Robot-craignos (13)

Posté le 12 novembre 2010

Robot-craignos (13) dans Cinéma bis 13061310000015263611288446

14081103124415263612445276 dans Robot-craignos

Ce gigantesque robot féminin (oui, regardez bien, il possède des seins), conçu par de redoutables amazones, et qui poursuit sur une plage nos héros du film STAR CRASH (Luigi Cozzi/ 1978 ), déambule aussi raide qu’un balai en agitant sans cesse ses grands bras. Il s’agit en outre d’un robot géant extrêmement silencieux : aucune vibration à chacun de ses pas, aucun couinement ni grincement contrairement au Talos de Ray Harryhausen dont il se veut le digne descendant du futur… Son ombre gigantesque se projette même sur le décor situé derrière lui, assombrissant la planète que l’on aperçoit en fond… Muni d’un sabre impressionnant, il sera néanmoins détruit en un rien de temps par un vaisseau venu à la rescousse. Quelques rayons rose, et le voilà se tortillant désespérément sur place avant de s’effondrer (toujours sans un bruit…) sur cette plage devenu son tombeau.

Toute cette magnifique séquence dans cet extrait glorieux :

http://www.dailymotion.com/video/x5v190

Pour en savoir plus sur STAR CRASH : http://morbius.unblog.fr/2010/05/02/star-crash/

4 commentaires pour « Robot-craignos (13) »

  1.  
    Trapard
    13 novembre, 2010 | 20:32
     

    Oui bien vu ! Excellent nanard avec stop-motion à l’italienne. Certains remplacent, aujourd’hui, les mots « stop-motion » par celui de « pixilisation ». Moi, je préfère rester old-school… :-)

  2.  
    Trapard
    13 novembre, 2010 | 21:55
     

    Chose marrante : je viens juste de regarder l’extrait que tu présentes au-dessus, et les 10 ou 20 premières secondes (dès la scène de la plage) on y voit quasiment plan pour plan, le même montage que Donald Chaffey, dans « Jason et les Argonautes » lorsque Jason et ses acolytes sont poursuivis (sur ce même genre de plage rocheuse) par le géant Talos armé du même genre d’épée qui la lance de la même manière pour leur bloquer la route…
    J’avais toujours vu STAR CRASH comme un ersatz commercial de STAR WARS (même si je l’aime bien tout de même) mais grâce à cet extrait je vois que Luigi Cozzi avait aussi des influences venues du cinéma british…

  3.  
    barca
    21 décembre, 2010 | 12:13
     

    il est bien old school alors celui la

  4.  
    21 décembre, 2010 | 13:56
     

    Et pourtant, il ne date « que » de 1978. Ray Harryhausen l’aurait 100 fois mieux animé, c’est sûr !

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez