Dictionnaire altaïrien : B comme… Bradbury !

Posté le 14 janvier 2010

lettreb.gifBabylon 5 ?… Bespin ?… Besson Luc ?… Blade Runner ?… Bova Ben ?… Brocéliande ?… Non, Bradbury Ray, l’un des géants de la littérature de l’Imaginaire pour lequel j’ai un profond respect. Né en 1920 (ce qui lui fait 90 ans aujourd’hui…), on ne présente plus aux fans ce grand monsieur qu’est Ray Bradbury, l’auteur des Chroniques Martiennes, de Fahrenheit 451, de L’Homme Illustré, de La Foire des Ténèbres et de tant d’autres classiques de la grande bibliothèque du rêve et de l’angoisse. Ses oeuvres, toujours empreintes de poésie, ont marqué des générations entières d’amoureux de science-fiction et de fantastique. Chaque année, dans ma classe de CM2, je ne manque pas de faire lire à mes élèves les deux larges extraits de Chroniques Martiennes présents dans leur manuel de lecture, et je peux affirmer que dès dix ans un enfant peut déjà apprécier le style de Ray Bradbury car beaucoup veulent ensuite découvrir le roman tout entier.

Mais Bradbury, grand ami de Ray Harryhausen, est connu également pour avoir participé en tant que scénariste à des films et des séries télévisées de science-fiction, et aux adaptations de certains de ses propres romans, ainsi : Le Météore de la Nuit (It Came From Outer Space / 1953), Le Monstre des Temps Perdus (The Beast from 20,000 Fathoms / 1953), Fahrenheit 451 (de Truffaut en 1966), La Foire des Ténèbre (Something Wicked This Way Comes / 1983), Ray Bradbury présente (1985-1992 / 58 épisodes), sans compter sa participation aux séries La Quatrième Dimension (The Twilight Zone, pour l’épisode La Fée Electrique) et La Cinquième Dimension (The New Twilight Zone). Ray Bradbury possède même sa plaque sur Hollywood Boulevard.

Malheureusement, Bradbury déclare : « Avant tout, je n’écris pas de science-fiction. J’ai écrit seulement un livre de science-fiction et c’est Fahrenheit 451 basé sur la réalité. La science-fiction est une description de la réalité. Le Fantastique est une description de l’irréel. Donc les Chroniques Martiennes ne sont pas de la science-fiction, c’est du fantastique. » Dommage de dire ça, oui, presque navrant, comme si la SF était une fois de plus une maladie honteuse…

bradburyray1.jpg

Pour en savoir plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ray_Bradbury

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez