OUT THERE – volume 1

Posté le 20 janvier 2014

OUT THERE - volume 1 dans B.D. 15050108480515263613222884

Chaque lundi, le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire récente ou ancienne de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

14012004372615263611914340 dans Flynn

Titre : Out There T1
Éditeur : Glénat Comics
Couverture : Humberto Ramos
Artiste : Brian Augustyn (scénariste) et Humberto Ramos (dessinateur)
Date de sortie : 20 novembre 2013
Prix : 14€95
Description : « Dans la petite ville d’El Dorado, les choses ne semblent pas se passer de façon très naturelle… Des créatures démoniaques ont fait alliance avec les notables pour s’emparer des lieux et contrôler ses habitants. Un groupe de collégiens va se trouver aux prises avec l’impensable…
Retrouvez tout le talent d’Humberto Ramos (Crimson, Spider-Man, Fairy Quest) dans une saga inédite en album qui voit une ville plonger en enfer. Il faudra tout le courage de quatre adolescents hors du commun pour déjouer cette menace.
Un récit culte enfin disponible ! »

Humberto Ramos fait partie de mes artistes préférés, mais je n’avais pas eu l’occasion de découvrir sa série Out There restée indisponible pendant plusieurs années. Toutefois, c’était sans compter sur Glénat qui s’est chargé de nous offrir une superbe édition en dur de la série, pour le plus grand plaisir des fans !

Le premier tome d’Out There nous envoie directement à El Dorado City, une ville des États-Unis, paisible, sans crime, sans délinquance, etc. Paisible… Jusqu’à ce qu’une bande de 4 lycéens apprennent l’existence d’un pacte passé entre les habitants d’El Dorado City et des créatures démoniaques. Malheureusement pour Casey, Jessica, Mark et Zach, ça va aller beaucoup plus loin qu’une simple découverte… Ils sont les seuls à pouvoir sauver la ville et ses habitants, en plus de ça, ils ont les démons sur le dos… La tâche va être rude.

Je ne connaissais pas du tout le scénariste Brian Augustyn jusqu’à aujourd’hui. Pourtant, il a tout de même travaillé sur des séries telles que The Flash, la JLA ou encore Crimson. Sur Out There, je l’ai trouvé plutôt bon. La série, bien que classique, donne un résultat très intéressant. Et malgré la dizaine d’années qu’elle a, ça se lit très bien, ça n’a pas vieilli et on sent de nombreuses influences venues tout droit des séries TV et des comics des années 90, c’est vraiment génial.

L’histoire, comme je l’ai dit, est classique. Une bande de jeunes tout à fait normale qui se retrouve confrontée à des événements paranormaux et qui se découvre par la même occasion des dons surnaturels. Mais l’histoire est bien menée, dynamique, les personnages sont sympathiques et attachants, donc on a ce qu’il faut pour apprécier et ne pas s’ennuyer !

Au dessin, Humberto Ramos et son style « enfantin ». On pourrait comparer son trait à celui de certains artistes de la BD européenne, à la lisière entre le réalisme et l’humoristique. Mais il ne faut pas oublier que Ramos bosse sur plusieurs titres Marvel et DC, donc il sait adapter son style en fonction des circonstances, même si globalement on retrouve toujours la même patte. Cela dit, j’apprécie beaucoup son trait, fluide, souple, il ne cesse de sortir des sentiers battus pour nous proposer du frais, et j’aime ça.

Chez Glénat, ils n’éditent peut-être pas des titres comme Star Wars, X-men, Spiderman, et autres grands comics. Non. Ils préfèrent éditer des titres moins importants permettant aux lecteurs français de découvrir des perles cachées sous une masse de trucs sans intérêt. Out There en fait partie. Sans oublier Thomas Rivière qui œuvre à plein temps pour le comics avec le label Comics de Glénat et son site web comicsplace.net.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts

7 commentaires pour « OUT THERE – volume 1 »

  1.  
    Trapard
    20 janvier, 2014 | 18:40
     

    Je ne connais pas du tout, mais le graphisme me plait assez.

  2.  
    Skarn
    20 janvier, 2014 | 19:58
     

    Pareil en ce qui me concerne, j’ai accroché au dessin de couverture. Par contre petite coquille, c’est Delcourt qui publie les Star Wars ;-)

  3.  
    Trapard
    20 janvier, 2014 | 20:45
     

    C’est toi la Coquille Skarn ! :D Relis la phrase de Flynn ;-)

  4.  
    Flynn
    21 janvier, 2014 | 22:28
     

    Effectivement Skarn, tu te trompes.

    Chez Glénat, ils N’ÉDITENT peut-être PAS des titres comme Star Wars, X-men, Spiderman, et autres grands comics. NON.

    Triple négation pour le coup ;)

    Moi j’accroche super bien avec le style de Ramos, après, certains n’en sont pas fans. Faut tester. :)

  5.  
    Trapard
    22 janvier, 2014 | 4:10
     

    Il faut faire très attention Flynn, si tu décides de placer les deux mots STAR et WARS l’un à côté de l’autre, au sein d’un article. Parce que pour Skarn ce sont comme deux petits yeux dorés dans la nuit qu’il repère tout de suite. Le reste de ton article se déstructurant et les autres mots deviennent alors comme de petits moucherons qui virevoltent autour des deux yeux dorés :D

    C’est pas vrai Skarn ? :D

    Sur le blog, nous avons un autre commentateur qui réagit de la même manière avec les mots HAMMER et PETER CUSHING :D

  6.  
    Trapard
    22 janvier, 2014 | 4:28
     

    Pour Skarn, tu peux aussi remplacer les yeux dorés dans la nuit par les deux soleils de Tatooine et les moucherons par tout plein de tout petits X-Wings :D

  7.  
    Skarn
    23 janvier, 2014 | 2:31
     

    Ha mer** je ma tout gouré ^^
    Désolé ;-)

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez