NIGHT FRIGHT (1967)

Posté le 12 janvier 2014

NIGHT FRIGHT (1967) dans Cinéma bis 14011209020915263611889449

NIGHT FRIGHT (1967) de James A. Sullivan

NIGHT FRIGHT, à ne pas confondre avec FRIGHT NIGHT (Vampire, vous avez dit Vampire ?) est un film indépendant de science-fiction de la fin des années 60 – avec cette réalisation déjà moderne, qui préfigure le style qui sera celui des 70′s, avec des cadrages « à l’épaule » et des plans subjectifs suggérant les potentielles agressions, malgré l’intrusion récurrente des inlassables zooms chers au cinéma bis – Et avec un ce petit air Grindhouse en prime.

L’un des intérêts majeurs du film réside aussi dans la présence de John Agar sur le retour, interprétant le shérif texan et protagoniste principal de l’intrigue. John Agar qui a été le héros d’un grand nombre de séries B de SF des années 50, et qui terminait sa carrière dans de toutes petites productions la décennie suivante. Alors sous contrat pour une radio texane, pendant l’année 1967, le célèbre speakeur, Ralph Baker Jr., fut lui-aussi embarqué sur le tounage de NIGHT FRIGHT. Et sixties obligent, NIGHT FRIGHT permet aussi au spectateur d’avoir l’œil caressant sur de jolis minois ou de pulpeuses pépées, dans les rôles des Screaming Girls de service. C’est le cas de la superbe Brenda Venus, une muse de l’écrivain Henry Miller, qui a fait une courte carrière cinématographique et télévisée, mais qui est surtout l’auteure d’une littérature populaire assez spécialisée comme c’est le cas des ouvrages, « Secrets de séduction pour les hommes » et « Secrets de séduction pour les femmes», et qui rédige une chronique mensuelle dans Playboy Magazine. Mais ne vous laissez pas emporter par tous ces mots, car NIGHT FRIGHT raconte une toute autre histoire…

L’intrigue : une communauté du Texas est en proie à une vague de meurtres mystérieux impliquant certains des étudiants de l’université locale. Le shérif enquête sur les décès et découvre qu’une expérience de la NASA, impliquant des rayons cosmiques, a transmuté un alligator en une forme d’ogre géant assoiffé de sang et invulnérable face aux armes à feu…

Le scénario a été écrit par un certain Russ Marker, qui n’est ni Russ Meyer, ni Chris Marker et franchement, ça se voit ! Néanmoins, si on ne cherche pas chaque jour à décrocher la Lune, et qu’on apprécie de temps à autres les sujets simples et les intrigues à suspense de la science-fiction horrifique old-school, NIGHT FRIGHT est un film plutôt agréable. Et ceci malgré la répétition de scènes où l’on voit des groupes de jeunes se tortillant autours d’un transistor, ce dont le cinéma d’horreur américain des 60′s nous épargne très rarement.

Mais je ne vous spoilerai surtout pas l’aspect physique de la fameuse créature du film, et vous en laisserai seuls spectateurs et juges…

- Trapard -

NIGHT FRIGHT : LE FILM EN ENTIER  (V.O.)

Image de prévisualisation YouTube

7 commentaires pour « NIGHT FRIGHT (1967) »

  1.  
    12 janvier, 2014 | 18:22
     

    Désolé Trapard, mais les photos du film sont tellement pourries que je n’ai pas pu en mettre. Et la seule qui aurait pu convenir était la jaquette de l’édition DVD, mais elle dévoile la créature, et comme tu tiens visiblement à ce qu’on la découvre dans le film ! ;-)

  2.  
    Trapard
    12 janvier, 2014 | 18:29
     

    Oui le film n’a pas été restauré et l’image est en piteux état.
    Et celle-ci ?
    http://1.bp.blogspot.com/-wxa1FW_-2wI/T6OdmB1IATI/AAAAAAAABIg/FFCyhL_22bA/s1600/nf3.JPG

  3.  
    12 janvier, 2014 | 18:34
     

    Oui, je l’avais vu tout à l’heure. Elle est franchement moche, non ? Au moins le fait qu’il n’y ait pas de photos préserve la surprise !

  4.  
    Trapard
    12 janvier, 2014 | 18:40
     

    Bah, elle est typée 60′s, et un texte sans photo fera plus fuir qu’un texte avec une vieille image, toi-même tu sais ;-)

  5.  
    12 janvier, 2014 | 18:52
     

    Allons-y pour le gyrophare.

  6.  
    Trapard
    12 janvier, 2014 | 19:02
     

    Merci Morbius ! En cadeau de remerciement, voici un GIF inspiré de THE NAKED GUN (Y a-t-il un flic pour sauver la reine).

    http://s2.b3ta.com/host/creative/36694/1291145637/sqb3ta.gif

  7.  
    12 janvier, 2014 | 19:19
     

    Superbe ! Merci Trapard. ^^

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez