DRIVE-IN : LE LABYRINTHE (1953)

Posté le 18 janvier 2014

DRIVE-IN : LE LABYRINTHE (1953) dans 3D anaglyphe 13051809153815263611200263

14011807204315263611908884 dans Cinéma

LE LABYRINTHE (THE MAZE)
Année : 1953
Réalisateur : William Cameron Menzies
Scénario : Daniel Ullman & Maurice Sandoz
Production : Richard Heermance & Victor Heerman (Allied Artists Pictures Corporation)
Musique : Marlin Skiles
Pays : USA
Durée : 80 min
Interprètes : Richard Calson, Veronica Hurst, Katherine Emery, Michael Pate, John Dodsworth…

Produit par l’Allied Artists Pictures Corporation dans le but d’une exploitation en 3D, et tourné par William Cameron Menzies juste avant son dernier film et son coup de maître (il décèdera trois ans plus tard), LES ENVAHISSEURS DE LA PLANÈTE ROUGE (1953, Invaders from Mars), LE LABYRINTHE (The Maze) est un film d’horreur très atmosphérique. Certains y retrouveront quelques-uns des aspects du cinéma gothique, bien que l’action soit contemporaine de l’année du tournage du film et certaines scènes ont aussi ce côté spectaculaire qui est propre aux fifties. La réalisation joue sur différents niveaux et degrés de profondeurs et de reliefs pour faciliter l’utilisation de l’anamorphisme de la 3D, William Cameron Menzies étant reconnu pour être passé maître dans ce genre de cadrages. Et l’utilisation des éclairages et des ombres, dans LE LABYRINTHE, accentue particulièrement le potentiel atmosphérique lors de certaines scènes angoissantes. Bien que le scénario de Daniel Ullman s’inspire d’une courte histoire de Maurice Sandoz, l’intrigue développe un thème légèrement lovecraftien.

14011807224015263611908885 dans Drive-in

L’intrigue : Un Écossais du nom de Gerald Macteam rompt brusquement ses fiançailles avec Kitty après avoir reçu l’annonce du décès de son oncle. Il hérite d’un mystérieux château dans les Highlands écossais où il se rend pour s’y installer définitivement avec le serviteurs. Kitty refuse d’accepter cette rupture des fiançailles et se déplace avec sa tante Edith jusqu’au château. Elles y découvrent Gerald qui semble avoir soudainement vieilli d’apparence et qui est devenu d’une humeur très sombre. Après une série d’événements mystérieux qui se produisent à la fois dans le château et dans le labyrinthe de haies à l’extérieur, les deux femmes invitent un groupe d’amis, dont un médecin, dans l’espoir qu’ils aident Gerald à s’extraire de ses maux. Une nuit, alors qu’elles suivent Gerald jusqu’au labyrinthe, Kitty et Edith le découvrent, en compagnie de ses serviteurs, en plein rite cérémoniel et asservi par une créature géante et reptilienne…

14011807242215263611908886 dans Fantastique

Par certains égards, LE LABYRINTHE démarre à la manière de ce grand film de Jack Lee Thompson qu’est L’ŒIL DU MALIN aka LE MYSTÈRE DES TREIZE (1966, Eye of the Devil) qui a eu l’honneur d’un certain nombre de diffusions télévisées. Puis LE LABYRINTHE développe une malédiction tout aussi ancestrale pour Gerald Macteam qui est interprété par le comédien de westerns de séries B, Richard Carlson. Morbius le connait aussi pour son rôle principal dans LE MÉTÉOR DE LA NUIT (It Came from Outer Space) de Jack Arnold, un autre film culte en 3D réalisé la même année 1953. On le retrouvera aussi, plus âgé, en 1969, dans LA VALLÉE DE GWANGI (The Valley of Gwangi).

LE LABYRINTHE est un beau film en noir et blanc plutôt particulier pour cette rubrique des Drive-in. Il est particulièrement destiné à ceux qui affectionnent les histoires de malédictions familiales et les châteaux recelant des passages et des recoins mystérieux.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

Un commentaire pour « DRIVE-IN : LE LABYRINTHE (1953) »

  1.  
    18 janvier, 2014 | 17:57
     

    Voilà un film qui a l’air très intéressant. Je n’en avais absolument jamais entendu parler. Thanks, Trapard.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez