LES CLASSIQUES DU CINÉMA BIS

Posté le 11 août 2014

LES CLASSIQUES DU CINÉMA BIS dans Littérature 14072703494415263612413227

14081110121715263612445519 dans Littérature

Vieillir a parfois du bon. Parfois seulement…

Je me souviens que je rejetais, étant très jeune, certains films fantastiques et de science-fiction, ceux qui me paraissaient « mal fichus », « fauchés comme les blés », avec des affiches ringardes où des nénettes à moitié nues hurlaient, où un vampire à la Dracula écarquillait ses grands yeux injectés de sang, où un tueur brandissait son arme ensanglantée…

J’ai mis du temps avant de m’y intéresser, mais, progressivement, avec le flot des années, et peut-être un peu lassé d’un certain cinéma, j’ai enfin goûté aux chefs-d’œuvre de la Hammer, ceux dont j’osais me moquer avec insolence, avant, sans même savoir de quoi je parlais, sans compter les Mario Bava et tant d’autres… J’ai découvert peu à peu un univers cinématographique auquel je n’étais pas vraiment habitué, celui qu’on appelle le « cinéma bis ». Je l’ai découvert notamment grâce au fameux (et regretté) « Cinéma de Quartier » de Canal Plus, ou aussi grâce à la chaîne Action qui diffusait, autrefois, en fin de soirée, quelques raretés appartenant à ce genre. Et puis, grâce à certains ouvrages et à la revue Fantastyka, j’ai pu en apprendre encore davantage, sans compter Trapard, éternel grand disciple de la secte du bis, qui m’a permis d’aller encore plus loin grâce à ses articles publiés sur ce blog et grâce à ses conseils avisés.

Sans être fan du cinéma bis, je peux cependant avouer que j’apprécie grandement y plonger assez régulièrement, généralement le dimanche soir, et je suis plutôt fier de la collection de films bis que j’ai accumulée au fil du temps. Certes, je suis loin, très loin d’en posséder autant que certains parmi vous, et j’ai encore d’immenses lacunes dans ce domaine cinématographique, mais j’ai déjà bien progressé, et sans vouloir du tout devenir un expert (nous l’avons déjà dans Les Échos d’Altaïr, si, si, Trapard, c’est de toi que je parle !), j’ai désormais enfin accepté les codes du cinéma bis… enfin…

Et grâce au livre de Laurent Aknin (oui, il serait temps que je vous en parle…), Les Classiques du Cinéma Bis, écrit avec la collaboration de Lucas Balbo, je compte parfaire mes connaissances ! Publié aux éditions Nouveau Monde, cette « deuxième édition augmentée », nous dit-on, rassemble près de 600 pages, chacune proposant un titre du cinéma bis, qu’il s’agisse d’un film fantastique, de SF, d’horreur, d’action, ou d’un péplum, d’un giallo, voire même d’un porno ! Voici que nous raconte la quatrième de couverture :

« Regroupant des genres divers (gore, fantastique, blaxploitation, kung-fu, porno, western, péplum, science-fiction, giallo…) et des réalisateurs mythiques (tels que Sergio Corbucci, Jésus Franco, Mario Bava, Russ Meyer…), le cinéma bis est l’univers du cinéma populaire à petit budget. Il possède ses chefs-d’œuvres et ses navets, ses maîtres et ses ringards, ses stars et ses comédiens pathétiques. Mais il est avant tout le territoire d’un cinéma pas totalement « normalisé », et donc propice à toutes formes de transgressions.

Voici la seconde édition, revisitée et augmentée, du guide illustré et chronologique indispensable à tout amateur de « bis ». Il recense et analyse plus de 500 films, de 1955, à 2013, des œuvres incontestables aux nanars inimaginables ! Plus d’un demi-siècle d’une autre histoire du cinéma. » 

Mais ce n’est heureusement pas qu’à l’amateur de ciné bis que s’adresse Les Classiques du Cinéma Bis, mais aussi et surtout au néophyte, comme moi, qui souhaiterait posséder un guide sur lequel il peut s’appuyer pour arpenter les terres sauvages, et parfois hostiles, de Bisland ! Et j’ai trouvé mon bonheur avec ce bouquin franchement passionnant à lire.

- Morbius -

12 commentaires pour « LES CLASSIQUES DU CINÉMA BIS »

  1.  
    trapard
    11 août, 2014 | 19:14
     

    Te voila donc encore plus contaminé par le BIS :D
    Le BIS s’est faufilé et il est déjà en toi :D
    Je crois que tu résumes bien un état d’esprit.
    J’adore ce bouquin. Il n’a l’air de rien et même si on pense connaître ce cinéma avant de lire, c’est une vraie mine d’informations sur tout un tas de petites firmes inconnues, américaines mais surtout européennes. Un cinéma underground qui pourtant a toujours été sous notre nez et dont la pratique continuelle du système D pour sa réalisation ou son exploitation le rend succulent, plus succulent que le film très souvent d’ailleurs. :D
    Je ne me souvenais plus exactement de l’autre titre de Laurent Aknin dans cette même collection, c’est « Cinéma Bis : 50 ans de cinéma de quartier », classé alphabétiquement avec les grands noms des réalisateurs et comédiens du bis.

  2.  
    11 août, 2014 | 19:24
     

    Je le lis un peu tous les soirs, tranquillement. ;-)

  3.  
    trapard
    28 janvier, 2017 | 15:45
     

    A classer dans la rubrique « Cinéma Bis » ?

  4.  
    trapard
    28 janvier, 2019 | 21:14
     
  5.  
    28 janvier, 2019 | 22:13
     

    Salut Trapard.

    Non, je ne connais pas. J’y jetterai un coup d’œil.

  6.  
    29 janvier, 2019 | 14:58
     

    Arrête-toi là pour aujourd’hui ! Ma boîte mail est pleine !

  7.  
    trapard
    29 janvier, 2019 | 20:39
     

    D’accord. Je reprends demain.

  8.  
    29 janvier, 2019 | 22:22
     

    Ok.

  9.  
    trapard
    5 février, 2019 | 18:19
     

    Salut Morbius, j’ai eu un coup au coeur aujourd’hui en entrant dans mon magasin de journaux ! Une affichette sur le mur du magasin avec une énorme photo de toi et des révélations sur ton ex dans « Detective » . :D

    https://www.journaux.fr/le-nouveau-detective_news-opinions-politique_actualite_211113.html

  10.  
    5 février, 2019 | 18:57
     

    Ha, ha, ha !!! Vaguement ressemblant, mais je suis bien mieux que ça, quand même ! :-D

  11.  
    trapard
    5 février, 2019 | 22:55
     

    C’est pas ce que disait ton ex apparemment. :D

  12.  
    6 février, 2019 | 8:01
     

    Voilà pourquoi elle a atterri dans le placard.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez