Le cryptide du jour : le Chupacabra

Posté le 17 septembre 2010

chupacabra.png

LE CHUPACABRA

Des animaux étrangements mutilés…

Le Chupacabra est aujourd’hui devenu presque aussi célèbre que le Yéti ou Nessie, le monstre du Loch Ness, alors que les premiers témoignages ne remontent qu’à 1987. C’est sur l’île de Porto Rico que tout a commencé. De nombreux fermiers signalent à l’époque la mort étrange de leur bétail, mais aussi celle d’oiseaux, de porcs, de chevaux et de chèvres. A chaque fois c’est la même chose : il s’agit de morts violentes. On constate deux ou trois trous, en un seul point du corps, dont le diamètre réduit se situe entre 0,5 à 1,3 cm, et dont la profondeur varie entre 7,5 et 13 cm. En outre, les contours s’avèrent particulièrement nets, comme si les chairs étaient cautérisées. Mais plus que tout : les animaux sont à chaque fois découverts entièrement vidés de leur sang, d’où le nom de Chupacabra : « suceur de chèvre ». On signale également l’absence de rigidité cadavérique dans certains cas de moutons mutilés, et ce après plusieurs jours. Les autorités sont alertées. Elles pensent qu’il s’agit de sectes sataniques locales et ne s’intéressent pas davantage au problème, malgré les protestations des fermiers qui continuent à perdre le bétail en grand nombre. Des battues sont alors organisées par la population locale, sans succès. Mais bientôt des personnes disent avoir aperçu la créature, voire même les créatures, car les Chupacabras seraient plusieurs…

Un monstre de cauchemar…

La description du Chupacabra varie parfois à quelques détails près, cependant un portrait-robot peut être établi. Le Chupacabra serait grand, environ 1,50 m de haut, avec des yeux en amande, très gros et rouges. Il se déplacerait comme un kangourou, posséderait une grande langue fourchue, et sa couleur grise pourrait changer sur le dos. La créature aurait une odeur épouvantable, acide ou âcre, on parle souvent d’une odeur de soufre, et l’on signale parfois comme une rangée d’épines longues d’environ 25 cm sur le dos. Certaines personnes affirment avoir entendu comme un bourdonnement quand le Chupacabra changeait de couleur. On comprend la terreur ressentie par les fermiers lorsque certains, qui l’ont vu roder autour de leur élevage, ont tenté de le tuer. L’un parle de violents coups de machette qu’il lui a asséné, l’autre dit lui avoir tiré dessus à bout portant, à chaque fois les résultats sont sans effet sur la créature qui parvient toujours à s’enfuir…

Une origine indéterminée ?…

L’origine du Chupacabra demeure indéterminée. Certains n’hésitent pas à parler d’un animal mutant qui serait le résultat catastrophique d’une expérience biogénétique ratée. D’autres pensent carrément à une créature extraterrestre, en particulier l’ufologue Jorge Martin (rédacteur en chef de la revue d’ufologie Evidencia Ovni publiée à Porto Rico). En effet, Porto Rico est connu par nombre d’ufologues pour son activité OVNI très fréquente, et Jorge Martin indique que de nombreuses observations d’ovnis, aperçus en vol stationnaire, ont été réalisées très précisément dans les zones où l’on a retrouvé des animaux étrangement mutilés… Enfin, plus terre à terre, et après examen, le docteur Hector Garcia, chef des services vétérinaires du Ministère de l’Agriculture, avoue être sceptique quant à l’existence même des Chupacabras. Il déclare : « L’autopsie révèle des causes de décès variées, y compris d’origine parasitaire. Selon moi, il s’agit vraisemblablement d’actes imputables à des chiens sauvages, voire à des babouins qui, ont le sait, ont été introduits sur l’île pour des expériences scientifiques. » Mais comme le précise la revue Facteur X : « L’expertise du docteur Garcia n’a convaincu personne. Elle a au contraire donné l’impression que le gouvernement cherchait à étouffer l’affaire. » Il est sans doute évident pour le docteur Garcia, pourtant vétérinaire, que des babouins ou des chiens sauvages puissent pratiquer des perforations très nettes et cautérisées (on parle souvent d’entailles parfaitement rectilignes, comme s’il s’agissait de découpes chirurgicales), sans compter, comme tout le monde le sait, que les babouins et les chiens sont réputés pour sucer le sang de leurs proies… 

Une preuve intrigante… 

Des échantillons de sang du Chupacabra ont, par chance, été prélevés, ainsi que quelques poils laissés sur une clôture. Les résultats des échantillons de sang prouveraient, après analyse, qu’ils ne correspondent à rien de connu, « les taux de magnésium, potassium ou calcium et le ratio albumine / globuline dépassant largement ceux de toute espèce animale répertoriée », précise la revue Facteur X qui ne disposaient à l’époque que des résultats sanguins. Quid des résultats d’analyse des poils ?…

Conclusion…

Le gouvernement de Porto Rico ne semble pas manifester le moindre intérêt à cette histoire de Chupacabra, sans doute considérée comme du folklore local, lequel rapporte désormais de l’argent à nombre de curios de l’île. Tee-shirts, porte-clefs, posters et compagnie ont envahi les rayons des boutiques. Néanmoins le mystère demeure car des animaux sont toujours mutilés. Certains maires, comme Jose Soto de Canovanas, sont révoltés par la sourde oreille du gouvernement local. Ils craignent pour leurs concitoyens, et sont convaincus de l’existence de la créature. Une créature qui, même si les descriptions sont plus proches du démon d’une gravure moyennâgeuse que de la réalité scientifique, est peut-être bel et bien présente à Porto Rico. On affirme même l’avoir aperçu au Mexique, et à travers toute l’Amérique, du Maine au Chili… En tout cas les étranges mutilations, elles, sont bien réelles et inexpliquées…

Nom : Chupacabra

Taille : de 90 cm à 1,50 m de haut.

Habitat : la jungle de Porto Rico, Mexique, Californie.

Comportement : hostile, s’attaque à de nombreux animaux et parfois à l’homme.

Sources : Facteur X n°18, Les Monstres : Guide de la Cryptozoologie (Rory Storm / éd. Gremese)

Pour en savoir plus, y compris du côté des sceptiques :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chupacabra

http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/chupa.html

11 commentaires pour « Le cryptide du jour : le Chupacabra »

  1.  
    19 septembre, 2010 | 3:23
     

    c’est très intéressant, je ne connaissait pas…

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

  2.  
    19 septembre, 2010 | 10:58
     

    Content de te l’avoir fait découvrir alors. Maintenant, reste plus qu’à l’attraper !

  3.  
    21 septembre, 2010 | 1:04
     

    ^0^ Perso je m’y frotterai pas trop a cette bestiole!

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

  4.  
    21 septembre, 2010 | 21:55
     

    très spécial comme bête je n’aimerais pas l’avoir chez moi ni en animal domestique, si on considère ça comme un animal!!

  5.  
    21 septembre, 2010 | 22:35
     

    Efficace pour protéger la maison : « Attention : Chupacabra » !

  6.  
    dude
    18 novembre, 2010 | 4:27
     

    tes articles sont extrodinaires!!!fait un sur le jersey devil.

  7.  
    joe
    18 novembre, 2010 | 4:30
     

    dude est correcte.

  8.  
    18 novembre, 2010 | 12:17
     

    Merci dude et joe (qui ne sont que la même personne, adresses IP identiques…).

  9.  
    parker
    19 novembre, 2010 | 2:03
     

    merci pour linfo je fais un projet

  10.  
    parker
    19 novembre, 2010 | 2:04
     

    oh mes amis sont joe et dude il ont utuliser mon ordi

  11.  
    trapard
    22 avril, 2015 | 9:07
     

    Je ne connaissais pas non plus. On dirait the Creeper en plus petit.
    Un vrai monstre de cauchemar avec un D
    :D
    Plus loin, au Paraguay, ils ont le Kurupi et le Trauko au Chili ou le Pombéro en Argentine.
    Et puisqu’il est question de Cryptozoologie, aujourd’hui nous fêtons le 81è anniversaire de l’année où a été prise la célèbre photo de Nessie dans la brume, le 21 avril 1934 par Robert Wilson (hier pour les Calédoniens).

    http://www.lepoint.fr/insolite/monstre-du-loch-ness-la-plus-grande-mystification-de-tous-les-temps-21-04-2015-1923002_48.php

    https://www.google.fr/logos/doodles/2015/81st-anniversary-of-the-loch-ness-monsters-most-famous-photograph-4847834381680640-hp.gif

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez