• Accueil
  • > Cinéma
  • > DRIVE-IN : LE RENNE BLANC et LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE
DRIVE-IN : LE RENNE BLANC et LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE

Posté le 19 juillet 2014

DRIVE-IN : LE RENNE BLANC et LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE  dans Cinéma 13051809153815263611200263

14071909171515263612396392 dans Drive-in

LE RENNE BLANC (VALKOINEN PEURA) 
Année : 1952
Réalisateur : Erik Blomberg
Scénario : Mirjami Kuosmanen & Erik Blomberg
Production : ?
Musique : Einar Englund
Pays : Finlande
Durée : 73 min
Interprètes : Mirjami Kuosmanen, Kalervo Nissilä, Äke Lindman…

14071909183015263612396393 dans Fantastique

LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE (NOITA PALAA ELAMAAN)
Année : 1952
Réalisateur : Roland Af Hallstrom
Scénario : ?
Production : Adams Filmi
Musique : ?
Pays : Finlande
Durée : 80 min
Interprètes : Elna Hellman, Helge Herala, Sakari Jurkka…

Un peu de cinéma scandinave pour changer un peu de la série B hollywoodienne sur Altaïr IV, ça nous rafraichira un peu. D’autant qu’il s’agit cette fois-ci de deux films finlandais, avec les vastes contrées enneigées de la Laponie pour l’un et la petite bourgeoisie rurale de Finlande pour l’autre. Et deux films de sorcières sortis la même année 1952, alors que les débuts du cinéma fantastique finlandais se réduisait surtout à un mélodrame mystérieux, LINNAISTEN VIHRAË KAMARI (1945), ainsi que quelques œuvres muettes oubliées. Puis, en 1952, sortirent deux œuvres marquantes : d’une part LE RENNE BLANC (Valkoinen peura) et sa femme renne-garou vampire, d’autre part cette sorcière ressuscitée à la sexualité provocante avec LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE (Noita palaa elämään).

L’intrigue du RENNE BLANC : Adoptée dès ses premiers jours, suite au décès de sa mère, Pirita épouse Aslak, un lapon gardien de rennes. Se trouvant délaissée par son mari, elle décide d’aller voir un sorcier. Ce dernier lui ordonne un sacrifice au dieu de pierre, afin de jouir pleinement de son pouvoir de femme. Une nuit, Pirita immole ainsi un jeune renne blanc que lui a offert Aslak. Ensorcelée, elle se mue en renne blanc à la lueur de la lune, attirant un a un les chasseurs, qu’elle égorge dans une étreinte fatale…

14071909204215263612396394 dans Fifties fantastique

L’intrigue de LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE : Dans la campagne finlandaise, un archéologue découvre dans un marais une tombe contenant un corps féminin bien conservé. D’après les autochtones, il s’agit du cadavre d’une sorcière enterrée là depuis trois siècles et qui avait été tuée d’un pieu dans le cœur. La nuit suivante, une belle jeune fille nue surgit, clamant qu’elle est la sorcière revenue à la vie. Les paysans, notamment les femmes, parlent de la remettre dans son tombeau marécageux, alors que tous les hommes du manoir commencent à la désirer follement…

Évidemment, LE RENNE BLANC est le plus connu de ces deux films, en France comme aux États-Unis. Le film d’Erik Blomberg faisant même figure de « film culte » pour son charme étrange et onirique. Et sans doute pour une forme d’exotisme, le cinéma finlandais n’étant pas forcément connu hors de ses propres contrées, outre les récents DARK FLOORS (2008), mais surtout le très bon PÈRE NOËL : ORIGINES (Rare Exports, 2010) qui remit la Finlande au goût du jour.

14071909223815263612396395 dans TrapardÀ l’inverse, LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE dont l’intrigue rappelle un peu celle du MASQUE DU DÉMON (1960, La Maschera del demonio) avec huit années d’avance sur le film de Mario Bava, lui-même adapté de la nouvelle « Vij » de Nicolaï Gogol, eut un succès bien plus confidentiel. L’exploitation du film de Roland af Hällström aux États-Unis se fit d’ailleurs sous la bannière de la «sexploitation», avec le titre THE WITCH et à l’aide d’affiches suggestives montées à partir de la légère nudité de la comédienne Mirja Mane dans certaines scènes du début du film. LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE qui n’a rien à voir avec la noirceur de Gogol, est l’adaptation d’une pièce de théâtre de l’écrivain finlandais Mika Waltari, spécialisé dans les romans historiques et lequel fut abondamment adapté à l’écran, y compris par Hollywood qui transposa au cinéma son œuvre la plus connue avec L’ÉGYPTIEN (1954, The Egyptian) de Michael Curtiz. Assez léger et humoristique, LA RÉSURRECTION DE LA SORCIÈRE est avant tout un film de sorcière à l’intrigue contemporaine (à son année de sortie évidemment).

Deux grands classiques finlandais à redécouvrir. LE RENNE BLANC ayant d’ailleurs eu les privilèges d’une belle édition DVD en France grâce à Artus Films dont vous pouvez consulter la page de commande, un éditeur qui nous réserve toujours autant de surprises.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez