• Accueil
  • > Cinéma
  • > Dictionnaire altaïrien : I comme… Independence Day !
Dictionnaire altaïrien : I comme… Independence Day !

Posté le 22 janvier 2010

independenceday.jpg 

lettrei.gifPas grand chose du côté de la lettre « i »… Industrial Light and Magic… Inseminoïd… tiens, Independence Day que j’ai aimé, question provoc car j’adore la provoc ! Eh oui, j’ai aimé Independence Day, de toute façon vous le verrez souvent à travers ce blog, j’aime aller à contre-courant ! Voilà la critique « scandaleuse » que j’avais écrite à l’époque :

« On a pratiquement tout entendu sur Independence Day, ou plutôt nous n’avons entendu que ceux qui s’égosillaient contre le film de Roland Emmerich. La critique française a fait preuve, dans sa grande majorité, d’un anti-américanisme primaire auquel nous sommes habitués depuis Jurassic Park de Spielberg. Seuls quelques rares magazines, tel L’Ecran Fantastique, de plus par l’intermédiaire de la plume de Jean-Pierre Andrevon, ont pris la défense d’ID4. Bien sûr, Roland Emmerich ne s’appelle pas Luc Besson (ouf !) et son film ne nous présente pas de cantatrices bleues sur fond étoilée, de Tahitiens intergalactiques ni de grands méchants tout en cape avec col redressé… grande déception, je l’imagine, pour tous les adeptes du fadasse Cinquième Elément, car enfin qu’attendait-on d’Independence Day si ce n’est un pur divertissement ! Non, désolé pour tous ceux qui espéraient y trouver une grande réflexion philosophique sur la rencontre au sommet entre la race humaine et une civilisation extraterrestre, ID4 détient seulement la puissance extraordinaire d’un film absolument spectaculaire dont l’unique but (avoué d’ailleurs par son réalisateur) est de garantir au spectateur deux heures vingt de scènes percutantes et de séquences encore jamais vues ! Independence Day se veut à sa façon un grand hommage au cinéma de science-fiction, toutes époques confondues. Bourré de clins d’oeil à Star Wars, Alien, 2001, V, Star Trek, Le Jour où la Terre s’arrêta, Rencontres du Troisième Type, X-Files, il demeure aussi et surtout, on le sait, un formidable « remake » de La Guerre des Mondes avec tous les moyens actuels dont bénéficient les films de SF. Ainsi, Roland Emmerich nous sert sur un plateau d’argent une véritable compilation (que certains ont confondu avec « pillage ») des scènes d’anthologies provenant des oeuvres citées précédemment. En bon fan de science-fiction, il sait ce qui plaît, ce qui provoque les frissons, ce qui fait applaudir la salle et vibrer les antennes des amoureux du genre, rien ne lui échappe !  Il sait également que les spectateurs ne sont pas dupes, même si certains aimeraient le faire croire, car s’ils ont classé son film en tête des box-offices mondiaux, c’est la preuve formelle  que pour eux le cinéma a le droit, et le devoir, d’être un formidable moyen de distraction. Alors, dans ces conditions, peu importe l’extrême légèreté du scénario (et la niaiserie de certaines scènes…), les incroyables situations dont se sortent toujours nos héros (une vraie BD…) ou encore le délire absolu (piloter un vaisseau extraterrestre comme s’il s’agissait d’un U.L.M. ou détruire l’indestructible grâce à de bons vieux virus informatiques bien d’chez nous…), Star Wars n’est-il  pas d’ailleurs le précurseur dans ce domaine ?… Quant au patriotisme assurément présent dans ID4 et si décrié par nous, Français, pourquoi en éprouver de l’agacement alors que le film entier repose sur la fête nationale américaine du 4 juillet ! N’est-ce pas là le titre même ? Le plus étonnant aurait été de ne pas en trouver du tout ! »

independenceday560x330msdindafe014h.jpg

2 commentaires pour « Dictionnaire altaïrien : I comme… Independence Day ! »

  1.  
    23 janvier, 2010 | 3:34
     

    de toute façon les films de emmerich sont souvent divertissant , bourré de gros effets spéciaux qui te scotche a ton siège si t’as été le voir au cinoch!…et tout comme toi j’avait bien aimé independance day!…j’aime encore bien ce cinéma car il est pour moi sans prétention…
    un autre aussi de emmerich que j’avait trouvé sympa, c’est godzilla!!

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

  2.  
    23 janvier, 2010 | 8:27
     

    C’est du cinéma pop-corn, ni plus ni moins, et il en faut aussi. J’ai vu tous les films de Roland Emmerich, j’avais bien aimé Godzilla aussi.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez