A regarder au clair de lune

Posté le 1 août 2010

wolfman.bmp

Nombreuses sorties DVD intéressantes actuellement avec MOON, SHERLOCK HOLMES, ALICE AU PAYS DES MERVEILLES et WOLFMAN que je viens de découvrir ce week-end. Réalisé par Joe Johnston (ancien artiste conceptuel sur la trilogie originale STAR WARS et réalisateur de CHERIE, J’AI RETRECI LES GOSSES, JUMANJI…), WOLFMAN est un bon film d’horreur sans prétention qui se laisse regarder avec une certain plaisir : les métamorphoses en loup-garou (aidées du numérique et du grand Rick Baker), les scènes gores (décapitations, éventrements, lacérations…), l’ambiance en pleine forêt noyée dans un brouillard au clair de lune et les poursuites dans la ville de Londres sont plutôt jouissives ! Même si le démarrage est un peu lent, WOLFMAN, de par l’époque où se situe son action et ses splendides décors, renoue agréablement avec un certain genre de films fantastiques qui connurent leur gloire à l’époque de la Hammer. Faux remake du film de 1941 avec Lon Chaney Jr, il bénéficie en outre d’un impressionnant casting : Anthony Hopkins, Geraldine Chaplin, Hugo Weaving (MATRIX) et même une apparition, fort appréciée, de l’excellent Max Von Sydow. Benicio Del Toro joue le malheureux frappé par la malédiction du loup-garou. Peut-être qu’un autre acteur aurait mieux convenu dans le rôle titre, mais bon… Enfin, et non des moindres également, Danny Elfman signe la B.O. du film, étrangement inspirée du thème d’Alan Silvestri composé pour VAN HELSING, avec un soupçon de John Williams façon DRACULA (de John Badham)… Volontaire ?… Bref, je ne regrette pas d’avoir vu ce WOLFMAN (qui est d’ailleurs disponible dans sa version longue en DVD et Blu-ray). A regarder un soir de pleine lune, vers minuit, seul, dans votre salon plongé dans le noir…

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez