Guy Delcourt a dit…

Posté le 16 août 2011

Guy Delcourt a déclaré en 1985 dans L’Année du Cinéma Fantastique 84-85 (éd. Bédérama) : « Le cinéma fantastique est un animal étrange. Une sorte de croisement de phénix et de vautour. Tandis que les autres genres cinématographiques dépérissent pour la plupart (de quand date le dernier western ?), lui survit. Mieux, il prospère, renouvelle sans cesse ses inspirations, trouve de nouveaux metteurs en scène surdoués (plus de 25 ans s’abstenir), et conquiert haut la main les premières lignes du box-office. »

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez