L’AFFICHE : LES 7 CITÉS D’ATLANTIS

Posté le 15 décembre 2013

Une affiche de film est supposée refléter à la fois l’histoire et l’esprit d’un film. Autrefois réalisées avec amour et passion, parfois volontairement exubérantes ou mensongères, les affiches étaient souvent très proches d’une œuvre d’art. Le cinéma Fantastique et de Science-Fiction en possède une extraordinaire collection que nous vous invitons à découvrir pour le plaisir.

Ce n’est pas que je sois un fan des films de Kevin Connor, mais il faut tout de même avouer que les affiches du SIXIÈME CONTINENT, du CONTINENT OUBLIÉ et des 7 CITÉS D’ATLANTIS s’avèrent magnifiques ! C’est donc avec plaisir qu’après vous avoir présenté l’affiche du SIXIÈME CONTINENT, je reviens sur un film de Connor pour vous offrir aujourd’hui celle des 7 CITÉS D’ATLANTIS (WARLORDS OF ATLANTIS, 1978). L’histoire de ce film est la suivante : « Charles et son père, le professeur Aitken, montent une expédition dans les Bermudes à bord du « Texas Rose » avec cinq autres membres d’équipage dont Mike Daniels. Arrivés à bon port, Charles et Mike explorent les grands fonds et remontent une statue d’or. Une pieuvre géante surgit et entraîne la statue, l’équipage (à l’exception du professeur assomé dans le bateau) et une cloche sous-marine créee par Mike. Après des difficultés, les six hommes arrivent sur une plage où ils sont accueillis par un roi qui leur annonce qu’ils viennent de découvrir l’Atlantide. » (premiere.fr)

Que faire pour attirer le public lorsque l’on a tourné un film de série B qui, par essence, disposait de peu de moyens financiers et qui ne peut, par conséquent, offrir des effets spéciaux et des décors réussis ?… Eh bien réaliser une belle affiche qui en jette plein la vue, où le souffle de l’aventure, du mystère et de l’action balaye sur son passage toutes les questions que pourraient se poser les spectateurs intrigués par un tel titre ! Et dans les années 70, les artistes savent à merveille, pour la plupart, remplir leur contrat : mentir au public… sans trop mentir quand même ! Les affiches internationales des 7 CITÉS D’ATLANTIS, présentées ici, rivalisent de scènes d’action, de monstres et de personnages inquiétants afin de promettre au spectateur un spectacle unique. Examinons-les de plus près.

L'AFFICHE : LES 7 CITÉS D'ATLANTIS  dans Cinéma 13121507070715263611818811

Il s’agit, ci-dessus, de l’affiche française officielle, mais j’ignore si l’artiste qui l’a dessinée est Français. Elle figurait sur la jaquette de la cassette VHS de l’époque. On y voit nos héros aux prises avec toutes sortes de dangers : monstres aquatiques, planète des Atlantes, soldats inquiétants et bien sûr notre pieuvre géante et le petit sous-marin qui reviendront sur presque toutes les affiches du film. Belle composition, cependant il y a plus réussi encore.

13121507164215263611818814 dans Fantastique

L’affiche ci-dessus est d’origine britannique. Je la trouve plus belle encore que la précédente, avec ses dominantes bleues et son titre en relief. Par contre on remarque que les éléments présents sont comparables à ceux de notre première affiche, avec toujours nos multiples menaces et nos vaillants héros faisant face aux dangers.

13121507222515263611818816 dans L'Affiche

Réalisée par Joseph Smith, cette superbe affiche des 7 CITÉS D’ATLANTIS pourrait presque être l’œuvre d’un Boris Vallejo ou d’un Frazetta ! Le monstre géant que l’on voit à l’arrière plan, en train de broyer un navire, semble être de la taille de Godzilla. En réalité, dans le film, il ne mesure qu’une dizaine de mètres de haut. On notera également que la femme, ici, n’est pas prête à se laisser faire, combattant la pieuvre en saisissant ses immenses tentacules ! On est loin de l’ héroïne fragile qui s’évanouit à la vision du premier monstre.

13121507312315263611818818

Cette affiche italienne est tout simplement bien italienne : l’héroïne, dévêtue, nous offre une vision érotique chère à l’époque tandis que le héros viril la défend ardemment en abattant les étranges soldats d’Atlantis ! Il s’agit d’une très belle version avec, en arrière plan, l’immense cité et ses monstres géants.

13121507401315263611818819

Voici l’affiche thaïlandaise du film, magnifiquement dessinée, avec des couleurs chatoyantes et encore une fois une réelle dynamique dans les divers éléments qui la composent. Les principaux acteurs figurent en bas, en portraits.

13121507442415263611818821

On finit avec la version japonaise, très belle aussi, et bien différente des autres car l’agencement des différents éléments laisse surtout un beau champ de vision sur la cité, tandis que tout en haut, dans l’angle gauche, on peut voir la planète des Atlantes, évoquée à un moment dans le film.

Toutes plus belles les unes que les autres, ces différentes affiches des 7 CITÉS D’ATLANTIS démontrent l’immense savoir-faire des talentueux artistes de l’époque quand il fallait vanter les mérites d’un film qui en possédait peu !

- Morbius -

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez