THE LOST SKELETON OF CADAVRA (2001)

Posté le 20 février 2014

THE LOST SKELETON OF CADAVRA (2001) dans Cinéma bis 14022007120715263611999145

THE LOST SKELETON OF CADAVRA (2001) de Larry Blamire

14022007145515263611999150 dans Science-fictionProduit par les petites sociétés de production indépendantes de F. Miguel Valenti, Lars Perkins, Fragmighty, Transom Films et distribué assez largement par la TriStar Pictures, THE LOST SKELETON OF CADAVRA est une parodie contemporaine de séries Z comme PLAN 9 FROM OUTER SPACE (1959), CAT-WOMEN OF THE MOON(1953) ou THE ASTOUNDING SHE-MONSTER (1957). Mais aussi d’une bonne partie des films de SF que vous trouverez dans la catégorie Drive-in de ce blog.

Bien que récent, le film de Larry Blamire reprend le mode narratif d’une SF à petit budget et mal écrite, en accentuant les incohérences scénaristiques et psychologiques inhérentes à ce genre d’histoires tournées à la va-vite. THE LOST SKELETON OF CADAVRA développe un humour assez décalé à prendre à un second degré évidemment avec des personnages qui s’adressent souvent plus à la caméra du réalisateur que vraiment entre eux, avec des airs et des sourires très figés et des éclats de rires interminables beaucoup trop destinés aux spectateurs pour être crédibles.

L’intrigue : En 1961, le Dr. Paul Armstrong et sa femme Betty font route pour rejoindre le point d’impact d’une petite météorite tombé au-delà de montagnes. En route vers Cadavra Cave, ils aperçoivent une seconde météorite s’écrasant au même endroit. La seconde est en fait un vaisseau spatial transportant deux extraterrestres Kro-Bar et Lattis de la planète Marva. Venus pour réparer leur vaisseau, les deux E.T. laissent échapper dans un moment de distraction leur mutant de compagnie. Le Dr. Paul Armstrong et Betty vont devoir croiser le chemin de Kro-Bar et de Lattis, ainsi que celui du Mutant, d’un savant fou et d’un squelette radioactif…

14022007164615263611999152 dans Trapard

THE LOST SKELETON OF CADAVRA est assez déroutant pour qui n’est pas habitué à un cinéma de SF très Z des fifties, et le film est complètement reconstitué dans un format numérique avec un budget inférieur à 100 000 $ américains, ce qui accentue le décalage entre les 50′s et l’époque du digital. Personnellement, je trouve cet exercice de style plutôt amusant et agréable. Et c’est sans m’étendre sur l’apparence du Mutant du film, qui est un croisement entre la créature dINVASION OF THE STAR CREATURES (1962) et de celle de FROM HELL IT CAME (1957).

Larry Blamire a d’ailleurs renouvelé cet exercice avec THE LOST SKELETON RETURNS AGAIN en 2008. Puis en Janvier 2012, Blamire a même annoncé à ses fans sur sa page Facebook que THE LOST SKELETON WALKS AMONG US était aussi en développement.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

4 commentaires pour « THE LOST SKELETON OF CADAVRA (2001) »

  1.  
    erwelyn
    26 février, 2014 | 19:02
     

    En fait c’est un peu comme Tim Burton quand il fait son film Ed Wood. Il reprend les codes de l’époque. Film hommage donc ?

  2.  
    trapard
    27 février, 2014 | 1:12
     

    Oui tout à fait !
    Pour la SF des 50′s, j’aurais cité « Mars Attacks! », « Ed Wood » étant plutôt un biopic et bien que Tim Burton n’accentue pas tant que ça les travers de ce genre de films finalement. C’est une parodie du genre, mais ça reste un hommage comme tu dis.

  3.  
    erwelyn
    27 février, 2014 | 22:20
     

    Mars attacks !!! suis-je bête ! ;-)

  4.  
    trapard
    1 mars, 2014 | 3:43
     

    Par contre, là où tu as raison c’est que THE LOST SKELETON OF CADAVRA est un hommage à de mauvais films comme ceux réalisés par Ed Wood.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez