DRIVE-IN : RODAN (1956)

Posté le 29 juin 2013

DRIVE-IN : RODAN (1956) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

13062907521215263611336528 dans Drive-in

RODAN (Sora no Daikaijū Radon)
Année : 1956
Réalisateur : Ishiro Honda
Scénario : Ken Kuronuma, Takeshi Kimura & Takeo Murata
Production : Tomoyuki Tanaka, Frank King (USA)
Musique : Akira Ifukube
Pays : Japon
Durée : 82 min
Interprètes : Kenji Sahara, Yumi Shirakawa, Akihiko Hirata, Akio Kobori, Yasuko Nakata, Minosuke Yamada…

13062907534715263611336530 dans Fifties SF

RODAN est un Kaijù Eiga, autrement dit, un film japonais de monstres géants, des créatures étranges considérées comme des forces de la nature devant lesquelles l’homme est impuissant. Produit par Tomoyuki (Japon) et Frank King (USA) et distribué par la fameuse Toho, RODAN a été tourné par le réalisateur Ishiro Honda, réalisateur des premiers Godzilla (en 1954 et 1955), monstre climatique réveillé par la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki, à la différence, ici, qu’il s’agit de libellules préhistoriques géantes. Comme c’était souvent le cas à cette époque, à cause du blocus americano-japonais, RODAN fut tourné en deux versions, une japonaise et une autre exportable pour les États-Unis. Dans la version américaine RODAN THE FLYING MONSTER, des scènes montrant la bombe atomique ont été ajoutées et l’on insiste bien sur le nucléaire comme cause de l’apparition des monstres. Le film fut le premier Kaijù Eiga a être tourné en couleurs, et il engendra, d’ailleurs, un des plus gros succès du film de SF aux USA, cette année 1957 (l’année suivante de celle de la sortie japonaise).

13062907552915263611336532 dans Science-fiction

L’intrigue : Des mineurs sont attaqués dans un chantier près du Mont Aso; les policiers envoyés les chercher sont retrouvés déchiquetés. On identifie les coupables : des Meganulons, des larves de libellules préhistoriques géantes. Un des mineurs est retrouvé amnésique et en état de choc; il déclare avoir vu un œuf géant éclore dans les mines. Quelque temps plus tard des avions sont détruits par un mystérieux objet volant…

13062907570115263611336533 dans Trapard

Les effets montrant les larves géantes et visqueuses, renforcés par la couleur et la musique d’Akira Ifukube (déjà créateur de la memorable B.O. de GODZILLA), peuvent peut-être prêter à rire aujourd’hui, mais ce film se regarde contextuellement dans la logique d’un Kaijù Eiga et de sa continuité télévisuelle comme SPECTREMAN (un robot écolo, que je m’étais amusé à classer dans les robots-craignos de ce blog). GODZILLA annonçait d’ailleurs lui aussi quelques créatures issues de mère-nature que les dérèglements atomiques ont dangereusement (pour l’Homme) augmenté la croissance : DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE (Them ! 1954) de Gordon Douglas, THE DEADLY MANTIS (1957) de Nathan Juran, et j’en passe des moins glorieux…Puis bien avant la mante religieuse de THE DEADLY MANTIS et le vautour préhistorique de THE GIANT CLAW, et d’autres films encore, RODAN anticipait la future menace gigantesque et animale venue du ciel, bien que je serais incapable de classer cette créature volante dans une quelconque catégorie des premières créatures terrestres, la Toho ayant plutôt misé sur son étrangeté apparente. Elle n’est juste rien de moins que RODAN.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez