MACISTE CONTRE LE CYCLOPE (1961)

Posté le 2 mars 2014

MACISTE CONTRE LE CYCLOPE (1961) dans Cinéma bis 14030209085515263612027112

MACISTE CONTRE LE CYCLOPE (1961) d’Antonio Leonviola

MACISTE CONTRE LE CYCLOPE (Maciste nella terra dei Cyclopes) est sorti aux États-Unis sous le titre ATLAS IN THE LAND OF THE CYCLOPS, bien que le film soit aussi considéré comme une suite dULYSSE (1955) . C’est dire qu’en 1961, avec ce compromis entre Ulysse, Maciste (qui est un personnage imaginaire) et Atlas (qui, dans la mythologie, n’a évidemment rien à voir avec toute connotation humaine), le peplum spaghetti (ou films “de sabre et de sandale” comme disent les Américains) est déjà complètement éloigné de toute logique mythologique.

L’intrigue : La Reine Pénope (ou Caprys, selon les versions) est vouée à une vie d’esclavage par les puissances des ténèbres jusqu’à ce que le dernier descendant d’Ulysse soit mis à mort pour plaire au Cyclope. La malédiction est pratiquement accomplie lors d’un raid de soldats sur un village durant lequel un descendant d’Ulysse est tué et sa femme est asservie. Mais leur fils, un nouveau-né est sauvé par Maciste…

14030209105615263612027116 dans Cinéma bis italien

Dans MACISTE CONTRE LE CYCLOPE, c’est le comédien américain, Gordon Mitchell qui enfile la jupette et les sandales pour lutter contre les puissances des ténèbres. Ayant quasiment réalisé toute sa carrière en Italie, Gordon Mitchell a tourné un nombre considérable de peplums spaghettis et il a même tenu un petit rôle dans le SATYRICON (1968) de Federico Fellini. On peut aussi voir son visage émacié dans des films de Vikings, de SF, ou des Sinbad produits en Italie, mais aussi dans des films qui constituent l’âge d’or du western spaghetti. Mais certains se souviendront forcément de son visage cruel sous son borsalino sombre, lorsqu’il jouait le tueur Moskovitz traquant ce nigaud de Pierre Richard dans LE COUP DU PARAPLUIE (1980).

Tout comme Gordon Mitchell, dont MACISTE CONTRE LE CYCLOPE fut sa première tête d’affiche, l’animatrice TV, chanteuse et danseuse Raffaella Carrà est ici très jeune et vraiment superbe en Pénope aux cheveux d’ébène.

MACISTE CONTRE LE CYCLOPE n’est pas un très grand film, son budget réduit s’en ressent nettement comparé à d’autres films du genre, et il n’existe plus de version restaurée ni en bon état, ce qui n’arrange rien.

- Trapard -

6 commentaires pour « MACISTE CONTRE LE CYCLOPE (1961) »

  1.  
    trapard
    11 octobre, 2014 | 17:54
     

    J’hallucine…
    Entre la phrase « c’est le comédien américain, Gordon Mitchell qui enfile la jupette et les sandales » et « Pierre Richard dans LE COUP DU PARAPLUIE (1980). »…
    …Unblog a réussi à intégrer trois sites de pubs de fringues en mettant des liens sur les mots « jupette », « sandales » et « parapluie ».
    Sans déconner :-(

  2.  
    11 octobre, 2014 | 18:11
     

    Ah, ils continuent… Bien sûr, chez moi ça n’apparaît pas afin que je ne me doute de rien. Je croyais que leur procédé pirate avait disparu, mais non, faut qu’ils se fassent du blé.

  3.  
    trapard
    11 octobre, 2014 | 18:47
     

    En fait, je laisse désactivé mon bloqueur de pubs pour accéder à certains blogs. Toi a dois activer le tien sûrement.

  4.  
    trapard
    11 octobre, 2014 | 18:48
     

    Oups
    Toi, tu dois.

  5.  
    11 octobre, 2014 | 19:13
     

    Non, non, on m’a déjà raconté que seul l’administrateur du blog ne voit pas les liens vers les pubs, alors que l’internaute, lui, peut les voir. C’est très sournois en fait comme procédure.

  6.  
    trapard
    11 octobre, 2014 | 21:40
     

    Tu m’étonnes…

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez