LE CAPITAINE MARVEL (1941)

Posté le 29 octobre 2013

LE CAPITAINE MARVEL (1941) dans Cinéma 13061310052715263611288458

LE CAPITAINE MARVEL (1941)

de William Witney et John English

13102907582515263611683775 dans Le grenier du ciné SF

LE CAPITAINE MARVEL (Adventures of Captain Marvel) est un serial américain de 12 épisodes réalisés par William Witney et John English, pour la Republic Pictures, et considéré comme la première 13102908005015263611683780 dans Science-fictionadaptation cinématographique de super-héros d’une bande-dessinée. Le serial est, plus ou moins, une conséquence de la tentative avortée de la Republic d’adapter le DC Comics de SUPERMAN. La société de production Fawcett Comics ayant refusé la proposition d’adaptation,  William Witney lança en chantier celle du CAPITAINE MARVEL. La Fawcett Comics tentera une action en justice pour empêcher le tournage, en citant la tentative précédente d’adapter SUPERMAN, mais en vain. William Witney, dans sa déposition, affirmera pour sa défense que SUPERMAN et  LE CAPITAINE MARVEL « ne sont que des dérivés de POPEYE LE MARIN »… SUPERMAN sera finalement adapté, en serial, par la Columbia Pictures, en 1948, et réalisé par Spencer Gordon Bennet (très connu des fans de serials des 40′s) et Thomas Carr.

Le Capitaine Marvel est donc aussi un super-héros, avec une cape, qui vole, mais qui se transforme, à sa guise, en prononçant le doux mot magique de « Shazam ! » (un terme qui est rentré dans le langage courant, aux États-Unis, pour signifier l’étonnement).

L’intrigue : lors d’une expédition archéologique au Siam (ancien nom de la Thaïlande) conduite par John Malcolm, le sorcier Shazam transforme Billy Batson en Capitaine Marvel, afin qu’il enraye la malédiction du Scorpion frappant tour à tour les membres de cette expédition…

13102908030015263611683786 dans Trapard

Avec LE CAPITAINE MARVEL, on est dans un mélange de serial à mystères, avec des sociétés secrètes (un sujet déjà en vogue dans les serials des années 1910, comme ceux de Louis Feuillade), et avec beaucoup d’actions et d’aventures exotiques dans les contrées asiatiques d’autrefois, et avec cette touche de science-fiction, souvent proche du Steampunk. LE CAPITAINE MARVEL de la Republic Pictures sortit l’année qui suivit celle de THE GREEN HORNET (1940) de la Universal Pictures, et on y retrouve ce même rythme fougueux des vieux serials bourrés de scènes d’actions. Mais c’est certain que les effets d’envol du Capitain Marvel, en superposition, ont ce côté désuet, et ont largement été améliorés dans les années 70 avec les fonds verts de SUPERMAN (1978). Même le costume du Capitaine rappelle une sorte de pyjama, affublé d’un logo qui rappelle celui d’un autre super-héros : Flash.

13102908050615263611683791

Wikipédia indique : Les effets d’envol ont été effectués avec un mannequin. Le mannequin était légèrement plus grand que le comédien, de 7 pieds de haut, et réalisé à partir de papier mâché afin qu’il ne pèse que 15 livres. L’uniforme a été réalisé avec de la soie fine et un jersey de coton. Quatre poulies reliées à chaque épaule et mollet, avec des fils, de sorte que le mannequin a été déplacé horizontalement, sur son propre poids. Les fils étaient attachés à deux objets à travers le point de vue de la caméra, et le mannequin a glissé de l’un à l’autre, donnant l’apparence de vol. Ce système a été initialement prévu pour le serial SUPERMAN, dont un prototype a été construit, puis rejeté. La pose du vol utilisé pour le mannequin, les bras tendus et le dos voûté, était basée sur un dessin de Mac Raboy. Le cascadeur, Dave Sharpe, était la partie humaine de l’effet. Habillé comme le Capitaine Marvel, il sautait, le corps droit, vers là-haut, comme si il était capable de voler, puis il roulait à terre, à la dernière seconde. La combinaison des effets et des cascades, au montage, produisait l’illusion d’une personne s’envolant.

13102908073015263611683794

Cette technique avait déjà été développé, dès 1936, dans le serial DARKEST AFRICA pour faire s’envoler des hommes-chauves-souris, et il a plus tard été réutilisé, plus tard, dans les feuilletons KING ON THE ROCKET MEN (1949), RADAR MEN FROM THE MOON (1952), ZOMBIES OF THE STRATOSPHERE (1952)… Par contre, pour le serial de SUPERMAN de la Columbia Pictures, de 1948, le même effet d’envol fut représenté par des séquences de dessins animés pour représenter différentes actions (Columbia Pictures a produit les serials les moins chers de l’époque et le producteur Sam Katzman, était connu pour réduire les coûts).

Le Capitaine Marvel, à l’écran, c’était le comédien Tom Tyler qui, de par son physique sportif, a autant joué dans des péplums (BEN-HUR, 1925, de Fred Niblo) que dans des westerns de John Ford (LA CHEVAUCHÉE FANTASTIQUE, 1939) ou de William Wyler. Par la suite, Tom Tyler a joué un autre super-héros dans THE PHANTOM, en 1943, connu en France comme le Fantôme du Bengale. Et l’alter-ego du Capitaine Marvel, Billy Batson, comédien beaucoup plus insignifiant, avec sa tête de jeune premier, était joué par Frank Coghlan Jr qui n’est, d’ailleurs, pas très connu, et a peu joué par la suite.

13102908095515263611683796

Pour conclure cet article du Grenier du Ciné SF, LE CAPITAINE MARVEL (Adventures of Captain Marvel) est un bon serial américain old-school, que Bach Films a récemment édité en version sous-titrée, au même titre que les serials de FLASH GORDON et d’autres. C’est une bonne occasion de les découvrir ou les redécouvrir.

- Trapard -

Autres films présentés dans la catégorie Le Grenier du Ciné SF :

Flash Gordon, de la BD aux serials / Croisières Sidérales / Aelita / Man Made Monster / Metropolis / Things to come / Docteur Cyclope / L’Ennemi sans Visage / Sur un Air de Charleston / La Femme sur la Lune / Le Tunnel / La Fin du Monde / I.F.1 ne répond plus / Buck Rogers au XXVe Siècle : Une Bataille Interplanétaire avec les Hommes-Tigres de Mars / Le Mort qui marche / Before I hang / The Ape

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

6 commentaires pour « LE CAPITAINE MARVEL (1941) »

  1.  
    Trapard
    29 octobre, 2013 | 21:52
     

    Merci Morbius pour le choix des illustrations. J’aime beaucoup la première affiche française de l’article (ou allemande, puisqu’elle a sûrement été conçue sous l’Occupation, en 1941). Elle a ce vieux cachet désuet que j’affectionne particulièrement.

  2.  
    Roux Antoine
    6 novembre, 2013 | 8:21
     

    bonjour, bravo et merci pour le topo !

    La première affiche m’intrigue : le serial aurait donc été diffusé en France fin des années 30 ou début des années 40 ? Roland Lacourbe ne le citait pas dans son fameux article sur « un monde fou, fou, fou… »

  3.  
    Trapard
    6 novembre, 2013 | 15:59
     

    Je ne sais pas du tout. En Belgique, peut-être (?)

  4.  
    Trapard
    6 novembre, 2013 | 16:02
     

    Voici ce qu’indique un passionné du web :

    « European poster for Republic’s Captain Marvel serial. »

    http://calamityjon.tumblr.com/post/44719819174/thebaxterbuilding-european-poster-for

  5.  
    trapard
    28 décembre, 2017 | 18:05
     

    Salut Morbius,

    J’ai de la matière pour Cosmofiction, si ça te dit. C’est l’adaptation des aventures de Captain Marvel pour la télévision dans les années 80.
    La série animée est presque complète sur rutube (le youtube russe) et en VF !!

    http://shadajap.blogspot.com/2017/09/shazam-1981-repacks-vf.html

    Passe un bon réveillon avec ta famille !

  6.  
    28 décembre, 2017 | 18:27
     

    Merci, à toi aussi.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez