Autre Monde cycle 2 : Entropia

Posté le 13 novembre 2011

Autre Monde cycle 2 : Entropia dans Littérature 14082912282115263612484749La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s’est vraiment passé.

La série qui m’a tant étonné l’année dernière est donc de retour depuis le 3 novembre. Que vaut donc ce nouvel Opus?
Dans un premier temps, on peut se dire que si « nouveau Cycle », on va forcément tomber sur un tome contenant moins d’action que ses prédécesseurs, et on aura forcément raison. La première moitié de ce livre fait donc la part belle à la mise en place des personnages (anciens et nouveaux), et au scénario lui même. Il aurait d’ailleurs été judicieux de nous faire un rapide résumé du premier cycle en guise de préambule, pour pouvoir nous remettre plus facilement dans l’ambiance.

Ensuite, on pourrait se poser la question de la situation dans le temps et l’espace de cette histoire. Sachez que nous retrouvons l’Alliance des trois presque à l’endroit et au moment où on les avait laissé à la fin du volume 3. Pas de surprise donc concernant une évolution que l’on aurait pu rater entre les personnages ou les lieux.

Enfin, le scénario en lui même permet-il de relancer un cycle? Et bien oui, si on a la patience de se remémorer les évènement passés (pas si simple si, comme moi, dévorez romans, BD et manga de s’y retrouver au début), la deuxième partie du roman mettant la part belle à l’action et au début de l’opus suivant en fait.

Car oui, ce tome n’est en fait qu’un véritable préambule à ce qui va suivre, et le style si particulier de Maxime Chattam permet de faire passer ce moment très agréablement. Ce livre, en effet, se lit très facilement, très rapidement, du fait de l’utilisation de phrases courtes qui font mouche. Ce n’est pas non plus un pavé monumental : à peine 400 pages.

Je recommande donc vivement à tous les amateurs de Fantasy de se replonger dans les aventures de Matt, Tobias et Ambre.

- Skarn Guérisse Laurent -

(Autre Monde : Entropia / Maxime Chattam / éd. Albin Michel)

3 commentaires pour « Autre Monde cycle 2 : Entropia »

  1.  
    Minos
    14 novembre, 2011 | 10:00
     

    Les seuls Chattam que j’ai lu sont ses polars, il faudrait que je me penche sur son cycle de fantasy un de ces quatre. Dur dur de tout faire !

  2.  
    14 novembre, 2011 | 12:11
     

    Comme je te comprends, Minos ! J’ai quasiment une bibliothèque pleine de romans, recueils de nouvelles, BD… à lire, et je ne m’en sors pas avec tout ce que j’ai déjà en plus à lire. Comme je le dis souvent : une vie ne suffit pas !

  3.  
    Minos
    17 novembre, 2011 | 0:52
     

    On en est tous là. Je dois avoir une cinquantaine de livres en attente de lecture, or j’aime en acheter de nouveaux de temps à autre. Où comment jouer au chien qui se mord la queue…

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez