DRIVE-IN : TEENAGE CAVEMAN (1958)

Posté le 30 août 2014

DRIVE-IN : TEENAGE CAVEMAN (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14083007491715263612486507 dans Drive-in

TEENAGE CAVEMAN
Année : 1958
Réalisateur : Roger Corman
Scénario : R. Wright Campbell
Production : Roger Corman
Musique : Albert Glasser
Pays : États-Unis
Durée : 65 min
Interprètes : Robert Vaughn, Darah Marshall, Leslie Bradley, …

Une petite production A.I.P. de science-fiction avec ce film rebaptisé TEENAGE CAVEMAN pour son exploitation, tandis que son réalisateur l’avait envisagé sous le titre de PREHISTORIC WORLD.

L’intrigue : Une tribu primitive, composée d’hommes et de femmes vivant selon des rites ancestraux, vit dans une contrée montagneuse et désertique. Ses membres vivent de la chasse mais les ressources s’amenuisent. Il leur est interdit de franchir la frontière de leur territoire et principalement d’explorer une forêt maudite. Le fils du sorcier désobéit aux injonctions et part à l’aventure, bravant ainsi le danger. Ils feront tous une découverte qui changera le cours de leur existence et révèlera le secret de leurs origines : une créature hideuse et mutante qui n’est autre que le dernier survivant d’un ancien holocauste nucléaire…

14083007503215263612486508 dans Fifties SF

Sacré Roger Corman qui, comme nous l’écrivions dans l’introduction de l’article sur le cinéma post-apocalyptique des années 80 sur CosmoFiction, n’est autre que l’un des pères du post-nuke au cinéma avec DAY THE WORLD ENDED en 1955 et THE LAST WOMAN ON EARTH en 1960.

TEENAGE CAVEMAN est assez culte en soi puisqu’il a été retourné sous forme de remake au sein de la collection des « Creature Features » dirigée par Stan Winston, Lou Arkoff et Colleen Camp. Le but de cette franchise étant de rendre hommage aux vieilles productions du mythique Samuel Arkoff de l’A.I.P., tout en imposant le studio de Stan Winston comme le plus grand créateur de monstres du marché cinématographique.

14083007514715263612486509 dans Science-fiction

Promis à une diffusion télé aux USA, puis à une exploitation vidéo, les films de cette série se devaient d’être tournés en un temps très court (16 jours) avec un budget hyper serré (3,5 millions de dollars). Et le TEENAGE CAVEMAN des « Creature Features » sorti en 2002 est assez improbable en soi puisqu’il fut réalisé par le réalisateur-photographe indépendant de films d’auteur à la manière « teen-movie » trashs et modernes, Larry Clark. Mais la version de Larry Clarke s’inspire très largement de l’original pour finalement développer un post-nuke très teen-movie une fois de plus : Dans un futur post-apocalyptique, les survivants vivent comme les hommes des cavernes. Après avoir tué son père, qui avait tenté de violer sa petite amie, un jeune quitte sa tribu en compagnie d’autres. Ils vont alors rencontrer Neil et Judith qui vont les initier à la drogue et au sexe sans tabou. Neil et Judith sont en réalité des mutants…

14083007550415263612486522 dans Trapard

Pour en revenir à la version de Corman : si vous aimez le Z, avec des dinosaures, des tribus préhistoriques, et avec le comédien Robert Vaughn, tout jeune et musclé, les cheveux gominés et affublé de peaux d’ours et de castors en fourrures synthétiques et d’une lance préhistorique en plastique (et ceci bien des années avant ses rôles cultes dans LES SEPT MERCENAIRES ou de Napoléon Solo dans DES AGENTS TRÈS SPÉCIAUX), ce film est donc pour vous !

Pour les fans de films de dinos dans la SF des 50′s qui ont l’œil, ils reconnaîtront sûrement dans TEENAGE CAVEMAN quelques stock-shots tirés de TWO LOST WORLDS (1951, de Norman Dawn) et de L’ÎLE INCONNUE (1948, de Jack Bernhard) transposés en noir et blanc pour l’occasion.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG

3 commentaires pour « DRIVE-IN : TEENAGE CAVEMAN (1958) »

  1.  
    trapard
    4 janvier, 2015 | 1:42
     

    J’ajoute le lien en V.O. du space-opera WAR OF THE SATELITTES que Roger Corman a tourné la même année :

    https://www.youtube.com/watch?v=mHRK5VcffoM

  2.  
    trapard
    12 novembre, 2016 | 17:54
     
  3.  
    12 novembre, 2016 | 18:07
     

    Oui, j’ai appris ça ce matin…

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez