs meurtres. BLUE DEMON y joue un rôle de luchador avant de jouer les premiers rôles qu’on lui connait à partir de 1964.

En 1964, Enrique Vergara, le producteur des films Santo qui étaient alors très populaires, a décidé de diversifier ses têtes d’affiches en proposant à BLUE DEMON, alors âgé de 42 ans, de jouer dans sa propre série de films de lucha libre. Les sujets de ses films sont alors très semblables à ceux des films avec SANTO qui demanda une augmentation de salaire puisque Vergara voulait mettre en avant une deuxième star de cinéma lui faisant ainsi de l’ombre.

16120305123915263614676997 dans Dossier : Justiciers Masqués MexicainsDe 1964 à 1977, BLUE DEMON a joué dans un total de 25 films de lucha libre. Parmi ces films, SANTO est la co-vedette de neuf d’entre eux, bien que les deux lutteurs n’ont jamais été de bons amis dans la vie. Dans trois de ses films, BLUE DEMON a joué en tant que chef d’un escadron de super-héros masqués, appelés LOS CAMPEONES JUSTICIEROS.

Comme pour SANTO, je partagerai aussi quelques liens de films avec BLUE DEMON qui sont consultables sur YouTube.

- BLUE DEMON CONTRA EL PODER SATÀNICO (1966) de Chano Urueta. Le film est ICI.

Un alchimiste est emprisonné et condamné à mort, mais il se place dans une sorte transe mortelle avant son exécution en utilisant une puissance satanique et il est enterré. Cinquante ans plus tard, deux fossoyeurs déterrent son cercueil et sont tués par le sorcier ressuscité. Alors qu’il commence à assassiner de jeunes femmes, Blue Demon intervient…

- LA SOMBRA DEL MURCIÉLAGO (1966) de Federico Curiel.

16120305191015263614676999 dans FantastiqueCelui-ci n’est pas sur YouTube mais il a l’air vraiment excellent avec son mélange des thèmes du Fantôme de l’Opéra et du film de vampires :

Un ancien lutteur nommé « Bat » a pris sa retraite après que son visage ait été défiguré lors une confrontation. Désormais, il vit dans une grotte, dans laquelle il joue l’organe entouré d’assistants fantomatiques qui lui kidnappent des femmes pour son plaisir personnel, jusqu’à ce que Blue Demon intervienne…

Voici quelques titres où BLUE DEMON y côtoie EL SANTO :

- SANTO Y BLUE DEMON EN EL MUNDO DE LOS MUERTOS (1970) de Gilberto Martínez Solares.

Année 1676 : un ancêtre de Santo est victime de la malédiction d’une sorcière maléfique. Trois siècles plus tard, Santo aidé de Blue Demon sera obligé de descendre dans le monde des morts pour casser le maléfice et sauver sa bien-aimée…

16120305215615263614677000 dans Trapard- SANTO CONTRA LAS MOMIAS DE GUANAJUATO (1972) de Federico Curiel.

BLUE DEMON se retrouve aux côtés de SANTO, mais aussi de MIL MÀSCARAS et de SATAN pour affronter des momies aztèques ressuscitées qui s’échappent d’un musée…

- SANTO Y BLUE DEMON CONTRA EL DR. FRANKENSTEIN (1974) de Miguel M. Delgado.

Santo, et son partenaire Blue Demon, sont une fois de plus aux prises avec le mal après la mort de l’épouse bien-aimée du Dr Irving Frankenstein. Celui-ci devient obsédé par le besoin de la ramener à la vie. Pour cela il fait kidnapper et tuer de belles jeunes femmes pour recréer un être mi-zombie, mi-robot qui exécutera ses ordres…

EL ENMASCARADO DE ORO

autrement dit, L’HOMME AU MASQUE D’OR

94484646 

Je n’ai jamais vu cet EL ENMASCARADO DE ORO CONTRA EL ASESINO INVISIBLE (1965), incarné par le luchador Jorge Rivero et réalisé par René Cardona, et je le regrette bien.

LAS MUJERES PANTERAS

autrement dit, LES FEMMES PANTHÈRES

Ariadna Welter, Elizabeth Campbell et Yolanda Montes (Tongo)

94512228

Les films des deux LUCHADORAS ont forcément inspiré d’autres films avec de jolies catcheuses, et c’est le cas avec ces MUJERES PANTERAS, où Elizabeth Campbell y a d’ailleurs un nouveau rôle de catcheuse affrontant d’autres monstres.

LA MUJERES PANTERAS (1967) de René Cardona. Le film est ICI.

Satanasa est la redoutable adversaire principale de nos deux luchadoras et elle est également impliquée avec une bande de gangsters locaux dans un culte de femmes panthères sanguinaires. Une de ces femmes panthères, Tongo, est une artiste de boîte de nuit qui se transforme périodiquement en monstre félin et égorge ses victimes. Nos luchadoras doivent affronter des femmes panthères sur le ring ainsi que la sorcière Satanasa qui se cache dans une grotte avec ses serviteurs et qui pratique la magie noire pour faire ressusciter une armée de zombies…

 LA MUJER MURCIELAGO

autrement dit, LA FEMME CHAUVE-SOURIS

94640925

LA MUJER MURCIELAGO c’est la FEMME CHAUVE-SOURIS, et c’est évidemment une version mexicaine de BATWOMAN.

Souvenez-vous : de 1966 à 1968, Adam West et Burt Ward incarnaient Batman et Robin dans la série TV américaine ultra-culte. BATGIRL, la version au féminin et pour teenagers de BATMAN créé en 1961 par DC Comics (tandis que BATWOMAN avait déjà été créée en 1956) débarque elle aussi sur les petits écrans avec le personnage de Barbara Gordon alias Batgirl dans la dernière saison de la série 16120305253315263614677001dès 1967 sous les traits de la jeune et jolie Yvonne Craig. Ce qu’il manquait peut-être à Yvonne Craig et à Batgirl, c’était une touche moins teen, plus adulte et plus sexy finalement, et voila sûrement pourquoi le cinéaste mexicain René Cardona a offert à la pulpeuse comédienne italienne Maura Monti le rôle de Batwoman. Maura Monti incarnait justement l’une des séduisantes Martiennes affrontant Santo, el Enmascarado de Plata dans SUPERMAN CONTRE L’INVASION DES MARTIENS d’Alfredo B. Crevenna l’année précédente.

Après avoir été défiguré par Batwoman lors d’un combat, le Dr Williams, un savant fou, espère prendre sa revanche sur la justicière masquée. Pour cela, le savant kidnappe des lutteurs afin de leur prélever la glande pinéale qu’il greffe à des poissons, pour ainsi pouvoir créer une race mutante d’hommes poissons capables d’évoluer sur terre comme dans les mers…

MIL MÀSCARAS

autrement dit, MILLE MASQUES

(il change régulièrement de masque et de look)

aka Aaron Rodríguez Arellano 

94640952

Mil Mascaras est l’un des rares combattants qui possède le statut de légende au Mexique, aux États-Unis, en Amérique du Sud et au Japon.

Au début de 1966, le producteur mexicain Enrique Vergara était à la recherche d’un nouveau lutteur masqué pour jouer dans des films d’horreur de lucha libre jusqu’à ce qu’il trouve le personnage de MIL MÀSCARAS. C’est Valente Pérez Hernández (alors propriétaire du magazine de catch Lucha Libre) qui créa le personnage. Les deux stars régulières des productions Vergara n’étaient plus disponibles pour tourner dans ses films. SANTO venait de le quitter pour un litige sur son contrat tandis que BLUE DEMON s’était blessé de manière inattendue et a exigé un temps de convalescence. Sans vouloir perdre de profits, Vergara a décidé d’offrir un rôle à MIL MÀSCARAS dans ses deux prochains films. MIL MÀSCARAS tourna finalement durant 15 années, et en apparaissant dans un total de 17 films. 

Mil Mascaras est toujours actif dans la lucha libre aujourd’hui, du haut de ses soixante et onze ans. Il a des milliers de fans partout dans le monde monde, et ses films sont devenus cultes et très recherchés et collectionnés par les fans du genre.

16120305325515263614677003Voici quelques-uns de ces films trouvés ça et là sur YouTube :

- MIL MÀSCARAS (1966) de Jaime Salvador.

Ce premier film, intitulé tout simplement MIL MÀSCARAS a été tourné en noir et blanc, et était inspiré par les bandes dessinées ou romans mettant en scène le personnage de DOC SAVAGE alors très populaire dans les années 60. En gros, une équipe de scientifiques a, dès sa naissance, entraîné son corps et son esprit pour leur donner des capacités quasi surhumaines. Il en a gardé une énorme force physique, une très grande endurance, une mémoire photographique, une maîtrise parfaite de la lucha libre et de larges connaissances scientifiques. Il redresse les torts et punit les méchants…

- LAS VAMPIRAS (1968) de Federico Curiel.

Une histoire de vampires dans lequel MIL MÀSCARAS côtoie John Carradine.

En 1970, de nouveau sous la direction de Curiel, Mil Mascaras est lié aux deux autres plus grands combattants de cinéma mexicain – Blue Demon et El Santo – dans le 16120305303615263614677002film LAS MOMIAS DE GUANAJUATO, une production qui bénéficie d’un succès d’estime parmi les fans le genre.

- EL PODER NEGRO (1975) d’Alfredo B. Crevenna.

Ce film raconte la vie du catcheur EL PODER NEGRO. Entre discrimination raciale et l’environnement rude des dockers mexicains, ascension d’un jeune catcheur africain…

EL PODER NEGRO est un des rares films de la Blaxploitation des films de Lucha Libre et le catcheur afro-américain y côtoie de nombreuses célébrités comme le body-builder, Sergio Oliva, et évidemment, MIL MÀSCARAS.

Le dernier film dans lequel MIL MÀSCARAS fait équipe avec BLUE DEMON et SANTO a été MISTERIO EN LAS BERMUDAS (1977), qui est considéré par les fans de cinéma de lucha libre mexicains comme les derniers grands classiques de cette longue série.

- Trapard -

- FIN DE LA DEUXIÈME PARTIE -

16120305432115263614677008

Autres sujets de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) /Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-Fiction et Fantastique télévisés spécial 14 juillet / Vaisseaux (p1) : Le règne des vaisseaux fusées / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 1 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 2 / Lucha libre : les justiciers masqués mexicains – 1

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

FESTIVAL « LE FANTASTIQUE EN LUMIÈRE »

Posté le Jeudi 1 décembre 2016

FESTIVAL

16120106525115263614673207 dans Nouvelle-Calédonie

On ne nous a rien dit, mais on en parle quand même parce que c’est plus fort que nous…

16120107112015263614673209C’est ce soir, jeudi 1er décembre, que débute à Nouméa, au Rex, à 19H00, le festival Le Fantastique en Lumière organisé par l’association Cal-Ciné. Au programme, le merveilleux film de Nathan Juran LE SEPTIÈME VOYAGE DE SINBAD (« Sinbad » et non « Simbad », merci…), suivi vendredi 2 décembre du chef-d’œuvre de Coppola, DRACULA (séance à 19H00). Ensuite, samedi 3, vous aurez droit, à 18H00, à L’ÉCHELLE DE JACOB d’Adrian Lyne, pour finir enfin, dimanche 4, même heure, avec le génial BEETLEJUICE de Tim Burton. 

On lit sur l’affiche que seuls les membres de l’asso bénéficient de l’entrée gratuite. Les autres devront débourser 1500 F. Et puis la clôture du festival se terminera autour… d’un apéritif. Sympa, non?

- Morbius -

16120107132815263614673211

morbius @ 16:56
Enregistré dans Cinéma, Nouvelle-Calédonie
PAROLES D’ALTAÏRIEN – 7

Posté le Mercredi 30 novembre 2016

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 7 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Axel

16101809365515263614563484

Axel est un fervent amateur de jeux vidéo qui participe bien souvent aux Échos d’Altaïr, catégorie… Jeux Vidéo, bien sûr ! Mais sa passion ne s’arrête pas là, comme on peut le lire ici !

« Je ne demande qu’à me plonger dans l’univers qui m’est présenté, j’aime me projeter, m’imaginer mon personnage. »

L’imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

De ce que je me souviens, je dirais vers 9 ans, la première fois que j’ai regardé STAR WARS ! Je me rappelle avoir vu l’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE un 21 juin, et à la fin du film, ma mère nous a proposé d’aller à la fête de la musique. J’ai prétendu être fatigué et c’est là qu’elle a répondu : « Bon ben va te coucher, nous on regarde LE RETOUR DU JEDI ». Devant mon refus catégorique de regarder un 16113007353615263614671262STAR WARS sans moi, impossible de ne pas aller dehors à la fête de la musique !

Dans le monde grouillant de l’imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

Je dirais qu’il y en a deux qui ressortent principalement : la SF et la Fantasy, bien que celui-ci pourrait avoir plusieurs sous thèmes ! J’aime le monde futuriste, et la créativité des gars dans les accessoires de films, level design (pour les jeux), descriptions ou dessins. Je me demande régulièrement quand on pourrait voir tel ou tel objet dans notre vie ! Un des exemples les plus flagrants serait la tablette. Si j’en crois mes souvenirs, ce « fantasme » remonte aux années 60 dans la série STAR TREK. Il aura fallu attendre un cinquantaine d’années pour la voir accessible au plus grand nombre.

Quand je pense Fantasy, je pense avant tout au Seigneur des Anneaux ! Mais si je fouine un peu plus dans cette pensée, je vois défiler Assassin’s Creed, Dragon Ball, 16113008064415263614671315Dragon Age, pourquoi pas même certains péplums…

Ces genres permettent de s’évader, car ils doivent me proposer des décors gigantesques et magnifiques ! Bon, dans le cas de Dragon Ball, c’est plutôt la destruction de ces décors qu’on voit !

Que recherches-tu à travers l’Imaginaire ?

L’évasion ! C’est bien la première chose que je recherche ! Je ne demande qu’à me plonger dans l’univers qui m’est présenté, j’aime me projeter, m’imaginer mon personnage, et c’est pour ça que j’ai besoin de décors qui me donnent envie, tout comme une musique qui fasse rêver !

16113007374515263614671263

« Je pense qu’on est tous un peu geek, car on a tous une passion qui nous tient à cœur. »

Te considères-tu comme geek ?

Encore faudrait-il définir « geek » ! Si on demande à 15 personnes de définir le terme, on aura à tous les coups 15 réponses différentes, allant du mec à lunettes avec un super téléphone au no life qui passe 16113007420115263614671264son temps à jouer sur son PC. Pour ma part, je pense qu’on est tous un peu geek, car on a tous une passion qui nous tient à cœur, et j’en suis donc un, pour ma passion des jeux vidéo, le fantastique…

Quels sont tes films et séries préférés ?

En film, j’aime être transporté par LE SEIGNEUR DES ANNEAUX. Les Marvel en général me plaisent, même si j’ai tendance à décrocher de plus en plus. Je ne suis vraiment pas séries, donc on va inclure les animés pour avoir une liste plus étoffée ! On va commencer par les Marvel AGENTS OF SHIELD, puis GOTHAM, DRAGON BALL, SWORD ART ONLINE. Je vais avoir du mal à détailler car je n’ai pas vraiment de film ou de série préférée : je regarde plusieurs choses sans vraiment rester focus dessus !

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

Je ne suis pas vraiment un lecteur ! Mais je ne pense pas être hors sujet en citant Les Fourmis, de Bernard Werber, j’ai vraiment été pris par l’histoire ! Pour les fans de l’univers STAR WARS, je recommanderais Dark Plagueis, de James Luceno ! En BD, je reste dans l’univers STAR WARS en citant la série La Guerre des Clones, sauvant, pour moi, le personnage d’Anakin Skywalker par rapport aux films, même s’il n’est pas le perso principal de ces BD…

16113007445915263614671266

« Boba Fett est badass, Darth Vader redéfinit le terme de méchant… Il ne fait pas bon être rebelle ! »

Et dans tout ça, tu es plus bouquins, ciné, télé, BD, jeux ?

Question hardcore, là ! Enfin, si je n’avais écrit autant de tests de jeux vidéo, ça aurait été difficile ! Comme ça a pu se voir sur ce blog, je suis plus jeux, suivi du ciné-Blu-ray. Je lis peu, probablement à tort. Le peu de temps libre qu’il me reste, je préfère le consacrer à un jeu ou un film. En revanche, le peu de fois où je me suis lancé dans un bouquin, j’ai accroché !

Quel est ton meilleur et/ou pire souvenir ?

16113007475215263614671267Difficile question ! Mon meilleur souvenir… Allez, je dirais la première fois que j’ai vu L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE : c’était si intense ! L’ambiance du film est réellement saisissante, lourde, difficile, à la limite de l’annihilation de tout espoir… Boba Fett est badass, Darth Vader redéfinit le terme de méchant… Il ne fait pas bon être rebelle !

Pour le pire j’hésite entre LE RÉVEIL DE LA FORCE et le 3e film de Bilbon, et après un second visionnage, je garderais le STAR WARS sans vouloir créer de polémique… Mon attente était aussi grande que ma déception de revoir UN NOUVEL ESPOIR. J’ai trouvé Kylo Ren ultra ennuyeux et pas du tout charismatique, et le film ne m’a pas emporté. En revanche, le personnage de Rey est superbe, tout comme son interprétation ! Les combats aériens n’ont jamais été aussi beaux dans un STAR WARS, et l’humour est celui qui m’a le plus emballé des sept épisodes !

As-tu une manie en tant que fan de l’Imaginaire ?

À première vue, je dirais que non, mais j’ai quand même tendance à vouloir mettre de la musique épique sur tout et n’importe quoi : ça peut aller du simple trajet au vidage du lave-vaisselle !

16113007514815263614671273

« J’aimerais qu’un jour on réalise cette voiture volante dont on rêve tant depuis des dizaines et des dizaines d’années ! »

Comment définirais-tu la science-fiction ?

Alors là… c’est une sacrée colle ! La question est aussi intéressante que difficile ! Je ne suis pas sûr de relever le défi, mais je dirais que je ne m’attarde pas sur le mot « science » du thème. Une explication sommaire pourrait me convenir, mais il faut conserver une certaine dose de réalisme : ne pas sortir un porte-avion volant dans une époque contemporaine sans aucune technologie extraterrestre par 16113008020615263614671299exemple… Mince, j’ai balancé sur AVENGERS ! Après, je reconnais que j’ai tendance à assimiler les films de science-fiction avec les space operas !

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je la vis surtout en jouant, puis en regardant, voire en lisant, j’ai peur de ne pas être très original à ce sujet ! Mais il n’y a pas si longtemps, je la vivais en collectionnant les figurines et les répliques de sabres de STAR WARS !

Quel est ton vœu le plus cher ?

Participer aux 24 heures du Mans ! Ben oui, c’est du pur imaginaire ! J’avoue que la question est tellement large que je ne sais pas vraiment quoi répondre, mais j’aimerais qu’un jour on réalise cette voiture volante dont on rêve tant depuis des dizaines et des dizaines d’années !

Merci Axel ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 17:51
Enregistré dans Paroles d'Altaïrien
PAPERTOY : BACHSY EST VOTRE AMI !

Posté le Lundi 28 novembre 2016

PAPERTOY : BACHSY EST VOTRE AMI ! dans Papertoy 13092910271215263611593935

16112809551115263614666004 dans Science-fiction

11 points d’articulation, une bouche que l’on peut ouvrir ou fermer, un œil repositionnable afin de changer les expressions faciales : nul doute, Bachsy est un robot papertoy à la pointe du progrès ! Livré avec ses instructions d’assemblage, vous pourrez vite le ranger dans la catégorie Robot-cool tant Bachsy vous donnera satisfaction. On le trouve ICI. Amusez-vous bien avec lui.

- Morbius -

morbius @ 19:38
Enregistré dans Papertoy, Science-fiction
LA PAGE STAR WARS (n°9) : SPÉCIAL ROGUE ONE

Posté le Dimanche 27 novembre 2016

LA PAGE STAR WARS (n°9) : SPÉCIAL ROGUE ONE dans La page Star Wars 16012311192115263613918609

Nous voilà donc à quelques jours seulement de la sortie de ROGUE ONE, le premier spin-off tant attendu de la saga STAR WARS ! Les premiers extraits impressionnants annoncent un film de guerre de grande ampleur, où des héros de la Rébellion vont devoir s’emparer coûte que coûte des plans de l’Étoile Noire fraîchement construite par l’Empire. On sait déjà qu’ils réussiront, mais combien survivront à la mission ?… Et pendant ce temps là, comme en chaque fin d’année, paraît en librairie une multitude de livres sur notre saga préférée. Ah ! Comme il fait bon être fan de STAR WARS par les temps qui courent !

16112610445815263614661610 dans Star Wars

::::::::::::::: ROGUE ONE : DERNIÈRE BANDE-ANNONCE :::::::::::::::

Plus d’une minute de bande-annonce superbe où l’on peut voir, entre autres, K-250, nouveau droïde vedette, se montrer efficace pour éliminer du Stormtrooper!

Image de prévisualisation YouTube

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

16112611013015263614661617

::::::::::::::::::::: ROGUE ONE À MK2 BIBLIOTHÈQUE :::::::::::::::::::::

Pour nos amis métropolitains, la Force sera avec eux au cours des prochains jours grâce à un programme alléchant proposé par MK2 Bibliothèque qui célèbre en grandes pompes la sortie de ROGUE ONE ! Aperçu du programme en vidéo…

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

16112611333915263614661645

:::::::::::::::::::::::::::::: ROGUE ONE : DES LIVRES :::::::::::::::::::::::::::::

En dehors de l’adaptation du film en roman, ROGUE ONE se décline en beaux livres comme la saga aime le faire. Sont pour l’instant annoncés pour décembre le The Art du film et l’incontournable Visual Guide qui accompagnent chaque film STAR WARS. Des éditions françaises sont prévues.

16112611505015263614661662

16112611505215263614661663

:::::::::::::::::::::::::::::::: ROGUE ONE À LA UNE ! ::::::::::::::::::::::::::::::::

ROGUE ONE commence à faire la Une de certains magazines français et étrangers, et des numéros spéciaux ou hors-série sont imprimés, comme à l’époque pour LE RÉVEIL DE LA FORCE. Empire Magazine n’a pas hésité quant à lui à imprimer à l’occasion sept couvertures ROGUE ONE différentes ! Nous n’en présentons ici qu’une seule, bien sûr !

16112712062215263614661670

16112712062415263614661671

16112712062715263614661673

16112706454815263614661921

::::::::: ROGUE ONE : A STAR WARS STORY FEATURETTE :::::::::

Quelques images du tournage de ROGUE ONE en présence de Gareth Edwards, son réalisateur, avec quelques scènes du film encore jamais vues !

Image de prévisualisation YouTube

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

16112611334015263614661646

::::::::::::::::::::::::::::: ROGUE ONE : LA MUSIQUE :::::::::::::::::::::::::::::

16112712473815263614661696Alexandre Desplat, le compositeur français qui devait offrir à ROGUE ONE sa B.O., a préféré quitter le navire sous de faux prétextes. C’est bien dommage, mais en même temps compréhensible. En effet, les éternels re-shoots du film n’ont cessé de perturber l’écriture de sa musique, et Desplat étant réputé pour être un perfectionniste, il n’en a pas fallu davantage pour que l’homme abandonne le navire. C’est donc à Michael Giacchino (STAR TREK) qu’est revenue la lourde tâche de composer la bande originale de ROGUE ONE, et ce dans un laps de temps très court… Espérons que le résultat sera au rendez-vous. En tout cas, Giacchino se sera donné à fond durant 4 semaines, et c’est plutôt rassurant. Lisez ce qu’il dit dans cet article très intéressant du site Star Wars Universe

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

16112611232915263614661635

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

16112712591515263614661698

QUE LA FORCE SOIT AVEC VOUS ! Et rendez-vous le 14 décembre pour la sortie de ROGUE ONE !

- Morbius -

Les autres Pages STAR WARS sur Les Échos d’Altaïr :

n°1n°2n°3l’Édition Spécialen°4n°5n°6n°7, n°8

tumblr_o5agrbJy0Q1rlapeio1_540

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 10:41
Enregistré dans La page Star Wars, Star Wars
LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (1)

Posté le Samedi 26 novembre 2016

Non, ce ne sont ni les BIO-MAN ni les POWER RANGERS, mais ce sont aussi des Justiciers aux grands cœurs. Ils ne sont pas japonais mais mexicains et ils étaient déjà présents sur les écrans dans les années 50 et 60. Sur la photo, c’est une partie de l’équipe de LOS CAMPEONES JUSTICIEROS, des catcheurs mexicains pratiquant la « lucha libre » nationale mexicaine. Croisements entre les héros du cinéma de catch nord-américain et les super-héros costumés des DC Comics, ces fameux « luchadores » sont très nombreux à avoir eu leurs moments de gloire cinématographique au Mexique mais aussi au-delà de ses frontières. Je profite qu’un certain nombre de films de lucha libre soient consultables en entiers (mais en v.o.) sur YouTube pour vous présenter quelques-uns de ces justiciers masqués.

LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (1) dans Cinéma 16112606054915263614659808

LA SOMBRA VENGADORA, SANTO, NEUTRON, ÁNGEL ET SATAN et LAS LUCHADORAS

LA SOMBRA VENGADORA

autrement dit, L’OMBRE VENGERESSE.

Mais il est aussi connu comme étant THE AVENGING SHADOW,

Mais vous pouvez l’appeler LA SOMBRA.

Il est le « Luchador » du cinéma le plus agile et le plus souple.

Sûrement l’un des plus anciens héros des films de lucha libre. Il affronte le Mal caché derrière son masque noir strié d’un éclair blanc et sa longue cape noire, et il est souvent le héros de westerns mexicains où il est, tel Zorro, un autre vengeur masqué, le complice des péones et des opprimés. Il est considéré comme l’un des premiers héros arborant ce look gothique latino-américain dont il est en quelque sorte la franchise dès les années 1950 avec 6 films. D’abord catcheur et cascadeur pour le cinéma, ses quatre premières apparitions en tête d’affiche sont dans LA SOMBRA VENGADORA, LA SOMBRA VENGADORA CONTRA LA MANO NEGRA, EL TESORO DE PANCHO VILLA, et EL SECRETO DE PANCHO VILLA, tournés dans cet ordre, et tous les quatre en 1954, et réalisés 16112606085815263614659809 dans Dossierpar Rafael Baledon. Puis, il apparaît dans les westerns EL CORREO DEL NORTE et LA MASCARA DE LA MUERTE réalisés en 1960 par Zacharias Gomez Urquiza qui a aussi tourné LA VENGANZA DE LA SOMBRA, en 1961. Enfin LA SOMBRA VENGADORA a joué dans LOS CAMPEONES JUSTICIEROS, en 1970, avec toute une équipe de Luchadores Vengeurs.

Un exemple de sujet avec LA SOMBRA VENGADORA : EL TESORO DE PANCHO VILLA : Pendant la Révolution, Pancho Villa a caché un trésor avec l’intention de l’utiliser pour le bien du peuple. Il a écrit l’emplacement du trésor sur 5 pièces. Après la mort de Villa, une bande de coupes-gorge tente de voler le trésor mais elle devra affronter La Sombra qui se met sur son chemin…

LA SOMBRA VENGADORA CONTRA LA MANO NEGRA (1954) de Rafael Baledón.

C’est un film noir de gangsters, dont l’intrigue est contemporaine des années 50. La Sombra y affronte un grand Méchant, là où la police est inefficace LA MANO NEGRA. On y retrouve quelques ingrédients du cinéma de SF comme le bossu, le savant fou et ses mystérieux pouvoirs et inventions. 

16112606105315263614659810 dans Dossier : Justiciers Masqués Mexicains

EL SANTO, EL ENMASCARADO DE PLATA

autrement dit, LE SAINT AU MASQUE D’ARGENT,

ou plus simplement SANTO.

Rodolfo Guzmán Huerta (1917-1984)

EL SANTO de son vrai nom Rodolfo Guzmán Huerta était un catcheur mexicain de « lucha libre ». Lorsque le cinéma s’est intéressé aux catcheurs – comme c’était aussi le cas en France comme avec Lino Ventura, Robert Duranton, Maurice Tillet, L’Ange Blanc, Le Bourreau de Béthune, Chéri Bibi ou André le Géant – Santo est devenu acteur d’une très longue série de films très populaires de 1958 à 1982, souvent de Fantastique ou de SF et dont il est le héros et justicier masqué. SANTO est sûrement le catcheur le plus mondialement connu et la star de la lucha libre au cinéma au Mexique.

16112606233815263614659816 dans Fantastique

La plupart des films dans lesquels SANTO est la vedette sont des films de Fantastique, de Science-Fiction ou d’Horreur. Je n’établirai pas la liste complète de sa filmographie, mais j’indiquerai plutôt quelques-unes de ses aventures qui sont consultables sur YouTube.

16112606200415263614659815 dans Trapard- SANTO CONTRA LOS ZOMBIES (1962) de Benito Alazraki.

Trois inspecteurs de police recherchent un scientifique disparu récemment revenu d’un voyage à Haïti. L’un des inspecteurs demande alors l’aide du catcheur Santo qui va devoir affronter des morts-vivants extraordinairement forts…

- SANTO CONTRA EL CEREBRO DIABÓLICO (1963) de Federico Curiel.

Le Cerveau Diabolique est un savant fou qui mène des expériences sur des humains après les avoir assassiné. Cependant, avant de s’attaquer à ce fou dangereux, Santo va devoir se venger d’un mystérieux personnage surnommé La Sombra Negra, responsable de la mort de sa sœur…

- SANTO CONTRA EL HACHA DIABÓLICA (1964) de José Díaz Morales. Le film est ICI.

El Santo est pris dans une bataille mortelle avec un maniaque armé d’une hache issu du passé, nommé Le Capuchon Noir. El Santo, porté décédé et projeté à l’époque de l’Inquisition est inhumé par un groupe de moines. Le Capuchon Noir vend alors son âme à Satan pour atteindre l’immortalité et pouvoir ainsi se venger de Santo et pour assassiner celle qu’il aime en secret : Alicia, la fiancée de Santo. Lorsque El Santo revient de l’au-delà pour continuer sa croisade contre l’injustice et qu’il constate le meurtre d’Alicia, c’est un combat redoutable qui commence…

- SANTO EL ENMASCARADO DE PLATA VS LA INVASION DE LOS MARCIANOS (1967) d’Alfredo B. Crevenna. Le film est ICI.

16112606174915263614659814SANTO EL ENMASCARADO DE PLATA VS LA INVASION DE LOS MARCIANOS est la 15e aventure de Santo, el Enmascarado de Plata, notre justicier masqué et héros catcheur mexicain de « lucha libre ». C’est également l’un des rares films de Santo qui fût distribué en France, Santo y est rebaptisé pour l’occasion SUPERMAN.

Les Martiens, menés par leur chef Argos, arrivent déterminés à imposer un désarmement nucléaire total sur Terre. Leur première apparition à la télé n’étant pas prise au sérieux, ils décident d’effrayer les habitants de la Terre pour les convaincre. Ils atterrissent au Mexique en désintégrant au passage un bon nombre de spectateurs innocents. Ils enlèvent de force aussi quelques Terriens pour les emmener sur Mars, bien que Santo assisté de son ami, le Prof, tente de les en empêcher…

16112606143215263614659811

Bien qu’il s’agisse d’une des aventures de Santo, SUPERMAN CONTRE L’INVASION DES MARTIENS mélange plusieurs influences. La première est plutôt évidente puisqu’elle réside dans une sorte de jeu des 7 différences entre l’affiche mexicaine (ci-dessus) de SANTO EL ENMASCARADO DE PLATA VS LA INVASION DE LOS MARCIANOS (tourné en 1966) et celle (ci-dessous) de ROBINSON CRUSOE SUR MARS sorti aux États-Unis en 1964.

16112606143515263614659812

Le spitch martien rappelle évidemment celui de Klaatu dans LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA (1951, The Day the Earth Stood Still) qui vient d’abord sur Terre pour apporter un message de Paix.

94380655

Puis les bikinis dorés des jeunes et jolies Martiennes sont évidemment calqués sur ceux qui ont été portés deux ans avant cette aventure de Santo, par les robots féminins de DR. GOLDFOOT AND THE BIKINI MACHINE (1965) de Norman Taurog et ceci, bien que SUPERMAN CONTRE L’INVASION DES MARTIENS soit tourné en noir et blanc (il s’agit d’ailleurs de l’avant-dernière aventure de Santo a être en N&B).

Pour ce qui est du fier port de tête, nos Martiens abordent la casquette pharaonique qui pourrait s’apparenter aussi aux casquettes de triathlètes avec les protèges-nuques derrière ou plus ou moins à la coiffe de la Légion Étrangère, à la différence que le haut des coiffes des Martiens est totalement plat et lisse.

Ils portent aussi, mâles comme femelles, la cape dorée à col large.

94380672

La soucoupe volante du film, bien que très stylisée 50′s sur l’affiche ci-dessous, n’en ressemble pas moins à l’image à une sorte de récipient en inox fermé par un petit couvercle et qui semble se tenir maladroitement en suspend dans un espace réalisé à l’aide d’un vague matte painting.

Autre point commun avec LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA (1951) : à l’arrivée des Martiens sur un stade de sport, c’est la panique. Et l’extraterrestre ci-dessous, c’est Argos et malgré son air djeunz qui se laisse tomber la bouclette sur les épaules, genre hardos, il possède aussi, si vous observez bien le haut de sa casquette carrée : un troisième oeil. Celui-ci émet un rayon invisible qui dématérialise tout individu qui passe à sa portée. Virile, le mec ! 

94380867

Et Santo étant un catcheur, il y a évidemment de la baston dans le film !

De plus, il se trouve que les Martiens, eux aussi pratiquent les rudiments de la « lucha libre », ce qui tombe plutôt bien, vous ne trouvez pas ? Et ils sont d’ailleurs plutôt doués dans ce catch à la sauce mexicaine  ! Enfin, s’ils avaient plutôt pratiqué le ping-pong, ça aurait nettement moins bien fonctionné, je crois…

Et Santo étant un Gentil et les Martiens étant les Méchants, ces derniers n’hésitent pas une seule seconde à truquer les combats de catch en s’aidant de leurs super-pouvoirs, et ça : c’est pas du jeu !

- SANTO CONTRA CAPULINA (1968) de René Cardona.

Parodie des aventures de Santo avec le comique Capulina. VIRUTA et CAPULINA est un duo de comiques très célèbres au Mexique qui jouaient les Nigauds dans les années 50 et 60, un peu à la manière d’Abbott et Costello, mais avec un côté Mariachi grimaçant et très drôle en plus.

Ils ont joué ensemble dans un grand nombre de films souvent parodiques inspirés des thèmes du Fantastique et de la SF qui étaient en vogue au Mexique dans les années 50 jusqu’aux années 70. C’est le cas du voyage dans le temps avec LA EDAD DE PIEDRA (1964), la sorcellerie avec SE LOS CHUPO LA BRUJA (1958) ou autres SANTO CONTRA CAPULINA (1968), CAPULINA CONTRA LOS VAMPIROS (1971), CAPULINA CONTRA LAS MOMIAS DE GUANAJUATO (1973) ou CAPULINA CONTRA LOS MONSTRUOS (1974). Dans les années 70, de par son charisme, Capulina a continué seul à un être la star d’un certain nombre de comédies sans son compagnon Viruta.

- SANTO CONTRA LOS CAZADORES DE CABEZAS (1969) de René Cardona. Le film est ICI.

Le Dr Mathus, un savant fou, utilise du sang humain pour ressusciter les morts. El Santo devra arrêter le médecin qui a décidé d’utiliser son armée de zombies pour se lancer à la conquête du monde…

-SANTO EN LA VENGANZA DE LAS MUJERES VAMPIRO (1970) de Federico Curiel.

La Reine des Vampires, Mayra est réveillée par le Dr Brancov des siècles après avoir été empalée dans son cercueil. El Santo est un des descendants de l’exterminateur de vampires et il traque le savant fou ainsi que Mayra dont l’armée qu’elle a vampirisé est grandissante de jour en jour…

- SANTO CONTRA LA MAGIA NEGRA (1972) d’Alfredo B. Crevenna. Connu en France sous le titre de MAGIE NOIRE À HAÏTI.

Envoyé à Port-au-Prince par Interpol, Santo est chargé de protéger un savant des puissances maléfiques du vaudou…

Le thème avait déjà été abordé dans un classique du cinéma d’horreur mexicain : MISTERIOS DE LA MAGIA NEGRA (1958) de Miguel M. Delgado, que vous pouvez consulter ICI.

16112606263515263614659817

NEUTRON, EL ENMASCARADO NEGRO

autrement dit, NEUTRON, L’HOMME AU MASQUE NOIR,

Wolf Ruvinskis (1921-1999)

Né Wolf Ruvinskis Manevics en Lettonie en 1921, ses parents d’origine juive ont émigré en Argentine pendant la Seconde Guerre mondiale par peur d’une invasion nazie de la Lettonie. La famille Ruvinskis vivait dans la pauvreté en Argentine, en forçant le très jeune Wolf à pratiquer la lutte professionnelle comme moyen de subsistance à fournir pour sa famille. Il s’est très vite professionnalisé dans le rôle du méchant catcheur ce qui lui a valu de pratiquer des tournois un peu partout en Amérique du Sud et notamment au Mexique et aux États-Unis. Arrivé au Mexique, une courte visite du pays était prévue, mais Wolf Ruvinskis est tombé amoureux de ce pays et il s’y est installé peu de temps après et y a fondé une famille avec une Mexicaine. Ses tournois attiraient les foules sous son nom de scène EL LOBO LETONIA (Le Loupe Letton) mais sa carrière prometteuse a été écourtée vers 1950, suite à une accumulation de blessures graves.

94483564

Wolf Ruvinskis

Après sa retraite forcée, Ruvinskis est devenu comédien dans plusieurs films d’horreur, des péplums ou des westerns avant de se convertir au genre de la « lucha libre » en devenant NEUTRON, EL ENMASCARADO NEGRO dans 5 films cultes où il affronte le Dr Corante, masqué de blanc, un criminel et savant fou tentant de dominer le monde à l’aide de son armée de zombies.

- NEUTRON, EL ENMASCARADO NEGRO (1960)

- NEUTRON VS.THE AMAZING DR. CORANTE (1960)

- NEUTRON VS.THE MANIAC (1964)

- NEUTRON VS.THE KARATÉ KILLERS (1965)

- NEUTRON THE ATOMIC SUPERMAN VS.THE DEATH ROBOTS (1962) de Federico Curiel.

16112606285515263614659818Secondes aventures de NEUTRON le justicier masqué de noir où il affronte de nouveau, le Dr Corante, masqué de blanc qui a miraculeusement survécu à une bombe à neutrons.

Corante a volé les corps de scientifiques tués par la bombe et a fusionné leurs esprits ensemble dans un récipient géant d’où il pompe la substance pour obtenir des informations de la part des cerveaux de ces génies. Toutefois, les cerveaux ont besoin de sang, alors Corante envoie son armée de zombies afin de capturer des passants peu méfiants. Mais heureusement, veille Neutron el enmascarado negro

NEUTRON THE ATOMIC SUPERMAN VS.THE DEATH ROBOTS  (1962, Los autómatas de la muerte), un cinéma de SF et d’action mexicaine avec des lutteurs masqués comme on n’en voit plus. Du cinéma spectaculaire et simple à la fois et bourré d’effets spéciaux, de grands criminels, de savants fous, de serviteurs nains, et d’impressionnants laboratoires bourrés de passages secrets et de la bagarre avec de vrais coups ! 

ÁNGEL ET SATAN

94483910 

Au cinéma, ÁNGEL ET SATAN ce sont les luchadores Manuel Guajardo (1933-1992) et… 

94484151

…Carlos de Lucio Lagarde (1928-2007),

aka Karloff Lagarde. 

94484208 

Alliés sur le ring comme devant la caméra dans les années 60, nos deux compères ont tourné deux films ensemble :

- LOS ENDEMONIADOS DEL RING (1965) d’Alfredo B. Crevenna ;

- LA MANO QUE APRIETÁ (1966) d’Alfredo B. Crevenna.

Le premier étant une comédie d’action à suspense et le second est plutôt un thriller horrifique.

LAS LUCHADORAS

Elizabeth Campbell et Lorena Velázquez,

aka Gloria Venus et Golden Rubi

94486230 

Toutes les deux sont catcheuses de métier au Mexique dans les années 60, mais entre diverses activités dans le show-biz, elles ont été réunies pour trois films cultes réalisés par René Cardona et écrits par Alfredo Salazar, tournés à peu près à la même période que les films de Russ Meyer comme FASTER PUSSYCAT KILL ! KILL !, alors si vous aimez voir de jolies femmes botter les fesses de gros costauds, ces trois films avec les LUCHADORAS sont pour vous !

- LAS LUCHADORAS CONTRA EL MÉDICO ASESINO (1963). Le film est ICI.

Un savant fou essaie de transplanter le cerveau d’une jeune femme à une autre. Mais après 4 essais, l’expérience reste un échec. Le savant fou prend la décision de kidnapper la sœur d’une adepte de la lucha libre. Cette dernière va tenter de se venger après que l’opération de sa sœur eut également échoué.

- LAS LUCHADORAS CONTRA LA MOMIA (1964). Le film est ICI.

Alors qu’apparaît la momie Xochilt qui a la faculté de se métamorphoser en serpent ou en chauve-souris, Golden Rubi, doit se joindre à sa sœur Gloria Venus pour combattre le maléfique prince Fugiyata et ses lutteuses orientales…

- LAS LUCHADORAS CONTRA EL ROBOT ASESINO (1969). Le film est ICI.

Golden Rubi et Gloria Venus se retrouvent confrontées à un robot tueur créé par un savant fou. Une lutteuse masquée nommée Electra se mêle au combat.

- Trapard -

- FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE -

16112606320115263614659820

Autres sujets de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) /Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-Fiction et Fantastique télévisés spécial 14 juillet / Vaisseaux (p1) : Le règne des vaisseaux fusées / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 1 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 2

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

ADRESSE E-MAIL À LA POUBELLE !

Posté le Jeudi 24 novembre 2016

À peine créée, à peine retirée. L’adresse e-mail des Échos d’Altaïr, c’est-à-dire bessonherv@yahoo.com, n’est désormais plus valable du tout. N’essayez donc pas de joindre le blog à cette adresse, c’est aujourd’hui la zone fantôme de Krypton. Une nouvelle vous sera communiquée prochainement, si vous êtes sages. 

ADRESSE E-MAIL À LA POUBELLE ! dans Blog 15011505515715263612876237

morbius @ 18:02
Enregistré dans Blog
ROBOT-CRAIGNOS (93)

Posté le Jeudi 24 novembre 2016

ROBOT-CRAIGNOS (93) dans Robot-craignos 13061310000015263611288446

16112407570115263614655957 dans Science-fiction

Voici Xar, l’un des androïdes serviteurs de la race humaine dans le film underground futuriste, SINS OF THE FLESHAPOÏDS (1966) de Mike Kuchar.

Anacho du Zomblard : « Au début des années soixante, les films des frères Kuchar, deux jumeaux venus du Bronx à New York, jettent les bases du cinéma Camp. À l’époque, ces films étaient interdits en salles et projetés clandestinement dans des caves new-yorkaises. Les films des frères Kuchar piétinent les tabous comme SCORPIO RISING de Kenneth Anger ou THE CHELSEA GIRLS d’Andy Warhol sortis au même moment. Les œuvres de ces jumeaux sont devenues des classiques du cinéma underground des sixties. SINS OF THE FLESHAPOÏDS est une dystopie pittoresque mélangeant péplum et science-fiction où le futur n’a jamais semblé aussi stupide. un classique kitsch du cinéma underground. »

16112407575515263614655958 dans Trapard

L’intrigue : Un million d’années dans le futur, les êtres humains ont créé une race d’androïdes appelés, Fleshapoids. Ces robots satisfont tous leur désirs et en conséquence, la race humaine est devenue égoïste et paresseuse. Un jour, un Fleshapoid nommé Xar se révolte et tue sa maîtresse…

16112408010115263614655961Qu’ajouter de plus si ce n’est que SINS OF THE FLESHAPOÏDS est une sorte de conte moderne. Mais qu’avec le peu de budget utilisé pour ce film, Xar est bedonnant et il interprète son rôle affublé d’un maillot de bain une-pièce mi cow-boy, mi-antique à rayures (et très ridicule). Et que sa tête est surmontée d’une sorte de grotesque casque de G.I. avec deux grosses boules colorées à l’arrière.

Mais voilà-t’y pas que Xar est amoureux de Melenka, un autre phénomène robotique de sa condition et qui semble tout droit sortie d’un spectacle de Charleston des années 20. Il la sauvera des griffes libidineuses du répugnant maître Gianbeno, et comme dans beaucoup de contes : Melenka finira par accoucher d’un petit bébé-robot dont je vous laisse apprécier le superbe design…

16112407593715263614655960

Pour conclure, SINS OF THE FLESHAPOÏDS a été entièrement tourné sans micro et totalement post-synchronisé par la suite, ce qui lui donne de faux airs de film muet, les « acteurs » jouant souvent de manière saccadée, avec même quelques fois, l’insertion de bulles de textes comme dans les bandes-dessinées.

- Trapard -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 17:47
Enregistré dans Robot-craignos, Science-fiction, Trapard
PAROLES D’ALTAÏRIEN – 6

Posté le Mercredi 23 novembre 2016

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 6 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Ju Galliano

16101809365515263614563484

C’est à un grand amateur de comics et de super héros que nous avons affaire aujourd’hui, mais aussi à un grand trekkie ! Ju Galliano, l’un des plus anciens membres du groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook, a bien voulu répondre aux questions de Paroles d’Altaïrien. On l’écoute, ou plutôt on le lit !

« Je pense que les univers imaginaires m’ont toujours attiré, c’est naturel chez moi. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

16112309492715263614653894Tout petit je pense. C’est assez vague en fait, il me semble avoir toujours baigné dedans, que ce soit au travers des premiers films dont je me souviens, JASON ET LES ARGONAUTES, PLANÈTE INTERDITE. Je sais que le premier film que j’ai vu au ciné fut SUPERMAN de Richard Donner en 1978, qui a dû être suivi de PETER ET ELIOTT LE DRAGON et surtout L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE qui m’a irrémédiablement contaminé. Je me souviens aussi qu’avant même de savoir lire je feuilletais les comics, les mythiques Strange, de mon cousin. Je pense que les univers imaginaires m’ont toujours attiré, c’est naturel chez moi.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

Fantasy et science-fiction. Je ne peux pas trancher. J’adore les deux genres. Je n’y trouve pas les mêmes choses et ça dépend un peu de mes humeurs. J’ai mes périodes STAR TREK à fond, et puis ça change… J’aime aussi les autres genres, ça dépend de l’œuvre. La science-fiction et les questions qu’elle pose font appel à la part rationnelle et logique de mon esprit. La fantasy m’attire pour la part de rêve et le dépaysement qu’elle procure.

Te considères-tu comme « geek » ?

J’ai regardé plusieurs définitions de « geek » pour être sûr, et non, pas vraiment. Cela pourrait être vrai dans le sens où je suis passionné par des domaines liés aux cultures de l’Imaginaire. Je suis un fan de science-fiction, de fantasy et de comics, un cinéphile aussi. Mais le côté « socialement inadapté » ou « Nolife » ne me correspond pas du tout. J’ai une vie de famille, des enfants, je suis très sportif, donc si j’ai une culture geek en partie, le rapprochement s’arrête là.

16112309523115263614653900

« Mon film préféré est CONAN LE BARBARE, le chef-d’œuvre absolu à mes yeux. »

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

Mon film préféré est CONAN LE BARBARE, le chef-d’œuvre absolu à mes yeux. Je le regarde régulièrement et que ce soit pour son histoire, l’univers présenté, sa mise en scène ou sa musique, je le trouve 16112309544715263614653901inégalé. C’est un film qui a une âme et une personnalité unique. En seconde place, je mettrais L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE, la clé de voûte de la saga STAR WARS dont je suis un fan inconditionnel. Les quelques films que je considère comme étant mes préférés, CONAN, L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE, EXCALIBUR, MAD MAX 2, LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND, sont tous des films que j’ai vus quand j’avais approximativement une dizaine d’années, de ce fait je me suis souvent demandé si je ne les aimais pas plus à cause de mon âge que pour leurs véritables qualités…

Ma série préférée est incontestablement STAR TREK : THE NEXT GENERATION, suivie de STAR TREK la série originale puis STAR TREK : DEEP SPACE NINE, STAR TREK : ENTERPRISE et STAR TREK : VOYAGER… Je pense être un trekkie très atteint.

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

16112309574715263614653908Mon auteur préféré est Jack Vance. Il y a longtemps que je n’ai pas relu une de ses œuvres et en parler me donne envie de m’y replonger. J’aime beaucoup les livres et les nouvelles qu’il a écrit, mais je préfère ses cycles. J’aime aussi beaucoup Tolkien, pour Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux mais je n’aime pas ses œuvres posthumes. J’ai également beaucoup lu Silverberg, Asimov, Herbert et tout un tas de science-fiction dite classique. Je lis beaucoup moins aujourd’hui, par manque de temps. J’ai dévoré de nombreux comics aussi et il me serait impossible de citer tous les scénaristes et les dessinateurs que j’apprécie. Toutefois, il y en a deux que je trouve carrément géniaux et dont je lis et relis tout ce que je trouve d’eux : Alan Moore pour Watchmen surtout mais aussi From Hell,V pour Vendetta et son run sur Supreme. Il y a aussi Mark Millar, rien de ce que j’ai lu de lui ne m’a jamais déçu. Dernièrement : Starlight, un hymne d’amour-hommage à Flash Gordon et c’était excellent.

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Le dernier bon souvenir en rapport avec l’Imaginaire qui me vient à l’esprit c’est la découverte au ciné du dernier STAR WARS, la première séance le jour de la sortie. J’ai adoré ce film, retrouver mes héros d’enfance après trois décennies d’attente fut vraiment un moment magique.

16112310001215263614653917

« Pour moi la science-fiction doit poser des questions et imaginer des réponses. »

As-tu une manie en tant que fan de l’Imaginaire ?

Je mets souvent des T-shirts en rapport avec des films ou des comics que j’aime, mais pas tout le temps et je les choisis discrets. Mon sens de l’humour aussi : j’emploie souvent des références à STAR WARS ou autres, c’est pas toujours compris, hélas…

16112310025315263614653918Comment définirais-tu la science-fiction ?

Pour moi la science-fiction c’est l’extrapolation de futurs ou d’univers possibles en regard d’hypothèses scientifiques. STAR TREK, c’est de la science-fiction, MATRIX aussi, mais STAR WARS non, c’est de la fantasy dans un univers typé science-fiction. Pour moi la science-fiction doit poser des questions et imaginer des réponses.

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Facebook me permet de connaître l’actualité de nombreuses pages consacrées aux sujets qui m’intéressent, le groupe et le blog des Échos d’Altaîr sont là ou je vais en premier. J’achète aussi L’Écran Fantastique et Comic Box pour me tenir informé des dernières news.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Eh bien… devenir un Jedi ou un capitaine de Starfleet !

Merci Ju ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

morbius @ 19:47
Enregistré dans Paroles d'Altaïrien
12345...233