DRIVE-IN : CAT-WOMEN OF THE MOON

Posté le 16 mars 2013

DRIVE-IN : CAT-WOMEN OF THE MOON dans Cinéma bis 13031606585515263610975105

CAT-WOMEN OF THE MOON
Année : 1953
Réalisateur : Arthur Hilton
Scénario : Roy Hamilton
Production : Jack Rabin & Al Zimbalist
Musique : Elmer Bernstein
Pays : USA
Durée : 64 min
Interprètes : Sonny Tufts, Victor Jory, Marie Windsor, William Phipps, Douglas Fowley, Carol Brewster…

13031607033015263610975108 dans Drive-in

CAT-WOMEN OF THE MOON est une petite production de SF des 50′s, de Al Zimbalist et Jack Rabin, distribuée par Astor Pictures, et tournée par Arthur Hilton, un obscur réalisateur de la télévision américaine. Bien qu’accompagné d’une bande-son atmosphérique d’Elmer Bernstein, le film est considéré comme un nanar des 50′s, dont l’insuccès à sa sortie en salles cantonna Hilton (et non pas Eric…) à bosser pour la TV le restant de sa carrière. Néanmoins, cet univers kitch de SF se laisse mieux apprécier avec le recul, comme un vieux pinard (60 ans d’âge, mine de rien !). Ce genre de ringardise est devenu comme une gourmandise avec les années, et son scénario est une merveille, lorsqu’on apprécie le décalage des années : Une expédition spatiale atterrit sur la Lune et découvre la race des « Cat-Women », les huit dernières survivantes d’une civilisation de 2 millions d’années, et ceci au fond d’une immense grotte où elles ont réussi à maintenir une atmosphère respirable, mais qui diminue petit à petit. Les Cat-Women tentent alors, grâce à leurs pouvoirs télépathiques, de voler le vaisseau de l’expédition pour se rendre sur la Terre…

13031607064215263610975109 dans Fifties SF

Souvent mal cadré, et très bavard, la musique d’Elmer Bernstein accentue l’ambiance du film d’Hilton qui en est plutôt dépourvu. Les décors sont néanmoins agréables, et nous avons le plaisir de découvrir quelques instants, tel un gardien belliqueux de la grotte des Cat-Women, une tarentule extraterrestre géante, une créature qui sera, deux ans plus tard, l’héroïne du film de Jack Arnold, TARANTULA (1955). Les passionnés de SF des Fifties penseront aussitôt à la créature martienne géante mi-arachnide, mi-rongeur, de THE ANGRY RED PLANET (1959) d’Ib Melchior… Entre Jules Verne et la BD américaine des 40′s, et malgré son manque de rythme, CAT-WOMEN OF THE MOON est un film curieux et néanmoins agréable, pour ce qui concerne l’univers kitch de la vieille SF des 50′s. Ces grands fans de SF old-school que sont John Landis et Joe Dante tourneront d’ailleurs, en 1987, plusieurs courts métrages improbables de drôlerie pour le film à sketchs, volontairement titré en anglais, AMAZON WOMEN ON THE MOON (en français : CHEESEBURGER FILM SANDWICH).

13031607094115263610975111 dans Science-fiction

Enfin, concernant la distribution « familiale » du film, une version VHS de CAT-WOMEN OF THE MOON est sortie en 1995 aux USA, et en 3D anaglyphe, mais celle-ci ne semble plus disponible dans le commerce. Des versions DVD en 2-D ont été éditées en Zone 1, et en v.o., mais la France semble avoir été « dispensée » d’une quelconque édition.

CAT-WOMEN OF THE MOON a aussi été projeté, en septembre 2003, avec une double polarisation 3-D à la « 3-D Expo Film » de Hollywood, le film étant devenu culte avec les années, des adaptations libres ayant été réalisées pour le théâtre et la radio américaine.

- Trapard -

CAT-WOMEN OF THE MOON : LE FILM EN ENTIER

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman

(Les Echos d’Altaïr ne sont en aucun cas responsables des liens publicitaires présents dans les textes)

4 commentaires pour « DRIVE-IN : CAT-WOMEN OF THE MOON »

  1.  
    Jean Beauvoir
    3 avril, 2013 | 10:37
     

    C’est du très bon « Z ». Pour ceux qui voyagent un peu, on trouve assez facilement ce film en Australie (pour 1 ou 2 $)

  2.  
    trapard
    19 janvier, 2017 | 20:26
     

    Morbius,
    Je vais indiquer « Cinéma Bis » à chaque fois que je tomberai sur un film du genre traité.
    Donc en voilà déjà un.

  3.  
    19 janvier, 2017 | 21:57
     

    Merci Trapard ! J’ai suivi toutes tes indications à la lettre. La catégorie Cinéma bis s’épaissit. :)
    (Après l’enregistrement dans la catégorie, j’ai bien sûr effacé à chaque fois ton indication en commentaire)

  4.  
    trapard
    19 janvier, 2017 | 22:18
     

    ça marche ! :D
    Il y en a encore pas mal.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez