FERMEZ VOS F’NÊTRES

Posté le 18 juillet 2013

Dans le domaine des courts-métrages purement fantastiques ou inspirés par le fantastique, les Calédoniens ne sont pas en reste. Pour preuve cette catégorie qui leur est désormais entièrement consacrée et où Trapard nous présente régulièrement une œuvre de son choix. Suivez le guide !

FERMEZ VOS F’NÊTRES (2002) d’Amandine Navarro

FERMEZ VOS F'NÊTRES dans Court-métrage fantastique calédonien 13071808343115263611391439

Réalisation, Cadrage et Montage : Amandine Navarro

Aide Montage : Joël Dupuch

Maquilleuse et Maquettiste : Marie-Cécile Volle

Assistante maquillage : Julie Marquet

Lumière : Charlène Dupuch

Assistant Lumière : Benjamin Mercier

Interprètes : Claire Sarda, Angélique Nativel, Benjamin Mercier, Julie Marquet, Marie-Cécile Volle, Aurélia Duchesne

FERMEZ VOS F’NÊTRES est un court-métrage calédonien, mi-drôle, mi-sombre, qui utilise le Gore et l’Absurde pour symboliser un certain cordon familial tranché à coups de couteau (ou de dents de lapin, pour être plus précis ici). Le titre indique d’ailleurs une notion un peu abstraite d’ouverture/enfermement liée à l’enfance. La réalisatrice Amandine Navarro, qui a aussi tourné d’autres court-métrages assez intéressants sur leur forme, m’avait fait part de son goût pour l’écriture de scénarios à partir du monde du rêve. Et FERMEZ VOS F’NÊTRES est clairement onirique, bien que trash (il a d’ailleurs été interdit aux moins de 12 ans dans la vidéothèque Courts-en-Ligne).

L’intrigue : Alors qu’une famille dort paisiblement, un énorme lapin rose pénètre, de nuit, dans la maisonnée. Le lapin rose castre le papa et égorge la maman et la grande sœur, sous les yeux d’une fillette terrorisée mais qui reproduit, peu à peu, certains tics de son agresseur…

Une intrigue qui rappelle, plus ou moins, l’effet que peut procurer la violence et le gore à la télévision, pour un très jeune public non-averti. D’ailleurs, issue des Arts Plastiques, la réalisatrice avait exposé son film en public, à l’aide d’attributs de l’enfance, pour bien marquer le contraste entre l’innocence et la violence de la vidéo.

Réalisé avec la complicité de ses amis, FERMEZ VOS F’NÊTRES est un mélange d’amateurisme et de recherches visuelles souvent très intéressantes. Le film est souvent filmé au ras du sol qu’on ne sait jamais vraiment si on observe le point de vue d’un lapin, de la fillette ou des deux à la fois. Au centre même de la vidéo, comme une coupure symétrique, la caméra filme avec complaisance et lenteur des corps qui baignent dans leur sang, au fond d’une baignoire, un peu comme l’œil du cyclone de ce film, la reste étant rythme par de l’électro-rock endiablé.

FERMEZ VOS F’NÊTRES est une vraie curiosité du « cinéma » fantastique calédonien, un style qu’on retrouve peu chez les autres vidéastes. Le film n’est pas en ligne, mais nous vous proposons, sur Les Échos d’Altaïr, quelques photos de scènes fortes.

FERMEZ VOS FNÊTRES
Album : FERMEZ VOS F'NÊTRES

11 images
Voir l'album
 

- Trapard -

Autres courts-métrages présentés dans Court-Métrage Fantastique Calédonien :

Tout sur Mammaire / Pause Pipi / Double Personnalité / Escamotage / L’A6 : Une Sale Grippe / La Dame et le Bonhomme

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez