ALMOST HUMAN : SAISON 1

Posté le 26 mars 2014

ALMOST HUMAN : SAISON 1 dans Science-fiction 14012708415615263611933240

14032605012215263612098063 dans Série TV

Synopsis 

Dans un futur proche, la police de Los Angeles emploie des androïdes à la plastique semblable aux humains. John Kennex perd un de ses collègues et sa jambe lors d’une mission-piège tendue par la mystérieuse organisation, le Syndicat. Après 17 mois de coma, le policier s’efforce de rassembler ces souvenirs dans l’espoir de pouvoir venger son ami et retrouver sa bien-aimée disparue. Entretemps, il lui faut reprendre du service. Son retour est d’autant plus difficile qu’il lui faut faire équipe avec un de ces robots très attachés au règlement. Lui est alors exceptionnellement assigné un ancien modèle, retiré du marché suite à quelques défaillances…

J.J. Abrams et son équipe de production Bad Robot sur une nouvelle série de science-fiction, déjà, ça accroche son public. Si en plus on ajoute Karl Urban en tête d’affiche, là ça fait frémir plus d’un cerveau. On l’avait annoncé comme LA série à ne pas rater en cette année 2013/2014, maintenant qu’elle s’est terminée, était-ce vraiment le cas ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

Accrochez-vous bien à votre déjeuner, c’est parti !

14032605023315263612098064 dans Skarn

ALMOST HUMAN, une création originale

C’est plutôt rare pour être souligné : ALMOST HUMAN vient tout droit du cerveau torturé de son créateur J.H. Wyman et n’est donc pas basé sur un roman ou un film existant. Wyman n’est pas un petit nouveau dans le domaine puisqu’on lui doit entre autre quelques épisodes de FRINGE. Au moins on ne pourra pas lui reprocher d’avoir sali une œuvre littéraire ou cinématographique. À la barre de la production, un petit newbiz : J.J. Abrams. Déjà connu des sériephiles pour son travail sur FELICITY, ALIAS ou LOST, mais également au cinéma pour ces ovnis CLOVERFIELD, SUPER 8 ou les nouvelles adaptations de STAR TREK. En tête d’affiche, Karl Urban (LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, RIDDICK, STAR TREK) incarne John Kennex, un flic blessé lors d’une intervention qui va tout faire pour comprendre les circonstances du traquenard dans lequel il est tombé. Il est accompagné pour cela de Dorian, un androïde retiré du marché suite à un disfonctionnement et interprété ici par Michael Ealy (UNDERWORLD : NOUVELLE ÈRE, CALIFORNICATION). Autour d’eux gravitent leurs autres collègues : Rudy, Mackenzie Crook (PIRATES DES CARAÏBES, GAME OF THRONES), Lili Taylor aka Maldonado (NÉ UN 4 JUILLET, HANTISE) ou encore la très jolie Minka Kelly, Valerie Stahl à l’écran (LE MAJORDOME, FRIDAY NIGHT LIGHTS).

Vous l’aurez compris, la Fox à misé gros en plaçant un casting de choix sur cette série. À ce niveau là, on commence plutôt bien.

14032605033715263612098065

La Science-Fiction à son plus haut niveau…

L’univers d’ALMOST HUMAN est propre. L’univers d’ALMOST HUMAN est beau. L’univers d’ALMOST HUMAN est coloré. Tout va pour le mieux dans l’univers d’ALMOST HUMAN. Du moins, en apparence… Si la ville de Vancouver est ici habillement mise en valeur par des couleurs chatoyantes et des néons, il n’en est pas de même pour les bas quartiers. On y trouvera facilement ses bars louches et ses ruelles dangereuses. Bref, une mégapole somme toute très logique dans laquelle vont évoluer les personnages de la série. Là encore, on n’échappe pas aux clichés habituels : les riches sont surprotégés, et les pauvres côtoient les malfrats au milieu de la crasse. C’est là d’ailleurs que nos enquêteurs trouveront la plupart des réponses à leurs intrigues, aidés par des indics de tout genre.

14032605044215263612098066

Mais tellement convenue…

Dès les premiers épisodes, les technologies futuristes sont mises en avant dans les crimes commis. On appréciera donc les sprays permettant de masquer son visage des écrans de surveillance, les bombes d’ADN qui permettent de tromper les résultats des tests ou encore les très jolies androïdes qui se promènent le long des rues avec leur sac à main. Heureusement, la police possède également une batterie de possibilités technologiques leur permettant de mener leurs enquêtes à bien. Parmi celles-ci, on trouvera les androïdes, bien entendu, mais également quelques collaborateurs génétiquement modifiés pour appartenir à l’élite. Tout cela mis bout à bout, les enquêtes de nos joyeux héros seront donc du meilleur goût.

14032605054315263612098067

Et tellement vide !

Quand on voit les moyens développés par la Fox pour mettre en avant cette série, on pourrait se dire qu’on va avoir droit à une saison d’exception. Et pourtant, c’est loin d’être le cas. Passés quelques épisodes où l’on présente les technologies futuristes de l’univers d’ALMOST HUMAN, il ne reste que des enquêtes convenues, voire même quelque peu plagiées. On aura donc droit à l’enquête sur les Sex Bot (tiens donc), au trafic de drogue (ben voyons), à la prise d’otages dans un immeuble clos (DIE HARD, man !) et même au jeu mortel avec collier piégé (le Jigsaw en rit encore). Bon, je vous l’accorde, tout ceci pourrait être pas mal si les épisodes étaient liés entre eux par une ligne conductrice, ce qui n’est pas le cas ici. La recherche de la vérité sur la compagne de Kennex disparait dès les premiers épisodes pour revenir vers la fin de la saison. Une esquisse de liaison entre Sthal et lui ne restera qu’une esquisse, et on voit parfois des personnages apparaître et disparaître derrière un hypothétique mur qui abrite… on ne sait quoi. C’est bien simple, on ne comprend rien à l’histoire, et ce n’est pas le final season qui tient en haleine.

14032605064915263612098068

Quelques bonnes raisons d’apprécier ALMOST HUMAN, saison 1

  • Vancouver : très jolie représentation de la ville.
  • Les technologies : les bombes ADN, les prothèses ou encore les androïdes du type de Dorian.
  • Karl Urban : il fera le bonheur de ces dames.
  • Minka Kelly : elle des hommes. L’inverse est également possible.
  • Et puis c’est tout : et c’est là le problème…

14032605075315263612098069

Conclusion personnelle

ALMOST HUMAN avait tout pour plaire… sur le papier. Bons acteurs, bonnes idées, bons décors, et même bons scénarii. Oui mais voilà, rien de tout cela n’est cohérent. Les épisodes se suivent sans queue ni tête, on a même parfois l’impression qu’ils sont diffusés dans le désordre. Il n’y a aucune suite logique à la relation qu’entretiennent les personnages (et pourtant il y avait matière à travailler le sujet entre Kennex et Dorian, ou Kennex et Stahl). Au final, cela se ressent dans le jeu d’acteur, même eux n’ont pas l’air d’y croire.

Une grosse déception donc.

NotaSkarn : 08/20

- Skarn -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de Skarn :

Autre Monde cycle 2 : Entropia Final Fantasy XIII-2 : Final Test / Eragon : L’Héritage / Vampire Diaries / Stephen King : 22/11/63 / Hex : La Malédiction / Lost Girl / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : saison 1 /Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 2 / Sleepy Hollow : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 3 / Dracula : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 2 / Doctor Who (2005) : saison 4 / Lost Girl : saison 4

Autres articles publiés dans la catégorie Série TV :

Supernatural / Cosmos 1999 / Legend of the Seeker / Star Trek remasterisé / Le Prisonnier, nouvelle série / Les séries d’Irwin Allen / Trois épisodes de Cosmos 1999 / Les Envahisseurs / Ce que la nouvelle série Battlestar Galactica aurait dû être… / Enterprise / Stargate Universe / Night Gallery / Dossiers Brûlants (Kolchak, the Night Stalker) / The Starlost / Scream Show / Voyage au Fond des Mers / Star Maidens ou Les Filles du Ciel / Space Command / Space Academy / Belphégor /La Brigade des Maléfices / Jason of Star Command / Métal Hurlant Chronicles /Spectreman / Vampire Diaries / The Robinsons : Lost in Space / Hex : la Malédiction / Lost Girl / MS3K ou Mystery Science Theater 3000 / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : Saison 1 / Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Les Aventures du Docteur Fu ManchuDoctor Who (2005) : saison 2 / Sleepy Hollow : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 3 / Dracula : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 2 / Doctor Who (2005) : saison 4 / Lost Girl : saison 4

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

4 commentaires pour « ALMOST HUMAN : SAISON 1 »

  1.  
    erwelyn
    25 avril, 2014 | 21:14
     

    Oops. On peut dire tu ma fait gagner du temps, Skarn ;-) .

  2.  
    erwelyn
    25 avril, 2014 | 21:15
     

    re-oops … »que tu m’as » fait gagner du temps ».

  3.  
    trapard
    25 avril, 2014 | 23:32
     

    Moi qui ne regarde pas de séries, j’ai enfin vu la mini série (5 épisodes) de DEAD SET. Et c’est une vraie claque.
    Morbius, toi qui aimes parfois les visions sombres, tu devrais adorer.
    Et pour ceux qui aiment les sujets de mises en abîmes, là il y a de quoi tomber de haut entre l’intro et le final.

    J’ai commencé FRINGE que je ne connaissais pas et j’ai été emballé tout de suite, puis vers le 10ième épisode (je ne sais plus trop), on sent que la série vivait de son succès et se stéréotypait elle-même : les blagues entre le père et le fils devenaient presque lourdingues et plus du tout spontanées que ça ralentissait (enfin pour moi) le reste des intrigues. Dommage, mais je n’ai peut-être pas été très patient.

  4.  
    skarn
    6 juin, 2014 | 6:27
     

    Dead Set, c’est juste énorme. Plus j’avance, plus je me rends compte que les productions anglaises sont bien meilleures que les gros budget américains.

    Dernière publication sur Autre Continent (Edge Project) : Chapitre 11. Terreur

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez