SLEEPY HOLLOW : SAISON 1

Posté le 29 janvier 2014

SLEEPY HOLLOW : SAISON 1 dans Fantastique 14012708415615263611933240

14012905221215263611938401 dans Série TV

Synopsis

Ichabod Crane se réveille après un sommeil de près de deux siècles et demi. Il a traversé le temps avec un mystère qui date de l’époque des Pères Fondateurs de l’Amérique. Coincé à notre époque contemporaine, où la technologie a pris place et les moeurs ont évolué, celui-ci trouve une alliée inattendue en la personne d’Abbie Mills, lieutenant de police à Sleepy Hollow. Tous les deux ont un rôle à jouer dans les évènements qui se préparent, et une apocalypse à éviter.

Impressionné par le trailer alléchant qu’avait proposé la FOX en 2013, mais surtout gardant en tête l’excellent film de Tim Burton de 1999, j’ai voulu découvrir cette nouvelle série fantastique/horreur de la chaîne. Celle-ci aura la lourde tâche de succéder au film du même nom, donc, et de renouveler son succès.

Mais en transposant le mythe du Cavalier Sans Tête dans un univers contemporain, la Fox a fait un pari risqué. Alors, réussite ou échec ? C’est ce que vous allez découvrir à l’issue de cette chronique.

14012905233315263611938402 dans Skarn

Le Mythe

Une fois n’est pas coutume, avant de disséquer le casting de la série, intéressons nous à l’origine du Cavalier Sans Tête. Sa première apparition date de 1820 dans la nouvelle fantastique « La Légende de Sleepy Hollow » de l’écrivain américain Washington Irving. Dans cette nouvelle, Ichabod Crane est un marginal aimant le surnaturel. Attiré par les récits fantastiques de fantômes, de sorcières et de revenants, Crane débarque à Sleepy Hollow où de nombreux mystères planent. Il y rencontre Katrina Van Tassel dont il tombe amoureux. À sa sortie d’une réception, il tombe nez à nez avec le Cavalier Sans Tête, supposé être le fantôme d’un mercenaire hessois décapité par un boulet de canon pendant la guerre d’indépendance des États-Unis.

Pour son adaptation la plus connue, c’est à Tim Burton que l’on avait confié le destin des héros. Dans son script, Ichabod Crane est un inspecteur New-yorkais envoyé enquêter dans le village de Sleepy Hollow où deux corps ont été retrouvés décapités. Sur place, il fait la connaissance de Katrina Van Tassel et commence à nouer des liens avec elle. Son enquête le mènera sur la piste du Cavalier Sans Tête, invoqué pour décapiter les humains.

La série TV de la FOX choisit une nouvelle adaptation de la légende. Ichabod Crane est un espion pour le compte de George Washington durant la guerre d’indépendance. Lors d’un combat, il décapite un combattant anglais, mais est lui-même est grièvement blessé. Il se réveille de nos jours à Sleepy Hollow où il est arrêté par le lieutenant Abbie Mills. Mais il n’est pas revenu seul.

Comme on peut le voir, cette série est une libre adaptation de la nouvelle originale, une sorte d’histoire parallèle qu’on pourrait presque mettre comme une suite au film de Burton.

14012905244815263611938403

Pari osé pour le casting

Pour incarner Ichabod Crane, la Fox a naturellement fait appel à un anglais (car oui, Crane officie peut-être pour Washington, mais il est bien né en Angleterre). Tom Mison à donc la lourde tâche de parler un anglais du 18ème tout au long de la saison. On l’a très peu vu à l’écran auparavant, il n’apparaissait qu’en tant que seconds rôles dans les séries anglaises comme HERCULE POIROT ou INSPECTEUR LEWIS. Il est secondé dans ses recherches par Nicole Beharie, le lieutenant Abbie Mills. Très peu connue également, elle a interprété quelques rôle dans des films peu connus et est apparue dans les séries THE GOOD WIFE ou NEW YORK, UNITÉ SPÉCIALE. Son supérieur, le Capitaine Frank Irving, est incarné par Orlando Jones surtout connu aux États-Unis pour ses apparitions régulières dans les films ou les séries TV, sans pourtant jamais en avoir un rôle important. On l’a vu à l’écran dans GHOST WHISPERER, LES EXPERTS ou encore Dr HOUSE. Katia Winter, enfin, interprète Katrina Van Tassel Crane, la femme d’Ichabod qui apparait de temps à autre à son mari. Cette jolie suédoise promène ses boucles rousses dans DEXTER, INSPECTEUR LEWIS ou NCIS : ENQUÊTES SPÉCIALES.

On le voit, la Fox a surtout misé sur des acteurs peu connus du grand public pour son adaptation du mythe du cavalier, mais on aura toutefois la surprise de croiser des seconds rôles très connus comme John Cho (CHARME, AMERICAN PIE, UGLY BETTY ou plus récemment STAR TREK).

14012905255715263611938404

Un univers effrayant

On l’a vu ci-dessus, SLEEPY HOLLOW est une adaptation très libre de la nouvelle originale. On se doute bien que si Ichabod Crane a fait un bon de plusieurs siècles dans le futur, ce n’est pas pour critiquer l’architecture et la civilisation moderne, toutefois il est amusant de le voir découvrir les technologies actuelles. Tout est différent pour lui, du langage utilisé à la téléphonie. En plus de son combat contre les démons, les téléspectateurs auront donc le loisir et le plaisir de découvrir celui qui va l’opposer à notre monde.

Si les premiers épisodes narrent la rencontre entre Ichabod Crane et le Cavalier Sans Tête dans les rues de la ville, l’espion se rendra bien vite compte que son combat contre le cavalier n’est que le début d’une longue bataille. Celui-ci n’est en effet qu’un instrument entre les mains d’une puissance démoniaque terrifiante qui étend son emprise sur l’ensemble de la ville. Crane et sa compagne seront surpris de voir que le combat avait déjà commencé plusieurs siècles auparavant et que sa conclusion aura lieu à Sleepy Hollow de nos jours.

Au grès des épisodes, SLEEPY HOLLOW va donc passer du gentil conte fantastique à la série horrifique dont certains passages seront dignes des meilleurs films et feront sursauter les téléspectateurs les plus aguerris.

14012905270015263611938406

Mais un univers attirant

Oui, SLEEPY HOLLOW pointe son regard à travers la lorgnette horrifique, c’est d’autant plus vrai dans les épisodes « Feast & famine », dans lequel Ichabod Crane aura à traverser une maison hantée pleine de mystère, mais surtout dans « Vessel », où un cas de possession démoniaque fera penser inévitablement à « L’Exorciste » de William Friedkin. À chaque fois, les spectateurs ne resteront pas indifférents au sort des personnages.

Mais SLEEPY HOLLOW, c’est aussi des épisodes dignes de LA QUATRIÈME DIMENSION. On retiendra surtout l’excellent « John Doe » dans lequel nos héros auront à comprendre pourquoi un virus décime la ville. Les explications seront loin d’être rationnelles.

Il faut l’avouer, le mélange entre l’intrigue principale et les histoires secondaires est savamment dosé tout au long de la saison, permettant à la série de rester intéressante et de ne pas lasser les spectateurs.

14012905281115263611938407

Une série digne d’intérêt

C’est ce qu’on se dira à la lecture des lignes ci-dessus, mais le mieux est encore de regarder la série pour se le prouver. On a affaire ici à un choix d’acteur risqué de la part de la Fox, mais on le constatera rapidement : le pari est réussi. Tom Mison est véritablement convaincant dans son rôle de génie des temps passés. Son jeu fait qu’on s’attache rapidement à son personnage, et c’est d’autant plus vrai avec son anglais d’un autre temps, imparable. À ses côtés, Nicole Beharie et Katia Winter ne déméritent pas, elles savent se placer correctement dans l’équipe. Pas de fausses notes non plus du côté des seconds rôles. Les décors sont intéressants, surtout pour les passages historiques où l’on verra un bon nombre de costumes magnifique.

Le genre de la série est également inhabituel, et c’est également pour cela qu’on accrochera facilement à l’univers incongru de SLEEPY HOLLOW. En fait, en explorant la saison complète, on se rendra vite compte que la série n’a pas véritablement de défauts. Tout au plus les scénarii de certain épisodes sembleront un peu convenus et l’intrigue pourra parfois sembler un peu lente, mais rien de rédhibitoire. 

14012905291715263611938409

Quelques bonnes raisons d’apprécier SLEEPY HOLLOW, saison 1

  • Tom Mison : son jeu d’acteur et son anglais de l’ancien temps font merveille. Privilégiez la V.O. !
  • L’univers de Sleepy Hollow : attirant et terrifiant à la fois. Terriblement attachant.
  • Katia Winter : la petite suédoise est bien jolie. Elle en fera craquer beaucoup.
  • L’horreur : un niveau cinématographique pour certains épisodes. Bons effets spéciaux et costumes.
  • Le final : déroutant et intrigant, le meilleur moyen de garder les spectateurs en haleine.

14012905302615263611938410

Conclusion personnelle

SLEEPY HOLLOW est une très bonne série que j’ai eu envie de suivre. Néanmoins elle n’est pas aussi addictive que les canons du moment. J’ai regretté peut-être des épisodes un peu téléphonés parfois. Un très bon divertissement toutefois.

NotaSkarn : 14/20

- Skarn -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de Skarn :

Autre Monde cycle 2 : Entropia Final Fantasy XIII-2 : Final Test / Eragon : L’Héritage / Vampire Diaries / Stephen King : 22/11/63 / Hex : La Malédiction / Lost Girl / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : saison 1 /Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 2

Autres articles publiés dans la catégorie Série TV :

Supernatural / Cosmos 1999 / Legend of the Seeker / Star Trek remasterisé / Le Prisonnier, nouvelle série / Les séries d’Irwin Allen / Trois épisodes de Cosmos 1999 / Les Envahisseurs / Ce que la nouvelle série Battlestar Galactica aurait dû être… / Enterprise / Stargate Universe / Night Gallery / Dossiers Brûlants (Kolchak, the Night Stalker) / The Starlost / Scream Show / Voyage au Fond des Mers / Star Maidens ou Les Filles du Ciel / Space Command / Space Academy / Belphégor /La Brigade des Maléfices / Jason of Star Command / Métal Hurlant Chronicles /Spectreman / Vampire Diaries / The Robinsons : Lost in Space / Hex : la Malédiction / Lost Girl / MS3K ou Mystery Science Theater 3000 / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : Saison 1 / Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Les Aventures du Docteur Fu ManchuDoctor Who (2005) : saison 2

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

3 commentaires pour « SLEEPY HOLLOW : SAISON 1 »

  1.  
    trapard
    29 janvier, 2014 | 17:22
     

    Article super intéressant Skarn, d’autant que je ne savais pas qu’il existait une série TV adaptée de cette légende. Je vais créer un lien dans mon article vers le tien.

  2.  
    Skarn
    30 janvier, 2014 | 0:55
     

    Fais toi plaisir ;-)

  3.  
    Jean Beauvoir
    31 janvier, 2014 | 11:06
     

    Super. Moi aussi je découvre. Je vais regarder cette série.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez