• Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

Archives

Archive pour octobre 2014

DRIVE-IN : LA TÊTE VIVANTE (1963)

DRIVE-IN : LA TÊTE VIVANTE (1963) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14101105050815263612601408 dans Cinéma bis mexicain

LA TÊTE VIVANTE (La Cabeza Viviente)
Année : 1963
Réalisateur : Chano Urueta
Scénario : Federico Curiel & Adolfo López Portillo
Production : Cinematográfica ABSA
Musique : ?
Pays : Mexique
Durée : ?
Interprètes : Mauricio Garcés, Ana Luisa Peluffo, Abel Salazar, Germán Robles, Guillermo Cramer…

Une Tête Vivante nous changera un peu des Cavaliers sans Têtes sur Altaïr IV, un peu comme les momies aztèques nous dépaysent de leurs consœurs égyptiennes.

14101105064915263612601409 dans Drive-in

LA TÊTE VIVANTE (1963, La cabeza viviente) de Chano Urueta, n’était pas une nouveauté du genre au Mexique puisque déjà la trilogie des Momies Aztèques de Rafael Portillo a bien aidé à populariser ce sous-genre dès 1957 avec LA MOMIE AZTÈQUE (1957, La momia azteca), puis LA MALÉDICTION DE LA MOMIE AZTÈQUE (1957, La maldición de la momia azteca) et enfin LA MOMIE AZTÈQUE CONTRE LE ROBOT (1958, La momia azteca contra el robot humano). Même Santo le catcheur masqué et le comique Capulina se retrouveront aux prises avec ces revenants aztèques ou relents de vieux steaks.

L’intrigue : Un groupe d’archéologues dirigé par le professeur Muller vient de mettre à jour le tombeau d’Acatl, un grand guerrier aztèque. Malgré la mise en garde gravée sur son sarcophage qui condamne tout profanateur à subir la fureur du puissant dieu Huitzilopoztli, la momie est emportée et exposée dans la galerie privée du professeur. Dès lors, une étrange malédiction s’abat sur tous les membres de l’expédition…

Du bon divertissement d’horreur mexicain autrement dit et que Bach Films a eu la bonne idée d’éditer il y a quelques temps.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



MONSTRES SACRÉS : SHOCKER

MONSTRES SACRÉS : SHOCKER dans Cinéma 14050303003115263612199975

14100910001715263612596679 dans Fantastique

Shocker, aussi appelé « le tueur des familles », c’est Horace Pinker, un tueur en série pratiquant la magie noire à ses heures perdues, et condamné à la chaise électrique. Électrocuté avec une charge de 200 000 volts, Pinker parvient à se dématérialiser et à devenir aussi impalpable qu’une onde hertzienne pour prendre possession du corps de ses futures victimes.

Shocker est un des frères monstrueux de Freddy Krueger, leur père étant le réalisateur Wes Craven, initiateur des sagas LA COLLINE A DES YEUX (The Hills Have Eyes), LES GRIFFES DE LA NUIT (A Nightmare on Elm Street) et SCREAM. Le début (et le générique en montage parallèle) de SHOCKER (1989) est comme une référence au premier Freddy de 1984, Krueger fabriquant son gant griffu tandis qu’Horace Pinker affine sa longue lame au milieu de fers à souder et de câblages électroniques en réparant son poste de télévision sur fond d’un heavy-metal made by Alice Cooper.

14100910013115263612596687 dans Monstres sacrés

Face à lui, c’est d’ailleurs au milieu d’un flot d’images télévisées annonçant sa série de meurtres que Heather Langenkamp (qui incarne aussi Nancy Thompson héroïne des GRIFFES DE LA NUIT) fait un petit caméo en jouant une des victimes de Pinker allongée sur un brancard.

Les pouvoirs d’Horace Pinker rappellent un peu ceux de l’esprit vengeur de Charles Forsyth de PRISON (1988) de Renny Harlin, un film sorti juste un an avant SHOCKER et dans lequel l’esprit de Forsyth se répand dans une prison, tuant gardiens et détenus pour leur faire payer les 60.000 volts qu’on lui a naguère envoyés dans le corps.

L’autre point commun avec LES GRIFFES DE LA NUIT vient du fait que le héros du film, Jonathan Parker (un cousin éloigné de Jonathan Harker ?), suit les faits et gestes de Pinker dans ses rêves, suite à un traumatisme sportif. Un pouvoir qui permet au jeune Jonathan de se déplacer instantanément jusqu’aux scènes de crimes avec un léger décalage, tandis que Pinker se déplace d’un corps à l’autre avec les ondes électriques puis hertziennes. Une course poursuite assez particulière en découle entre les deux hommes…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«  / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



L’HOMME SINGE (1943)

L'HOMME SINGE (1943) dans Cinéma 13061310052715263611288458

L’HOMME-SINGE (1943) de William Beaudine

14100708491515263612590821 dans Le grenier du ciné SFLe grand retour de Bela Lugosi dans notre Grenier du ciné SF ce soir avec L’HOMME-SINGE (1943) aka THE APE-MAN.

L’intrigue : Entreprenant des expériences scientifiques étranges, le Dr. James Brewster, aidé par son collègue le Dr. Randall, est parvenu à se transformer en homme singe. Cherchant désespérément un traitement curatif, Brewster croit qu’une injection de fluide spinal humain récent sera efficace. Mais Randall refuse de l’aider, il incombe à Brewster et à son gorille captif de trouver les donateurs appropriés…

Pas grand chose à dire sur cette petite production indépendante et fauchée si ce n’est qu’elle fut tournée en seulement 19 jours. Le comédien de séries B Wallace Ford y côtoie Lugosi en chute de popularité et le « cascadeur » dans le costume de gorille (désolé, ce n’est pas un vrai gorille…) se nomme Arnold Van Damn qui s’est spécialisé dans ce genre de rôle durant toutes les années 40 (n’est pas Jean-Claude qui veut…)

THE APE-MAN a fait l’objet d’une suite : RETURN OF THE APE-MAN en 1944 réalisé par Phil Rosen avec Bela Lugosi, John Carradine, Frank Moran et George Zucco.

- Trapard -

L’HOMME-SINGE EN ENTIER ET EN V.O.

Image de prévisualisation YouTube

Autres films présentés dans la catégorie Le Grenier du Ciné SF :

Flash Gordon, de la BD aux serials / Croisières Sidérales / Aelita / Man Made Monster / Metropolis / Things to come / Docteur Cyclope / L’Ennemi sans Visage /Sur un Air de Charleston / La Femme sur la Lune / Le Tunnel / La Fin du Monde /I.F.1 ne répond plus / Buck Rogers au XXVe Siècle : Une Bataille Interplanétaire avec les Hommes-Tigres de Mars / Le Mort qui marche / Before I hang / The Ape / Le Capitaine Marvel / Le Voyage dans la Lune / A Trip to Mars /Le Voyage sur Jupiter / The Airship Destroyer / 20 000 Lieues sous les Mers (1916) / Paris qui dort / Sauce Piquante / The Beast of Borneo / Torture Ship /Emergency Landing / Le Voleur de Cadavres / Cerveaux de Rechange /Spécial Boris Karloff / Dr Renault’s Secret / Le Voyage Cosmique / Spy Smasher / The Mad Doctor of Market Street / Captive Wild Woman

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



ARTAHÉ

ARTAHÉ dans Fantastique 14072703494415263612413227

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

14100610483715263612587296 dans Flynn

Artahé est un roman fantastique écrit par Philippe Ward et publié une première fois en 1997. Cette fois-ci, Philippe Ward revient avec une édition revue et corrigée d’Artahé, publiée chez Rivière Blanche en 2013.

« Ce n’est qu’un rêve, murmura-t-il, et pourtant la tête qui le fixait était bien réelle. Alors, il comprit, tout était si évident. La terreur disparut aussitôt ; il se sentit détendu. Deux bras puissants se refermèrent sur lui, il se sentit enveloppé par une fourrure douce et soyeuse qui réchauffa son corps. Sa dernière pensée fut pour le simple mot que venait de prononcer l’ombre, un mot qu’il n’avait jamais entendu et pourtant qu’il connaissait : Artahe.

Après dix ans passés à Paris, Arnaud revient vivre à Raynat, village pyrénéen moribond. Il retrouve avec émotion Berthe Galy, une vieille femme malade qui a aidé sa grand-mère à l’élever après la mort de ses parents et Cathy, une amie d’enfance qu’un accident a rendu aveugle. Son retour coïncide avec l’apparition d’un mystérieux ours qui ne se contente bientôt plus de massacrer des moutons et s’attaque aux hommes. Ce roman est l’histoire d’un ours, mais un peu particulier, car il s’agit d’ARTAHE, le Dieu-ours! »

On nous plonge dans un petit village pyrénéen, du doux nom de Raynat. Arnaud y retrouve, après avoir passé tant d’année à Paris, son village natal, l’ancienne maison dans laquelle il a grandi. Arnaud rend visite à la femme qu’il a considéré comme sa mère, Berthe. On en apprend plus sur la vie d’Arnaud, sa jeunesse, ses parents, sa grand-mère, Berthe, etc. Mais alors qu’il se trouve tranquillement chez lui, il se prend à dessiner un ours, puis un tremblement de terre a lieu. Ces deux événements le perturbent. Mais ce n’est que le début…

Dès le début, Philippe Ward met en place une ambiance assez mystérieuse, teintée de terreur caractéristique au roman fantastique. On se retrouve rapidement dans le vif du sujet avec une histoire captivante, très prenante. Le récit est rempli de rebondissements tous plus inattendus les uns que les autres. Malgré quelques répétitions, Artahé est bien écrit.

L’intrigue tourne autour du culte du dieu-ours, du nom d’Artahé. Culte présent depuis la préhistoire dans le petit village qu’est Raynat. Les dialogues nous forcent à nous questionner sur le déroulement de l’action et un suspens, assez fort et intense, est présent tout au long du récit, nous obnubilant totalement. Une certaine tension se trouve à travers les pages du roman et Ward ne cesse de nous offrir encore plus de mystère et une intrigue qui nous tient de plus en plus en haleine.

Attention, le dieu-ours s’est réveillé, vous avez intérêt à faire attention à votre peau si vous ne voulez pas vous faire dévorer, lisez ce roman ou Artahé viendra vous chercher…

Artahé est un très bon roman fantastique, une bonne lecture, une histoire palpitante qui mérite d’être découverte.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : REPTILICUS, LE MONSTRE DES MERS (1961)

DRIVE-IN : REPTILICUS, LE MONSTRE DES MERS (1961) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14100408485115263612578800 dans Cinéma bis danois

REPTILICUS, LE MONSTRE DES MERS (Reptilicus)
Année : 1961
Réalisateur : Poul Bang (version danoise), Sidney W. Pink (version anglaise)
Scénario : Ib Melchior & Sidney W. Pink
Production : Saga Studio & American International Pictures
Musique : Sven Gyldmark
Pays : Danemark – États-Unis
Durée : 81 min
Interprètes : Carl Ottosen, Ann Smyrner, Mimi Heinrich, Asbjorn Andersen, …

14100408485615263612578803 dans Drive-inAprès DINOSAURUS (1960) d’Irvin Yeaworth pour la Universal Pictures, tourné aux Caraïbes, et GORGO (1961) d’Eugène Lourié pour la Metro-Goldwyn-Mayer tourné en Irlande et en Angleterre, je vous le donne en mille… Voici écrit en lettres de sang sur l’écran et produit par l’American International Pictures : REPTILICUS. Co-produit et tourné au Danemark, REPTILICUS est un le seul film fantastique danois tourné depuis… Et bien depuis 1918 et LE VAISSEAU DU CIEL (Das Himmelskibet) le film d’Holger-Madsen que nous présentions à quatre mains avec Erwelyn. Mais ces dernières années, le Danemark a largement repris une place de choix sur l’échelle internationale pour son cinéma de genre.

14100408485515263612578801 dans FantastiqueREPTILICUS a été écrit, réalisé et produit par Sidney W. Pink pour Samuel Z. Arkoff de l’American International Pictures. C’est assez compliqué de définir Sidney W. Pink tellement lui et tous ceux qui sont passés sous la houlette du cinéma indépendant de l’A.I.P. sont multi-casquettes sur chaque film. Sidney Pink est avant tout producteur et réalisateur occasionnel. Il a réalisé l’un de mes films de SF de l’A.I.P. préférés des 60′s avec JOURNEY TO THE SEVENTH PLANET, et tout comme REPTILICUS, le film a été co-écrit en compagnie du scénariste-réalisateur Ib Melchior au Danemark, Sidney W. Pink ayant déjà produit en 1959 le meilleur film d’Ib Melchior, THE ANGRY RED PLANET.

L’intrigue : Découvert lors des travaux menés par une compagnie d’extraction de combustible, un reptile gigantesque, mis en observation scientifique, sort de son état de léthargie primitif pour semer la mort et la désolation sur son parcours…

14100408485515263612578802 dans Film des 60'sContrairement à JOURNEY TO THE SEVENTH PLANET, la meilleur part de l’interprétation de REPTILICUS a été donnée à des comédiens danois, ce qui ajoute à l’étrangeté du film qui est souvent filmé de manière statique à la manière des séries B des 50′s. On retrouve régulièrement les comédiens plantés comme des « i » et récitant leurs textes de manière dramatique et auréolés d’éclairages étranges. Ou carrément assis et bavardant comme dans certaines scènes classiques que l’on retrouve dans les films d’Ed Wood ou d’Herschell Gordon Lewis. Le fameux Reptilicus n’apparaissant que tardivement. Pour ce qui est de son apparence, évidemment, en 1961, le concepteur de la créature n’avait pas vu JURASSIC PARK, mais on sent bien qu’il s’est posé des tas de questions pour jouer d’ingéniosité avec trois bouts de caoutchouc colorés. Du coup, on est bien dans le concept de la série B : on voit peu le dinosaure et ce sont les acteurs qui nous le décrivent à grands renforts de : « Attention, le voilà ! », « Mon dieu, il est énorme ! » ou encore « Je le vois : il traverse toute la prairie en direction de la plage, en contournant la ferme des Andersen ! ». Mais le mieux serait de vous laisser découvrir cette pépite américano-danoise…

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire / The Monster of Piedras Blancas

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



MONSTRES SACRÉS : LES DEMONI

MONSTRES SACRÉS : LES DEMONI dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

14100309004915263612576712 dans Cinéma bis italien

Les « Demoni » (en italien, pour bien identifier les démons de ces deux films gores et cultes des années 80) sont particuliers dans le sens où leur naissance provient à chaque fois d’une mise en abîme. Dans DÉMONS (1985, Demoni), des humains se transforment en démons dans la salle de cinéma d’une grande ville où le film d’horreur Métropol est projeté. Un film dans lequel des humains se transforment eux-mêmes, au même moment, en démons après avoir découvert un vieux grimoire dans des catacombes. Le récent succès d’EVIL DEAD (1982) de Sam Raimi n’étant évidemment pas anodin à l’intrigue de ce film scénarisé par Dardano Sacchetti, Dario Argento, Lamberto Bava et Franco Ferrini. Dans DÉMONS 2 (1985, Demoni 2), les scénaristes ont modernisé le concept en l’élargissant à l’échelle d’un immeuble ultra-moderne. Les démons s’extrayant de l’équipement télévisé présent dans chaque appartement et au moment où est retransmis une sorte de Métropol 2.

14100309022615263612576714 dans Fantastique

Producteur des deux opus, Dario Argento y a fait jouer ses deux jeunes filles, Fiore apparaissant dans le premier volet et Asia dans le second.

Tout comme dans le film de Sam Raimi, l’une des principales astuces des deux films de Lamberto Bava est que les démons du titre sont totalement suggérés par le scénario et le spectateur qui se laisse prendre au jeu pour accepter d’affronter les siens, de démons. Les introductions et les conclusions de DÉMONS 1 & 2 sont comme des bouffées d’air très urbaines à la réalisation, « très froide ». Leurs développement étant comme des huis-clos étouffants et gores qui se resserrent sur une action angoissante et ultra-violente et durant lesquels des hordes de possédés contaminent leurs prochains.

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«  / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! »

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



WEEK-END GEEK : LE RETOUR !

WEEK-END GEEK : LE RETOUR ! dans Nouvelle-Calédonie 13100208544615263611602685

Souvenez-vous, Les Échos d’Altaïr participaient l’année dernière au Week-end Geek organisé par le Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie, un événement pour tous les fantasticophiles, gamers et rôlistes du Caillou, mais aussi pour bien d’autres passionnés en tous genres. Eh bien c’est reparti pour cette année : tous les geeks se donnent à nouveau rendez-vous pour le week-end du 8 au 10 novembre ! Et cette fois, les invités seront John Lang et Sébastien Vovau de l’univers Naheulbeuk !

14100210205915263612574232 dans Sci-Fi Club

Le Week-end Geek 2014 aura bien lieu. Toujours organisé par le Sci-Fi Club, il se déroulera du samedi 8 au lundi 10 novembre, mais cette fois à la Maison des Artisans et non plus dans la salle d’honneur de la mairie de Nouméa. Ce Week-end Geek est en fait la 21e Convention Annuelle de Jeux de Rôles de l’association. Comme l’année dernière, l’événement se déroulera en plusieurs parties.

14100210302615263612574240

Le Week-end Geek de l’année dernière.

Le samedi 8 novembre rassemblera concours de cosplay, expositions, jeux, quiz, présentations, démonstrations, animations et weblogs, sans compter quelques surprises nous dit-on à l’oreille. Comme l’année dernière, Les Échos d’Altaïr seront présents sur place, mais cette fois en compagnie du p’tit frère : CosmoFiction ! Vous pourrez donc rencontrer les mordus et tordus qui s’occupent chaque jour (à la sueur de leur front) de LEA et de Cosmo : Trapard et Morbius. En outre, vos deux blogs vous proposeront deux quiz pour tester vos incommensurables connaissances fantasticophiles.

13061309574815263611288444

13061310000015263611288446

Le premier quiz, concocté par Morbius pour Les Échos d’Altaïr, vous plongera dans l’univers des robots à travers le cinéma et les séries télévisées de science-fiction. Révisez bien les robots-cools et craignos, c’est moi qui vous le dis ! Le second, concocté par Trapard pour CosmoFiction, vous mettra à l’épreuve face aux films fantastiques et de science-fiction des années 80. Et bien entendu, tous vos efforts seront récompensés par des lots offerts généreusement par Les Échos d’Altaïr et CosmoFiction. Alors ne vous privez pas de venir nous épater !

13122806211015263611849328

Mais ce n’est pas tout (et pourtant, c’est déjà beaucoup !). Toujours en ce samedi 8 novembre, vous pourrez rencontrer l’équipe de Ni-28, assister au lancement du concours « Marathon de l’Image », assister également au lancement du jeu web Ingress, découvrir la section « Figurines » du Sci-Fi Club, jouer avec la librairie Pentecost, rencontrer l’équipe Naheulbeuk, assister à une démonstration d’escrime médiévale, découvrir les fans de  Manga NC, et plein d’autres choses encore ! Pour le programme complet : voir plus bas.

Le dimanche 9 et le lundi 10 novembre seront essentiellement consacrés au tournoi de jeux de rôles.

14100210243715263612574233

En ce qui concerne les guests de ce Week-end Geek 2014, il s’agit donc de John Lang, le créateur de l’univers Naheulbeuk (BD, romans, série TV, saga audio, musique) et de Sébastien Vovau, le directeurs artistique de la série télévisée d’animation. Oui, vous ne rêvez pas, vous pourrez les voir en chair et en os sur place ! Ils ont fait ce long voyage vers la Nouvelle-Calédonie pour vous rencontrer, alors…

L’esprit du Week-end Geek est « de réunir le plus d’activités possibles autour des nouvelles technologies, des jeux et de l’imaginaire, afin de rassembler les amateurs et ceux qui veulent découvrir le phénomène: Science-Fiction, exposition d’œuvres d’artistes métropolitains et locaux, jeux sous différentes formes, rencontres et débats autour du « Monde GEEK ». »

Gageons que cette année encore le Week-end Geek réussira cet exploit. En tout cas, on vous attend là-bas, et on aura l’occasion de vous en reparler, c’est sûr !

- Morbius -

(La superbe affiche du Week-end Geek 2014 est signée Yuk)

14100210205615263612574231



12