ROBOT-CRAIGNOS (69)

Posté le 7 février 2014

ROBOT-CRAIGNOS (69) dans Cinéma bis 13061310000015263611288446

14020707262915263611962715 dans Robot-craignos

À ma gauche, les robots canards. À ma droite, le robot poubelle. Notre collection de robots craignos s’enrichit de spécimens uniques aujourd’hui, avouez-le…

Bon, robots canards ou pas, nos deux étranges modèles possèdent en tout cas une sorte de bec proéminent qui leur sert à… picorer des boulons ? Et surtout notez bien, en haut de leurs têtes, la présence d’une étoile échappée… d’un sapin de Noël ? Mais ce n’est pas fini : il semblerait qu’il existe un modèle « mâle » et un modèle « femelle ». En effet, il faut savoir que la version féminine de Duck-droïd (nous l’appellerons ainsi faute de nom) est flanquée de cils très allongés. Et admirez-moi ce regard si brillant de l’intelligence robotique :

14020707552115263611962743 dans Science-fiction

Quant à notre robot poubelle, sa lecture de La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf ne lui a pas permis d’imiter R2-D2, et cela malgré tous ses efforts, désolé. Rien qu’avec ses bras sur les côtés, on sent le pauvre individu caché à l’intérieur de sa carcasse pour lui donner un semblant de vie en le faisant s’agiter ou se déplacer…

Mais d’où proviennent ces fleurons du genre ? Ils appartiennent au film italien SETTE UOMINI D’ORO NELLO SPAZIO (1979), ou STAR ODYSSEY, dont notre ami Trapard nous a déjà parlé dans CosmoFiction en nous dévoilant son intrigue passionnante : « En 2312, la Terre rebaptisée Sol 3 est vendue à un despote nommé Kress, qui en profite pour commencer une collecte d’esclaves humanoïdes qu’il revend à ses homologues. Le professeur Maury et quelques amis se révoltent contre le nouveau propriétaire de Sol 3, en tentant de déjouer ses plans et en luttant contre son armée de cyborgs. »

Seuls les inimitables nanars italiens de space opera des 80′s pouvaient accoucher de telles déviances robotiques, croyez-moi.

- Morbius -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe

Robot « cool » ou « craignos » ?

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

2 commentaires pour « ROBOT-CRAIGNOS (69) »

  1.  
    trapard
    8 février, 2014 | 0:15
     

    Félicitations d’avoir eu le courage de regarder le film en entier mine de rien !! :D

  2.  
    8 février, 2014 | 17:34
     

    Ne crois pas ça ! J’ai simplement déniché les photos sur Google en cherchant à illustrer ton article sur Cosmo ! C’est là où je suis tombé par hasard sur les fameux robots. :-D Je les ai mis de côté pour un futur article robot-craignos.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez