• Accueil
  • > Cinéma
  • > Les créatures fantastiques au cinéma : la sirène
Les créatures fantastiques au cinéma : la sirène

Posté le 3 juillet 2010

sirne.jpg

Ce que nous dit Wikipédia…

« Une sirène (en grec ancien Σειρήν / Seirến) est une créature mythologique hybride : mi-femme et mi-oiseau (tradition antique) ou mi-femme et mi-poisson (tradition médiévale). »

La sirène au cinéma…

La sirène apparaît dans de nombreux films fantastiques, tout comme dans de nombreuses séries TV, ainsi L’HOMME DE L’ATLANTIDE (THE MAN FROM ATLANTIS, avec Patrick Duffy), pour ne citer qu’elle. Créer une sirène mi-femme, mi-poisson s’avère relativement facile, les seuls problèmes étant le raccord du corps de poisson au niveau du ventre humain, les écailles et les plis apparaissant parfois au niveau de la queue. La sirène la plus réussie est, à mon avis, celle du sympathique SPLASH, un film de Ron Howard réalisé en 1984 avec la belle Daryl Hannah (répliquante dans BLADE RUNNER) dans le rôle de la merveilleuse créature fantastique. L’aisance avec laquelle nage notre sirène est tout bonnement surprenant, sans compter le réalisme du maquillage. Dans le film, cette sirène voit sa queue de poisson se transformer en jambes lorsqu’elle se trouve à l’air libre.

sirne2.jpg

En général, les sirènes montrées au cinéma ont toujours une apparence des plus attirantes. Ce n’est cependant pas le cas dans le film PETER PAN (P.J. Hogan / 2003) où les sirènes semblent des plus maléfiques, tout comme celles de la série HARRY POTTER qui nous les présente comme menaçantes et hideuses. A l’inverse, celles de PIRATES DES CARAÏBES : LA FONTAINE DE JOUVENCE (PIRATES OF THE CARIBBEAN : ON STRANGER TIDES / Rob Marshall / 2011) s’avèrent des créatures déchaînées et dangereuses mais à la beauté saisissante. L’une d’entre elles se révèlera cependant plus humaine que ses soeurs. On est loin des sirènes numériques du MONDE DE NARNIA (THE CHRONICLES OF NARNIA / Andrew Adamson / 2005) que l’on entrevoit trop rapidement foncer dans les eaux claires de Narnia avant de jaillir dans les airs.

sirne3.jpg

Si les sirènes au corps mi-femme mi-poisson sont abondantes dans nos filets cinématographiques et télévisuels, il faut se rendre à l’évidence que la version antique mi-femme mi-oiseau est inexistante, y compris dans l’adaptation télévisée de trois heures de L’ODYSSEE (THE ODYSSEY / Andrei Konchalovsky / 1997) où à aucun moment nous ne les voyons. Même le grand Ray Harryhausen ne s’y est pas attelé, c’est dire ! Voilà une lacune à combler. Gageons que l’ère du numérique saura rapidement réparer cet oubli…

Pour finir, un extrait du film SPLASH…

Image de prévisualisation YouTube

Autres créatures de la catégorie Les Créatures Fantastiques au Cinéma :

Talos / Licorne / Centaure / Méduse / Pégase / Kraken / Griffon et HippogriffeMinotaure / Harpie / Elfe / Oiseau Roc / Phénix / Cyclope

6 commentaires pour « Les créatures fantastiques au cinéma : la sirène »

  1.  
    Trapard
    14 juillet, 2010 | 7:37
     

    Sympa.
    En lisant Homère et son « Odyssée », les sirènes sont représentées comme très dangereuses et ne sont jamais décrites physiquement. Elles représentent une présence maléfique qui entraînent la mort assurée si on se laisse envoûter par leurs chants.
    Je n’ai pas vu le film de Konchalovsky mais il me semble me rappeler que dans « Ulysse » (avec Kirk Douglas) de Mario Camerini, les sirènes étaient représentées de la même manière.
    Je ne suis pas assez cultivé pour savoir si la sirène a été représentée bien avant Homère, mais « Splash » de Ron Howard a été une sorte de rupture en disneyisant cette créature aquatique au même titre que « La Petite Sirène » des années plus tard par la firme en question…
    Même « La Jeune Fille de L’Eau » (un conte moderne qui vaut se qu’il vaut) de M. Night Shyamalan est une sorte de demi-retour en arrière en nous proposant une créature inquiétante qui laisse au spectateur le bénéfice du doute (Bien & Mal). Un travail intéressant finalement que de déstructurer la forme du conte, souvent trop « gentil » (il me semble que c’était Hoffmann qui avait adapté en conte l’histoire de La Petite Sirène).
    En tout cas, ton article me donne envie de trouver le Peter Pan de P.J. Hogan.
    Ce qui intéressera peut-être le professeur Morbius et ses disciples de primaire, c’est qu’en septembre, ce film est prévu au programme du festival « La première séance » à Nouméa. Une bonne occasion d’aller au cinéma, non ?

  2.  
    14 juillet, 2010 | 8:14
     

    Le professeur Morbius va en effet étudier la question avant de la soumettre à ses petits Krells instables. En tout cas, merci pour l’info Trapard.

    Pour revenir au film de P.J. Hogan, Peter Pan, les sirènes apparaissent malheureusement dans une très courte séquence.

  3.  
    perrine salton
    12 juin, 2014 | 1:31
     

    Belles photographies en bonne qualité.

  4.  
    trapard
    27 décembre, 2014 | 14:56
     

    Quelques autres titres de films de sirènes :

    -LA SIRÈNE (1904) de Georges Méliès.

    https://www.youtube.com/watch?v=4wzR9LxwxLA

    -LE ROI NEPTUNE (1932, King Neptune) de Burt Gillett (un épisode des « Silly Symphonies »).
    Lien en VF :

    https://www.youtube.com/watch?v=P_vH2rgPe5Y

    -MR & MRS IS THE NAME (1935) de Friz Freleng (avec Buddy et Cookie des « Looney Tunes »).

    http://www.dailymotion.com/video/x163hlg_buddy-and-cookie-mr-and-mrs-is-the-name-1935-looney-tunes_shortfilms

    -LES BÉBÉS DE L’OCÉAN (1938, Merbabies) de Rudolf Ising et Vernon Stallings (un autre épisode des « Silly Symphonies »).

    https://www.youtube.com/watch?v=zJlrJ55y3FM

    -MONSIEUR PEABODY ET LA SIRÈNE (1948, (Mr. Peabody and the Mermaid) d’Irving Pichel.

    -MIRANDA (1948) de Ken Annakin.

    -TARZAN ET LES SIRÈNES (1948, Tarzan and the Mermaids) de Robert Florey. Avec Johnny Weissmuller.

    -THE CAT AND THE MERMOUSE (1949) de Joseph Barbera, et William Hanna (un épisode de « Tom et Jerry »).

    http://onlineplayer.eu/Tom-and-Jerry/the-cat-and-the-mermouse-43.html

    -MAD ABOUT MEN (1954) de Ralph Thomas.

    -MERMAIDS OF TIBÙRON (1962) de John Lamb. Prochainement dans la rubrique « Drive-in » des Échos d’Altaïr.

    -LA SIRÈNE (1964, Ningyo) de Osamu Tezuka. Court-métrage d’animation japonais.

    -LA PETITE SIRÈNE (1968, Rusalochka) d’Ivan Aksenchuk. Un grand classique de l’animation russe inspiré du conte d’H. C. Andersen.

    http://1.bp.blogspot.com/-Ip2dM4a7vQk/URUHqi3aKpI/AAAAAAAAJ0w/T-tHfZ_gIi8/s1600/Capture+du+2013-02-08+15:04:47.png

    -MALÀ MORSKÀ VíLA (1976) de Karel Kachyna. Film fantastique tchèque.

    -ONDINE (1976, Русалочка / Rusalochka) de Vladimir Bychkov. Avec la jeune et jolie sirène russe, Viktoriya Novikova et plus innocente encore que Daryl Hannah dans SPLASH (1984)

    http://3.bp.blogspot.com/-0SqRDrhvZyk/VJHqz7Opn3I/AAAAAAAAN98/nLceFtLXIj8/s1600/rusalochka-film.jpg

    J’ajouterai aussi DYESEBEL qui est une sirène endémique des Philippines, créée en bandes-dessinées et que l’on retrouve dans plusieurs films et séries tv aux Philippines que les Français ne connaissent pas trop :

    http://en.wikipedia.org/wiki/Dyesebel

    Et parmi les sirènes maléfiques, il y a la SHE-CREATURE (1956) de Roger Corman qui a été réadapté dans les années 2000 avec LA MUTANTE DES MERS (2001, (Mermaid Chronicles Part 1: She Creature) de Sebastian Gutierrez et avec Rufus Sewell dans le rôle du marin.

  5.  
    27 décembre, 2014 | 15:12
     

    Merci pour tous ces titres, Trapard. ;-)

  6.  
    trapard
    27 décembre, 2014 | 15:59
     

    De rien ;-)

    J’ajoute juste le lien du court-métrage d’animation japonais, LA SIRÈNE (1964, Ningyo) de Osamu Tezuka que je trouve génial.
    Je crois que c’est une co-production avec la Russie.

    http://vk.com/video-66068018_169158581

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez