LOST GIRL : SAISON 4

Posté le 19 mars 2014

LOST GIRL : SAISON 4 dans Fantastique 14012708415615263611933240

14031906160415263612078154 dans Série TV

Synopsis

Depuis trop longtemps, Bo est un succube qui s’ignore, aspirant l’énergie sexuelle de ses proies pour restaurer ses propres forces. Quand elle découvre sa vraie nature et l’existence d’une communauté secrète dont elle est issue, la jeune femme préfère garder son indépendance, refusant de se plier aux règles de ce monde composé de deux clans rivaux. Alors qu’elle apprend encore à maîtriser ses instincts meurtriers, Bo peut compter sur son amie Kenzi pour l’aider à s’adapter au mode de vie des humains. Ensemble, elles tentent de voler au secours de la veuve et de l’orphelin. Bo ne perd pas pour autant de vue son objectif : découvrir le secret de ses origines.

Après trois saisons hautes en surprises, rebondissements et autres bons moments, voici venir la quatrième saison de la série canadienne à succès qui enfreint toutes les règles. Réserve-t-elle encore autant de surprises ? Les années vont-elles altérer le charme de ses actrices et acteurs ? Fera-t-il beau demain ? Vous le découvrirez à la fin de l’article.

Partants pour découvrir avec moi les aventures sexy des Faes ? Oui ? Accrochez-vous bien à votre déjeuner, c’est parti !

14031906171715263612078157 dans Skarn

LOST GIRL, la série qui ose

Avant d’attaquer la saison 4, il est bon de faire un rapide rappel des saisons précédentes et de ce qu’est LOST GIRL.

La série présente pléthore de chimères : du succube à la goule, du lycanthrope au vampire, rien ne vous sera épargné. Ses monstres se divisent en deux clans : les Fées de l’Ombre et celles de la Lumière. Seule Bo ne se soumet pas aux règles de cet univers et préfère garder son indépendance. Ce petit monde est soumis à des lois et des hiérarchies dignes, dirigé par le Frêne pour la Lumière et la Maurrigan pour leur adversaire. Ses membres évoluent au beau milieu des humains sans que ceux-ci ne s’en aperçoivent grâce à une organisation plutôt habile des Fées. Bien évidemment, il arrive parfois que ce mécanisme bien huilé déraille, pour notre plus grand plaisir. Bo et Kenzi évoluent en tant qu’enquêteurs privés spécialisés dans les enquêtes impliquant les fées, et sont épaulées par un lycan et une sirène flics placés là pour masquer les affaires aux yeux des humains.

En choisissant un succube en tant que personnage principal, les auteurs ont pris le parti de jouer sur la carte sexy du personnage. Bo se nourrit d’énergie sexuelle, c’est un besoin vital pour elle. Et pour cela, elle joue de ces charmes, exhibant des tenues plus affriolantes les unes que les autres, et traquant ses proies sans retenue aucune, qu’elles soient masculines ou féminines. Car oui, c’est là toute l’ambiguïté d’un succube. Si celui-ci ne peut se passer de sexe pour vivre, il n’est pas moins doté de sentiments. Et en ce qui la concerne, Bo est tiraillée entre son amour pour Dyson le lycan et Lauren l’humaine. Triangle amoureux et quiproquos sont de rigueur donc, mais ajoutez à cela la nécessité du succube de se nourrir alors que ses deux amours sont loin, et vous comprendrez aisément la situation délicate dans laquelle il peut se trouver parfois.

Les sentiments gay sont donc très présents (peu sont capables de résister aux charmes du succube), et si les scènes de « repas » sont présentes, on est très loin ici des scènes de nu que l’on peut trouver dans certaines séries. Ici les tableaux sont plus érogènes qu’érotiques. Pas l’ombre d’un téton, même dans les rapports lesbiens. Pas un poil qui dépasse quand l’homme se fait loup. Tout est filmé habilement et délicatement, de manière à attiser nos sens sans les gaver. Bref, ça charme.

Chaque saison est habilement menée sur une trame principale : recherche familiale pour Bo, combat contre un démon majeur… Tous les personnages y jouent un rôle important et sont très présents car peu nombreux.

14031906181915263612078158

Un casting sexy

Autant vous le dire tout de suite, quelque soit votre sexe et votre attirance sexuelle, vous ne pourrez pas rester de marbre devant un tel casting. Dans le rôle principal : Anna Silk, vue dans quelques épisodes de séries de seconde zone. Une plantureuse brune, sexy au possible, qui incarne Bo le succube. Déjà, ça en impose : avec elle on tombe directement sous le charme. Ses collègues ne dérogent pas à la règle : Kristen Holden-Ried le loup (K-19, LES TUDORS, UNDERWORLD), charismatique à souhait, fera chavirer le cœur de la gent féminine. Ksenia « Je me noie dans tes yeux » Solo incarne habilement Kenzi l’humaine amusante et (pas si) stupide. Zoie Palmer sacrée meilleur interprète de personnage Lesbien/Bi à Rick Howland, acteur de petite taille mais au talent immense. Car si les moyens financiers ont été limités au début du tournage, cela a forcé les acteurs à donner le meilleur d’eux-mêmes, et sur le coup LOST GIRL est un véritable concentré de talent. Chaque personnage y est incarné avec finesse et conviction, des principaux aux secondaires. Tous évoluent de manière naturelle dans le monde créé pour leurs soins.

14031906192215263612078159

La saison du renouveau

Avec cette nouvelle saison de LOST GIRL, il faut s’attendre à pas mal de changement. Toute l’organisation des Faes à en effet été mise à mal lors de la saison précédente. Finies donc les guéguerres entre le Frêne et la Maurrigan. Si les personnages existent toujours, ils ne gardent leur titre que pour le principe. Ce sont en effet les Una Mens qui dictent à présent leurs lois, et ils ne font pas dans la dentelle (et question dentelle, je ne risque pas de Calais… Hum, ok je sors !). Le spectateur aura donc tout le loisir de découvrir ou redécouvrir des nouveaux personnages hauts en couleur, et pas des moindres.

Et oui, LOST GIRL est devenue une série professionnelle à succès, et à ce titre elle peut se permettre d’inviter des acteurs connus (c’était déjà le cas avec la saison 3, mais de manière très marginale). Revoici donc pour votre plus grand plaisir Acacia incarnée par Linda Hamilton (dois-je encore la présenter ?), mais également Clio, Mia Krishner que l’on a vu dans DEFIANCE ou VAMPIRE DIARIES. Ce n’est pas terminé, Kyle Schmid l’ancien vampire de BLOOD TIES et surtout George Takei (dois-je vraiment le présenter), s’offrent le luxe d’y apparaitre.

LOST GIRL, avec cette saison, prend un nouveau départ avant même d’avoir lassé ses fans. Et rien que ça, c’est un gage de qualité.

14031906202415263612078160

Une originalité qui n’est plus à démontrer

Une dimension en forme de train à vapeur, un indic planté dans le sol ? N’en jetez plus, vous êtes dans l’univers de LOST GIRL. Et pour cette saison, les téléspectateurs vont encore être surpris tout au long de la saison. Du côté bestiaire, on ne sera pas en reste puisqu’on aura l’occasion de croiser des jumpers, des sirènes et autres réjouissance. Chaque fois ce sera l’occasion de confrontations qui sortent de l’ordinaire (combat de break dance, 50m nage libre…) dans des dimensions toutes plus barges les unes que les autres. Mention spéciale pour la fabrique de bonbons…

14031906212915263612078161

I’m sexy et I know it !

LOST GIRL est également restée sexy, très sexy. Si les premières apparitions de Bo trahissent encore la grossesse récente de son interprète, cela ne durera pas. Et ses conquêtes n’en sont que plus appréciables encore tout au long de cette saison, Tamsin elle-même aura bien du mal à résister au charme du succube.

14031906223015263612078162

Quelques bonnes raisons d’apprécier LOST GIRL saison 4

  • Les acteurs : ils sont tous bons. Pas une seule fausse note au cours de la saison.
  • L’originalité : l’univers de LOST GIRL est vaste, varié, voir même parfois totalement barré.
  • Les invités : ils sont nombreux et connus. Pour un épisode ou plusieurs, ils apportent un peu de fraîcheur.
  • Les yeux de Ksenia Solo : bah regardez la photo, vous serez convaincus.
  • Et ceux d’Anna Silk : même si on a parfois du mal à la regarder dans les yeux.

14031906233115263612078165

Conclusion personnelle

Encore une très bonne saison de LOST GIRL même si sur la fin, un épisode un peu fouillis gâche un peu le tableau. Le reste est magistral.

NotaSkarn : 17/20

- Skarn -

Autres articles de Skarn :

Autre Monde cycle 2 : Entropia Final Fantasy XIII-2 : Final Test / Eragon : L’Héritage / Vampire Diaries / Stephen King : 22/11/63 / Hex : La Malédiction / Lost Girl / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : saison 1 /Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 2 / Sleepy Hollow : saison 1

Autres articles publiés dans la catégorie Série TV :

Supernatural / Cosmos 1999 / Legend of the Seeker / Star Trek remasterisé / Le Prisonnier, nouvelle série / Les séries d’Irwin Allen / Trois épisodes de Cosmos 1999 / Les Envahisseurs / Ce que la nouvelle série Battlestar Galactica aurait dû être… / Enterprise / Stargate Universe / Night Gallery / Dossiers Brûlants (Kolchak, the Night Stalker) / The Starlost / Scream Show / Voyage au Fond des Mers / Star Maidens ou Les Filles du Ciel / Space Command / Space Academy / Belphégor /La Brigade des Maléfices / Jason of Star Command / Métal Hurlant Chronicles /Spectreman / Vampire Diaries / The Robinsons : Lost in Space / Hex : la Malédiction / Lost Girl / MS3K ou Mystery Science Theater 3000 / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : Saison 1 / Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Les Aventures du Docteur Fu ManchuDoctor Who (2005) : saison 2 / Sleepy Hollow : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 3 / Dracula : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 2 / Doctor Who (2005) : saison 4

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

2 commentaires pour « LOST GIRL : SAISON 4 »

  1.  
    erwelyn
    19 mars, 2014 | 20:41
     

    Qu’est-ce qu’il écrit bien l’ami Skarn ! Je suis grandement d’accord même si je mettrai un bémol à la première partie de saison en demi-teinte tout comme l’était la saison 3. Je suis étonnée que tu n’évoques pas l’épisode 8 dont l’intro est devenue cultissime (the most sexy car-wash I’ve ever seen !). Pour les guest-stars, je ne les ai pas trouvé super top. En fait c’est presque anecdotique. Tu as d’ailleurs oublié Ali Liebert (repérée dans Bomb girls). Quant à Mia Kirscher (qui est bien mieux représentée dans L Word) ne sert absolument à rien dans la série. Il y a eu un gros effet d’annonce pour un rôle qui n’apporte rien au scénario. Mais Lost Girl reste ma série préférée et Bo… ben oui, j’ai été totalement succubisée !

  2.  
    Skarn
    20 mars, 2014 | 18:20
     

    Ha ben oui, j’ai oublié THE scène, celle qui fait tourner les yeux et dresser les… cheveux. C’est vrai qu’on ne peut rester insensible.
    Bon il faut dire que j’ai été pris par le temps avec cette critique. Je ferai mieux la prochaine fois ;-)

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez