Dictionnaire altaïrien : L comme… loup-garou !

Posté le 27 janvier 2010

wolfman1.jpg 

lettrel.gifLéia… Lucas George… Lee Stan… Lee Christopher… Lexx… Lovecraft Howard Phillips… loup-garou, werewolf, l’homme-loup ! Le loup-garou est certainement l’une des créatures fantastiques qui m’impressionne le plus en littérature comme au cinéma car j’ai toujours, depuis ma plus tendre enfance, craint les loups ! Et pourquoi diable me direz-vous puisque de toute façon il n’y en a pas un seul sur mon île ? Sans doute à cause de ces contes que l’on vous raconte lorsque vous êtes môme… Peut-être aussi parce que j’ai toujours trouvé la gueule du loup assez effrayante, oui, et ses yeux en particulier m’ont toujours fasciné, ce n’est pas le regard d’un chien, loin de là, c’est autre chose de bien plus pénétrant… Et lorsque le loup s’énerve, lorsqu’il devient menaçant, j’ai presque l’impression qu’il se métamorphose en une sorte de créature diabolique… Alors avec le loup-garou, ou l’homme atteint de lycanthropie, on atteint là le summum de la créature de l’enfer !

Méfions-nous des soirs de pleine lune ! Dans son livre de référence, L’Encyclopédie du Merveilleux : Des Peuples de l’Ombre (éd. Le Pré aux clercs, Fantasy / 2006), Edouard Brasey répond ainsi à la question « à quoi reconnaît-on un loup-garou ? » : « Certains signes physiques désignent à coup sûr le loup-garou potentiel : des sourcils qui se rejoignent, des mains poilues jusqu’à l’intérieur des paumes, des pouces gros et courts, et des doigts plats et palmés. » Bon. J’ai bien des sourcils qui se rejoignent, mais heureusement pas de mains poilues du tout ni de pouces gros et courts, encore moins des doigts palmés même si je suis Verseau et que j’aime beaucoup nager. Ouf ! Me voilà rassuré ! Quoique… en général un lycanthrope ne sait pas qu’il en est un, surtout s’il a été un jour mordu par un loup-garou… Il agit les soirs de pleine lune, courant dans les rues désertes à la recherche de sa proie, puis, une fois qu’il l’a trouvée… Enfin il revient chez lui comme si de rien n’était et se rendort dans son lit…

Les loups-garous sont comme les vampires : éternellement à la mode. On se souvient des films The Wolf Man (de George Waggner / 1941) avec Lon Chaney Jr ; La Nuit du Loup-Garou de Terence Fisher (The Curse of the Werewolf / 1961), grand classique de la Hammer ; Hurlements (The Howling / 1981) de Joe Dante ; et mon préféré : Le Loup-Garou de Londres (An American Werewolf in London / 1981) de John Landis, avec son impressionnante métamorphose qui lui valut un Oscar. Entretemps le loup-garou s’est aussi montré dans Wolf (de Mike Nichols / 1994), Van Helsing (de Stephen Sommers / 2004) et surtout la série Underworld, sans compter ses nombreuses apparitions dans des séries TV. Il aura droit prochainement à son grand retour avec Wolfman, plus ou moins le remake du classique de la Universal, un film réalisé par Joe Johnston avec Anthony Hopkins. Je vous laisse voir la bande-annonce française. En attendant, moi, je vais chercher quelques balles d’argent…

Image de prévisualisation YouTube

3 commentaires pour « Dictionnaire altaïrien : L comme… loup-garou ! »

  1.  
    28 janvier, 2010 | 5:45
     

    Le loup garou de Londres reste pour moi aussi le meilleur film de loup garou!…
    A+

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

  2.  
    28 janvier, 2010 | 8:19
     

    On a vraiment de bons goûts !

  3.  
    29 janvier, 2010 | 5:52
     

    et ouais! ^^

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez