Je suis un adulescent

Posté le 3 septembre 2010

J’ai découvert le terme seulement ce soir, oui, dans l’excellente émission Envoyé spécial. J’avoue que je ne le connaissais pas encore, je connaissais plutôt « geek », ce qui semble désigner à peu près le même type d’individus, sauf que les geeks adorent par-dessus tout les ordis, ce qui est loin, mais alors très, très loin d’être mon cas… Je me suis donc parfaitement reconnu dans la définition de l’adulescent, moi, du haut de mes 44 ans bien frappés, oui, dans ce portrait de l’adulte qui déteste le monde des adultes, qui a gardé, au-delà de toute raison, son « âme d’enfant » et qui se réfugie trop souvent dans ce monde censé ne plus être le sien… Ca tombe bien puisque je suis instit et que je côtoie constamment l’univers des enfants. Voilà peut-être aussi pourquoi le courant passe aussi bien entre eux et moi.

Je suis un adulescent, et je le revendique. On le savait sans doute déjà à travers ce blog, mais je le confirme, peut-être même avec une certaine fierté finalement.

Comme tous les adulescents, je passe beaucoup de temps chez moi, dans mon univers, même s’il me faut bien en échapper régulièrement, ne serait-ce que pour côtoyer les collègues de travail avec qui les conversations ne touchent jamais à l’Imaginaire, aux BD ou aux dessins animés. Eh oui, malheureusement pour moi. En presque vingt ans de métier, je n’ai d’ailleurs jamais connu un seul instit qui s’intéresse à ces domaines. D’ailleurs le jour où j’ai annoncé à certains collègues que j’avais créé un blog, ils m’ont d’abord regardé avec des yeux écarquillés, l’air ahuri, avant de me dire presque désolés pour moi : « Un blog ? Pour quoi faire ? » Et quand ils ont su qu’il s’agissait d’un site consacré à la SF, j’ai eu l’assurance qu’ils ne viendraient jamais ici, même par curiosité, ce qui s’est passé depuis. La seule fois où j’ai d’ailleurs très vaguement évoqué l’ufologie en leur présence (sujet tabou que j’évite d’aborder en public) on m’a dit que j’avais dû  »fumer la moquette »… Sympa. Alors parler un peu d’astronomie, évoquer les ovnis, discuter du dernier film de SF, se rappeler ULYSSE 31 ou GOLDORAK, aborder le dernier album de Blake et Mortimer ou celui de Valérian et Laureline, citer des auteurs de SF… n’en parlons pas… Ma foi, je ne leur en veux pas, c’est ainsi. A chacun ses goûts me direz-vous (ou me diront-ils !), et désolé de ne pas être entré dans le moule pour en ressortir formaté comme 90 % de la population…

Comme tous les adulescents (ou presque) je suis célibataire, et c’est tant mieux quand je vois le nombre de divorces autour de moi, tous ces pauvres gosses que des parents irresponsables détruisent dès l’enfance.

Comme tous les adulescents je vis entouré de figurines, de BD, de maquettes, de posters, d’objets de collection et de produits dérivés de toutes sortes de films, de dessins animés et de séries TV de SF et de fantastique. Ils n’envahissent pas toutes les pièces (ou sinon par petites touches…) mais ils ont leurs lieux réservés telle que la pièce vidéo, par exemple.

Comme tous les adulescents je porte parfois des tee-shirts STAR WARS ou STAR TREK, j’en ai même avec EVANGELION et LE SEIGNEUR DES ANNEAUX.

Comme tous les adulescents je me régale encore avec les génériques d’ULYSSE 31, GOLDORAK, ALBATOR, THUNDERBIRDS… que j’écoute régulièrement.

Comme tous les adulescents je possède, entre autres, les précieux coffrets DVD GOLDORAK qui furent par la suite retirés de la vente.

Et surtout, comme tous les adulescents, je suis de plus en plus nostalgique d’époques que je ne reverrai jamais plus de ma vie, celles de mon enfance et de mon adolescence.

34 commentaires pour « Je suis un adulescent »

  1.  
    BoZ'
    4 septembre, 2010 | 6:55
     

    J’aime ce texte à cœur ouvert.

  2.  
    4 septembre, 2010 | 8:35
     

    Merci BoZ’. C’est vrai que je ne sais pas ce qui m’a pris hier soir d’écrire ce texte, pourtant je n’avais pas bu, je le jure ! Mais enfin je persiste et signe sur mon « adulescence ».

  3.  
    4 septembre, 2010 | 9:30
     

    Je crois qu’on a eu le « malheur » de grandir dans les années 70 et 80, qui étaient bien plus drôles que maintenant! Pour te dire, même mes gamins préfèrent les films des années 80 (… sans que je les forcent!) L’autre problème, à mon avis, c’est qu’en grandissant, on connait mieux la vraie vie, et on est un peu déçu!

  4.  
    4 septembre, 2010 | 11:02
     

    Exact.

  5.  
    Mati
    4 septembre, 2010 | 18:52
     

    Moi j’aime bien le mot « geek », et je m’y reconnais bien, et ça regroupe pour moi tout ce que tu dis aussi.. Tous les geeks ne sont pas passionnés d’informatique, ils peuvent aussi être passionnés de SF / JDR / fantasy / Figurines etc.. (Et tous ceux / celles qui ont été, sont, seront intéressés par une association comme le Sci-Fi club, sont des geeks ! ^^ D’ailleurs ça fait du bien de se retrouver entre gens de même ‘esprit’ quelque part.. Et je compatis à tes collègues si fermés.. Mes collègues rigolent quand je leur dis que je fais des we médiévaux et des aprem littéraires, ou que je me costume pour un festival de cinéma.. Mais j’assume ! )
    (tiens d’ailleurs on a fait une aprem littéraire sur le Steampunk bien sympa aujourd’hui, j’ai même parlé des « cross-over » StarWars / Steampunk, spéciale dédicace à toi ;)
    Et pour en revenir à la geek attitude, bon, c’est pas commun, j’avoue, mais il y a des filles aussi comme ça !

  6.  
    4 septembre, 2010 | 22:02
     

    Bon, dans ce cas je suis un geekadulescent…

    Le steampunk : j’adore ! Faudra que j’en parle un jour sur Altaïr !

  7.  
    Force Sith
    14 septembre, 2010 | 19:05
     

    Cool j’adore ce mot et ton texte !!
    Tout comme Mati, je me costume aussi, cela fait rire mes collègues, n’empêche que sans nous les costumés en tous genres, pas de Carnaval etc…
    A travers les lentilles de mon casque, j’en ai croisé de mes collègues qui me mitraillaient ainsi que ma fille (costumé en « Kakashi ») avec leur appareil photo ou camescope !
    Et les parents s’amusaient tout autant que leurs enfants et les ados lors de cette parade !
    Demandez donc à vos collègues s’ils ont déjà REmis les pieds dans un Parc d’Attraction tel « Disneyland » ou « MovieWorld » ?
    Les hypocrites !
    D’ailleurs l’an prochain, j’serai costumé en… « Clone Trooper » et ma fille en Padawan « Ahsoka » !
    J’aurai bien voulu faire « Boba Fett » mais il y a déjà une personne sur le caillou qui possède le costume donc… j’ai fait mon choix !
    J’ai aussi une p’tite pièce réservée à mon univers…
    Je collectionne tout plein de joujoux mais, je ne fume pas (y en a qui fume et qui plane) et je ne bois pas ! (surtout pas de Café mais un grand bol de lait !)
    Bref, y a de la place pour tout le monde sur cette bonne vieille planète !
    Y en a qui rêve de Q de son/sa voisin(e) ou collègue, d’autres de pognons, de pêche et de chasse… alors être adulescent c’est hyper COOL et on ne fait de mal à personne !
    Du haut de mes 38 ans, j’assume entièrement mon adulescence !

  8.  
    14 septembre, 2010 | 19:16
     

    Bravo ForceSith, un autre adulescent qui s’assume en tant que tel ! C’est sûr que dans ces conditions on ne vieillira jamais (on peut toujours rêver) !

    Déguisé en clone trooper ? J’ai hâte de voir ça ! Et je me doutais bien qu’un jour ta charmante fille deviendrait Ashoka ! Quant à ta petite pièce réservée à ton incroyable collection, j’invite à nouveau tout le monde à aller la voir car elle vaut le coup :
    http://forcesith.skyrock.com/

  9.  
    Force Sith
    21 septembre, 2010 | 12:39
     

    Merci Morbius !

    Pour le moment, je travaille sur le costume d’Ahsoka.
    J’ai réalisé les 2 protèges avant-bras et jambes, gants et pantalon.
    La jupe et le haut très prochainement.
    Le sabre laser est celui de Yoda FX MR, sur lequel j’ajouterai des accessoires pour se rapprocher du sabre d’Ahsoka.
    Pour la coiffe (Lekku) c’est une toute autre histoire !!

    Pour le costume du Clone… J’suis à la ramasse ! Rien de fait !
    Qui participera au Carnaval de Nouméa avril 2011 ?
    De mon côté, nous sommes déjà… 5…
    Quel misère !
    Vraiment pas grand monde pour le cosplay …

  10.  
    21 septembre, 2010 | 14:00
     

    Waow ! Du travail fait maison ? Chapeau, mais alors quel boulot en effet si c’est du Star Wars !

    Je garde un très bon souvenir du carnaval 1990 où j’ai déambulé en momie, façon zombie, sur l’Anse Vata. Je m’amusais à foncer sur les touristes japonaises qui hurlaient en me voyant arriver sur elles !

  11.  
    Force Sith
    21 septembre, 2010 | 21:58
     

    Moi aussi je garde un très bon souvenir !
    La construction du char aux ateliers du Ouen Toro
    Mais Morbius, je t’invite à y participer l’an prochain !
    J’ai posté 2 photos du Carnaval de Nouméa 1990… sur mon Blog en page 21.
    http://forcesith.skyrock.com/21.html
    Impossible de remettre la main sur les autres photos, c’est bien dommage !

  12.  
    21 septembre, 2010 | 22:32
     

    Je suis allé y faire tour, super ! Mes photos du carnaval 1990 sont restées au Sci-Fi Club, donc…

    Par contre, je ne participe plus au carnaval depuis 1990. Merci pour ta proposition, mais ne compte pas vraiment sur ma présence en 2011, ForceSith ! Je suis devenu un homme des cavernes !

  13.  
    Trapard
    26 septembre, 2010 | 2:44
     

    Très bon billet, Morbius.
    Geek est un terme récent et je l’entend de plus en plus, aujourd’hui, pour désigner toutes les passions, même celles liées à la nature, au sport etc…Alors qu’il y a 2 ou 3 ans, je ne l’entendais concernant uniquement l’informatique. Donc, lié aux dernières générations…
    Par contre, concernant l’adulescence, j’ai entendu ce terme, pour la première fois au milieu des années 90 à la télé (en France) désignant les adultes qui gardaient un pied dans leurs passions d’adolescent et un autre dans le monde « réel » et je m’y retrouvais à fond dans cette désignation.
    L’exemple des fans de Star Wars qui campent devant les salles de ciné, les fans de Star Trek en sont des preuves qui sont encore montrées à la télé ou au ciné. « Clerks » et les films suivants de Kevin Smith en sont de parfaits exemples. Plus mauvais, j’ai récemment vu « Fanboys » qui nous présente malheureusement les Fans comme de vrais abrutis déconnectés des réalités. Idem pour la série TV (qui que drôle) « The Big Bang Theory ».
    Je lis encore aujourd’hui, et depuis plus de 20 ans le magazine Mad Movies même sans (ou presque…) Jean-Pierre Putters, même s’il s’adresse plus à des générations plus jeunes que moi, reste, pour moi, LE magazine de passionnés…
    La série Z américaine est un parfait exemple de passionnés qui veulent ajouter leur pâte à un genre qui ne se renouvelle que rarement…
    J’ai presque envie de dire que notre génération née à la fin des années 60 et dans les années 70, est celle qui a commencé à regarder derrière elle.

  14.  
    Trapard
    26 septembre, 2010 | 2:51
     

    Et…je trouve que le positif chez l’adulescent ou le passionné, c’est qui ne fait pas les choses à moitié…

  15.  
    26 septembre, 2010 | 8:35
     

    Entièrement d’accord avec toi, Trapard. Quant à cette manie pour certains de présenter les fans comme de vrais abrutis, j’ai pu constater que cela émanait surtout de personnes vieillent dans leur âme et qui se complaisent quotidiennement dans l’aigreur et la rancune, des gens sans saveur, incolores et inodores, pour lesquels les mots « rêve », « imaginaire » ou même « enfance » sont absents du dictionnaire. Il suffit de lire quelques commentaires sur Calédosphère pour voir qu’en Calédonie on en possède un sacré vivier… Je suis heureux de ne pas y appartenir.

  16.  
    Trapard
    3 octobre, 2010 | 22:34
     

    Je suis en train de visionner le documentaire TV « Suck my geek ! » (2007) qui parle bien de nous…De manière amusante.
    Au passage, j’ai passé l’après-midi à filmer des taggeurs de rues, qui sont eux aussi issus d’une culture ultra-codée, celle du HIP HOP…
    Moi même suis un grand fan de METAL et lorsque je me retrouve en discussion avec d’autres « metalleux » (de ma génération surtout), je prend au défi n’importe quel néophyte de ne pas « décrocher » au bout de 5 mnutes…

  17.  
    3 octobre, 2010 | 22:42
     

    J’imagine !

  18.  
    Trapard
    3 octobre, 2010 | 22:56
     

    Je te passerai “Suck my geek !” : ça fait du bien d’entendre d’autres geek/passionnés de parler de leur/notre condition et de ce que l’on aime.

  19.  
    Force Sith
    15 octobre, 2010 | 22:48
     

    En bon adulescent… Je continue la réalisation des 2 costumes.
    Cela avance à la vitesse subliminimale !
    Je suis content de moi pour le moment…
    En tout cas quelle aventure !
    Dessiner, découper, poncer, coller, recommencer…

    Voici le lien du making of de mes 2 costumes…

    http://forcesith.skyrock.com/22.html

    Malheureusement je ne serai pas près pour Halloween…
    Quel dommage !

  20.  
    Trapard
    16 octobre, 2010 | 3:24
     

    Suck my Geek – preview : Teaser du documentaire diffusé le 30 novembre 2007 sur CANAL + en Métropole :
    http://www.youtube.com/watch?v=M22rir0dJto

  21.  
    16 octobre, 2010 | 17:12
     

    ForceSith : bravo ! Quel courage !

    Trapard : merci pour le film que tu m’as déposé !

  22.  
    Magicben
    5 novembre, 2010 | 4:31
     

    Vous devriez quitter ce monde et revenir à la réalité je vous prie de m’excuser, pour moi vous êtes des adultes régressés très inquiétant.

  23.  
    5 novembre, 2010 | 8:03
     

    C’est vrai, nous sommes extrêmement dangereux pour la société, en particulier pour des gens comme vous.

  24.  
    ForceSith
    5 novembre, 2010 | 18:44
     

    N’empêche, il y a tout plein d’adultes non adulescent dans les parcs « Disneyland » ou « Astérix » qui font mumuse !
    Mais c’est vrai revenons sur terre et faisons la 3ème, 4ème… Guégerre Mondiale !
    Vive les taxes et surtaxes, les grèves, la famine, la pauvreté du monde réel !
    Arrêtons de rêver et votons un énième Président…
    Nos retraites sont pourries, vive la réalité !
    Punaise, c’est beau la réalité, naître pour retourner poussière !
    Bon, j’ai trop parlé, ma fille m’appelle pour qu’on fasse une partie de jeu vidéo !
    Oh punaise les jeux vidéos, quel ennui pour les adultes…
    Et le cinéma ! Tous ces réalisateurs qui créent « Madagascar », « Arthur » sont des… Oh non des adulescents !

    Oh punaise, devrais-je alors aimer sortir dans les bars, faire des beuveries, mater le Q des nanas, adorer ma grosse voiture, ma superbe moto, ma grande maison et ma piscine avec cascade et fontaine et aspirer à gravir les échelons pour une carrière à responsabilité avec une GROSSE PAYE… et enfin me décrire comme un bon matérialiste ?
    Les « moi-je » et les « lèches QQ » sont les nombrils d’un monde idyllique à leur image…

    Oh punaise je n’arrive pas à agir comme un véritable adulte… J’ne fume pas et je ne bois pas…
    Allo docteur, je n’arrive pas à frimer comme tous les adultes !
    Finalement, j’aspire à m’amuser comme je le fais toujours… même si il y ‘aura toujours des réticences à notre égard…

  25.  
    karel
    16 novembre, 2010 | 3:22
     

    Toute ma sympathie et mon empathie pour ton adulescence que je partage. Au regard des valeurs et de l’esprit de notre société qui a tout « consumérisé », et dans laquelle il « faut » être responsable (comprenez faire tourner les chiffres d’affaires des magasins et des banques via des emprunts), mature (jouer le jeu du destin social) et réaliste (sélectionner des centres d’intérêts sérieux, comprenez valorisants et tenables dans une conversation basique), c’est une gageure et un vrai acte de résistance et des sagesse…
    Je connais aussi ce vide, cet ange qui passe dans les conversations avec mes collègues relativement à la littérature en général, et à la SF en particulier… Ne parlons pas de l’ufologie, terra incognita pour le commun des mortels, et à n’aborder qu’avec des prudence de sioux, sauf envie de suicide social…
    Merci pour ton blog, très riche et intéressant…

  26.  
    16 novembre, 2010 | 17:27
     

    Merci Karel. Et vive la résistance ! (hé, hé, hé !)

  27.  
    Audrey
    27 novembre, 2010 | 0:43
     

    Bonjour,

    Je suis Audrey, je travaille pour l’émission « Toute une Histoire », diffusée quotidiennement sur France 2 à 14h et présentée par Sophie Davant. Je prépare actuellement une émission qui s’intitule « On les appelle des Peter Pan » et je suis à la recherche de témoignages d’adulescents.

    N’hésitez pas à me contacter, sachant qu’un coup de fil n’engage à rien ou si vous avez un numéro de téléphone pour que je puisse vous contacter…

    Merci de m’avoir lue

    J’espère à très bientôt

    Bien à vous

  28.  
    27 novembre, 2010 | 8:07
     

    Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez aux adulescents, vous et d’autres journalistes métropolitains (France Inter) qui m’ont également contacté. Mais comme je leur ai déjà répondu, je vis en Nouvelle-Calédonie, soit à 22 000 km de distance de la France. Ma participation s’avère donc bien difficile !

  29.  
    Trapard
    27 novembre, 2010 | 19:08
     

    Mais quelle star ce Morbius…

  30.  
    27 novembre, 2010 | 19:17
     

    Être un adulescent, c’est quelque chose ! Je ne pensais pas que ce billet aurait entraîné autant de réactions…

  31.  
    Trapard
    27 novembre, 2010 | 19:49
     

    Parceque nous sommes nombreux dans ce cas. Il s’agit presque de toute une génération. Je sais que celle qui la précède est celle de mai 68 ou encore du traumatisme du vietnam au cinéma. Notre génération, certains l’appellent celle du traumatisme des Dents de la Mer. C’est con mais ça définit un peu notre cinéphilie et notre bulle. Moi, j’y ajouterai bien L’Exorciste puisque ce sont les deux films qui ont (très généralement) traumatisés notre génération. De plus, ici, en Calédonie, les salles de ciné, les vidéo-clubs (ainsi que Sun TV, notre télé alternative) et nos séries TV, le tout très US AND JAPAN ont aisément formatés nos goûts jusqu’à aujourd’hui…
    De plus, de la levée du drapeau du FLNKS en 1983 en passant par Hienghène en 1984 et les Evènements jusqu’à Gossannah en 1988 et Tjibaou + Yéwéné à Ouvéa en 1989, l’ambiance (ultra-médiatisée par RFO) était si anxiogène que les ados des diverses communautés, Kanak y compris, de Nouméa, se sont trouvés des alternatives à une adolescence un peu avortée…
    Je définis, avec beaucoup de généralités, notre génération Calédonienne, mais je suis certain que l’on puisse trouver des résonnances en Métropole puisque je fréquente pas mal de Métros de ma génération venus s’installer ici dans les années 90 ou 2000 et venant de tous horizons confondus (catholiques, de gauche, bretons etc…) et la plupart se retrouvent dans notre culture geek (ou adulescente) et certains parlent de nous comme la génération du Boom et je dois dire qu’ayant beaucoup grandi dans ma famille métro au début des années 80, j’ai vu notre culture TV multipliée par deux là bas niveau marché nippon par exemple.
    J’ai aussi beaucoup grandi dans ma famille en Espagne, et là bas, toujours à cette époque, la culture du bis y etait mille fois plus présente et même à télé (chose rare en France) puisque j’ai pu y voir des Paul Naschy à 20h ( ! ) sur la TVE vers 1978 (on n’avait pas encore trouvé la transition au régime de Franco, mort en 1975) puis l’Espagne, vers le début des années 80 a explosé avec des choses plus trashs et avec beaucoup de sexploitation aussi (choses tabous sous Franco) et notamment la Movida (« le mouvemment ») lancée par Pedro Almodovar, un mélange entre style Hitchcockien, humour espagnol et explosion sexuelle….Cinéma arrivé très tardivement en Calédonie, et même Paul Naschy car ici, on s’est surtout nourri de cultures américaines de pure exploitation (c’est par pour rien qu’on a eu des drive-in ici…) et cinéma français d’exploitation aussi…
    D’ailleurs les tentatives récentes d’inclure le cinéma d’auteur et la V.O. sur le Caillou via le Cinécity et le festival de La Foa ne fonctionne pas pour cette raison et n’attire que des Métros ou des Calédoniens ayant faits leurs études en Métropole. De toute façon aimer le cinéma d’auteur, c’est encore une bulle et ce cinéma comme celui du BIS (SF, fantastique, horreur) sont tous les deux souvent produits par des indépendants qui donnent souvent un regard alternatif sur le Monde et la politique notamment. Une alternative aux chaînes de télévision, aux radios et aux journaux (enfin en Calédonie, car en France et dans les grands pays, il y a aussi des radios et journaux alternatifs).
    Oups ! Là je vais un peu loin et je m’écoute écrire, mais voilà, notre adulescence à nous je pense, vient de notre éloignement, de notre histoire politique (une guerre civile, c’est pas rien, tout de même !) et d’un marché du film en grande majorité formatée par la famille anglo-saxonne des Hickson…

  32.  
    Trapard
    27 novembre, 2010 | 20:10
     

    Pour mon cas, grand fan de cinéma d’horreur (entre autres) devant l’Eternel (ou devant l’Infini plutôt :-) ) les prémices de ma passion est anécdotique et marrante car elle ne me vient pas de Paul Naschy diffusé sur la TVE vers 1978 mais de Michael Jackson et John Landis et de leur clip « Thriller » diffusé sur RFO en 1983…

  33.  
    27 novembre, 2010 | 22:20
     

    Ah là en effet, j’apprends quelque chose Trapard !

    Sinon, perso, je ne crois pas que l’histoire mouvementée du Caillou y soit pour quelque chose en ce qui concerne mon « adulescence ». Ca a démarré très jeune, avec Les Envahisseurs, Cosmos 1999, Star Wars et une floppée de dessins animés.

  34.  
    Trapard
    27 novembre, 2010 | 23:00
     

    J’essaye juste de justifier en brassant large que les geeks ou adulescents (idem pour beaucoup d’artistes) sont des personnes muées par des passions (obsessions ?) et qui coupent rarement le cordon avec leur passé et qui s’adaptent à ce que leur environnement leur donne à voir.
    Notre génération issue du Boom, comme de l’Image (cinéma, BD et même lecture + musique) vit dans une Bulle ou un Cocon depuis la fin des années 70 : celui de la Consommation rapide qui dépasse largement ce qu’a connu la génération de nos parents.
    Alors pour ce qui est des générations suivantes…Des fois, je suis étonné,en traînant sur internet et facebook par exemple, de me confronter à des jeunes de la vingtaine qui jouent à des quizz cinéma et qui possèdent une culture colossale dans tous les genres et même dans les classiques des années 30, 40 etc…
    Internet et notamment pear 2 pear permettent une Consommation encore plus rapide et plus économique que celle que nous avons connus à la fin des années 70 jusqu’au milieu des années 90…
    Après, je généralise puisque tout le monde n’est ni geek, ni artiste, ni collectionneur (les collections de timbres, ça existe depuis deux générations déjà, mais il y a les bibliophile, les collectionneurs de coquillages aussi en Calédonie qui est aussi tout un univers avec ses côtes et ses codes au même titre que les timbres, les pièces de monnaie, les billets, les livres…).

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez