LE VOLEUR DE CADAVRES (1942)

Posté le 17 juin 2014

LE VOLEUR DE CADAVRES (1942) dans Cinéma 13061310052715263611288458

LE VOLEUR DE CADAVRES (1942) de Wallace Fox

14061708003015263612323558 dans Le grenier du ciné SF

Alors sous contrat avec Sam Katzman, Bela Lugosi a enchaîné, pour lui, au début des années 40, entre quelques petits rôles dans de grandes productions de la Universal Pictures, quelques séries B comme LE FANTÔME INVISIBLE (1941, The Invisible Ghost), LE VOLEUR DE CADAVRES (1942, The Corpe Vanishes), LE FANTÔME DE MINUIT (1942, Bowery at Midnight), BLACK DRAGONS (1942), GHOSTS ON THE LOOSE (1943), L’HOMME-SINGE (1943, The Ape man) et VOODOO MAN (1944). Des films d’horreur ou de gangsters, à petits budgets, signés pour diverses petites maisons de production, et tournés en très peu de temps, et forcément, pas toujours très réussis pour certains.

C’est plus ou moins le cas de ce VOLEUR DE CADAVRES, un peu confus, dont voici l’intrigue :

Une petite ville est en proie à une sorte de malédiction, qui éveille la curiosité de la population locale et qui touche les jeunes mariées pendant leurs noces. Celles-ci s’évanouissent toutes pendant la cérémonie et semblent mortes. Une jeune femme, journaliste, décide d’enquêter, et ses investigations la conduisent à une orchidée, fleur empoisonnée qu’un inconnu offre à toutes les mariées, puis à une étrange demeure, celle du Dr Lorenz et de son épouse, mystérieux personnages qui dorment dans des cercueils. Elle va alors découvrir les étranges agissements du Docteur qui enlève des jeunes femmes que tout le monde croit mortes…

14061708032415263612323559 dans Science-fiction

Le film démarre comme une enquête, un peu à la manière de CITIZEN KANE (1941) d’Orson Welles, dont certaines scènes semblent s’inspirer directement. La suite du film nous mène indirectement vers le fameux Dr Lorenz et sa femme, la comtesse Lorenz, autrement dit Bela Lugosi et Elizabeth Russell. Elizabeth Russell, cette belle femme au visage très dur, est une comédienne peu connue, et pourtant très présente dans les seconds rôles d’un certain nombre de séries B d’horreur ou de Films Noirs, comme LA FÉLINE (1942, Cat People), LA SEPTIÈME VICTIME (1943, The Seventh Victim), A SCREAM IN THE DARK (1943), HITLER’S MADMAN (1943), ou LA MALÉDICTION DES HOMMES-CHATS (1944, The Curse of the Cat People). Dans LE VOLEUR DE CADAVRES, elle joue une femme atteinte d’une maladie rare qui la vieillit prématurément, et à qui son savant fou de mari tente de redonner la jeunesse éternelle, à l’aide du sang de jeunes mariées fraîchement tuées. Un thème cher au cinéma d’horreur gothique et aux films de Mad Doctors, des VAMPIRES (1956) de Riccardo Freda, en passant par LES YEUX SANS VISAGES (1960) de Georges Franju, et une bonne centaine d’autres films du genre qui ont décliné ce sujet sous tous ses angles…

14061708043315263612323560 dans Trapard

Bien que ne lésinant pas sur le nombre d’éléments gothiques (nains, esclaves bossus…), LE VOLEUR DE CADAVRES intégrera la catégorie du Grenier du Ciné de SF de ce blog, à côté d’autres classiques mettant en scène des Mad Doctors, qui agitent autant leurs seringues et leurs éprouvettes comme des furieux, que le Dr Lorenz…

- Trapard -

14061708054115263612323562

Autres films présentés dans la catégorie Le Grenier du Ciné SF :

Flash Gordon, de la BD aux serials / Croisières Sidérales / Aelita / Man Made Monster / Metropolis / Things to come / Docteur Cyclope / L’Ennemi sans Visage /Sur un Air de Charleston / La Femme sur la Lune / Le Tunnel / La Fin du Monde /I.F.1 ne répond plus / Buck Rogers au XXVe Siècle : Une Bataille Interplanétaire avec les Hommes-Tigres de Mars / Le Mort qui marche / Before I hang / The Ape / Le Capitaine Marvel / Le Voyage dans la Lune / A Trip to Mars /Le Voyage sur Jupiter / The Airship Destroyer / 20 000 Lieues sous les Mers (1916) / Paris qui dort / Sauce Piquante / The Beast of Borneo / Torture Ship / Emergency Landing

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

3 commentaires pour « LE VOLEUR DE CADAVRES (1942) »

  1.  
    Jean Beauvoir
    19 juin, 2014 | 17:15
     

    Voilà encore un film que j’aimerais bien voir. Il y en a tant.
    J’ai récemment revu Les amants d’outre-tombe réalisé en 1965 par Mario Caiano, et je me demandais justement où il avait pris son histoire de mad doctor utilisant du sang de jeunes filles pour redonner la jeunesse éternelle. Ce devait donc être dans ce film, ou plus sûrement dans Vampires de Riccardo Freda que Caiano cite dans une interview.
    Merci pour l’article !

  2.  
    trapard
    5 août, 2014 | 18:38
     

    Sur la photo centrale, on y voit Elizabeth Russell mais je pense qu’on la voit ici avec sa coiffure de femme-panthère de LA FÉLINE ou de LA MALÉDICTION DES HOMMES-CHATS.

  3.  
    trapard
    10 septembre, 2015 | 15:46
     

    LE VOLEUR DE CADAVRES en entier sur YouTube :

    https://www.youtube.com/watch?v=HoisrKEgFp0

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez