Archives

Archive pour août 2012

DEUX DIORAMAS STAR WARS VINTAGE

DEUX DIORAMAS STAR WARS VINTAGE dans Papertoy 12080910364415263610192411

Le site Erikstormtrooper’s Imperial Gallery propose les scans de deux dioramas vintage STAR WARS des années 70-80 : « Land of the Jawas Playset » et « Hoth Ice Background Adventure Set ». Ces dioramas accompagnaient les figurines d’époque. Voilà un moyen original et peu coûteux de pouvoir posséder deux pièces de collection. Certes, il ne s’agit pas des originaux, mais on ne peut pas tout avoir ! Vous pourrez trouver votre « Land of the Jawas Playset » ici et le « Hoth Ice Background Adventure Set » .

12080910381015263610192413 dans Star Wars



PARUTIONS MAGAZINES

Il m’aura fallu attendre un long mois avant de les recevoir enfin tous les trois hier. Et je sais que vous en profitez déjà pour la plupart d’entre vous, amis métropolitains, durant vos vacances d’été. J’en parlerai malgré tout, après la tempête, car il y aura bien quelques brebis égarés qui ne les ont pas encore achetés alors que ces trois magazines possèdent chacun un contenu véritablement exceptionnel !

PARUTIONS MAGAZINES dans Magazine 12080806562015263610189128À tout seigneur tout honneur, commençons par L’Écran Fantastique. Si ce magazine était déjà « LE magazine du cinéma fantastique et de science-fiction » depuis des lustres, il devient désormais avec ce numéro 333 de juillet-août une référence définitivement in-con-tour-na-ble. Ce numéro spécial de 160 pages (!), déjà consacré à THE DARK KNIGHT RISES, THE AMAZING SPIDER-MAN et ABRAHAM LINCOLN : CHASSEUR DE VAMPIRES, pour ne citer qu’eux, offre un cahier spécial qui sera dorénavant présent à chaque parution de L’Écran Fantastique : « Les archives du cinéma fantastique » ! Comme le dit si bien Alain Schlockoff, rédacteur en chef, ce cachier rétrospectif fera de chaque numéro une « bible » pour le fantasticophile ! Ces 32 pages offrent donc un bon gros dossier sur Nathan Juran (réalisateur du 7e VOYAGE DE SINBAD), un hommage à William Finley (l’incarnation de Winslow Leach dans PHANTOM OF THE PARADISE) et un entretien avec Douglas Trumbull (à l’origine des effets spéciaux de RENCONTRES DU 3e TYPE, STAR TREK : LE FILM, BLADE RUNNER…). Que du bon ! Espérons que les lecteurs approuveront sans retenue cette excellente nouvelle formule du magazine car le prix suit les efforts, évidemment : 7,90 €. Mais c’est amplement justifié !

12080807011015263610189129 dans MagazineLe deuxième événement, c’est le numéro hors-série de Mad Movies : « Le cinéma fantastique vu par 40 réalisateurs cultes en 40 images-chocs » pour les 40 ans du célèbre magazine concurrent de L’Écran Fantastique ! 124 pages d’entretiens inédits où Guillermo Del Toro, Joe Dante, John Landis, Herschell Gordon Lewis, Russell Mulcahy, Stuart Gordon, Terry Gilliam, David Cronenberg, William Friedkin, Don Coscarelli, Tobe Hooper et des dizaines d’autres réalisateurs doivent « se plonger dans leurs souvenirs cinéphiliques et en extraire L’IMAGE la plus traumatisante » ! Et cela donne des réponses croustillantes, surprenantes, cinglantes, déroutantes et insolentes comme jamais ! On a droit à tout, même aux reproches adressés à Mad Movies de la part d’un réalisateur ! Collector, je vous dis !

12080807032915263610189130Enfin, dans un autre registre, et pour les amateurs de Mystère, la revue Science et Inexpliqué sort comme l’été dernier un numéro spécial. « Dix grandes énigmes historiques et archéologiques » sont présentées dans ce numéro 28 de juillet-août avec « Naufrage du Titanic : malédictions et prophéties, L’abominable secret des nazi, L’homme ne descend pas du singe, Le secret de Nicolas Poussin dévoilé, Mer Morte : les manuscrits qui menacent le Vatican, Le dernier secret de Kheops révélé… » Toute la rigueur et tout le sérieux de cette revue modèle sont au rendez-vous, comme toujours, loin des fantaisies et des sujets tordus que proposent deux de ses concurrentes.

Ces magazines sont introuvables en Nouvelle-Calédonie, bien sûr (je rappelle que si Mad Movies n’est pas introuvable sur le Caillou, ses hors-séries, eux, le sont…). Il faudra donc, si vous êtes Calédonien, les commander sur Internet. Et être patient…



ROBOT-CRAIGNOS (45)

ROBOT-CRAIGNOS (45) dans Robot-craignos 13061310000015263611288446

12080612582115263610182240 dans Science-fiction

J’ai l’honneur de vous présenter, de gauche à droite : Crow T. Robot, Gypsy et Tom Servo de la série comico-SF MYSTERY SCIENCE THEATRE 3000 (1988-1999). Ces trois merveilles de la robotique avancée sont les purs produits du Gizmonic Institute de Joel Robinson, lequel, tenez-vous bien, les a conçus afin de l’aider à supporter la vision de mauvais films sur le Satellite de l’Amour, où Joel fut emprisonné par un scientifique dément, le Dr Clayton Forrester. Vous me suivez ?… Non ?… Peu importe à ce niveau là.

12080612595915263610182242

Crow T. Robot est décrit comme un « hermaphrobot ». Je vous laisse comprendre. Sorte de robot-chien dont le ventre serait constitué de deux assiettes, notre Crow T. Robot possède de délicates oreilles sur fond de métal doré. Mais c’est sans compter l’apparence encore plus étonnante de Gypsy, qui évoque le tuyau d’un aspirateur auquel on aurait ajouté de grosses lèvres pulpeuses. Enfin, que dire de Tom Servo, si ce n’est que notre robot est le digne descendant d’un distributeur de bonbons…

12080601014315263610182243

Avec une telle compagnie, je suis persuadé que notre cher Joel Robinson a dû visionner ses nanars sans éprouver la moindre honte…



CITATION CELEBRE : LE VILLAGE ENCHANTE

CITATION CELEBRE : LE VILLAGE ENCHANTE dans Citation célèbre 12080510514315263610178175

« Explorateurs d’une nouvelle frontière : tel était le nom qu’on leur avait donné avant qu’ils ne s’embarquent pour leur voyage vers Mars.

Après que leur fusée se fut écrasée dans un désert martien, provoquant la mort de tout l’équipage à l’exception – miraculeusement – de lui seul, Bill Jenner cracha ces mots au vent incessant qui soufflait sur ce désert de sable. Et il se maudit de la fierté qui l’avait envahi la première fois qu’il les avait entendu prononcer. »

(A. E. Van Vogt / Le Village Enchanté / nouvelle publiée en 1950)



RETOUR VERS LES 80′s : L’AVENTURE INTERIEURE (1987)

Aventurons-nous à la fin des années 1980 avec, cette fois, la seconde génération du fanzine calédonien CosmoFiction, celle qui se compose de six numéros étalés de 1988 à 1991. Notre voyage nostalgique se poursuit avec quelques-unes des critiques cinématographiqures parues au fil des numéros du fanzine.

RETOUR VERS LES 80's : L'AVENTURE INTERIEURE (1987) dans Cinéma 12080409033515263610175084

En 1987 sort L’AVENTURE INTÉRIEURE (INNERSPACE) de Joe Dante. Le film est une réussite totale, un cocktail d’humour, d’action et de SF renversant ! Joe Dante est incontestablement un sacré génie du cinéma fantastique et de science-fiction. Malheureusement, L’AVENTURE INTÉRIEURE ne connaîtra qu’un succès fort mitigé auprès du public américain… Les goût du spectateur sont décidément difficiles à cerner… Voici la critique de P.E.C. parue dans le numéro 3 de CosmoFiction Fanzine d’août 1988.

12080409060615263610175097 dans Fanzine CosmoFiction

L’histoire : « Tuck Pendleton, lieutenant de la marine américaine, se porte volontaire pour une expérience scientifique. Miniaturisé, aux commandes d’un submersible de poche, il doit être injecté dans l’organisme d’un lapin. Mais des espions industriels envahissent le laboratoire pour s’emparer de la puce qui régit le processus. Durant la fuite de l’un des scientifiques, Tuck se trouve propulsé dans le corps de Jack Putter un employé de supermarché, dépressif et complexé. » (Wikipédia)

« Quoiqu’on en dise, et ce, malgré les recettes catastrophiques du film aux USA, L’AVENTURE INTÉRIEURE est un joyau, une merveille, et Joe Dante – le chef d’orchestre – est un Génie. Après GREMLINS, je pensais que plus jamais il ne renouvellerait l’exploit d’un tel film… C’était sans compter sur l’extraordinaire talent de ce réalisateur qui a bel et bien l’étoffe des Grands, et sur mon fanatisme de l’époque. En effet, dans un registre totalement différent, Joe Dante ressuscite le cinéma fantastique à grand spectacle, truffé d’humour et d’action comme on n’en avait plus vu depuis RETOUR VERS LE FUTUR. Et si le maître Spielberg étiquette une fois de plus son label sur le film, la présence de son nom est plus discrète, il s’agit d’une œuvre purement Joe Dante.

12080409083115263610175103 dans Science-fiction

Si le papa de E.T. a décidé de délaisser ce genre de cinéma pour toujours (même la production), Dante, lui, persiste et signe ! Son film est mené à cent à l’heure, saupoudré d’un humour décapant et omniprésent, assaisonné d’acteurs à l’image du film, c’est-à-dire : déments ! Avec une mention spéciale pour le « Cow-boy » et Dennis Quaid (L’ÉTOFFE DES HÉROS, DREAMSCAPE), formidable dans le rôle du casse-cou de service et qui, avec son physique de play-boy, risque de faire parler de lui ! Quant aux effets spéciaux : là où LE VOYAGE FANTASTIQUE pêchait par manque de réalisme, L’AVENTURE INTÉRIEURE est une réussite TOTALE, d’un réalisme formidable et poignant, convaincant au possible !

Encore un film à ne manquer sous aucun prétexte, il y en a trop peu de ce calibre pour se permettre de les bouder ! »

- P.E.C. -

Réalisation : Joe Dante / Scénario : Jeffrey Boam & Chip Proser / Acteurs : Dennis Quaid, Martin Short, Meg Ryan, Robert Picardo, Henry Gibson, Kevin McCarthy…

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Interview de Joe Dante à l’époque de la sortie du film :

Image de prévisualisation YouTube



L’OLYMPIC CLASS STARSHIP VERSION PAPERTOY

L'OLYMPIC CLASS STARSHIP VERSION PAPERTOY dans Papertoy 12080312264415263610171760

Pour les plus doués d’entre vous, mais vraiment les PLUS doués, voici un vaisseau de STAR TREK : THE NEXT GENERATION apparaissant dans le tout dernier épisode de la série (« All Good Things… »), un Olympic Class. Sa version papertoy devrait ravir les plus courageux et achever sur le champ les grands débutants… Quant au plan de montage…Bon, enfin bref : votre Olympic Class vous attend ici.



L’HOMMAGE A MOEBIUS

L'HOMMAGE A MOEBIUS dans Imaginart 13092910513615263611593982

C’est à des milliers de kilomètres de la France, en Nouvelle-Calédonie, qu’aura lieu à partir de demain vendredi 3 août, 18h, un bel hommage à Moebius : l’exposition Scifimages 1.2 présentera « De Aedena à Nouméa »…

Les Échos d’Altaïr en ont déjà parlé ici. Ce n’est qu’une piqûre de rappel pour tous ceux qui sont fans ou qui, tout simplement, aiment la SF. Le déplacement en vaut la chandelle. Le Sci-Fi Club et la Maison du Livre organisent cette exposition, de près d’une vingtaine d’œuvres signées d’artistes locaux, pour saluer celui que l’on ne présente plus : Jean Giraud, le grand Moebius. C’est du 3 août au 1er septembre, et l’entrée est gratuite.

12080210482315263610168189 dans Sci-Fi Club

Affiche de Hugo Weiss

J’en profite pour signaler à l’occasion que la librairie Pentecost, rue de l’Alma, Nouméa, possède actuellement en rayon un livre aujourd’hui épuisé et vendu à prix d’or sur Internet (265 €, soit quasiment 32 000 F !) : Moebius Oeuvres : Les Années Métal Hurlant (normalement vendu aux environs de 94 €, soit plus de 11 000 F !). Son prix est de 16 000 F, mais vu le contenu, il les vaut bien. Avis aux amateurs (pour en savoir plus : actuabd.com). Et c’était une petite pub pour l’une de nos dernières grandes librairies de Nouméa… Je ne vais pas m’en priver…

12080210583915263610168203 dans Science-fiction



123