ROCKETSHIP X-M (1950)

Posté le 2 mai 2013

ROCKETSHIP X-M (1950) de Kurt Neumann

ROCKETSHIP X-M (1950) dans Cinéma bis 13050208460215263611144735

Ce ROCKETSHIP X-M a été produit par la Lippert Pictures, au moment où les serials américains prenaient un large virage en quittant peu à peu la longue série de films d’aventure pour proposer d’incroyables épopées spatiales, en pleine guerre froide, de course aux armements et de conquête de l’espace. Ainsi, par exemple, la Republic Pictures mettait de côté ses héros de la jungle (JUNGLE GIRL, 1941) ou ses super-héros costumés (ADVENTURES OF CAPTAIN MARVEL, 1941, SPY SMASHER, 1942, CAPTAIN AMERICA, 1944) ou encore ses serials d’aventures d’espionnage et mystérieux (MANHUNT OF MYSTERY ISLAND, 1945, THE CRIMSON GHOST, 1946) pour revenir à de purs produits de SF comme KING OF THE ROCKET MEN (1949) ou FLYING DISC MAN FROM MARS (1950), la Republic ayant déjà lancé les aventures spatiale de FLASH GORDON en 1936 puis en 1940.

La télévision US naissante, quand à elle, laissait fleurir de nouvelles boîtes de production qui proposaient elles aussi, mais plus directement aux foyers américains, d’incroyables programmes de science-fiction télévisés à rallonge (en plusieurs saisons) comme CAPTAIN VIDEO AND HIS VIDEO RANGERS (1949-1955), SPACE PATROL (1950-1955), TOM CORBETT, SPACE CADET (1950-1955), ROCKY JONES, SPACE RANGER (1954-1956) et j’en passe…

13050208474115263611144737 dans Fifties SF

Le réalisateur de ROCKETSHIP X-M, Kurt Neumann, laissait donc derrière lui les écrits les plus excentriques d’Edgar Rice Burroughs, avec Johnny Weissmuller (TARZAN ET LES AMAZONES, 1945, TARZAN ET L’HOMME LÉOPARD, 1946, TARZAN ET LA CHASERRESSE, 1947) pour se lancer dans cette nouvelle aventure cinématographique bourrée d’effets spéciaux futuristes.

La même année, le producteur du « merveilleux », George Pal, abandonnait sa série animée des aventures de Jasper pour se lancer lui aussi dans l’aventure spatiale avec DESTINATION LUNE (Destination Moon), tournée par l’ancien comédien Irving Pichel, dans un superbe format en Technicolor. ROCKETSHIP X-M est beaucoup plus modeste, et a été tourné en 18 jours par Kurt Neumann, en noir et blanc, avec un petit budget de 94,000 $. Sur un scénario presque similaire à celui de DESTINATION MOON, le film de Neumann est le suivant : Quatre hommes et une femme partent dans l’espace à bord de la RX-M (Rocketship Expedition-Moon), pour ce qui est censé être la toute première expédition dans l’espace par des Hommes. À mi-chemin, les moteurs de la RX-M se bloquent, mais le problème est vite résolu, cependant le vaisseau se retrouve rapidement hors de contrôle et prend obligatoirement un cap au-delà de la Lune puis dans l’espace profond. Au cours de cette explosion de forte accélération, l’équipage devient inconscient en raison d’une baisse de pression de l’oxygène, mais les moteurs sont coupés juste à temps…

13050208491915263611144738 dans Science-fiction

Vous l’aurez compris, nous sommes ici dans le pur film d’expédition spatiale, et dans les mésaventures de spationautes prisonniers de leur vaisseau, le genre d’intrigue cher à Jules Verne, un peu moins d’un siècle plus tôt. ROCKETSHIP X-M est aussi une petite série B de pur cinéma bis réalisée pour concurrencer DESTINATION MOON, et le film fut réalisé très rapidement, en suivant la médiatisation du film de George Pal, en sorte que la Lippert Productions sortit le film en salles 25 jours avant l’autre.

Outre la participation au scénario de l’excellent Dalton Trumbo, connu pour ses mémorables déboires avec la maccarthisme, on retrouve en tête d’affiche de ROCKETSHIP X-M le jeune et beau gosse, tout en gomina, Lloyd Bridges (le père des comédiens Beau et Jeff Bridges). Un classique de la série B de SF des Fifties que vous pouvez trouver par-ci, par-là, sur le web.

- Trapard -

Un commentaire pour « ROCKETSHIP X-M (1950) »

  1.  
    trapard
    27 septembre, 2014 | 0:40
     

    Je ne le savais pas, mais ce film est sorti en France (ou en Belgique ?) avec le titre 24 HEURES CHEZ LES MARTIENS.

    J’ai mis du temps à retrouver cet article pensant qu’il était dans les Drive-in.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez