BLANCHE-NEIGE ET LE CHASSEUR

Posté le 19 novembre 2012

BLANCHE-NEIGE ET LE CHASSEUR dans Cinéma 12111909053315263610570589

« La beauté de Blanche-Neige vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux. Mais la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyée pour la tuer. Alors qu’une rébellion gronde dans le royaume de Tabor, Blanche-Neige va devoir faire face à son destin et affronter les ténèbres pour libérer son peuple. »

Ce film, c’est Blanche-Neige dans l’univers du SEIGNEUR DES ANNEAUX, ou presque, pourrait-on dire pour faire court. En d’autres termes, nous sommes loin du conte de fées sucré ou du classique de Disney, car nous avons affaire ici, tout simplement, il faut bien l’avouer, à une pure merveille du genre…

BLANCHE-NEIGE ET LE CHASSEUR (SNOW-WHITE AND THE HUNTSMAN), de Rupert Sanders, est comme un seau d’eau glacée que l’on se ramasserait en pleine figure : ceux qui s’attendaient à y voir une crétinerie du genre de celle avec Julia Roberts risquent de tomber de haut ! Même s’il s’agit bien d’un conte (le film débutant par l’incontournable « Il était une fois… »), rien d’enfantin dans celui-ci, mais un univers adulte et sombre, où une magnifique Charlize Theron (PROMETHEUS) incarne magistralement la méchante Reine Ravenna que l’on se délecte à détester jusqu’au bout des ongles. « Magistralement », le mot est faible… Ah, cette reine ! Jamais encore une reine sorcière ne fut aussi impressionnante ! Il faut la voir hurler, cracher à la figure des uns et des autres, se dresser impérieuse, se métamorphoser dans ses atours de corbeaux et s’envoler tel un nuage nuage noir menaçant avant de fondre sur ses proies pour mieux les attaquer ! Reine de beauté qui ne cesse d’être hantée par l’éternelle jeunesse, Ravenna sacrifie sans pitié une à une les jeunes filles du royaume afin de demeurer la seule à posséder les charmes incontestés d’une femme unique… Mais un jour, son impressionnant miroir rampe jusqu’à elle et, se dressant sous une forme humaine, lui annonce qu’une autre, désormais, rivalise de beauté avec elle : Blanche-Neige !

12111909075315263610570593 dans Merveilleux

Kristen Stewart (TWILIGHT) est la ravissante Blanche-Neige, mais à choisir entre Ravenna et Blanche-Neige, je n’hésiterais pas un seul instant… Cependant ici point de Blanche-Neige chantant et dansant au milieu des écureuils et des moineaux. Jeune fille déterminée à venger la mort de son père et à sauver son royaume de l’emprise maléfique de Ravenna, nous sommes face à une future guerrière que saura entraîner Éric, le courageux chasseur, interprété par Chris Hemsworth (THOR). Et les nains dans tout ça ? Oui, oui, ils sont bien là. Ils n’apparaissent qu’au milieu du film et apportent une touche d’humour bienvenue dans cet univers parfois trop sombre. Mais ne vous attendez pas à des Simplet ou Grincheux, nous sommes face à des nains dignes de ce nom : crades, ironiques et provocateurs, cependant également braves et dévoués pour la bonne cause…

12111909100615263610570595Sur une musique du talentueux James Newton Howard, ce voyage dans les contrées du Merveilleux nous fait parcourir l’extraordinaire Obscure Forêt, plongée dans la brume, où la nature prend des allures de spectres, où les branches des arbres se font griffues et où les troncs eux-mêmes deviennent des créatures étranges. Heureusement, la nature peut aussi se montrer dans toute sa beauté au cours d’une splendide séquence, baignée de lumière, où les créatures du Monde Invisible viennent accueillir Blanche-Neige, la seule à apaiser la colère d’un troll ou à savoir parler au Petit Peuple, la seule qui saura faire revenir les couleurs à ce monde devenu terne et froid en raison du mal qui le ronge.

Non, ne croyez pas un seul instant que BLANCHE-NEIGE ET LE CHASSEUR est un film à l’eau de rose, même si la rose est le point de départ de cette histoire… Château impressionnant, décors grandioses, combats épiques et sorcellerie sont au rendez-vous de ce merveilleux conte revu et corrigé dont on annonce déjà une suite…

(Les Échos d’Altaïr ne sont en aucun cas responsables des liens publicitaires présents dans les textes)

2 commentaires pour « BLANCHE-NEIGE ET LE CHASSEUR »

  1.  
    Noona
    19 novembre, 2012 | 19:57
     

    Je suis bien d’accord avec toi ! J’ai adoré ce film, et surtout la performance de Charlize qui est somptueuse et tellement magnifique dans sa cruauté. Ca change de voir Kristen dans ce genre de film, du moins ça la change de Twilight !
    Bref, un film génial à voir absolument !

  2.  
    19 novembre, 2012 | 21:28
     

    Je me suis régalé. J’aimerais voir plus souvent ce genre de film, ou plutôt ce genre à part d’adaptation de certains contes célèbres.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez