Piranha 3D

Posté le 28 février 2011

piranhas3d.jpg

« Spring Break, Lac Victoria. 20 000 étudiants se retrouvent pour une semaine de débauche explosive. Mais un tremblement de terre ouvre une faille sous le lac d’où s’échappent… des milliers de piranhas ! » Et ce ne sont pas n’importe quels piranhas, les amis : il s’agit de « piranhas préhistoriques » ! Coincés dans un second lac souterrain depuis des millions d’années (!), nos féroces poissons aux gueules de rottweilers déchaînés vont se jeter sur tout ce qui bouge pour en faire de la chair à pâté !

On n’ira pas chercher le sérieux scientifique dans cette affaire car on s’en fout éperdument, oui, parce que notre Frenchy Alexandre Aja, déjà coupable de l’excellent remake de LA COLLINE A DES YEUX, nous balance en pleine gueule un film total-délire où des playgirls et des playboys se font bouffer par centaines dans une joyeuse bouillabaisse de tripes assaisonnée de litres de ketchup ! Nos piranhas numériques s’en donnent à coeur joie, semblant parfois nous défier du regard, où s’amusant à croquer en gros plan le pénis d’un réalisateur de porno (Jerry O’Connell qui a pris un sacré coup de vieux) avant de le recracher violemment (authentique !). Séquence d’anthologie hilarante ! J’imagine l’effet dans la version 3D du film que je n’ai pas vue…

piranha3d2.jpg

Alexandre Aja semble s’amuser comme un fou, et on ne s’ennuie pas un seul instant dans son PIRANHA 3D volontairement bourré de clichés (le moteur qui ne veut pas démarrer juste au pire moment, le coup de frayeur inattendu…). On y rencontre même au début un pauvre pêcheur incarné par Richard Dreyfuss (rapidement dévoré de la tête aux pieds) et un Christopher Lloyd toujours aussi atteint dans le rôle du scientifique de service. Mais les humains ne sont pas les seules victimes du massacre, non, les piranhas eux-mêmes sont parfois exterminés par tous les moyens possibles : fusil, taser, moteur à hélices, dynamite, tout est bon ! Ce PIRANHA 3D, joyeusement sans complexes, est à voir un samedi soir entre potes avec une bonne pizza !

4 commentaires pour « Piranha 3D »

  1.  
    Trapard
    1 mars, 2011 | 23:46
     

    Salut Morbius.
    J’ai aussi beaucoup apprécié cette version de « Piranhas » de Joe Dante, modifiée à la sauce Aja. Pour le coup des mutants improbables, peu importe, en effet, car on aime les « films de monstres » ou on ne les aime pas…

    J’aime aussi le jeu d’Aja avec nos codes favori où il laisse ses créatures gloutonner des personnages qu’on aimerait voir jusqu’à la fin, comme les superbes pin-up (la brune en particulier). Un jeu auquel avaient déjà joués Chuck Russell dans son « Blob » et Paul Verhoeven dans « Starship Troopers » en liquidant un à un des personnages typiquement américains que les deux réas se sont efforcés à rendre attachants dès le début de leurs films…

    Autre chose étonnante, dans la surenchère de gore dans la scène finale, reprise à Joe Dante mais de manière exagérée, c’est une forme de suspense assez intense dans le gore, chose un peu perdue au cinéma (remember Lucio Fulci…) et la scène du moteur que tu décris plus haut, bien que dégueux, m’a presque fasciné aussi. Au passage, à voire, la scène gore et intense de « 127 heures », le dernier film de Dany Boyle, qui n’a rien à voir avec un film lié aux sujets de LEA mais qui possède une scène de ce genre.

    Enfin, je ne connais pas la part d’Alexandre Aja sur les choix vis à vis des producteurs sur ce film (« Mirrors » était assez mauvais, à mon goût) mais la fin du film, sans trop en dire, est un hommage à un cinéma des seventees et eightees et que l’on ne retrouve plus aujourd’hui que dans le Z. Et avec de l’humour en plus.

    Donc, pour conclure, « Piranha 3D » est un peu comme un film sans intérêt auquel on peut y trouver plus d’intérêt qu’il n’y parait, sans oublier qu’il s’agit aussi d’un bon divertissement.
    Et Aja est remonté dans mon estime. Voir, au passage, les liens au niveau des décors d’intro de « Piranhas 3D » et de ceux de « La Colline à des Yeux »…

  2.  
    2 mars, 2011 | 13:54
     

    Et puis ce PIRANHA 3D va même jusqu’à nous offrir de superbes affiches de film à l’ancienne, dont une qui est un véritable clin d’oeil aux DENTS DE LA MER. Les affiches d’aujourd’hui sont d’une telle nullité affligeante.

  3.  
    Trapard
    2 mars, 2011 | 17:01
     

    C’est le grand appel vers le retour aux salles en ce moment, avec la 3D et d’excellentes promos. Tant mieux.

  4.  
    8 mars, 2011 | 7:53
     

    Étant fan de film gore et surtout des bons vieux films des années 80, j’ai moi aussi trouvé cette nouvelle version de « piranha » fort sympathique! ^^
    Vanes’

    Dernière publication sur Mon rat s'appelle Dagon : teste

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez