• Accueil
  • > Cinéma
  • > Dictionnaire altaïrien : C comme… Carpenter John !
Dictionnaire altaïrien : C comme… Carpenter John !

Posté le 15 janvier 2010

lettrec.gifConan ?… Cylon ?… Clarke C. Arthur ?… Cosmos 1999 ?… Coruscant ?… C3-PO ?… Plutôt Carpenter John ! Je ne suis pas un adepte du cinéma d’horreur, même si je l’apprécie malgré tout, mais s’il y avait un seul nom que je devais retenir de ce genre cinématographique je pense que ce serait sans hésitation celui de John Carpenter (avec Dario Argento, oui, quand même !). Réalisateur, acteur, scénariste, monteur, compositeur et producteur, John Carpenter est l’auteur de Halloween, La Nuit des Masques (et de son thème musical si célèbre), Fog (un film qui m’a cloué sur mon fauteuil !), New York 1997 (de la SF qui percute !), The Thing (quel film !), Prince des Ténèbres, Christine, Starman, Les Aventures de Jack Burton, Vampires, Ghosts of Mars, Invasion Los Angeles, et j’arrête là ! Génie du genre, Maître incontesté de l’Horreur, il n’y a pas beaucoup de cinéastes aujourd’hui qui peuvent prétendre posséder son talent et son intelligence. Chaque nouveau film de l’homme est accueilli comme un événement et devient généralement un classique. Carpenter a néanmoins connu une période un peu moins inspirée, celle où les grosses pointures d’Hollywood lui ont proposé des budgets conséquents pour des films d’ampleur (Les Aventures d’un Homme Invisible, Le Village des Damnés…). Il est évident que notre cinéaste s’avère bien plus efficace et bien plus à l’aise dans son domaine privilégié, la série B, que dans celle des superproductions.

johncarpenter.jpg

Pour en savoir plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Carpenter

17 commentaires pour « Dictionnaire altaïrien : C comme… Carpenter John ! »

  1.  
    15 janvier, 2010 | 19:27
     

    oui carpenter est un excellent réalisateur… son prince des ténèbres est excellent et bien space, avec en plus alice cooper qui est bien glauque dans son role de clodo!!.. ce qui m’ a bien plus aussi dans ce film c’est la musique (forcement) et le jeu avec les ombres….ça reste mon film préféré de carpentrer

    the thing qui n’a absolument pas vieilli et qui est aussi bien étrange…avec la musique de morriconne… celui là aussi j’adore… avec en plus la fin, ou tu sais pas trop,….. ^^

    pour halloween je reste toujours mitigée car je le trouve plat ce film et le personnage de michael myers n’est pas bien exploité je trouve,j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose… c’est pour ça que je préfère la version de rob zombie… bien plus trash!

    fog oui y est cool aussi ce film et d’une certaine manière il me fait un peu penser a the mist, je sais pas si tu connait?! c’est un film assez récent qui en fait est une adaptation d’une nouvelle de stephen king….

    dans les daubes y a eu aussi ghost of mars!! bouh^^… mais bon comme tu dis on le préfère quand il fait des séries b…

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

  2.  
    15 janvier, 2010 | 19:34
     

    C’est vrai que Halloween est plutôt fadasse, sans doute qu’il a mal vieilli par rapport à d’autres.

    En effet, The Mist fait penser à Fog, mais la comparaison s’arrête là pour moi car je n’ai pas du tout aimé ce film mal joué et brouillon.

    La première fois que j’avais vu Ghosts of Mars je n’avais pas trop aimé, par contre bien plus la seconde…

    Mes trois films préférés de Carpenter demeurent dans l’ordre New York 1997, Fog et The Thing.

  3.  
    15 janvier, 2010 | 19:48
     

    oui c’est vrai que pour the mist je pensais aussi au brouillard,… ^^ par contre moi je l’ai trouvé excellent… avec toutes les bestioles bizarre et la foldingue adepte de dieu.. délire aussi comment le film part en cacahuète a cause d’elle! vraiment sympa et on retrouve bien le coté stephen king…
    ghost of mars je l’ai vu qu une fois, on l’a en k7 à la maison…. faudrait peut ètre que je le rematte alors!? ahah… j’aurai peut ètre comme toi une autre impression…^^
    new york 1997 on l’a aussi à la maison mais je m’en souviens plus trop bien non plus…
    pour halloween peut ètre que comme tu dis il a mal vieilli…. faut dire que moi j’adore le genre slasher et halloween je le troue ennuyeux… ça n’a rien a voir mais je préfère le coté brut de jason dans vendredi 13!!^^ en slasher y a pas mieux!

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

  4.  
    15 janvier, 2010 | 22:21
     

    Je trouve que les films d’horreur d’aujourd’hui, style les remakes de Vendredi 13 ou d’Halloween, vont trop loin dans les scènes de violence et de gore. Un peu ça va, beaucoup c’est pas ma tasse. Trop facile d’éclabousser, de cisailler dans la chair et de démembrer. De plus, leur aspect trop réaliste m’incommode. Je préférais le délire à la Jason des années 1980. Ces films hyper-sombres me mettent de plus en plus mal à l’aise, et ce n’est certainement pas une époque où l’on a besoin de ça !

  5.  
    19 janvier, 2010 | 20:23
     

    il est vrai que maintenant beaucoup de film d’horreur sont tourné de manière très réaliste comme hostel ou saw par exemple… je ne suis, moi non plus, pas trop fan de ce genre là que je ne trouve pas spéciélement divertissant… la torure c’est pas ce que je préfère…

    le hallowwen de rob zombie est assez brutal mais je ne trouve pas que les scènes de violence sont « gratuites » dans ce film… au contraire je trouve que zombie est arrivé avec ce film a donner plus de caractère au personnage de myers…plus de présence…

    pour le remake de vendredi 13, je trouve que c’est encore un bon film… car il est plutot fidèle au délire des anciens vendredi 13! ^^ le coté bien brutal de jason, tu le retrouvait déja bien dans certain anciens…

    mais bon tout les remake ne sont vraiment pas terribles… dernier en date que j’ai vu, massacre à la tronçonneuse « au commencement »… ça faisait longtemps que j’avais pas vu un film aussi plat….

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

  6.  
    erwelyn
    29 août, 2013 | 13:44
     

    J’adore Carpenter et au regard des titres que tu cites, je réalise à quel point je les ai pratiquement tous vu. Mon préféré c’est sans conteste The Thing, que je revois très régulièrement avec tjs le même plaisir. Par contre j’ai du mal avec Ghosts of Mars (en fait mon problème c’est le côté cannibale – autant les zombies ne me font pas peur, autant des humains vivants qui mangent d’autres humains, ça me fait un truc…).

    A part ça, petite aparté : Dagon cite « Saw ». Je viens de tous les regarder (7 au total) d’affilée à raison d’un tout les deux jours (non, non, tout va bien docteur). Et bien c’est une vraie tuerie cette franchise. On se demande si les scénaristes n’ont pas un grain. En tout cas vu comme ça les uns à la suite des autres, ça révèle une maîtrise implacable du scénario et de la chronologie qui m’aurait sûrement échappé si j’avais du attendre un an entre chaque.

  7.  
    erwelyn
    26 janvier, 2014 | 19:10
     

    Un petit up car je viens de me régaler avec Fog, que je pensais avoir vu, mais non. Une vraie découverte que je partage avec vous ici.

    Un des premiers films de Carpenter qui m’a agréablement surprise par sa capacité, encore aujourd’hui, à me faire sursauter. C’est vrai que le film est daté surtout par les coupes de cheveux et le doublage français de m… typiques des années 70/80 mais une fois écartés ces « désagréments », on a une histoire assez terrifiante dont la force est la technique cinématographique de Carpenter. On lui doit de nombreuses scènes « inattendues » dont de nombreux réalisateurs se sont inspirés par la suite. Celle qui consiste à détournée le spectateur de l’endroit d’où viendra vraiment le danger. Des procédés aujourd’hui bien connus mais qui pour l’époque étaient très novateurs et qui, plus de trente années plus tard, sont encore efficaces.
    Le fog en lui même est aussi très bien fait, et même si les formes qui s’y meuvent sont moins angoissantes dès qu’on en voit mieux les contours, la caméra subjective fait encore mouche. Donc un bon film d’épouvante (je relativise le terme, car aujourd’hui il peut paraître un peu désuet) par un maître du genre. Et pour ceux qui affectionnnte le réalisateur et les cinéphiles en devenir, un film dans lequel on trouve quasi tous les éléments chers à Carpenter. Avec Fog, la maque Carpenter est clairement déposée.

  8.  
    26 janvier, 2014 | 19:22
     

    Je l’ai revu tout récemment. L’un de mes 10 films d’horreur préférés : chef-d’oeuvre en ce qui me concerne, sans hésitation.

  9.  
    erwelyn
    26 janvier, 2014 | 19:34
     

    J’ai eu envie de me replonger dans sa filmographie. Je me suis rendu compte qu’ils y en avait un paquet que je n’avais pas vus. Prochaine immersion : Assaut ;-)

  10.  
    26 janvier, 2014 | 19:38
     

    Ah oui, celui-là ça fait un sacré moment que je l’ai vu.

  11.  
    Trapard
    26 janvier, 2014 | 22:29
     

    Assaut le Rio Bravo moderne. Il a vieilli mais comme je le regarde régulièrement, je fais l’impasse sur ce côté là. Et avec la B.O. de Carpenter, il a toujours ce côté efficace des meilleures séries B de John Carpenter.
    Jean-François Richet qui est le réalisateur français du film de hip-hop « Ma 6-T va crack-er » en a tourné un remake en 2005 : « Assaut sur le central 13″. C’est un bon film bourré d’action, mais c’est évidemment un blockbuster qui est à des années lumières de la progression constante et énigmatique qui est présente dans le film de Carpenter.

  12.  
    Trapard
    26 janvier, 2014 | 22:44
     

    J’ai trouvé le remake de Fog complètement inutile et plat, mais pour ce qui est de Assaut sur le central 13 de Jean-François Richet, ce n’est pas un film inintéressant, mais le mieux est de ne pas le regarder comme un remake du film de Carpenter mais comme un polar moderne. Comme avec La Nuit des Masques et New York 1997, Assaut est le film de Carpenter que j’ai le plus revu dans ma vie et que je revois régulièrement, je dois bien avouer que je m’y suis pris à trois fois pour essayer de rentrer dans le film de Jean-François Richet et pour accepter de me laisser porter par cette histoire différente. Une fois pris par le sujet, j’ai apprécié le film, mais je n’y ai pas du tout vu le Assaut de Carpenter, et du coup, le film de Richet aurait très bien pu être une seconde nouvelle modernisation du Rio Bravo d’Howard Hawks. Du coup, je suis juste déçu qu’Assaut sur le central 13 (Assault on Precinct 13) reprenne le titre original du film de Carpenter finalement et le générique crédite aussi « d’après le scénario du film Assaut, écrit par John Carpenter ».

  13.  
    erwelyn
    27 janvier, 2014 | 18:04
     

    Je vous dirai ça. Concernant le remake de Fog, c’est bien celui avec l’acteur de Smallville ? Je l’ai vu il y a temps et je ne me souviens pas si j’ai aimé ou pas. En tout cas sûrement pas détesté, sinon je m’en souviendrai. Je le revisionnerai pour me refaire mon opinion maintenant que j’ai vu l’original. Il faudrait aussi que je lise le livre qui a peut-être inspiré Carpenter : Fog de James Herbert. L’histoire semble un peu différente mais trop de points communs pour un simple hasard.

  14.  
    erwelyn
    28 janvier, 2014 | 4:16
     

    Allez 2 visionnages aujourd’hui :
    Invasion Los Angeles (1988)
    Loin d’être le meilleur de Carpenter, il a au moins le mérite d’avoir des scènes assez drôles qui ont d’ailleurs été souvent détournées. Plein d’invraisemblances, il se regarde quand même avec plaisir. Le vision du monde et des envahisseurs au travers de lunettes et de lentilles spéciales est la bonne trouvaille du film.
    New-York 1997 (1981)
    Si ce film m’a plus un jour, il est clair qu’aujourd’hui il m’a ennuyé profondément. Revisionnant actuellement la filmo de Carpenter, je trouve que celui-ci est finalement assez décevant devant Fog ou The thing. A ce New-York « prison » organisé en gangs, préférez The Warriors (Les guerriers de la nuit) tourné en 1979 qui, bien que daté, reste encore exceptionnel par ses propos. New-York 1997 paraît lui assez fade aujourd’hui.

  15.  
    trapard
    28 janvier, 2014 | 11:29
     

    Ça dépend surtout de l’affection et du regard que l’on porte à un film. Perso, je reste un fan de tout ce qui constitue New-York 1997, et à l’inverse, je trouve que Les guerriers de la nuit a moins bien vieilli.

  16.  
    trapard
    28 janvier, 2014 | 11:41
     

    Je ne connais pas la série Smallville, mais on parle bien du même remake de 2005, celui-ci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fog_%28film,_2005%29
    Si tu le l’a « sûrement pas détesté », c’est que peut-être tu ne l’as pas comparé à l’original, et il peut en effet se regarder comme une agréable série B d’horreur contemporaine un peu sexy. Mais face au film d’origine, il parait un peu creux.
    Je n’avais pas fait attention en regardant le film, mais le lien au-dessus indique que le protagoniste principal du remake se nomme « Nick Castle ». Joli clin d’oeil au début de la carrière de John Carpenter.

  17.  
    trapard
    29 janvier, 2014 | 3:09
     

    Sinon, CHRISTINE c’est plus du Stephen King que du Carpenter. « Le cinéma de Carpenter » c’est de la série B virile et minimaliste, comme sa musique, et on le trouve surtout dans ASSAUT, NEW YORK 1997, THE THING (où il commence plus ou moins à se moquer de son propre style), LES AVENTURES DE JACK BURTON, PRINCE DES TÉNÈBRES, INVASION LOS ANGELES, VAMPIRES et GHOSTS OF MARS.
    Et pour moi, le reste de sa filmographie est un compromis avec ses producteurs, même si CHRISTINE ou L’ANTRE DE LA FOLIE sont de très bons films.
    Je n’aime pas trop son VILLAGE DES DAMNÉS et plus ou moins ses AVENTURES D’UN HOMME INVISIBLE et le dernier : THE WARD.
    STARMAN c’est un peu du conte pour enfants post-E.T. L’EXTRATERRESTRE et THE FOG et HALLOWEEN sont des essais de cinéma d’horreur très réussis.
    Mais pour moi, « le vrai Carpenter » (qui n’a d’ailleurs pas la tête de ses scénarios ni de la présence physique de ses personnages) on le trouve dans les 8 films cités plus haut.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez