SUPERMAN-1-GENESE

Posté le 3 octobre 2012

 

SUPERMAN-1-GENESE dans B.D. 15050108480515263613222884

L’éditeur de bandes dessinées américain DC comics a fait repartir à zéro tout son univers en septembre 2011. Il faut dire qu’après 75 ans d’existence cet univers était devenu tellement complexe qu’il était pratiquement inabordable à de nouveaux lecteurs. Cinquante deux séries sont donc reparties au numéro 1 (the new 52). Un évènement, car certaines comme Action Comics ou Detective Comics existent depuis les années 30 et étaient au numéro 900. Le succès aux USA fut énorme, chaque numéro étant rapidement en rupture de stock. En plus de se débarrasser du poids de décennies de continuité, ce reboot a permis de donner un coup de jeune aux personnages DC : nouveaux costumes, origines et personnalités réactualisées. En France, c’est depuis le mois de mai qu’aux travers de 3 publications (DC Saga, Batman Saga et Green Lantern Saga ) nous pouvons découvrir en kiosque les séries les plus connues.

Contrairement à son concurrent (Marvel), DC a été édité de manière chaotique pendant des années en France, quelques mini séries ont été publiées en albums mais il était impossible de suivre une série mensuelle. J’ai donc été ravi de pouvoir enfin lire les aventures de tous ces personnages que je connaissais mieux dans leurs adaptations cinématographique et télévisuelles qu’en comics, d’autant plus que les scénarios et les dessins sont excellents. C’est surtout Superman qui m’intéresse chez DC, le film de 1978 avec Christopher Reeve m’a profondément marqué (c’est mon premier souvenir de cinéma). Son univers est le plus touché par le relaunch de DC, les auteurs ont visiblement voulu dépoussiérer ce personnage iconique et le rendre moins lisse. La série qui paraît mensuellement dans DC Saga nous montre un Superman aguerri qui est déjà en activité depuis quelques années, l’autre série le concernant (Action Comics) nous montre ses débuts. Les premiers numéros sont sortis en France dans un album paru le 28 septembre. L’histoire commence peu après l’arrivée de Clark Kent à Metropolis, sa naissance sur Krypton et ses origines sont racontées plus tard en flashback. Ce jeune Clark Kent est un journaliste fauché et idéaliste qui cherche à combattre les injustices. La façon dont il vit et ses problèmes de loyer ne sont pas sans rappeler un certain Peter Parker. Superman quant à lui ne porte pas encore son costume mais juste un T-shirt avec son symbole, sa cape et un jean. Il ne vole pas encore et n’est pas complètement invulnérable, il est maladroit, impétueux et assez brutal. On le voit se faire pourchasser par la police, les militaires le torturent et il se fait lyncher par les habitants de Metropolis… choquant mais pourtant assez réaliste. Dans le monde réel les réactions à l’arrivée d’un extraterrestre surpuissant seraient bien pires, même s’il est bien intentionné.

Bien que n’étant pas révolutionnaire, j’ai trouvé que cette réinterprétation du plus connu des super-héros était vraiment intéressante, le problème de cet album est que de nombreux dessinateurs s’y succèdent, chacun ayant un style très différent, c’est un peu gênant mais pas rédhibitoire. Je conseille donc à tous ceux qui veulent découvrir l’univers du Kryptonien de lire ce livre en attendant son grand retour au ciné l’année prochaine.

- Ju Galliano -

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez