MONSTRES SACRES : LES PAIRANS

Posté le 5 avril 2013

MONSTRES SACRES : LES PAIRANS dans Cinéma bis 13052408352715263611222233

13040509065715263611049431 dans Fifties SF

Seraient-ce six étoiles de mer qui sèchent près d’un radiateur ? Du tout : ce sont les Pairans. Tout fan de SF les a sûrement déjà découvert, ne serait-ce qu’en photographie, et s’en est inquiété pour la crédibilité du cinéma de science-fiction. Les Pairans sont les étoiles de mer extraterrestres héroïnes du nanar japonais de Koji Shima, LE SATELLITE MYSTÉRIEUX (Uchûjin Tôkyô ni arawaru), plus facilement visible en Zone 1 sous le titre anglais, WARNING FROM SPACE (1956).

Arrivés à bord de leur soucoupe, pour prévenir les Terriens du risque imminent de collision entre une planète déboulant à toute vitesse en direction de la Terre, les Pairans effraient d’abord sous leur aspect réel (si, si !). Nos étoiles de mer, et Ginko leur leader, prendront alors une apparence humaine pour entrer en contact avec des scientifiques et des journalistes qui, une fois avertis, tenteront d’anéantir à distance la planète mortelle qui pompe l’atmosphère terrestre en se rapprochant de notre planète bleue (bah oui…).

13040509092115263611049433 dans Monstres sacrés

Parfois cadrées de très près, au début du film, nos étoiles de mer ressembleraient presque aux Martiens de LA GUERRE DES MONDES (1954), le réalisateur, Koji Shima, ayant aussi pompé sans vergogne la bande-son du film de Byron Haskin, sorti deux ans plus tôt, celle-là même qui annonçait l’approche des Martiens. LE SATÉLLITE MYSTÉRIEUX surfe aussi, bien entendu, sur le succès du CHOC DES MONDES (1951) de Rudolph Maté, ainsi que sur les premiers films de monstres japonais dont GODZILLA a lancé la mode dès 1954, mais il est surtout daté comme étant le premier film de science-fiction japonais a avoir été tourné en couleurs.

Bien que très peu impressionnants dans leurs pyjamas à cinq manches fermées, et avec leur énorme oeil cyclopéen sur le torse, les Pairans sont des créatures extraterrestres assez cultes dans le panthéon du bis japonais kitchissime. On en retrouve des spécimens assez similaires dans le téléfilm ATTACK FROM SPACE (1965) qui est un des épisodes de la série SUPER GÉANT (Supa Jaiantsu) dans laquelle le héros en collants, Spaceman (ou Starman, en anglais), lutte contre toute invasion extraterrestre.

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir / Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de It ! The Terror from Beyond Space / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs / Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

2 commentaires pour « MONSTRES SACRES : LES PAIRANS »

  1.  
    Jean Beauvoir
    7 avril, 2013 | 18:16
     

    Même dans l’île aux enfants ils n’ont pas osé…

  2.  
    Trapard
    7 avril, 2013 | 21:18
     

    Et pourtant…Les Pairans auraient été géniaux en dansant en cercle autour de Casimir…

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez