MON DICO STAR TREK : N COMME… NOURRITURE !

Posté le 13 juin 2014

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr, et s’adressent en priorité aux trekkers et trekkies, mais les autres sont aussi les bienvenus… Live long and prosper.

MON DICO STAR TREK : N COMME... NOURRITURE ! dans Mon dico Star Trek 14061307075515263612312833

Allons-y aujourd’hui, mettons gaiement les pieds dans le plat, oui, jetons sans complexe un coup d’œil dans les assiettes des XXIIIe et XXIVe siècles ! L’hygiène alimentaire est-elle toujours une obsession ? Le bio est-il toujours aussi dégeu ? Les OGM sont-ils, des siècles plus tard, responsables de la calvitie de la famille Picard ? Les végétariens se sont-ils fait bouffer par les Klingons ? Et que sont devenus les pizzas, les hamburgers et les sodas ? Tant de questions et si peu de réponses…

14061307100615263612312837 dans Star TrekSi on inspecte avec soin les assiettes de la glorieuse époque de James T. Kirk (vous savez, celle du règne des mini-jupes à bord de l’Enterprise), on s’aperçoit que pour avoir du goût au XXIIIe siècle il faut avoir de la couleur. Plus les mets sont colorés, mieux c’est. Sans doute que les colorants ne sont plus cancérigènes… En tout cas les petits cubes jaunes, rouges ou verts servis dans l’argenterie de l’Enterprise ressemblent davantage à de jolis morceaux de pâte à modeler qu’à des mets raffinés. Et pour la peine, on perd vite l’appétit rien qu’à les voir. Peut-être que tout cela est voulu afin de faire des économies à bord… Même la bière est bleue, oui mais seulement la bière romulienne ou « romulanaise » (à votre convenance), celle qu’on déguste en cachette et, bien sûr, avec modération…

Pas de souci cependant : dans le futur, le « synthehol » (in english, of course) a remplacé l’alcool pur et dur. Diantre ! Plus moyen de se soûler (ou presque, car Scotty garde toujours une vraie bouteille de whisky écossais dans les parages). Voilà qui résoudrait bien des problèmes au XXIe siècle…

14061307111515263612312838

Et pour madame, plus besoin de se tracasser la tête en cherchant vainement quel menu on va bien pouvoir concocter pour sa petite famille : le réplicateur ou synthétiseur (« replicator » in english, of course) résout désormais tous les problèmes ! Plus besoin de courir au supermarché du coin, de faire ses emplettes au rayon légumes, à la boucherie ou à la pâtisserie ! Fini de pleurer devant ses oignons, de se couper les doigts devant ses carottes, d’éternuer devant son poivre ou, pire, de s’ébouillanter en renversant sa casserole ! Non, fini tout ça ! Au XXIVe siècle, approchez-vous doucement du synthétiseur de nourriture, annoncez-lui clairement votre plat sans bafouiller (il n’aime pas ça), et hop ! En quelques secondes, oui vous avez bien lu, en quelques secondes, votre plat est là devant vous, comme par magie, tout fumant, reposant agréablement dans son assiette en compagnie de sa sauce et de ses jolies garnitures ! Que demander de plus ? Comment ?… Ah oui, comment tout cela est-il possible ? Réponse de Wikipédia :

« Dans l’univers de fiction de STAR TREK, les réplicateurs et les synthétiseurs de nourriture sont des convertisseurs énergie/matière capable de matérialiser n’importe quel objet dont la structure a été pré-enregistrée dans leur base de données, dérivés de la technologie de la téléportation. Les synthétiseurs de nourriture sont aussi capables de dématérialiser un objet et de le stocker dans une mémoire tampon. Malgré leur degré de sophistication, les synthétiseurs de nourriture sont incapable de reproduire toutes les petites nuances aléatoires qui caractérisent les produits naturels, et ceux-ci conservent une grande valeur. »

14061307131115263612312841

Bien… Comme quoi finalement, tout n’est pas parfait dans le futur… Voilà pourquoi le commandant Riker aime souvent cuisiner, ou pourquoi Neelix (le Jar Jar de STAR TREK : VOYAGER, enfin presque…) passait-il le plus clair de son temps au milieu des casseroles. 

Du temps de Jonathan Archer, on ne se tracassait pas autant. Le chef cuistot assurait lui-même les repas du capitaine à bord du NX-01, et notre brave Archer, qui invitait souvent du monde à sa table, aimait beaucoup boire du thé glacé dans de grands verres, avec de sacrés zestes de citron (inspectez son verre la prochaine fois que vous monterez à bord).

Enfin, si vous voulez tout savoir sur la passionnante histoire du synthétiseur de nourriture, voici un excellent lien : Le synthétiseur. Allez, bon appétit !

- Morbius -

14061307164315263612312846

Autres articles publiés dans Mon Dico Star Trek :

A comme… Abrams ! / B comme… Bruitage ! / C comme… Critique ! / D comme… Data ! / E comme… Enterprise ! / F comme… Femme ! / G comme… Gore ! / H comme… Humanisme ! / I comme… Idiotie ! / J comme… Jeu ! / K comme… Klingon ! / L comme… Livre ! / M comme… Machine !

INDEX DU BLOG

13041407204515263611082950

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez