• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

Archives

Archive pour décembre 2010

Michel Caen a dit…

Michel Caen, né à Paris en 1942 et fondateur de la première revue européenne consacrée au cinéma fantastique, Midi-Minuit Fantastique (1962 – 1971), a déclaré en 2004 : « Le cinéma est un peu mort en tant que moyen d’expression avec Star Wars : on a des cinéastes grisés par les moyens mis à leur disposition, des effets spéciaux à rallonge et surtout un manque de sincérité évident. »



A la découverte de Stargate Universe

sgu.jpg 

Autant l’avouer tout de suite : je n’ai jamais été un fan de la franchise STARGATE… à mon grand regret, car lorsque l’on sait le succès considérable qu’elle remporte à travers le monde, je me pose des questions sur mon cas ! Le film tourné par Roland Emmerich en 1994 m’avait pourtant beaucoup plu, mais lorsque j’ai découvert les premiers épisodes de la série TV STARGATE SG1 à la fin des années 1990, j’ai été profondément déçu par le jeu pitoyable des acteurs, les histoires à dormir debout et les éternels décors de forêts. Incapable de poursuivre dans ces conditions, j’ai rapidement abandonné la série sans rancoeur. Certes, je me suis sans doute trompé. Comme les séries TV STAR TREK, STARGATE SG1 avait certainement dû mal débuter. Il aurait fallu que je sois patient, comme je le suis davantage pour STAR TREK, attendre que les saisons s’écoulent les unes après les autres et pardonner aux acteurs (là, j’aurais eu du mal, j’avoue…).

J’ai ensuite goûté timidement à STARGATE ATLANTIS, autre dérivé STARGATE de 2004 à 2009. Malheur ! Je me retrouvais plongé dans un univers qui m’était totalement inconnu et où je ne comprenais rien, étant donné que je n’avais pas suivi la série précédente ! En outre, STARGATE ATLANTIS semblait presque pire que SG1, alors la décision fut vite prise d’abandonner mes efforts. Idem pour les téléfilms sortis en parallèle des séries. Si on est un novice dans l’univers STARGATE, il vaut mieux ne pas essayer de prendre le train en route !

sgu2.jpg

Borné, j’ai tout de même récidivé récemment. Je me suis dit que STARGATE allait bien me plaire un jour ou l’autre, non ? J’ai donc acheté à l’aveuglette l’épisode pilote de STARGATE UNIVERSE, la dernière série en date fraîchement créée. Mon petit doigt me disait que… Et mon petit doigt ne m’a pas trahi ! J’ai beaucoup apprécié ce premier épisode où tout un groupe de personnes se retrouve propulsé à bord d’un gigantesque vaisseau extraterrestre construit il y a des millions d’années, le Destinée. Le Destinée est un vaisseau automatisé, sans équipage alien à son bord, qui voyage à travers l’univers en suivant le trajet des portes placées sur diverses planètes. L’équipage improvisé doit faire face à de multiples problèmes : d’abord connaître le vaisseau en question, savoir comment intervenir sur son plan de vol, mais aussi comment survivre et rejoindre la Terre. Confronté à une technologie extraterrestre inconnue, il doit sans cesse essayer d’apprendre et s’adapter à cet univers auquel il n’appartient pas.

Mais surtout, STARGATE UNIVERSE ne s’adresse pas uniquement aux fans des séries STARGATE, non, il s’adresse à n’importe qui, même à ces profanes dont je fais partie ! Les principaux acteurs dégagent un certain charisme (avec un sosie parfait de Dany Boon !), le scientifique de service est suffisamment loufoque pour nous inquiéter, il y a même un geek bien gras (et pas con !) qui cite du STAR WARS et autres références SF, mais (ouf !) aucun acteur des séries précédentes n’est présent à bord. La série se veut plutôt sombre, dans le registre de BATTLESTAR GALACTICA nouvelle génération, sans être aussi déprimant. Néanmoins le pessimisme est devenu une constante très à la mode dans toutes les séries SF ou fantastiques actuelles… et c’est bien dommage. A noter que la musique est de Joël Goldsmith, le fils du célèbre Jerry…

J’ai donc commandé le coffret DVD de la première saison afin de m’immerger complètement dans ce nouvel univers de SF si fascinant ! Je découvre progressivement les épisodes sans jamais m’ennuyer, du moins pour l’instant. Je regrette cependant que le Destinée ne soit pas si extraterrestre que ça : on trouve à son bord des fauteuils visiblement en simili cuir, des tables et des bancs, tout le confort terrien, quoi ! Les douches sont presque semblables aux nôtres. Etrange comme toutes les races se ressemblent dans l’univers… Cela n’enlève cependant rien au charme de STARGATE UNIVERSE et de ses effets spéciaux très réussis. Enfin une série STARGATE que j’ai plaisir à voir, mais qui ne comptera que deux saisons car la troisième vient d’être annulée… malheureusement… c’est sans doute parce qu’elle me plaisait.

Pour en savoir plus sur STARGATE UNIVERSE :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stargate_Universe



La passion de l’écriture

Vous aimez lire ? Beaucoup lire ? Eh bien dans ce cas Nouvelles en vrac ne demande qu’à vous accueillir pour vous offrir les chemins de l’évasion ! Nouvelles, poésies et contes se côtoient intimement, dont certains dans les domaines de l’Imaginaire. Mais Nouvelles en vrac est un univers si riche qu’il vous faudra prendre le temps de l’explorer… sans vous perdre au détour d’une poésie ou d’un conte ! L’adresse :

http://sandrasbz.unblog.fr/

Bonne lecture !



Les archives de CosmoFiction (18)

cosmologo2.jpg

COSMOFICTION NUMERO 5 (partie 5)

Dernière partie concernant le numéro 5 de CosmoFiction Fanzine de janvier 1990. Celle-ci est essentiellement consacrée à la suite de la rubrique Cosmolectures, entamée la fois précédente, avec en particulier une interview exclusive de la co-directrice des Editions Néo, Hélène Oswald, éditions aujourd’hui disparues. Pour Cosmo, à l’époque, c’était un véritable exploit !

http://img221.imageshack.us/img221/65/cosmo552.jpg

http://img714.imageshack.us/img714/5442/cosmo553.jpg

http://img340.imageshack.us/img340/8608/cosmo554.jpg

http://img258.imageshack.us/img258/7317/cosmo555.jpg

http://img262.imageshack.us/img262/3459/cosmo556.jpg

http://img805.imageshack.us/img805/5406/cosmo557.jpg

http://img703.imageshack.us/img703/4153/cosmo558.jpg

http://img59.imageshack.us/img59/4868/cosmo559.jpg

http://img6.imageshack.us/img6/5924/cosmo560.jpg



Un header signé Dagon !

( Blog )

morbius2.jpgVous l’avez forcément remarqué : le header du blog a changé, et ce n’est pas grâce à moi mais grâce à Dagon que je remercie du fond du coeur pour l’avoir confectionné ! Un second est disponible, toujours signé Dagon, mais je le garde pour une apparition prochaine. On va d’abord profiter pleinement de celui-là. Passé quelques frayeurs et disfonctionnements (l’informatique, l’informatique…), ce header a enfin fait son apparition dans Les Echos d’Altaïr ! Oui, vous voilà (presque !) à la surface d’Altaïr IV !

Pour tout connaître de Dagon et de ses talents cachés :

http://monratsappelledagon.unblog.fr/

http://creationsvanessa.unblog.fr/



Le blog a 1 an !

( Blog )

bb.gifanniversaire3.gif

C’est aujourd’hui, mardi 14 décembre 2010, que Les Echos d’Altaïr fêtent leur première année d’existence ! Le temps d’un petit bilan s’impose après 52 semaines de parcours temporel, d’écrits, de commentaires, de liens, de contacts…

Le bébé a un an ! Consultons vite le site santé-médecine.net ! Et là nous découvrons qu’un an, c’est l’âge où :

  • Il réussit à faire ses premiers pas seul ou avec l’aide d’une autre personne ou en s’appuyant (Pour l’instant il les fait plutôt seul, ce qui ne veut pas dire qu’il refuse l’aide d’autrui, bien au contraire : il aimerait bien s’appuyer sur quelqu’un, c’est vrai !)
  • Il peut également marcher en se tenant du bout des doigts (Ah ça, les doigts, quel problème pour taper les textes s’il n’en avait pas !)
  • Il ouvre tous les tiroirs (C’est vrai : Cryptozoologie, Ufologie, Mystère, Cinéma, Littérature, Science-fiction, Fantastique, Merveilleux, Star Wars, Star Trek, Imaginart, CosmoFiction, Sci-Fi Club, Nouvelle-Calédonie, etc.)
  • Son vocabulaire s’enrichit (Je l’espère, mais j’ai plutôt l’impression qu’il utilise toujours les mêmes expressions, les mêmes tournures de phrases…)
  • Il réussit à dire plusieurs mots (Heureusement ! Et il essaie de les orthographier correctement si possible tout en les ordonnant de manière à produire des phrases qui ont un sens, pas toujours très clair, je le sais, tout dépend de l’inspiration et de la motivation du moment…)
  • Il comprend des phrases simples (C’est toujours plus facile !)
  • Il commence à refuser d’obéir (Et il aime ça, le bougre !)

 

D’OU VIENNENT CES ECHOS ?

Les Echos d’Altaïr sont nés en 2009 alors que je me demandais comment j’allais bien pouvoir occuper mes vacances ! L’envie de créer un blog me trottait déjà dans la tête depuis longtemps, mais je croyais que ce serait une chose totalement irréalisable pour moi, allergique à l’informatique et tout ce qui s’y rapporte de près ou de loin. J’ai alors découvert, en me renseignant quelque peu, que divers sites proposaient des blogs « prêts à l’emploi », oui, du prêt à porter informatique, ça existe ! C’est surtout lorsque j’ai tapé sur Google les trois mots « créer-un-blog » que j’ai eu droit à une réponse instantanée avec ça : http://www.creerunblog.fr/ ! Ca ne pouvait pas mieux tomber, j’avais tout de suite ce que je voulais ! Et comme je n’aime pas me noyer dans le flot d’informations d’internet, je décidais de me lancer immédiatement dans l’aventure !

 

MERCI, MERCI, ENCORE MERCI !

J’en profite d’ailleurs (si ses administrateurs me lisent) pour remercier unblog.fr car, comme je leur ai déjà avoué un jour, j’ai vraiment eu une chance inouïe de tomber pile sur une plateforme qui propose réellement des blogs d’une grande simplicité de gestion. Je craignais d’être sans cesse confronté à divers problèmes informatiques (genre intégrer des textes, des images ou des films), provoquer des déréglements sur la page d’accueil du blog ou dans son contenu, être incapable de gérer toutes sortes de choses qui appartiennent à un langage qui s’apparente pour moi à du latin : éh bien non (ou presque, je parlerai plus loin de certains problèmes…), le tableau de bord est très clair, beaucoup plus clair et facile d’utilisation que celui que je connais sur le blog de ma classe (c’est une autre plateforme, respectable, mais…).

 

LE MYSTERE REGULUS…

J’ai donc choisi mon blog parmi toutes sortes de thèmes proposés, et ce fut le Regulus qui l’emporta. Le seul problème avec ce sacré Regulus, et là j’en viens à parler des problèmes, c’est que, vous l’avez sans doute déjà constaté : je ne peux absolument pas changer les polices de caractère ni leur taille (ça marche uniquement lorsque je visualise mon brouillon sur mon tableau de bord, mais dès que j’envoie mon article sur le blog tout est modifié ! Argh !). Je suis donc constamment obligé d’utiliser le même style (un internaute a connu le même problème que moi avec ce sacré Regulus)… D’autre part, j’aimerais beaucoup retravailler le titre Les Echos d’Altaïr, le faire apparaître en beaucoup plus grand, changer l’image de fond et, surtout, faire disparaître ce bleu-gris qui domine sur les deux côtés du blog en insérant là aussi une image. Visiblement il y a deux problèmes qui se posent : 1 – mon tableau de bord semble très limité en matière de fantaisie, 2 – ma très grande incompétence informatique dans ce domaine paralyse tous mes moyens. Alors plutôt que de jouer à l’apprenti-sorcier et de dérégler, par des manips lourdes de conséquences, l’ensemble du blog, je préfère en rester là ! Mais il n’est pas dit qu’un jour…

 

WHAT ? ECHOES OF ALTAÏR ?…

Le nom du blog, Les Echos d’Altaïr, m’est venu rapidement à l’esprit car il me semble que c’est un truc auquel j’avais déjà pensé pour une section, ou autre chose, à l’époque du Sci-Fi Club des années 1980-1990. C’était donc tapi dans l’ombre de mon subsconscient ! Altaïr est une étoile (l’étoile la plus brillante de la constellation de l’Aigle), mais c’est aussi (et je l’ai découvert récemment) le nom du héros d’un jeu vidéo appelé Assassin’s Creed ! J’ai également découvert, stupéfait, qu’un groupe rock s’appelait Echoes of Altaïr ! Comme quoi on croit être original, être le seul à détenir le nom, fier de son invention, et finalement on a tout faux ! Altaïr est aussi, et surtout à mes yeux, le nom de la planète du film PLANETE INTERDITE (1956), il s’agit plus précisément d’Altaïr IV. Je n’avais cependant pas envie d’appeler ce blog Les Echos d’Altaïr IV. Néanmoins, comme il me faudra bien un jour déménager lorsque ce site aura utilisé toute sa mémoire (je n’utilise pas Premium, ceci explique donc celà…), j’envisage sérieusement d’appeler tout simplement le second Les Echos d’Altaïr II, puis on passera aux Echos d’Altaïr III et ainsi de suite… Quant à Morbius, mon pseudo, j’ai déjà expliqué qu’il s’agit du nom du scientifique de PLANETE INTERDITE qui vit sur Altaïr IV en compagnie d’Alta, sa fille, et de Robby le robot. Il est joué par Walter Pidgeon, lequel me ressemble vaguement pour la barbe, mais en plus vieux, je précise ! Pour les prochains blogs, on le clonera et on obtiendra Morbius 2, Morbius 3, et ainsi de suite là aussi, pas plus difficile ! Yerk, yerk, yerk !

 

LA OU LE RÊVE ET LA REALITE SE CONFONDENT…

Quand j’ai créé Les Echos d’Altaïr, c’était d’abord et avant tout pour pouvoir parler à nouveau de mes passions que sont le cinéma de l’Imaginaire (SF, fantastique, merveilleux…), les phénomènes mystérieux ou inexpliqués (ufologie, cryptozoologie…), ça me manquait beaucoup depuis mon départ du Sci-Fi Club. Et j’ai décidé, surtout pour nos amis métropolitains, voire étrangers, de consacrer aussi une place à mon île, la Nouvelle-Calédonie. J’ai volontairement écarté la politique, un sujet dangereux qui ne me passionne pas de toute façon, même si parfois une petite (ou grosse) réflexion peut se glisser au détour d’un billet. Et bien sûr les sujets qui font l’actualité sont parfois présents dans Les Echos d’Altaïr, qu’ils aient ou non un rapport avec l’Imaginaire ou le Mystère, de même que mon humeur peut s’exprimer, ou éclater, quand j’ai quelque chose à dire ! Les Echos d’Altaïr, ce n’est pas la prise de tête : j’écris à l’heure que je veux, sur ce que je veux, de la façon que je veux. Le ton est décontracté, parfois sérieux, souvent ironique, quoique… Je maintiens volontairement, depuis un an, le rythme d’au moins un article ou billet par jour. Tous les jours, sans exception, au moins un article ou billet a été publié dans Les Echos d’Altaïr. J’ai connu parfois quelques frayeurs lorsqu’unblog.fr a mis certains blogs, dont le mien, en maintenance pendant plusieurs heures ! J’ai cru que le rythme allait être brisé ! Ouf ! Non ! Du moins pas encore, mais il le sera forcément quand je m’accorderai enfin, en 2011, quelques vacances à l’étranger. Et là : surtout pas d’ordi ! Pourquoi ce rythme ? D’abord parce que c’est le mien et que ça ne me dérange pas d’écrire tous les jours, sauf quand je suis en manque d’idées ou lorsque je n’ai pas le temps, survient alors le « Trucmuche a dit… », « La SF selon… », ou encore « Citation célèbre » ! Ensuite parce que le référencement dans les moteurs de recherche est très efficace, je m’en rends compte tous les jours. Google m’apporte énormément de monde, Bing pas mal, Yahoo un peu moins.

 

PAS DE COMMENTAIRE ?…

Certains fidèles laissent des commentaires, ce qui est toujours très apprécié sur un blog ! D’autres, des internautes inconnus, en écrivent parfois aussi. Mais je suis loin, très loin d’en avoir autant que je le souhaiterais. Dans un sens, je comprends aussi que l’on n’ait pas forcément envie d’écrire un commentaire sur un blog. Moi-même, qui me rends sur d’autres blogs, je n’en laisse pas toujours. Déjà, si je suis lu, c’est une très bonne chose, je n’aurais pas écrit tout ça pour rien ! En tout cas je m’efforce toujours de répondre aux messages.

 

ENGAGEZ-VOUS !

Certains croient peut-être que je me complais dans l’écriture, surtout s’ils lisent cet article interminable sur l’anniversaire du blog ! Et ils s’imaginent sans doute qu’Altaïr IV est la chasse gardée du professeur Morbius, scientifique dégénéré qui pourchasse tout intrus sur son territoire. Faux. J’attends avec impatience le jour où des geeks ou non, des internautes passionnés sur un sujet quelconque en rapport avec les thèmes abordés ici, me proposeront leurs services ! La catégorie « Publifan » est prévue pour ça ! J’ai bien eu un contact au tout début de la création du blog, mais je devais être trop exigeant car plus de nouvelle depuis ! Donc sachez que si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à me contacter, ici-même ou par message privé (http://morbius.unblog.fr/a-propos/) et je me ferai une joie de vous publier avec votre pseudo et tout le tralala ! Qu’on se le dise ! 

morbius1.jpg

AUTOPSIE DES ECHOS D’ALTAÏR

Pour finir enfin, voici toutes les statistiques du blog à ce jour (pas de secrets !) :

  • Articles : 570 (en comptant ce dernier)

  • Commentaires : 797 (merci Trapard, BoZ’, ForceSith, Dagon, Mati, Darkyvanus, Jekyll, Starkiller et tant d’autres !)

  • Catégories : 38 (je vais revoir ça à la baisse dans quelque temps, certaines vont disparaître)

  • Nombre total de hits : 383 000 (un hit correspond à un clic, c’est donc le nombre total de clics sur le blog)

  • Nombre total de visites : 179 055 (actuellement, la fréquentation se situe en moyenne entre 600 et 700 par jour, avec des pointes pour les week-ends)

  • Espace disponible : 42,57 MB sur 100 MB (on a encore de quoi faire avant Altaïr II !)

Pages les plus visitées depuis la création du blog :

  1. Le cryptide du jour : le Mégalodon : 48 441 hits (c’est lui qui m’a fait connaître !)

  2. Tag cryptozoologie : 23 276 hits (la crypto est à la mode, merci Syfy !)

  3. A comme… Alien ! : 21 967 hits (c’est surtout la photo dispo sur Google qui attire du monde…)

  4. Décembre 2009 : 14 949 hits (tant mieux, car ce fut un mois hyper riche en articles et qui démarra malheureusement en parfait incognito)

  5. Page d’accueil : 13 330 hits (ce qui prouve que beaucoup viennent voir les derniers sujets, j’espère qu’il n’y a pas que les robots de Google et compagnie !)

  6. Tag fiche film : 13 138 hits (on va reprendre ça très prochainement)

  7. Le cryptide du jour : l’homme papillon : 12 278 hits (encore un cryptide !)

  8. Fonds d’écran plein d’imagination : 9 656 hits (toujours utile d’en dénicher visiblement)

  9. D comme… Dracula ! : 8 886 hits (là encore c’est la photo dispo sur Google qui m’attire autant de vampires…)

  10. Le Choc des Titans 1981 : 8 540 hits (gloire au géant Ray Harryhausen !)

Enfin, un diagramme qui parle de lui-même : le blog est en pleine progression, en espérant que cela dure (cliquez dessus pour mieux voir). A signaler : le mois de décembre 2010 n’est pas encore fini !

statistiques4.bmp

Encore une fois, merci à tous pour votre soutien, vos commentaires et vos encouragements, ou tout simplement pour votre visite !



« La malédiction des trente deniers », la suite !

blake.jpg

Le tome 20 des aventures de Blake et Mortimer, La malédiction des trente deniers tome 2, publié à 500 000 exemplaires, est sorti en fanfare en Métropole il y a quelques semaines. A Nouméa, il n’est toujours pas arrivé ! Sacrés libraires caldoches, toujours aussi merveilleusement incompétents, les mêmes qui s’étonnent avec une candeur touchante que les commandes sur internet fonctionnent si bien ! Un p’tit tour par Amazon et la BD arrivera le 17 décembre chez moi. Na, bien fait ! Si la vente par correspondance n’existait pas, que deviendraient les geeks du Caillou ?

Présentation de l’album par l’éditeur : « Voici presque 2 000 ans, l’apôtre Judas vendit le Christ aux Romains pour trente deniers d’argent. Blake et Mortimer doivent les retrouver avant qu’ils ne fassent à nouveau couler le sang. En effet, l’ancien SS Von Stahl est prêt à tout pour s’emparer des pièces maudites, convaincu que leur pouvoir maléfique lui permettra de régner sur le monde. Et pour ce faire, il s’adjoint les services d’Olrik après l’avoir fait évader de sa prison américaine. L’insaisissable colonel, plus retors que jamais, est bien décidé à se venger de ses vieux adversaires. La conclusion d’un diptyque qui fera date, entre science, ésotérisme et action ! Jean Van Hamme met une nouvelle fois son talent d’écrivain au service des héros de légende.  La ligne claire d’Aubin donne une nouvelle dimension à cette série mythique ! »

Voilà une bonne lecture de plus pour les vacances !



« Il était une fois… l’espace » sur Arte

iltait2.jpg 

La chaîne Arte, diffusée désormais sur la TNT en Nouvelle-Calédonie, a programmé dans ses émissions pour la jeunesse la célèbre série d’Albert Barillé : IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE. Cette série de dessins animés qui fait suite à IL ETAIT UNE FOIS… L’HOMME a marqué toute une génération dont je fais partie, celle qui fut nourrie dans les glorieuses années 1980 de GOLDORAK, ALBATOR, ULYSSE 31, CAPITAINE FLAM et tant d’autres encore !

Quel plaisir merveilleux de redécouvrir IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE grâce à Arte ! Dommage par contre que nous arrivions déjà à la fin des 26 épisodes de 25 minutes de la série. Je compte bien commander les deux coffrets DVD disponibles afin de pouvoir revoir tous les épisodes. Oui, car IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE fait partie de ces dessins animés comme il en pleuvait dans les années 1980 : intelligent, original et visuellement soigné.

albertbarille.jpg

Albert Barillé (1920 – 2009)

IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE, c’est d’abord un dessin animé de science-fiction français (les Français sont décidément bien meilleurs en dessins animés SF qu’en films !). Créée par Albert Barillé, déjà coupable de IL ETAIT UNE FOIS… L’HOMME et de IL ETAIT UNE FOIS… LA VIE, la série date de 1981, mais elle fut diffusée à partir d’octobre 1982 et fut produite par les studios Procidis. 26 épisodes de 25 minutes furent réalisés avec la participation de l’artiste Manchu (qui travailla également sur ULYSSE 31) pour les somptueux décors et les engins de science-fiction, le compositeur Michel Legrand (rien que ça !) pour le merveilleux générique chanté par Jean-Pierre Savelli (une balade dans le système solaire) et les voix de comédiens tel que Roger Carel (la voix française de C3-PO dans STAR WARS). Avant d’aller plus loin, générique maestro (les paroles sont données en-dessous) :

Image de prévisualisation YouTube

L’infini
Des prairies bleues du ciel
Découvert
Comme un grand livre ouvert
Et la Terre
Cette bille éphémère
Qui prend, quand l’étoile passe,
Sa vraie place dans l’espace

Infini
Qui devant nous dévoile
Ses comètes,
Ses planètes, ses étoiles
Et le ciel
Tel un rêve éternel
Où le temps même s’efface
Pour faire place à l’espace

Infini
Vers lequel nous allons
Pleins de joie
Sur les chevaux du vent
Le futur,
L’aventure nous font face

Laisse-moi te conter
Il était une fois l’espace

Infini
Dont nous sommes sentinelles
Symphonie
A portée de nos ailes
Harmonie
Dont jamais on ne se lasse
Tu verras
Viens, prends place
Nous partons pour l’espace
Infini…

IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE reprend les personnages de IL ETAIT UNE FOIS… L’HOMME pour les jeter dans un univers de science-fiction, ce qui fut malheureusement mal perçu par de nombreux télespectateurs de l’époque, un « problème » qui ne permit jamais à la série d’atteindre le succès de IL ETAIT UNE FOIS… L’HOMME. Wikipédia nous dit : « L’histoire raconte l’affrontement de plusieurs grandes puissances galactiques (la Confédération d’Oméga, dont la Terre est membre, la république militaire de Cassiopée, dirigée par le général Le Teigneux, le Grand Ordinateur, sorte d’ordinateur super-puissant, à la tête d’une armée de robots) avec, en toile de fond, la rencontre d’une civilisation d’êtres super-puissants : Les Humanoïdes. Le fil de l’histoire suit les aventures de Pierrot, fils du colonel Pierre et de la présidente Pierrette, et de son amie Psi, depuis leurs débuts dans la police d’Oméga jusqu’à leur participation dans le conflit majeur à la fin de la série. »

iltait.jpg

La Belgique, le Canada, l’Espagne, l’Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse participèrent à la série ! Albert Barillé déclare : « Pour IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE,  j’ai dû réunir cinq millions de dollars. Et, bien sûr, FR3 ne pouvait m’assurer un tel budget. Alors, j’ai pris mon bâton de pèlerin, et je suis allé discuter avec les responsables des télévisions canadienne, espagnole et tant d’autres… » Le site radiojunior.com précise à juste titre : « IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE est bien plus qu’une série de science-fiction. C’est aussi une réflexion sur la place de l’Homme par rapport aux machines et sur l’intelligence artificielle. Les derniers épisodes vont même jusqu’à poser la question de l’existence de Dieu, et sur les origines de la création de notre univers. Bref, de vrais sujets de réflexions ! » Qui a dit qu’il s’agissait d’une série uniquement destinée aux enfants ?…

Liste des épisodes de  IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE :

  1. La planète Oméga
  2. Les Sauriens
  3. La planète verte
  4. Du côté d’Andromède
  5. Les Cro-Magnons
  6. La révolte des robots
  7. La planète Mytho
  8. Le long voyage
  9. Cassiopée
  10. La planète déchiquetée
  11. Les naufragés de l’espace
  12. Les géants
  13. Les Incas
  14. Chez les dinosaures
  15. Les anneaux de Saturne
  16. L’imparable menace
  17. Terre !
  18. L’Atlantide
  19. L’étrange retour vers Oméga
  20. La revanche des robots
  21. Les Humanoïdes
  22. Un monde hostile
  23. Cité en vol
  24. Le grand ordinateur
  25. Combat de titans
  26. L’infini de l’espace

Pour en savoir plus sur IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Il_%C3%A9tait_une_fois…_l’Espace

http://www.radiojunior.com/depart.php?truc=http://www.radiojunior.com/fichiers/espace.htm

Pour finir, le surprenant générique en version anglaise cette fois ! Certains lui trouvent un côté James Bond, et c’est pas faux ! On croirait presque que c’est Shirley Bassey (GOLDFINGER, LES DIAMANTS SONT ETERNELS, MOONRAKER…) qui l’interprète…

Image de prévisualisation YouTube

Sources : Wikipédia, radiojunior.com, Télé 7 Jours



Un sabre laser en papier !

sabre.jpg

Fabriquez votre propre sabre laser en papier ! Pour ça, rien de plus simple. Allez ici :

http://www.paper-replika.com/index.php?option=com_content&view=article&id=4335:star-wars-lightsaber-papercraft&catid=106&Itemid=200744.

Imprimez les deux pages, découpez, collez vos papiers autour d’un cylindre en carton (du genre de ceux que l’on trouve dans les essuie-tout), roulez un grand papier couleur fluo pour la lame que vous glisserez à l’intérieur, et c’est déjà fini ! Un jeu d’enfant, c’est sûr ! emoticone Sera-t-il aussi efficace qu’un vrai sabre laser ? Moins sûr… emoticone



Stanley Kubrick a dit…

kubrick.jpg 

Stanley Kubrick a déclaré à propos de son film 2001, L’ODYSSEE DE L’ESPACE : « On ne peut pas expliquer le message du film avec des mots. 2001 est une expérience muette. Vous remarquerez d’ailleurs que sur une durée de 2h19, il n’y a que 40 minutes de dialogues ! C’est une expérience visuelle qui interroge notre inconscient. J’ai voulu que le film soit une intense expérience subjective, comme la musique. Peut-on expliquer une symphonie de Beethoven ? Chacun est libre de spéculer sur le contenu philosophique et allégorique du film. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stanley_Kubrick



1234