ARC-BOUTAGE – chapitre 2

Posté le 21 décembre 2014

Souvenez-vous que suite à une proposition lancée par un membre du groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook de créer une nouvelle fantastique participative, certains membres de ce même groupe avaient répondu à l’appel. Skarn avait un mois comme délai pour nous pondre une suite à la première partie trapardienne, mais cela n’a pris qu’une petite semaine à ce blogueur hyper-réactif pour propulser « Arc-Boutage » d’un univers à un autre. Et c’est Jan Bess qui est notre troisième marathonien novelliste du groupe. Il a attrapé le relai de plein fouet des mains encore transpirantes de Skarn et s’est enfui à grandes foulées avec ce chapitre 2, qui vous est présenté aujourd’hui, pour en façonner une suite. Et ce sera ainsi de suite avec de nouveaux rédacteurs jusqu’à ce que la boucle se boucle et que la nouvelle trouve sa conclusion. Si vous aimez le Fantastique et que vous vous sentez l’âme d’un scribouilleur bouillonnant et, surtout, que l’évolution de cette nouvelle vous inspire, n’hésitez pas à nous rejoindre dans le groupe (ou nous contacter ici) et à nous proposer votre participation.

Arc-Boutage – Chapitre 2

ARC-BOUTAGE - chapitre 2 dans Fantastique 14122105475015263612811152

Je m’appelle Dominique, homme de la quarantaine, grisonnant, aimable et élégant en société. 

Mais ce n’est qu’une apparence.

Permettez-moi maintenant de me présenter.

Comme je vous l’ai déjà dit, j’ai grandi à Nouméa. J’y suis né même. Mes parents sont arrivés sur le Caillou au milieu des années 60, pour profiter du boom du nickel. Ils ont rapidement fait fortune et se sont installés dans la province Sud, en plein centre ville près de l’immeuble Pentecost. J’y ai vécu une enfance sans histoire dans les quartiers chics de la ville puis j’ai intégré par la suite l’Institut Léonard de Vinci de Paris pour devenir consultant. J’y ai rencontré Clarisse, ma compagne encore à l’heure actuelle. Et c’est ensemble que nous avons regagné la Nouvelle-Calédonie pour y fonder un foyer au cœur du Quartier Latin. Clarisse m’a donné deux beaux enfants, le choix du Roi, Clara et Samuel, respectivement 16 et 12 ans. Lorsque mon métier de consultant chez Ellipse Consulting nous le permet, nous aimons nous promener sur les lieux de l’ancien Fort Constantine ou voyager à travers le monde et découvrir les différentes cultures étrangères qui le composent. 

Une vie sans histoire en fait, mais voyez-vous, ce n’est là qu’une façade, un vaste complot permettant de cacher la vérité aux yeux du monde. Car le soir venu, alors que les ombres allongent leurs étendues sombres sur les rues de la ville, alors que la plupart d’entre vous s’endorment ou partent faire la fête, moi, Dominique, j’endosse un tout autre rôle. 

À cette heure, les apparitions se font nombreuses. Certaines passent à coté de vous sans que vous ne vous en rendiez compte, ne faisant que vous observer. D’autres s’amusent de vous, déplaçant sans que vous vous en aperceviez, qui votre téléphone portable, qui votre couteau à pain, et se gaussent de vous voir les chercher. D’autres enfin, les plus dangereuses, n’hésitent pas à s’en prendre physiquement à vous sans même se cacher, faisant voler à travers la pièce ce qu’elles trouvent à leur portée : assiettes, chaises, voire même tables, risquant à tout moment de vous percuter, vous ou vos enfants. Heureusement, parmi ces apparitions, il en est certaines bienveillantes, qui se mettent au service des humains. Ces dernières ont pris l’habitude de communiquer avec certains humains afin de les aider. Moi, Dominique, je suis l’un d’entre eux.

Après mon premier contact avec Dominique, il y a maintenant plus de 25 ans, nombreuses ont été les apparitions à vouloir me rencontrer. Peu au début, elles ne se montraient que rarement et restaient timides. Je n’avais guère qu’une ou deux visites par an. Puis les années passant, elles devinrent plus nombreuses, passèrent plus de temps à mes cotés. Puis il y a 15 ans, elle apparut. 

Un ange se dessina devant moi ce soir-là. À la lumière du Soleil couchant se superposaient ses magnifiques ailes d’un blanc immaculé avec en fond l’Ile Sainte Marie. Sa longue chevelure rousse pendait le long de ses épaules jusque ses hanches, reflétant la lumière étincelante de notre étoile. Elle me fixait de ses grands yeux verts et tristes en descendant de nulle part. Lentement, elle se posa à quelques mètres devant moi et replia ses ailes. Une voix cristalline prononça mon nom.

« Dominique… Dominique, il est temps pour toi maintenant de mettre ton talent au service de Dieu ! »

Je devinais plus que n’entendais réellement ses paroles tant il me semblait que ses lèvres avaient à peine bougées. « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. » (I Pierre 5 :10)

« C’est maintenant à ton tour de souffrir, Dominique, Puisses-tu accomplir la volonté de Dieu Notre Créateur et sauver le Monde du danger qui le guette ! » 

Sans s’en rendre compte, je m’étais agenouillé devant cette merveille et avait levé mon regard vers ses yeux magnifiques. Je devinais son nom alors même qu’elle ne m’avait rien dit et lui répondit :

« Je m’en remets à toi, Sarah !»

- Skarn -

Crédit photo : Christophe Maunier, Little Pink House. http://nynjardin.deviantart.com/

2 commentaires pour « ARC-BOUTAGE – chapitre 2 »

  1.  
    trapard
    21 décembre, 2014 | 17:28
     

    Bravo Skarn !
    Pour quelqu’un qui n’a jamais mis les pieds en Calédonie, le travail de recherches est considérable dans ce texte. Chapeau bas !

  2.  
    Skarn
    21 décembre, 2014 | 19:43
     

    Google est mon ami ;)

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez