MON DICO STAR TREK : G COMME… GORE !

Posté le 5 juin 2013

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr, et s’adressent en priorité aux trekkers et trekkies, mais les autres sont aussi les bienvenus… Live long and prosper.

MON DICO STAR TREK : G COMME... GORE ! dans Mon dico Star Trek 13060506221115263611262819

Gore, oui, vous avez bien lu, et non pas « Gorn ». Non, il ne s’agit pas d’une erreur de frappe de ma part…

Du gore dans STAR TREK ?! Allons donc ! Où ça ? Quand ça ? Pourquoi ça ? Comment ça ? Impossible, voyons ! Morbius confondrait-il STAR TREK et MASTERS OF HORROR ? s’excitent déjà certains, inquiets de mon état psychique.

Il existe bel et bien une scène gore dans STAR TREK, plus précisément dans STAR TREK : THE NEXT GENERATION, épisode Conspiration (Conspiracy), de la première saison (1988). Oui, indéniablement une scène gore où Picard et Riker dirigent les faisceaux de leurs phasers sur la tête du commandant Dexter Remmick : le crâne commence à se décharner avant d’exploser dans une impressionnante giclée de cervelle ! Et comme si cela ne suffisait pas, une horrible créature sort alors de son ventre (non, non, pas l’Alien) en grognant de mécontentement !

13060506244915263611262820 dans Star TrekBon sang ! Mais que s’est-il donc passé dans la tête de Picard et de Riker pour en arriver à faire sauter la cervelle de l’un des leurs ? Accès de démence ? Mutinerie ? Révolte envers la Prime Directive de Starfleet ? Confusion entre Dexter Rimmick et Wesley Crusher ? Entraînement avant attentat contre JJ Abrams ? Non ! En fait, je vous rassure tout de suite (car vous étiez forcément très inquiet de la tournure des choses dans STAR TREK) : notre commandant Rimmick était contrôlé par un dangereux parasite extraterrestre. Ce parasite, ainsi que de nombreux autres de sa race, avaient l’intention de prendre possession des corps des officiers de Starfleet afin d’envahir, bien sûr, la Fédération toute entière. Oouuuufffff ! Vous avez eu chaud, hein ?

Nan, nan, nan, mais vous rêvez ou quoi ? Jamais vous ne trouverez l’œuvre d’un Fulci, d’un Carpenter ou d’un Raimi dans STAR TREK. Jamais vous ne verrez de Klingon déchaîné qui abat son bat’leth aiguisé sur le crâne luisant de Jean-Luc afin de le fracasser comme un œuf à la coque. À chacun son truc. Le space op, c’est pas du gore, mais parfois une petite scène bien sanglante avec quelques tripes qui éclaboussent les murs bien propres de Starfleet… ma foi…

Il faut avouer que cette scène a plutôt mal vieilli. Elle revêt aujourd’hui, plus de vingt ans après, un étrange aspect de série B fauchée : le parasite en plastique ressemble plus à un jouet « made in Taïwan » qu’à une dégoûtante créature alien. Il se déplace visiblement en stop-motion, sauf au moment où il va pour pénétrer dans la bouche du commandant Rimmick. On sent alors, derrière la caméra, la main d’un assistant le pousser pour y rentrer… Bien plus réussie demeure la créature mère qui sort des entrailles fumantes de la victime. En mourant, ses enfants parasites meurent aussi. La Fédération a survécu à la terrible invasion… et vous avez assisté, ébahi, à la seule scène gore de la saga STAR TREK.

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans Mon Dico Star Trek :

A comme… Abrams ! / B comme… Bruitage ! / C comme… Critique ! / D comme… Data ! / E comme… Enterprise ! / F comme… Femme !

INDEX DU BLOG

13041407204515263611082950

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez