DRAG (1993)

Posté le 27 novembre 2014

DRAG (1993) dans Cinéma 14112708061615263612743615

DRAG de Mark Pavia

Si cela fait quelque temps que tu n’as pas vu évoluer d’autres zombies que ceux de WALKING DEAD – et je ne parle pas de méchants « infectés » qui surgissent hors de la nuit, et qui courent vers la nourriture au galop – c’est l’occasion de (re)découvrir ce moyen-métrage de Mark Pavia.

Mark Pavia c’est lui qui a réalisé THE NIGHT FLIER (aka LES AILES DE LA NUIT) en 1997, adapté de la nouvelle « Le Rapace nocturne » de Stephen King ou l’histoire d’un vampire qui se déplace dans un petit avion de tourisme et commet des meurtres dans des aérodromes ruraux.

Étudiant en cinéma et tournant des films amateurs depuis ses plus tendres années, Pavia a tourné DRAG en 1993.

L’intrigue : Le monde est déserté. Seule une femme, Victoria, se bat vaillamment pour rester en vie. Mais elle n’est pas seule. Elle partage ce nouveau monde avec des morts errants et se nourrissant de chair humaine. Avec un fusil de chasse à canon scié, Victoria traîne derrière elle un cadavre dans une tentative désespérée de se raccrocher à son passé…

DRAG ayant beaucoup plu à Stephen King ainsi qu’au producteur Richard P. Rubinstein, ils feront alors appel à Pavia et à son acteur et co-scénariste Jack O’Donnell pour réaliser THE NIGHT FLYER quatre ans plus tard. Vous reconnaîtrez aisément Jack O’Donnell dans DRAG puisque c’est lui qui incarne le jeune Ted au début du film avec ses faux airs de Val Kilmer. Victoria étant interprétée quant à elle par Ellie Cahill qui semble n’être l’actrice que d’un seul film si j’en juge par sa filmographie sur IMDB.

Pour simuler un monde dévasté, le directeur de la photographie Mauro Fiore a utilisé un filtre légèrement sépia, donnant à DRAG un rendu étouffant, un peu à la manière de celui de BAGDAD CAFÉ (1987, Out of Rosenheim) de Percy Adlon. Le même Mauro Fiore recevra d’ailleurs l’Oscar de la meilleure photographie en 2009 pour AVATAR.

DRAG est un bon petit film semi-professionnel à la frontière entre le film de zombies et un univers post-apocalyptique.

- Trapard -

DRAG EN ENTIER ET EN V.O. :

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez