Archives

Archive pour mai 2010

Iron Man en papier !

ironman.jpg

Warf ! emoticone Ca faisait longtemps, hein, que nos p’tits trucs en papier n’étaient pas revenus dans Les Echos d’Altaïr ! emoticone Eh bien en pleine période IRON MAN 2, voici votre Iron Man perso à confectionner avec soin ! Encore une fois, si vous parlez le japonais, ça pourra vous être utile… Sinon, aidez-vous des photos pour vous en sortir. emoticone Les experts en origami devraient de toute façon y arriver sans problème, quant à moi… j’essaie même pas… emoticone Le lien :

http://uhu02.way-nifty.com/blogpapercraft_ver2/2008/08/014ironman_e8f1.html



Keith Roberts a dit…

Keith Roberts : « Je ne dois pas être un véritable écrivain de SF ; je ne m’intéresse pas beaucoup aux histoires de fusées et de Martiens. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Keith_Roberts



L’Empire vous parle !

L'Empire vous parle ! dans Imaginart 13092910513615263611593982

starwarspropaganda3.jpg

Peut-être passé inaperçu, le site signalé par Mati dans les commentaires en rapport avec « Vador psychédélique et générique mythique » est à voir de toute urgence si ce n’est déjà fait ! Vous y découvrirez une belle série d’affiches de propagande au style très rétro vantant les mérites de l’Empire ou ceux de l’Alliance Rebelle. On se croirait revenu à une époque peu glorieuse de l’histoire de l’Europe… Le lien : http://thechive.com/2010/05/21/star-wars-propaganda-posters-sold-me-10-photos/



Ce que la nouvelle série Battlestar Galactica aurait dû être…

Ce que la nouvelle série Battlestar Galactica aurait dû être... dans Science-fiction 14012708415615263611933240

galactica.jpg

La série TV BATTLESTAR GALACTICA des années 2000 est incontestablement une grande réussite à bien des niveaux, mais… son extrême froideur, son pessimisme jusqu’au boutiste et son ambiance glauque en a frustré plus d’un. Nombreux sont les fans de la série originale de 1978, dont je fais partie, qui ont été déçus par cette version revue et corrigée par Ronald D. Moore. Voici les formidables projets avortés de GALACTICA, l’un conçu par Richard Hatch lui-même (Apollo) et l’autre par Fox Network qui devait relancer la série en 2001… Tous deux renouaient avec ce que les fans ont connu : le vrai BATTLESTAR GALACTICA...

LE PROJET DE RICHARD HATCH

richardhatchapollol.jpg

Richard Hatch, qui incarne Apollo dans GALACTICA 1978 (le fils du Commandant Adama), est plus qu’un acteur de la série culte, c’est un fan pur et dur de GALACTICA ! Non seulement il a écrit en compagnie d’autres auteurs des romans prolongeant la série, mais il a en plus financé à la fin des années 1990 cette impressionnante bande-annonce dans le but de ressusciter la franchise ! On y retrouve à la fois d’anciens acteurs connus, tel John Colicos (aujourd’hui décédé) dans son rôle de Baltar, mais aussi quelques têtes nouvelles, dont de jeunes acteurs qui étaient destinés à reprendre le flambeau. La bande-annonce, intitulée BATTLESTAR GALACTICA : THE SECOND COMING, nous en met plein la vue, avec même des Cylons visiblement bien plus dangereux que dans la série d’origine. Voilà du space opera, du vrai, totalement fun et sans prise de tête comme l’était autrefois GALACTICA ! Ron Moore a préféré ne pas en tenir compte… Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

LE PROJET DE FOX NETWORK

galactica10.jpg

Durant l’année 2000, Fox Network devait tout simplement relancer la série GALACTICA ! Tout était quasiment prêt. Un nouveau look, assez ridicule il faut bien l’avouer, avait été trouvé pour les Cylons. Bryan Singer lui-même (X-MEN, SUPERMAN RETURNS…) devait réaliser l’épisode pilote de deux heures et un certain Tom DeSanto devait produire ce nouveau GALACTICA qui s’inscrivait lui aussi dans la droite ligne de ce que la série avait toujours été : du space opera dans toute sa splendeur avec son éternelle naïveté. Un pur produit de distraction. Mais voilà, les événements du 11 septembre 2001 changèrent l’Amérique et le projet fut rangé dans les tiroirs. On craignait alors de traumatiser davantage les Américains avec une série montrant l’annihilation de la race humaine par des robots… Les extraits suivants (accompagnés de la B.O. d’EVIL DEAD III !) représentent les essais numériques de la firme d’effets spéciaux Foundation Imaging désignée pour la résurrection de GALACTICA… qui n’a finalement jamais eu lieu… C’est magnifique, et c’est encore une fois très impressionnant… Et surtout : voyez comme les Cylons sont de vrais Terminators à présent !

Image de prévisualisation YouTube

Néanmoins, et bonne nouvelle : Bryan Singer serait à nouveau désigné pour s’occuper dans les mois à venir du film BATTLESTAR GALACTICA prévu pour le cinéma ! Le projet a été annoncé l’année dernière et devrait se concrétiser prochainement. Le film, nous dit-on, n’aurait strictement rien à voir avec la série de Ron Moore financée par SyFy (OUF !) et serait au contraire un vrai retour aux sources… Fans de GALACTICA 1978, croisons les doigts !

Pour en savoir plus :

http://www.filmbuffonline.com/FBOLNewsreel/wordpress/2009/08/12/singer-to-pilot-galactica-to-big-screen/

http://www.obsessedwithfilm.com/movie-news/bryan-singer-rebooting-battlestar-galactica-for-the-big-screen-star-trek-esque-style.php

galactica3.jpg



POUR CONTACTER LE BLOG

Pour contacter Les Échos d’Altaïr, une seule adresse :

morbius501@gmail.com

POUR CONTACTER LE BLOG dans Blog 16121209475715263614702060



Le Trou Noir

trounoir3.jpg 

LE TROU NOIR (THE BLACK HOLE)
Année : 1979
Réalisateur : Gary Nelson
Scénario : Jed Rosebrook, Bob Barbash, Richard H. Landau & Gerry Day
Production : Ron Miller (Walt Disney Pictures)
Musique : John Barry
Effets spéciaux : Peter Ellenshaw, Art Cruickshank, Eustace Lycett, Danny Lee, Harrison Ellenshaw & Joe Hale
Pays : USA
Durée : 97 min
Interprètes : Maximilian Schell, Anthony Perkins, Robert Forster, Joseph Bottoms, Yvette Mimieux, Ernest Borgnine…

trounoir9.jpg

L’HISTOIRE :
Au XXIIe siècle, de retour d’une mission, l’USS Palomino détecte à proximité d’un gigantesque trou noir la présence d’un vaisseau. Il s’agit de l’USS Cygnus, disparu il y a une vingtaine d’années. L’équipage décide de l’accoster…

trounoir10.jpg

Nous sommes en 1979, soit deux ans après la sortie triomphale de STAR WARS sur les écrans du monde entier. Tous les plus grands studios hollywoodiens s’essayent désormais à la science-fiction avec plus ou moins de brio. Warner avec SUPERMAN, Paramount avec STAR TREK : THE MOTION PICTURE, Walt Disney avec LE TROU NOIR… Le film, réalisé par Gary Nelson, a nécessité cinq ans de préparation, un budget de vingt millions de dollars, un tournage de vingt-deux semaines sur quatre plateaux dans un secret total. On a même développé pour la circonstance un nouveau système de caméra sur ordinateur, l’ACES (automatic camera effects system), considéré alors comme le plus sophistiqué d’Hollywood. Les effets spéciaux du film se sont avérés si complexes à élaborer que dans certaines séquences on compte jusqu’à douze procédés photographiques différents sur l’écran. « La prise de vue et les travaux de laboratoire et de postproduction ont duré quatorze mois en tout. A peu près toutes les techniques cinématographiques connues à ce jour ont été utilisées pour établir de nouveaux records d’effets spéciaux. Ce qui a été réussi dans ce film n’a jamais encore été montré à l’écran. », nous dit-on dans Les Nouvelles Calédoniennes de l’époque.

trounoir11.jpg

Le sujet est en soi assez original : le trou noir, phénomène cosmique ravageur, n’avait encore jamais été présenté au cinéma. Il fallait donc une superproduction aux moyens… astronomiques pour lâcher le monstre sur les grands écrans. Même si les effets spéciaux du film ne sont pas toujours à la hauteur de la bête (notamment le vol des vaisseaux, saccadé, ainsi que la séquence de l’arrivée des météorites), il faut avouer que le grand spectacle est bien là. Pendant plus de quatre-vingt-dix minutes, LE TROU NOIR nous entraîne dans les profondeurs incommensurable de l’Univers où le danger est omniprésent et où la froideur glaciale de l’espace va jusqu’à gagner le film… LE TROU NOIR est en effet un film qui ne s’adresse pas aux enfants, même s’il s’agit d’un « produit » Disney, et même si des robots comme V.I.N.CENT. et B.O.B. leur sont visiblement destinés. Avec son intrigue plutôt sombre, son savant fou démoniaque Hans Reinhardt (Maximilian Schell), son équipage de zombies et son robot cruel et déchiqueteur (ah, la séquence où Alex Durant, incarné par Anthony Perkins, finit entre les pinces rotatives du méchant Maximilian…), LE TROU NOIR est loin de ressembler à ALICE AU PAYS DES MERVEILLES ou CENDRILLON…

trounoir7.jpg

L’intrigue, parfois poussive, ne nuit cependant pas au dépaysement et au plaisir que l’on ressent tout au long du film à explorer ce gigantesque vaisseau mystérieux qu’est l’USS Cygnus. Très rétro dans son apparence (on le croirait issu d’un univers steampunk), il s’illumine dans toute sa splendeur après un long survol de sa structure faite de multiples tuyaux entrelacés. Si l’histoire du TROU NOIR est, dit-on, à tort ou à raison, inspiré du célèbre roman de Jules Verne VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS, le Cygnus n’est autre que le Nautilus dans l’espace… Quant à dire que le professeur Hans Reinhardt n’est autre que le capitaine Nemo, je m’y refuse personnellement… Les intérieurs du Cygnus sont eux aussi rétros, avec un côté kitch souvent marqué dans ses décorations. C’est tout ce qui contribue au charme de l’immense salle de contrôle où écrans géants, passerelles, boutons et consoles colorés se disputent à d’énormes sphères étranges manipulées par un équipage non moins étrange. Les peintures sur verre conçues par le grand Peter Ellenshaw et son fils sont de véritables chefs-d’oeuvre à elles seules.

trounoir13.jpg

La séquence la plus impressionnante du TROU NOIR est sans doute celle où une gigantesque météorite traverse la coque du Cygnus. Elle roule, incandescente, fracassant tout sur son passage, en direction de nos héros qui s’enfuient sur une passerelle. Les séquences du trou noir sont elles aussi fort impressionnantes. Mais les dernières scènes du film appartiennent quant à elles au délire du réalisateur Gary Nelson. On y voit un Hans Reinhardt transformé en démon des enfers planer, hirsute, dans l’espace, avant de ne faire qu’un avec son Maximilian de robot… Qu’avait donc fumé Gary avant de tourner ce délire ?…

John Barry, un compositeur que l’on ne présente plus avec John Williams et Jerry Goldsmith, signe la très belle musique du film.

Quant aux acteurs, on a le plaisir de retrouver Ernest Borgnine dans le rôle de Harry Booth, un journaliste qui trahira les siens à la fin du film. Maximilian Schell convient tout à fait au rôle du dangereux scientifique Hans Reinhardt, son regard possède tout le côté dément du personnage. Yvette Mimieux, le Dr Kate McRae, est une télépathe. Elle communique grâce à la pensée avec le robot V.I.N.CENT. dont la voix originale est celle du célèbre Roddy McDowall. Anthony Perkins joue le Dr Alex Durant, un homme prêt à se joindre au projet fou de Reinhardt.

trounoir8.jpg

LE TROU NOIR possède un aspect visuel si rétro que j’ai toujours eu du mal à croire qu’il a été tourné en 1979. On pourrait presque le référencer dans les films de SF des années 1950, même les costumes des principaux personnages ressemblent singulièrement à ceux des héros des SURVIVANTS DE L’INFINI (THIS ISLAND EARTH / 1955 / Joseph M. Newman & Jack Arnold). Il n’en demeure pas moins un film original et intéressant à voir. A quand un remake ?…

Bande-annonce américaine du film :

Image de prévisualisation YouTube

Sources : Wikipédia, Les Nouvelles Calédoniennes.

- Morbius -



Vador psychédélique et générique mythique

Vador psychédélique et générique mythique dans Imaginart 13092910513615263611593982

darthvaderhelmets02.jpg

L’ami BoZ’ nous a récemment déniché deux trouvailles intéressantes sur STAR WARS. Tout d’abord, un site qui présente une magnifique série de clichés de casques de Vador décorés de toutes les manières possibles à l’occasion d’un concours annuel intitulé « The Vader Project. » C’est totalement fou et original ! Le lien : http://damncoolpics.blogspot.com/2010/05/2010-vader-project.html. Ensuite, si vous vous étiez toujours demandé comment le générique déroulant de STAR WARS avait été filmé dans l’espace (serait-ce par la navette Atlantis ? le télescope spatial Hubble ? la station spatiale internationale ?…), éh bien voici la révélation ultime sur ce site : http://www.gizmodo.fr/2010/05/21/voici-comment-ils-ont-filme-le-generique-d%E2%80%99ouverture-de-star-wars.html. Et qu’est-ce qu’on dit ? Merci BoZ’ !

gnrique.jpg



Parler de la pluie et du beau temps…

( Blog )

morbius2.jpgEt me voilà en vacances pour quinze jours… sous la pluie ? emoticone Décidément, à chaque fois que les vacances scolaires arrivent, c’est le même programme : pluies, nuages gris… super… emoticone Bon, vous me direz, je passe plus de temps devant mon ordi qu’à l’extérieur, c’est vrai. Mais j’apprécie le soleil quand même, faut pas croire ! C’est même le moteur de mon énergie ! Pas de soleil = pas d’idées, aucune motivation, ennui profond. emoticone C’était le cas hier soir où j’errais de blogs en blogs, de forums en forums, sans la moindre envie d’écrire. J’ai d’ailleurs constaté que c’était également le cas du côté de Calédosphère ! emoticone

On me dit que des éclaircies devraient survenir cet après-midi. Je veux bien y croire, mais… Moi qui était plein de bonnes intentions pour ces vacances, du genre marcher trente minutes chaque matin promenade Pierre Vernier pour faire un peu d’exercice physique… Morbius qui aime tant le sport… emoticone En tout cas, je vais essayer de mettre à profit cette quinzaine de repos pour lancer quelques nouvelles catégories dans Les Echos d’Altaïr, des p’tites idées qui me trottent dans la tête depuis quelque temps. Déjà, retravailler l’onglet d’accueil  »A propos » en « Bienvenue » avec l’insertion prochaine d’un formulaire de contact (chose que j’ai commencée vaguement hier), puis débuter une catégorie « Vaisseaux SF » où un vaisseau sera régulièrement présenté à vos yeux ébahis (j’ai toujours adoré les vaisseaux dans les films et les séries TV de science-fiction, et il y a de quoi faire !), m’occuper d’une catégorie consacrée aux créatures fantastiques dans le cinéma merveilleux (en pleine période du CHOC DES TITANS, cela s’imposait), ensuite on verra pour le reste.

Bon allez, à plus sur Altaïr. Y’a du BoZ’ qui m’attend ! emoticone



The Clone Wars en Nouvelle-Calédonie

The Clone Wars en Nouvelle-Calédonie dans Science-fiction 14012708415615263611933240

J’ai pu constater, dans mon tableau de bord, que pas mal d’internautes se rendent sur Les Echos d’Altaïr après avoir tapé sur Google les mots clef « Clone Wars Nouméa ». Sans doute sont-ils à la recherche des dates de diffusions des épisodes ou des résumés puisqu’aucun programme local n’est fichu de les donner dans les détails. Voici donc un lien utile qui répondra à toutes leurs questions : http://www.starwars-universe.com/general/detail_parution.php?genre_id=96#1040. A noter qu’en Nouvelle-Calédonie la diffusion de l’épisode THE CLONE WARS est décalée d’un jour par rapport à la France. Ainsi, sur le Caillou, c’est le dimanche matin sur M6, en fin de programme M6 Kid, que THE CLONE WARS est programmé.



L’Empire Contre-Attaque a 30 ans aujourd’hui !

starwars03.gif 

empire22.gif

Evénement galactique ! C’est aujourd’hui, 21 mai 2010, que L’EMPIRE CONTRE ATTAQUE fête ses 30 ans ! Sorti le 21 mai 1980 aux Etats-Unis, le 20 août 1980 en France, cet épisode V de la saga de George Lucas est considéré par bien des fans comme le meilleur des six films. Récemment récompensé au Festival Jules Verne à Paris en présence de Mark Hamill (Luke Skywalker), ce chef-d’oeuvre du cinéma de science-fiction réalisé par Irvin Kershner n’a pas vieilli malgré ces trente années. Voici quelques impressions de ma part sur l’un des films de SF que j’idolâtre depuis mes 14 ans…

 

LA SCENE QUE JE PREFERE…empire20.gif

empire12.jpg

Mon Dieu ! Il y en a tellement des scènes que je préfère dans L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE ! L’attaque des TB-TT sur Hoth, le duel au sabre laser entre Luke et Vador, la poursuite dans les astéroïdes, mais aussi l’arrivée sur la Cité des Nuages de Bespin, les scènes avec Yoda et celles avec la flotte impériale en position près de Hoth, que de séquences d’anthologie ! Ma foi… si je dois en choisir une et une seule, ce sera l’attaque des forces impériales sur Hoth, du tir du canon à ion jusqu’au départ du Millenium Falcon. C’est là où l’on ressent pour la première fois la toute puissance de l’Empire et des forces impériales ! J’en ai encore des frissons !

 

LA SCENE QUE J’AIME LE MOINS…empire20.gif

empire28.jpg

Difficile à dire… il n’y en a pas vraiment… peut-être celle où le Millenium Falcon se trouve à l’intérieur du ventre du ver géant des astéroïdes. Le décor entourant les personnages, lorsqu’ils sortent du vaisseau, est inexistant, et les Mynocks sont un peu trop rigides à mon goût quand ils volent… Han, Leia et Chewie marchent sur un sol tout simplement recouvert d’une espèce de toile de plastique blanc pleine de plis… observez bien la scène la prochaine fois… Tout de même, c’est pas du sérieux tout ça quand on fait du STAR WARS !

 

LE PERSONNAGE QUE J’AIME LE PLUS…empire20.gif

yoda.jpg

En dehors de Vador qui est mon personnage préféré de toute la saga, le personnage que j’apprécie le plus dans L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE est sans conteste Yoda, même si Boba Fett me fait toujours forte impression ! Yoda fut la grande révélation du film, et Frank Oz a su admirablement bien l’animer en lui donnant toutes les attitudes et les expressions nécessaires pour le rendre crédible. Yoda attire tout de suite la sympathie du spectateur par la bonté et la sagesse qui émanent de son visage frippé par les siècles, caractéristiques que John Williams est parvenu à transcender à travers un thème d’une grande beauté musicale. Et le parler inimitable de Yoda n’a pas son pareil, en tout cas certainement pas celui de Jar Jar Binks…

 

LE PERSONNAGE QUE J’AIME LE MOINS…empire20.gif

ugnaught.jpg

A vrai dire aucun, si ce n’est peut-être les Ugnaughts, sortes de petits cochons qui s’affairent sur la Cité des Nuages de Lando et qui s’occuperont par la suite de la congélation carbonite de Solo…

 

LES REPLIQUES QUE J’AIME LE PLUS…empire20.gif

empire17.jpg

Celle que Solo dit à Leia au moment où il va être congelé (une pure invention de l’acteur Harrison Ford) lorsque la princesse lui déclare :  »Je vous aime ! » et qu’il lui répond : « Je sais. » Excellent ! Mais il y a aussi celle, peut-être passée inaperçue, où lors de l’évacuation de la base Echo sur Hoth, C3-PO, qui tente de rattraper Solo et Leia, se retrouve face une porte fermée. Il lance alors :  »Ca c’est bien eux ! » J’aime assez pour un androïde ! Mais la réplique qui demeure la plus célèbre et la plus déstabilisante du film est bien celle de Vador face à Luke : « Je suis ton père ! » Quelle raclée à l’époque lorsque l’on a appris la nouvelle pour la première fois !

 

LE DUEL AUX SABRES LASER…empire20.gif

Je ne sais combien de fois j’ai pu revoir ce premier duel entre Vador et Luke dans la Cité des Nuages ! Quelle tension dramatique lorsqu’on le découvre pour la première fois, et quelle scène magnifiquement orchestrée ! Plus rien de comparable avec le duel entre Obi-Wan et Vador de STAR WARS EPISODE IV, non, là c’est du grand art, avec un Vador qui bondit et qui manie son sabre avec dextérité, souplesse et élégance, tandis qu’un Luke, à peine formé, parvient malgré tout à tenir tête au seigneur Sith et à nous offrir quelques figures acrobatiques dignes d’un vrai Jedi. C’est le face à face Vador et Luke, seul à seul, dans un combat sans merci où la puissance et la détermination de Vador nous impressionnent et où l’on sent le pauvre Luke devenir peu à peu vulnérable. Plus fort que des mots, un court extrait de cette scène d’anthologie…

Image de prévisualisation YouTube

 

LES NOUVEAUX PERSONNAGES…empire20.gif

empire23.jpg

En dehors de Yoda, lequel deviendra l’un des personnages les plus représentatifs de la saga STAR WARS, nous découvrons dans ce film Lando Calrissian, l’administrateur de la Cité des Nuages sur Bespin. C’est l’acteur noir Billy Dee Williams qui interprète parfaitement le « vieux copain » de Han Solo. Elégant, séducteur et roublard, Lando s’avèrera aussi un traître de premier ordre… qui, cependant, deviendra vite un allié de la Rébellion. En fait, c’est quelqu’un qui sait magnifiquement bien retourner sa veste en fonction de la situation, un « vaurien », comme Leia les aime !

empire24.jpg

En dehors de Lando Calrissian, L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE nous présente la fine fleur des chasseurs de primes : le légendaire Boba Fett ! Avec sa superbe armure de Mandalorien, Boba fera forte impression dès sa première apparition à l’écran. J’ai tout de suite été impressionné par ce personnage froid et énigmatique, qui ne parle presque pas, mais qui manie le blaster à la perfection. Boba Fett deviendra vite l’un des méchants les plus appréciés des fans. Il faut dire qu’avec son casque et sa visière étroite, son jet-pack, son puissant blaster, ses scalps de Wookies et son lance-flamme pour ne citer qu’eux, Fett est à lui seul un bataillon entier ! On aura le plaisir de le retrouver dans LE RETOUR DU JEDI, mais dans de moins bonnes conditions…

 

LES NOUVEAUX VAISSEAUX…empire20.gif

empire26.jpg

Slave One, Frégate médicale, Snowspeeder, Chasseur Tie bombardier, Super Stardestroyer de Vador… : L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE nous gâte ! En dehors du Faucon Millenium qui demeure l’un de mes vaisseaux préférés de la saga, je dois avouer avoir un point faible pour le Slave One de Boba Fett. En forme de fer à repasser, ce qui déplaît d’ailleurs à certains fans, je le trouve au contraire particulièrement original. Il se pose couché et se redresse dès qu’il décolle. Quant à son intérieur, il suffit de posséder Vaisseaux et Engins : Les Plans Secrets (éd. Nathan) pour y découvrir tous ses secrets ! Ben Burt, le dieu du Bruitage chez Lucasfilm, a créé un son particulier pour ses décollages que j’aime beaucoup.

 

LA MUSIQUE DE JOHN WILLIAMS…empire20.gif

williams.jpg

C’est une époque où John Williams était encore un génie de la musique de film, où chacune de ses nouvelles compositions était accueillie comme un événement. La B.O. de L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE s’avère aussi splendide, sinon plus encore, que celle de STAR WARS EPISODE IV. Williams va y créer le célèbre thème de Vador avec sa marche impériale mondialement connue, mais aussi le thème de Yoda, plein de tendresse, et tellement d’autres morceaux qui contribueront à renforcer le souffle épique du film. Quand je pense qu’elle n’a pas reçu l’Oscar…

 

LES RECOMPENSES DE L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE…empire20.gif

Source : Wikipédia

  • Oscar : 
    • Meilleur son : Bill Varney, Steve Maslow, Gregg Landaker et Peter Sutton ;
    • Oscar pour une performance spéciale : Brian Johnson, Richard Edlund, Dennis Muren et Bruce Nicholson pour les effets visuels.
  • Saturn Awards :
    • Meilleur film de science-fiction;
    • Meilleur acteur de science-fiction : Mark Hamill ;
    • Meilleur réalisateur : Irvin Kershner ;
    • Meilleurs effets spéciaux : Brian Johnson et Richard Edlund.
  • John Williams a remporté le Anthony Asquith Award de la meilleure musique de film décerné par la British Academy of Film and Television Arts.
  • Le film a remporté le Golden Screen.
  • John Williams a remporté le Grammy Award du meilleur album de musique de film.
  • Le film a remporté le Prix Hugo du meilleur film dramatique.
  • Le film a été élu film préféré des américains lors des People’s Choice Awards.

 empire19.gif



12345