DRIVE-IN : THE GIANT CLAW

Posté le 3 décembre 2011

DRIVE-IN : THE GIANT CLAW dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14122108060215263612811171 dans Drive-in

THE GIANT CLAW
Année : 1957
Réalisateur : Fred F. Sears
Scénario : Paul Gangelin & Samuel Newman
Production : Sam Katzman (Clover Productions)
Effets spéciaux : Paul Blaisdell
Pays : USA
Durée : 75 min
Interprètes : Jeff Morrow, Mara Corday, Morris Ankrum, Louis Merrill, Edgar Barrier…

L’HISTOIRE :
Un volatile géant extraterrestre sème la terreur dans les airs en s’attaquant aux avions. Le monstre semble invulnérable aux armes terriennes…

Image de prévisualisation YouTube

Rétablissons un peu d’ordre : vous admettrez qu’entre le monstre vénusien de IT CONQUERED THE WORLD (présenté dans le drive-in précédent) et celui de THE GIANT CLAW, le degré du ridicule absolu est amplement franchi avec ce dernier ! La bande-annonce le prouve à elle seule, et l’on se demande vraiment comment le public de l’époque a pu aller voir un tel film… Même Jeff Morrow, l’acteur principal de THE GIANT CLAW (vedette de films de science-fiction des fifties tels que LES SURVIVANTS DE L’INFINI, KRONOS, LA CREATURE EST PARMI NOUS), a préféré filer à l’anglaise lors de la première du film en découvrant le jour même, horrifié, cet étrange volatile au long cou frippé et au bec tordu, dont les quelques poils sur la tête et le cri ridicule achèvent un portrait déjà si grotesque ! A chacune de ses apparitions, les spectateurs présents dans la salle éclataient de rire, et on les comprend…

14122108100715263612811173 dans Fifties SF

Fred F. Sears, réalisateur de THE GIANT CLAW, est pourtant connu pour avoir signé un classique de la SF des fifties : LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT (EARTH VS THE FLYING SAUCERS / 1956). Il est également à l’origine de THE NIGHT THE WORLD EXPLODED (1957). Comment en est-il arrivé à tourner un film sur un Oiseau Volant Non Identifié ?… Eh bien il faut savoir qu’au départ notre réalisateur comptait sur les services du grand Ray Harryhausen, oui, le spécialiste incontesté de l’animation image par image de JASON ET LES ARGONAUTES, LE SEPTIEME VOYAGE DE SINBAD, LE VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD, SINBAD ET L’OEIL DU TIGRE, LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT, etc… Cependant Fred F. Sears dû rapidement renoncer aux talents de Harryhausen en raison d’un budget trop serré, et c’est ainsi qu’il se tourna vers une petite société d’effets spéciaux mexicaine afin d’amortir considérablement le coût… ce qui fut fait au vu du résultat… En outre, il employa de nombreux stock-shots, en particulier ceux de son film LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT.

14122108115115263612811174 dans Science-fiction

Pour conserver ses acteurs jusqu’au bout du tournage, Fred F. Sears leur mentit sans cesse. Il leur racontait ainsi que l’oiseau extraterrestre, vedette du film, serait confié à des spécialistes en effets spéciaux, et que la qualité serait forcément au rendez-vous. Il leur demandait de prendre un air terrifié à chacune des apparitions du monstrueux volatile sans que nos pauvres comédiens ne sachent un seul instant à quoi ressemblait exactement la « chose ». Le résultat fut un tel ratage que même l’affiche ne daigne pas montrer la tête de l’oiseau rare… Quant au film, il se dit qu’il fut tourné en l’espace de deux semaines seulement.

Jean-Pierre Putters déclare dans son ouvrage Ze Craignos Monsters (éd. Vents d’Ouest) : « Mais c’est avec le savoureux The Giant Claw que Fred Sears atteint les limites du supportable, avec cet oiseau géant venu de l’espace (traduisez par un animal rigolard et empaillé, baladé par quelques fils, et ouvrant son bec de temps à autres devant la caméra pour pousser un cri particulièrement laid !). It’s Superman ? No, it’s a bird, c’est vraiment le monde à l’envers. La méchante bête arbore un bec crochu et tordu, un cou pelé, des yeux comme dans les cartoons et un très mignon plumet au-dessus du bec. Compte-tenu de l’aspect folklo de l’animal, on comprend dès lors difficilement le ton sentencieux du commentaire en voix off, la musique dramatique et surtout cet air terrifié des gens rencontrant la bête. » Quant au célèbre Keep Watchnig the Skies ! de Bill Warren (éd. McFarland), celui-ci déclare à propos du film : « De tous les films de monstres et de SF des années 1950, The Giant Claw est sans conteste le plus drôle. »

- Morbius -

17052708252315263615062464

Sources : Wikipédia, Keep Watching the Skies !

4 commentaires pour « DRIVE-IN : THE GIANT CLAW »

  1.  
    Jean Beauvoir
    14 février, 2012 | 20:30
     

    Une belle édition DVD zone 1 de ce film est disponible dans un coffret Sam Katzman.

  2.  
    14 février, 2012 | 21:38
     

    Un coffret pour ce film ?… C’est donner de la confiture aux cochons ! Tant de merveilles des fifties mériteraient des coffrets : Les Survivants de l’Infini, La Guerre des Mondes…

  3.  
    Trapard
    14 février, 2012 | 22:23
     

    Ah oui, tiens. http://www.amazon.fr/Icons-Horror-Collection-Katzman-Zone/dp/B000UAFDR0/ref=sr_1_cc_3?s=aps&ie=UTF8&qid=1329218394&sr=1-3-catcorr
    Avec Zombies of Mora Tau, si c’est ce coffret-là.
    Je serai curieux de voir les bonus, s’il y en a.

  4.  
    Jean Beauvoir
    15 février, 2012 | 20:30
     

    Un coffret, mais il est de « bonne qualité ». Les films sont bien remastérisés, les images sont belles. Mais, toujours Zone 1, à commander aux USA…

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez