• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Archives

Archive pour juillet 2010

Un robot cool plutôt craignos !

rob.gifUn robot fait-il caca ? Meeeuuuuh non mon brave, me direz-vous ! Ben si, désormais c’est possible… « Beurk ! », je sais… Et comment se nomme ce robot assez craignos dans son genre ? Il s’agit d’Ecobot III  « qui, grâce à un système digestif assez proche du nôtre, est capable de produire directement de l’énergie », c’est ce que l’on nous explique sur http://www.korben.info/ecobot-robot-caca.html (une trouvaille de BoZ’ assez originale ! Thank you, sir !). Allez y faire tour, mais avant le repas de préférence…



C’est fou ce qu’on peut faire avec un ticket de métro !

C'est fou ce qu'on peut faire avec un ticket de métro ! dans Imaginart 13092910513615263611593982

Pour nos chers Parisiens qui ne savent que faire de leurs vieux tickets de métro, eh bien voici ZE solution : en faire un X-Wing ou, mieux, un Faucon Millenium ! emoticone Impossible me direz-vous ? emoticone Auriez-vous oublié qu’impossible n’est pas français ? emoticone La preuve ici-même, c’est magnifique, c’est grandiose : (merci à Mati pour la trouvaille !)

http://www.hubertdelartigue.com/pp_xwing_01.html

http://www.hubertdelartigue.com/pp_falcon_01.html



Réalisations en papier spécial Tron !

tronbitpapercraft300x168.jpg 

Et pour poursuivre avec TRON, voici quelques réalisations en papier du plus bel effet. Motos électroniques, Recognizers et compagnie, vous y trouverez plusieurs modèles. A vos ciseaux car là ce n’est plus du virtuel ! Le lien : http://verbisware.com/?p=78



Carl Sagan a dit…

sagan.jpg 

Dans le douzième épisode de sa célèbre série COSMOS, le non moins célèbre scientifique Carl Sagan a déclaré : « Dans l’immensité du cosmos, il doit y avoir d’autres civilisations beaucoup plus âgées et beaucoup plus avancées que la nôtre. Alors ne devrions-nous pas avoir été visités ? Ne devrait-il pas y avoir à tout moment des vaisseaux étranges dans les cieux de la Terre ? »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Sagan



Tron

tron.jpg

TRON
Année : 1982
Réalisateur : Steven Lisberger
Scénario : Steven Lisberger
Production : Donald Kushner (Walt Disney Productions)
Musique : Wendy Carlos
Effets spéciaux : Steven Lisberger, Richard Taylor, Harrison Ellenshaw, John Scheele
Pays : USA
Durée : 96 min
Interprètes : Jeff Bridges, Bruce Boxleitner, David Warner, Cindy Morgan, Barnard Hughes…

L’HISTOIRE :
« Kevin Flynn est un programmeur de génie, mais ses programmes ont été pillés par un de ses collègues, Ed Dillinger, qui en tire le bénéfice et réussit à le faire licencier. Kevin tente alors de pénétrer dans le système informatique à la recherche de preuves à l’aide de son programme CLU. Mais le système est passé sous le contrôle d’un des programmes d’Ed, le Maître contrôle principal ou MCP (Master Control Program en version originale), un ancien programme d’échecs qui a évolué. CLU ayant été neutralisé par le MCP, Kevin (avec l’aide d’anciens collègues, Lora et Alan) s’introduit dans l’entreprise pour tenter d’avoir accès, de l’intérieur, aux informations qui lui rendraient la paternité de ses créations. Le MCP prend alors le contrôle d’un laser et réussit à dématérialiser Kevin pour le transformer en programme. À l’intérieur de l’ordinateur, les programmes ont l’apparence de leur concepteur… » (Wikipédia)

tron5.jpg

TRON sort en 1982, une année faste en événements cinématographiques de science-fiction puisque l’on y trouve également BLADE RUNNER, E.T. et STAR TREK II. Annoncé comme une révolution majeure en matière de divertissement et d’effets spéciaux, TRON accède quasi instantanément au rang de film culte pour y demeurer finalement éternellement. Le magazine Première déclare à l’époque dans sa critique : « Profondément, il fait « oeuvre de créateur » et participe à l’invention d’un nouvel imaginaire qui, né aussi chez Walt Disney, remplace tout simplement la sorcière sur son balai ou le magicien étourdi d’hier par un ordinateur d’aujourd’hui… « Tron » par les yeux (format 70 mm), par les oreilles (Dolby six pistes), vous enchantera… de 7 à 77 ans ! »

tron3.jpg

TRON est le produit élaboré d’une fusion entre artistes et informaticiens. Syd Mead (BLADE RUNNER), « designer » aussi talentueux que Ralph McQuarrie, s’est occupé de la conception de tous les véhicules du film, ainsi que du MCP et du vaisseau de Sark. Moebius, notre Jean Giraud national, s’est chargé de superviser le storyboard et la création des costumes et de certains décors. Phil Lloyd a travaillé quant à lui sur les couleurs et les « luisances ». Pas moins de quatre entreprises américaines de recherche informatique vont oeuvrer sur TRON car aucune ne peut à l’époque se lancer seule dans un projet de cette envergure. Ce sont ainsi plus de quinze minutes du film qui seront conçues sans intervention humaine et 80% des décors seront peints directement par ordinateur. En outre, et non des moindres, l’ordinateur aura pour rôle d’intégrer les acteurs dans des décors virtuels animés tout en contrôlant couleurs et formes. Ce qui fut un véritable défi dans ce début des années 1980 est devenu ni plus ni moins qu’une simple routine dans le cinéma et les séries TV de SF d’aujourd’hui…

tron4.jpg

Syd Mead déclare à propos de son travail sur TRON : « Le problème qui m’était soumis était très différent de celui que j’avais rencontré dans « Blade Runner, » par exemple. En effet, tous mes projets devaient avoir cette allure élancée, être débarrassés de tout détail superflu, tant pour les besoins de l’animation par ordinateur que pour ceux du style recherché par Steve. Pour la conception de chacun des engins, j’ai parcouru toute ma documentation et je me suis procuré des photos. Pour le voilier solaire, j’ai exploré le dessin d’un galion espagnol ; pour les chars d’assaut, je me suis servi des derniers modèles de tanks. A partir de ces documents, j’ai commencé à dessiner des chars et je me suis demandé à quoi ils pourraient bien ressembler d’ici une petite cinquantaine d’années. Le grand chic dans les jeux vidéo consistant à interpréter graphiquement des objets familiers, cela collait parfaitement avec ma propre technique. C’est seulement par la suite que j’ai appris que mes dessins avaient été animés par ordinateur. » Harrison Ellenshaw, producteur associé et co-responsable des effets spéciaux du film (et qui a travaillé sur L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE), avoue sans retenue son enthousiasme pour un tel projet : « J’avais très envie de le faire. Je tenais absolument à participer à sa genèse. Pour moi, comme pour tous ceux qui y ont participé, c’était indiscutablement un défi. Personne ne connaissait les réponses d’avance. »

 tron6.jpg

Quelles sont donc les raisons qui ont poussé Steven Lisberger, le réalisateur, à choisir Syd Mead et Moebius dans cette formidable entreprise ? Réponse de l’intéressé en ce qui concerne Moebius : « C’est pourtant très simple. Parce que son travail dans la bande-dessinée dépasse le cadre de la bédé. C’est de l’art pur. Il y a dans sa création une constance, une texture, un équilibre, une intégrité qui ont toujours été pour moi une source d’inspiration. Plus un certain mysticisme. Et un « feeling organique », un sens du fragile, du transparent, du translucide. » Maintenant en ce qui concerne Syd Mead : « Syd Mead, en revanche, a le sens de l’opaque, le sens de la masse. Son dessin est fort, puissant. Combiner Moebius et Syd Mead me paraissait devoir être la jonction du Yin et du Yang. Et ça a été le cas : ils ont parfaitement fonctionné ensemble. Le « Voilier solaire » est de Moebius, le « Vaisseau patrouilleur » de Syd Mead, et l’un est à la poursuite de l’autre. »

tron2.jpg

Parmi le casting de TRON, on trouve Jeff Bridges (STARMAN) dans le rôle de Kevin Flynn (Clu), Bruce Boxleitner (BABYLON 5) dans celui d’Alan Bradley (Tron) et David Warner (qu’on ne présente plus !) incarne le méchant de service dans la peau d’Ed Dillinger (Sark et voix du Maître Contrôle Principal MCP). TRON sera à l’origine de séquences mémorables comme l’impressionnante poursuite en motos électroniques ou le combat aux frisbees. Quant à la musique de Wendy Carlos, elle utilise à la fois un orchestre philarmonique et de l’électronique, mélange original et plutôt réussi dans l’ensemble. TRON est comme le bon vin, il s’apprécie en vieillissant. A ma première vision en 1982 j’avais été impressionné par les superbes images de ce futur classique mais déçu par sa froideur. Aujourd’hui il compte parmi mes films de SF préférés.

Flanqué d’un buget de 17 millions de dollars, TRON en rapportera 33 millions. Voilà ce que L’Ecran Fantastique déclarait en 1982 : « En dépit d’un début très encourageant (près de 5 millions de dollars pour les trois premiers jours), Tron ne fut pas accueilli avec enthousiasme par le public américain. [...] Kushner et Lisberger se plaignent en outre du fait que le budget publicitaire consacré à la télévision et aux journaux ne fut que de 3,8 millions de dollars, ce qui n’est vraiment pas beaucoup, selon les critères d’aujourd’hui. On a pu entendre dire pendant un moment que le film donnerait lieu à une séquelle, Tron 2, aux destinées de laquelle étaient censés présider Kushner et Lisberger. Le projet semble maintenant abandonné. » Certes, c’était à l’époque… 28 ans plus tard (il aura tout de même fallu attendre longtemps !) TRON : L’HERITAGE (TRON LEGACY), la suite officielle de TRON, est programmée pour décembre 2010 aux Etats-Unis et seulement en février 2011 en France. Steven Lisberger est à nouveau aux commandes, et c’est tant mieux car le film s’annonce impressionnant. Je vous laisse à présent comparer par vous-même les deux bandes-annonces : en premier celle de TRON de 1982, en second celle de TRON : L’HERITAGE qui a fait sensation à la Comic Con 2010 de San Diego, suite de TRON qui s’annonce d’ores et déjà comme l’un des événements de l’année. Il est évident que l’informatique a fait des progrès en 28 ans !

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Sources : Wikipédia, Première, 80 Grands Succès de la Science-Fiction, L’Ecran Fantastique n°30.

Pour en savoir plus sur TRON : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tron

- Morbius -



« Maciste contre les monstres » sur Canal Sat

macistecontrelesmonstres0.jpg

J’avais totalement oublié de vous signaler hier cette heureuse surprise : MACISTE CONTRE LES MONSTRES sera diffusé aujourd’hui sur la chaîne Ciné Cinéma Famiz (chaîne 67) à 17H20 ! Pour ceux qui louperaient notre perle rare, elle sera rediffusée le 31 juillet et plusieurs fois également au mois d’août. Authentique nanar du péplum-fantastique, MACISTE CONTRE LES MONSTRES (MACISTE CONTRO I MOSTRI / 1962 / Guido Malatesta) s’inscrit dans la célèbre série des MACISTE créée en 1913. Mais ce sera surtout dans les années 1960, âge d’or du péplum, que la série décollera avec des films plus délirants les uns que les autres tels que MACISTE CONTRE LE CYCLOPE, MACISTE CONTRE LE FANTOME, MACISTE CONTRE LES HOMMES DE PIERRE, MACISTE CONTRE LES MONGOLS, MACISTE EN ENFER, MACISTE CONTRE ZORRO, MACISTE CONTRE LES COUPEURS DE TÊTE, et même TOTO CONTRE MACISTE… c’est dire…

Synopsis de MACISTE CONTRE LES MONSTRES par premiere.fr : « Maciste vient en aide à une tribu préhistorique nomade, dont la vie pacifique est menacée par une peuplade sauvage qui massacre son roi et vole ses femmes. » Tout un programme : des muscles, de pauvres femmes en détresse, des tribus en carton pâte et des monstres en caoutchouc ! Que demande le peuple ?

maciste.jpg

Pour en savoir plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maciste

http://www.peplums.info/pep11b.htm



Les créatures fantastiques au cinéma : Méduse

mduse4.jpg

Ce que nous dit Wikipédia…

« Méduse (en grec ancien Μέδουσα / Médousa, de μέδω / médô, « commander, régner »), appelée aussi Gorgo, est, dans la mythologie grecque, l’une des trois Gorgones (avec Euryale et Sthéno), la seule à être mortelle. Fille de Phorcys et de Céto, et donc sœur des Grées, elle est une belle jeune fille dont Poséidon s’éprend. Séduite par le dieu dans un temple dédié à Athéna, elle est punie par la déesse qui la transforme en Gorgone. Ses cheveux deviennent des serpents et désormais son regard pétrifie tous ceux qui le croisent. (Selon certaines versions, c’est Aphrodite qui, jalouse de sa chevelure et de sa beauté, change ses cheveux en serpents). »

Méduse au cinéma et à la télévision…

En 1964, la prestigieuse firme britannique Hammer nous présente dans le film de Terence Fisher LA GORGONE (THE GORGON, longtemps inédit en France) une Gorgone prénommé Magaera. Comme Méduse, elle possède des serpents pour cheveux et un regard qui pétrifie le commun des mortels. Peter Cushing, Christopher Lee et Barbara Shelley figurent au casting de ce classique où notre Gorgone, incarnée par Prudence Hyman, changera en statue plus d’un malheureux. Le maquillage souvent peu crédible de Magaera est cependant réhaussé grâce à de subtils éclairages, des décors gothiques et une ambiance inquiétante. Certes, animer des dizaines de serpents sur une tête humaine devait relever plus que du défi à l’époque des années 1960 ! On pardonnera donc volontiers les défauts de la création de Syd Pearson. Comme dans la légende grecque, notre Gorgone se fera trancher la tête mais cette fois par Christopher Lee, le professeur Karl Meister dans l’histoire.

mduse6.jpg

Toujours en 1964, dans l’inédit en salle LE CIRQUE DU DOCTEUR LAO (SEVEN FACES OF DR LAO) de George Pal, un vieux magicien chinois se métamorphose en toutes sortes de créatures afin de rétablir l’harmonie dans une petite ville américaine du Far West, et bien entendu il se transformera en Méduse…

medusa.jpg

Ray Harryhausen nous offre incontestablement la plus belle représentation de Méduse dans LE CHOC DES TITANS (CLASH OF THE TITANS / 1981 / Desmond Davis). Et tant mieux si son apparence s’éloigne de celle de la légende ! Flanquée d’un corps de serpent, armée d’un arc et de flèches et affublée d’un visage des plus hideux, Méduse version Harryhausen est impressionnante de la tête à la queue ! Persée l’affrontera, non sans mal, dans son antre où jeux d’ombres et de lumière créeront un climat des plus angoissants, et où ses yeux filmés en gros plan nous éblouiront à chaque pétrification. Son animation image par image s’avère une grande réussite. Nous sommes loin de la version du CHOC DES TITANS de 2010 (CLASH OF THE TITANS / Louis Leterrier) où Méduse, si elle a conservé sa forme de serpent, crie en pourchassant les héros dans un décor de temple en ruine numérique. Incarnée par l’actrice russe Natalia Vodianova, Méduse possède désormais un visage magnifique que seul son pouvoir maléfique métamorphose durant les quelques secondes de pétrification en un faciès démoniaque. D’une rapidité sans égal dans ses déplacements, s’enroulant autour des colonnes effondrées de son antre, elle est cette fois-ci d’une taille impressionnante. Quant aux serpents se mouvant sur sa tête, le numérique a résolu  tous les problèmes…

mduse3.jpg

C’est la charmante Uma Thurman qui joue Méduse dans PERCY JACKSON, LE VOLEUR DE FOUDRE (PERCY JACKSON AND THE OLYMPIANS : THE LIGHTNING THIEF / 2010). Dans cette version sympathique des mythes grecs adaptés aux goûts du jour pour les ados du XXIe siècle, notre Gorgone s’occupe, dans les Etats-Unis d’aujourd’hui, d’une jardinerie où l’on trouve en grande quantité de splendides statues pour décorer son jardin… Elle cabotine gentiment en déambulant avec ses lunettes de soleil et ses serpents enturbannés, mais dévoile aussitôt sa redoutable personnalité lorsque nos héros la rencontrent pour la première fois.

mduse.jpg

A noter que Méduse apparaît également dans quelques mini-séries TV. Ainsi, dans L’ODYSSEE FANTASTIQUE (VOYAGE OF THE UNICORN / 2001 / Philip Spink), sympathique feuilleton de 140 minutes, où elle est incarnée par Kira Clavell. Si ici Méduse se montre hostile au départ, elle deviendra par la suite l’amie de nos héros dans cette aventure avant tout destinée aux enfants (et elle portera elle aussi des lunettes de soleil afin de ne pétrifier personne par mégarde !). Quant à Jim Henson, le créateur des Muppets (et surtout de DARK CRYSTAL !), il nous présente l’une des plus effrayantes Méduse dans sa mini-série TV LES LEGENDES GRECQUES DE JIM HENSON (JIM HENSON’S THE STORYTELLER GREEK MYTHS / 1990) où tour à tour les légendes grecques nous sont racontées.

Les créatures fantastiques au cinéma : Méduse dans Cinéma 14011712293515263611905594

Autres créatures de la catégorie Les Créatures Fantastiques au Cinéma :

Talos / Licorne / Centaure / Sirène / Pégase / Kraken / Griffon et HippogriffeMinotaure / Harpie / Elfe / Oiseau Roc / Phénix / Cyclope



Votre A-Wing en papier !

awing.jpg

Quoi de mieux par ce week-end maussade que de vous confectionner un A-Wing du RETOUR DU JEDI ? emoticone Munissez-vous donc d’une imprimante, de feuilles de papier cartonné, d’une paire de ciseaux, d’un bon tube de colle, d’une bonne dose de patience et du pouvoir de la Force pour atteindre votre objectif ! emoticone Le lien où le magnifique chasseur vous attend patiemment dans son hangar :

http://www7a.biglobe.ne.jp/~sf-papercraft/Gallery/A-Wing/A-Wing.html



Steven Spielberg a dit…

spielberg.jpg

Steven Spielberg a déclaré à propos de son film RENCONTRES DU TROISIEME TYPE (CLOSE ENCOUNTERS OF THE THIRD KIND / 1977) : « J’ai réalisé qu’il se passait vraiment quelque chose quand la NASA a pris la peine de m’écrire une lettre de vingt pages en 1977. Ils étaient furieux après avoir lu le scénario de Rencontres du troisième type et pensaient que ce serait un film dangereux. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Steven_Spielberg



Peinture à la Star Wars

Jolie réalisation star warsienne faite visiblement par un fan amoureux fou des jouets de la saga ! Merci à BoZ’ pour la trouvaille !

Image de prévisualisation YouTube



1234