Fantasy ?… Merveilleux ?…

Posté le 24 décembre 2009

Fantasy ?... Merveilleux ?... dans Blog 14122608483115263612823811

J’ai remplacé la catégorie « Fantasy » par « Merveilleux » pour deux raisons :

- la première : parce que lorsqu’on clique sur « Fantasy », et je l’ai testé, apparaissent à la fois les articles de cette catégorie mais aussi ceux de la catégorie « Fantastique » ! Oui car en anglais « Fantasy » peut signifier « Fantastique », ou en tout cas s’en rapprocher, ce qui prête à confusion, la frontière entre les deux étant digne de The Twilight Zone

- la seconde : éh bien ça tombe bien car je n’ai jamais été d’accord sur la définition très en vogue de la Fantasy depuis les versions cinématographiques du Seigneur des Anneaux, des Harry Potter… Pour moi tout cela appartient à un genre que je désigne, comme d’autres le font, sous le nom de Merveilleux. Dragons, fées, sorciers, magiciens, créatures fantastiques… peuplent ce monde de l’Imaginaire. Donc en avant pour la catégorie  »Merveilleux » !

Après, bien sûr, on pourra toujours pinailler sur la définition exacte de l’un et de l’autre si l’on n’a que ça à faire. Je laisse à d’autres le soin de se prendre la tête, et il y en a qui en raffole. Voilà par contre ce que Wikipédia propose, mais je ne suis pas forcément d’accord avec elle :

Fantasy : La fantasy (de l’anglais fantasy : imagination, à ne pas confondre avec la fantaisie musicale), est un genre littéraire présentant un ou plusieurs éléments irrationnels qui relèvent généralement d’un aspect mythique et qui sont souvent incarnés par l’irruption ou l’utilisation de la magie.

Les instances de la francophonie ont proposé l’emploi du mot « fantasie » mais le terme anglais reste le plus utilisé.

La fantasy fait partie des littératures de l’imaginaire. Dans la fantasy comme dans le merveilleux, le surnaturel est généralement accepté, voire utilisé pour définir les règles d’un monde imaginaire, et n’est pas nécessairement objet de doute ou de peur. Cela distingue la fantasy du fantastique où le surnaturel fait intrusion dans les règles du monde habituel, et de l’horreur où il suscite peur et angoisse. Par extension à partir du genre littéraire, on parle aussi de fantasy à propos d’illustrations, de bandes dessinées, de films, de jeux, etc.

Merveilleux : Le merveilleux (du latin mirabilia : « choses étonnantes, admirables ») se définit par le caractère de ce qui appartient au surnaturel, au monde de la magie, de la féerie.

Le fait de retrouver la magie présente dans ces deux genres prouve bien qu’il s’avère très difficile d’élaborer des définitions pointues, on pourra d’ailleurs admirer le flou artistique qui règne dans ces deux-là !

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez