Edouard Brasey a dit…

Posté le 4 juillet 2011

Edouard Brasey a dit... dans Merveilleux brasey

Edouard Brasey : « Mais le doute des hommes suffit-il à condamner à  l’inexistence les fées et autres lutins ? L’idéal rationaliste et matérialiste des XIXe et XXe siècle aurait-il forcément raison de plusieurs millénaires de croyances ? N’est-il pas prétentieux de taxer de superstitions les convictions qui furent à la base des cultures du passé, et qui demeurent encore d’actualité aujourd’hui chez tous les peuples animistes, des Africains aux Japonais ? Au nom de quelle raison étroitement cartésienne faudrait-il nier la présence autour de nous d’entités intermédiaires assurant le relais entre l’homme, la nature et le divin ? »

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez