DRIVE-IN : BRIDE OF THE GORILLA (1951)

Posté le 1 février 2014

DRIVE-IN : BRIDE OF THE GORILLA (1951) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14020107261615263611946216 dans Drive-in

BRIDE OF THE GORILLA
Année : 1951
Réalisateur : Curt Siodmak
Scénario : Curt Siodmak
Production : Jack Broder & Edward Leven (Jack Broder Productions Inc.)
Musique : Raoul Kraushaar & Mort Glickman
Pays : USA
Durée : 66 min
Interprètes : Barbara Payton, Lon Chaney Jr, Raymond Burr, Tom Conway, Paul Cavanagh, Gisela Werbisek…

BRIDE OF THE GORILLA est une série B d’épouvante de la Jack Broder Productions, avec Lon Chaney Jr, Raymond Burr et Tom Conway dans les rôles masculins principaux. Et Barbara Payton, qui eut une assez courte carrière entre 1949 et 1955, mais surtout d’interminables démêlés avec l’alcool et la toxicomanie, y incarne la jolie et sombre Dina.

14020107275515263611946217 dans Fantastique

L’intrigue : En Amazonie, Barney Chavez qui dirige une plantation située au fin fond de la jungle, convoite Dina, la femme de son employeur. Dina lui faisant indirectement comprendre qu’elle ne désire pas son mari plus âgé qu’elle et qu’elle ne serait pas contre la disparition de celui-ci, Barney s’arrange pour que la mort de ce dernier ait l’air d’un accident. Mais une mystérieuse sorcière a été témoin de son crime et elle jette un sort à Barney qui se transforme désormais chaque nuit en gorille, perdant totalement le contrôle de lui-même. Mais entre temps Dina a épousé Barney, qui est son mari le jour et un vil gorille la nuit… Sacré Barney, va !

14020107290215263611946218 dans Fifties fantastique

BRIDE OF THE GORILLA a été réalisé par le romancier allemand Curt Siodmak dont nous parlions déjà au sujet de l’adaptation de son roman de science-fiction I.F.1 NE RÉPOND PLUS porté à l’écran en Allemagne en 1932 par le cinéaste Karl Hartl. Siodmak est aussi l’auteur de « Donovan’s Brain » (1942) et de « Riders to the Stars » (1954) et un scénariste important du cinéma d’épouvante : THE APE (1940, une autre histoire de gorille-garou), LE LOUP-GAROU (1941, The Wolf Man), FRANKENSTEIN RENCONTRE LE LOUP-GAROU (1942, Frankenstein Meets the Wolf Man), VAUDOU (1943, I Walked with a Zombie) ou encore LA BÊTE À CINQ DOIGTS (1945, The Beast with Five Fingers). Mais Curt Siodmak est très peu passé à la réalisation malgré quelques séries B tournées en Amérique du Sud comme ce BRIDE OF THE GORILLA (1951) ou encore CURUCU, BEAST OF THE AMAZON (1956) ou LOVE SLAVES OF THE AMAZONS (1957), mais aussi un sympathique téléfilm avec TALES OF DRACULA (1958).

BRIDE OF THE GORILLA est une sympathique série B de drive-in sans trop de prétentions, et à regarder un samedi soir, ce qui tombe assez bien puisque en voici une version complète pour vous ce soir.

- Trapard -

BRIDE OF THE GORILLA : LE FILM EN ENTIER (V.O.)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

 

Un commentaire pour « DRIVE-IN : BRIDE OF THE GORILLA (1951) »

  1.  
    Jean Beauvoir
    1 février, 2014 | 19:00
     

    Notule pour les fans de la Hammer Film : juste après Bride Of The Gorila, Barbara Payton à tourné 2 films pour cette compagnie britannique bien connue : Four Sided Triangle (1953) et The Flanagan Boy (1953 aka Bad Blond). Four Sided Triangle est le premier film de science-fiction de la Hammer, et est considéré comme une sorte de pré-Frankenstein (sur le thème de la création d’un être en laboratoire), déjà réalisé par le grand Terence Fisher.
    Par ailleurs, Curt Siodmak réalisera le deuxième Frankenstein de la Hammer. En fait le pilote d’une série tournée aux USA (Tales Of Frankenstein) qui ne déboucha sur rien ; une bonne chose à en croire Michael Carreras (producteur), tellement l’association avec les Américains dénaturait la démarche de la Hammer.
    À noter que la Hammer Film continue à sortir des films. Pour 2014 nous aurons droit à:
    The Quiet Ones, une histoire de poltergeist ;
    Gaslight, une histoire avec Jack the Ripper ;
    The Woman in Black: Angel of Death, la suite du superbe film de 2012 The Woman in Black.
    C’est pas génial tout ça… ?!

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez