• Accueil
  • > B.D.
  • > 20 000 Siècles sous les Mers, ou la rencontre entre Jules Verne et Lovecraft
20 000 Siècles sous les Mers, ou la rencontre entre Jules Verne et Lovecraft

Posté le 15 juin 2012

20 000 Siècles sous les Mers, ou la rencontre entre Jules Verne et Lovecraft dans B.D. 15050108480515263613222884

20 000 Siècles sous les Mers, de Richard D. Nolane et Patrick A. Dumas, est une BD française publiée en deux tomes aux éditions Soleil. Les auteurs ont eu la brillante idée de réunir les deux plus grands auteurs de la littérature fantastique et de SF, Jules Verne et H.P. Lovecraft, pour une aventure extraordinaire sous les océans. Le résultat est une splendide BD, passionnante, dont l’histoire originale réunit des personnages de légende sur fond d’univers steampunk…

bd1 dans Science-fiction

« Fin mai 1871 : Le Capitaine Nemo refait surface pour sauver le Pr. Aronnax et la journaliste Amélie Dupin alors que la Commune met à feu à sang Paris. Le Nautilus que l’on croyait perdu au nord de la Norvège a en réalité traversé le maelström. L’esprit de Nemo est depuis empoisonné par les pensées d’une entité cauchemardesque tapie sous l’océan depuis des millions d’années ! »

Et nous voilà embarqué à bord du légendaire sous-marin que Nemo, brillant ingénieur à ses heures, a totalement revu et corrigé après sa mésaventure précédente. L’impressionnant submersible, qui possède désormais l’apparence d’une forteresse aquatique aux aspects de raie manta géante, n’a rien perdu de sa puissance et de sa beauté, au contraire. Avec un coup de crayon efficace et soigné, Patrick A. Dumas, aidé aux couleurs par Axel Gonzalbo, nous fait revivre l’extraordinaire machine dans son incroyable périple à travers les océans de la planète pour un rendez-vous encore plus incroyable…

bd3r

Le premier tome de 20 000 Siècles sous les Mers (paru en 2010) nous plonge rapidement dans la quête d’une mystérieuse caisse en métal perdue au large de Cuba pendant la guerre de Sécession. Son précieux contenu est absolument indispensable pour la suite des événements. Et quels événements à venir ! Dans le deuxième tome (paru récemment en mars 2012), Nemo et son équipage vont devoir affronter plus d’une créature lovecraftienne et, bien sûr, défier l’impensable à leurs risques et périls, si vous voyez ce que je veux dire…

Amateurs de Jules Verne et de Lovecraft, ces BD sont un régal. Non seulement nous y retrouvons Nemo, Aronnax et le Nautilus, mais nous nous rendons aussi à l’université Miskatonic d’Arkham avant de nager jusqu’aux profondeurs les plus inquiétantes des océans. Les auteurs ne sont pas avares de clins d’œil fantasticophiles : on croise un spécimen de la Créature du Lac Noir dans les bâtiments de la célèbre université et l’on nous parle des services rendus par les agents West et Gordon (LES MYSTÈRES DE L’OUEST) ! Ces BD respirent la passion du fantastique et de la science-fiction. Elles sont le fruit de connaisseurs.

20 000 Siècles sous les Mers se dévore malheureusement trop vite. On aurait aimé un troisième, un quatrième, un cinquième tome ! C’est du grand art, de la bonne BD française !

4 commentaires pour « 20 000 Siècles sous les Mers, ou la rencontre entre Jules Verne et Lovecraft »

  1.  
    Daniel Fastré
    17 juin, 2012 | 4:01
     

    On y croise même un Dalek, c’est dire !

  2.  
    17 juin, 2012 | 9:01
     

    Ah, peut-être bien ! Faut que je le retrouve !

  3.  
    Eric
    20 juin, 2012 | 17:55
     

    Je viens de les commander. Merci.

  4.  
    erwelyn
    12 novembre, 2014 | 21:25
     

    Belle chronique ! J’avais bien aimé le tome 1. Tome pas encore lu, mais je te fais confiance :D

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez