• Accueil
  • > Archives pour décembre 2014

Archives

Archive pour décembre 2014

VAISSEAUX SF : LE GUNSTAR

VAISSEAUX SF : LE GUNSTAR dans Science-fiction 13061310034815263611288456

14121208544415263612788501 dans Vaisseaux SF

GUNSTAR

Le GunStar appartient au film STARFIGHTER de Nick Castle (1984) et fut entièrement conçu en images de synthèse, une grande première pour l’époque.

Vaisseau de combat stellaire mesurant environ 20 mètres de long, le GunStar peut transporter uniquement deux personnes : le pilote et le tireur. Défendu par des laser, il compte également des armes à photon et des faisceaux de particules.

En ce qui concerne sa maniabilité, le GunStar est capable  d’accélérations rapides tout comme de brusques arrêts grâce à l’inversion de ses propulseurs. Un ordinateur de bord, doté d’un scanner de détection, dirige les opérations.

Plus que tout, le GunStar peut utiliser une manœuvre d’attaque appelée « Fleur de la mort » : le vaisseau, alors stabilisé dans l’espace, se met soudain à tournoyer rapidement sur lui-même tout en arrosant ses ennemis de tirs laser ininterrompus.

14121208565815263612788503

C’est Ron Cobb qui est à l’origine du sympathique design du GunStar de STARFIGHTER, un vaisseau qui fait encore aujourd’hui sensation lors de ses apparitions.

Kevin Pike, spécialiste en effets spéciaux sur le film, est très fier du fauteuil spécialement conçu pour le tireur du vaisseau : « Nous avons fabriqué un siège qui peut vraiment tourner sur 360°. Il peut supporter une masse de 250 kilos en plus de son occupant qui peut le faire pivoter dans tous les sens, suivant les trois axes orthogonaux, de telle sorte qu’on ait vraiment l’impression que c’est lui qui commande le tir du vaisseau spatial. Les manettes sont identiques à celles du jeu vidéo, ce qui n’était pas difficile, puisque c’est nous qui avons créé les deux. »

- Morbius -

Autres vaisseaux présentés dans la catégorie Vaisseaux SF :

Croiseur C-57D / Valley Forge / Discovery One / Fusée du Choc des Mondes /Astroforteresse Galactica / Aigle / Nostromo / Andromeda Ascendant / Serenity /Jupiter 2 / Moya / Vaisseau de Les Premiers Hommes dans la Lune / Lexx / USS Enterprise NCC-1701-D / Destinée / USS Cygnus / Soucoupe de Klaatu / Tardis /Starfury / Liberator / Viper / Thunderbird 3 / Excalibur / Starbug / Vaisseaux des Visiteurs / Event Horizon / BTA Fighter / Odysseus / Moonbase Interceptor /Thunder Fighter / Vaisseau martien /Prometheus / Vaisseau du film Le Guerrier de l’Espace / Nell / Vaisseau du film Explorers / Vaisseau-mère de Rencontres du Troisième Type / Vaisseau du capitaine Yop Solo / Vaisseau de Flesh Gordon

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



MONSTRES SACRÉS : GREEN SNAKE

MONSTRES SACRÉS : GREEN SNAKE dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

14121107191115263612786050 dans Cinéma bis hongkongais

Green Snake ou Serpent Vert, c’est Maggie Cheung qui l’incarne dans GREEN SNAKE (1993, 青蛇 qing She) de Tsui Hark. Et franchement, on peut dire qu’il y a nettement plus monstrueux que la superbe Maggie Cheung dans cette rubique du blog dédiée aux « Monstres Sacrés » du Cinéma Fantastique.

Serpent Vert n’est pas non plus un monstre sanguinaire, mais plutôt un être malicieux des légendes chinoises féodales. Comme les contes homériens, « La Légende du serpent blanc » s’est longtemps transmise oralement de manière musicale, poétique, théâtrale, littéraire, sur des peintures murales, ou lors d’événements festifs.

14121107201815263612786051 dans Fantastique

On retrace plusieurs très anciennes versions écrites du conte, que ce soit sous la dynastie Song (960-1279) avec Madame serpent blanc prisonnière éternelle de la pagode du Pic du tonnerre (白娘子永鎮雷峰塔) ou sous la dynastie Ming avec Le Pendentif d’éventail aux deux poissons (雙魚扇墜), ainsi que dans un certain nombre de roman du XIXe et XXe siècles. « La Légende du serpent blanc » a aussi parcouru les siècles sur le continent asiatique et on la retrouve au Vietnam comme au Japon. Et c’est d’ailleurs le studio Toei japonais qui adapta en premier le conte en 1958 avec le film d’animation LE SERPENT BLANC (白蛇伝, Hakuja den) réalisé par Kazuhiko Okabe et Taiji Yabushita. Puis Hong-Kong fournira ses propres adaptations en 1980 avec LA LÉGENDE DU SERPENT BLANC de Fu Chaowu, et récemment, en 2011, avec THE SORCERER AND THE WHITE SNAKE (Bai she chuan shuo 白蛇傳說之法海) de Tony Ching Siu-Tung, sorti en France sous le titre LE SORCIER ET LE SERPENT BLANC.

14121107212415263612786052 dans Monstres sacrés

Personnellement, je reste un inconditionnel du film lent et hypnotique de Tsui Hark, GREEN SNAKE, dans lequel Joey Wong est Serpent Blanc et Maggie Cheung est Serpent Vert, deux rôles devant initialement être joués par les comédiennes Gong Li et la jolie Anita Mui décédée en 2003 et qui côtoya Maggie Cheung dans THE HEROIC TRIO (1993, Dung fong saam hap) de Johnnie To.

Nos deux serpents évoluant dans un univers médiéval fantastique peuplé de créatures souvent proches de celles de CABAL de Clive Barker sorti trois ans plus tôt.

14121107222215263612786053 dans Trapard

Ces deux serpents sont inséparables : l’un a 1000 ans, l’autre a 500 ans. L’un est blanc, l’autre vert. Un jour, ils trouvent le chapelet du Bouddha et se transforment en deux jolies filles. Elles apprennent toutes les choses humaines mais n’arrivent pas à comprendre les sentiments. Au fil de l’histoire, les sentiments finissent par arriver naturellement…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



SPACE COMMAND : LA BANDE-ANNONCE

SPACE COMMAND : LA BANDE-ANNONCE dans Science-fiction 14121007441815263612783094

La bande-annonce officielle de SPACE COMMAND, la mini web-série de space opera de Marc Scott Zicree dont nous avons souvent parlé, vient d’être récemment présentée lors d’une convention américaine. SPACE COMMAND a été, je le rappelle, entièrement financé par les internautes grâce à ces nouveaux systèmes participatifs très employés aujourd’hui, y compris dans l’édition littéraire.

Est-ce en raison d’un budget fort restreint que la déception est au rendez-vous ? À moins qu’il ne s’agisse d’un projet trop ambitieux pour le Web. Sans doute les deux… En tout cas c’est bien dommage car SPACE COMMAND promettait une SF située entre celle de papa et celle d’aujourd’hui, du pur space opera avec des vaisseaux, des extraterrestres et des planètes inconnues à explorer. De plus, un joli casting couronnait le tout avec Robert Picardo (STAR TREK : VOYAGER), Armin Shimerman (STAR TREK : DEEP SPACE NINE), Mira Furlan (BABYLON 5, LOST) et Bill Mumy (PERDUS DANS L’ESPACE, BABYLON 5).

14121007443315263612783096 dans Science-fiction

Les premières images s’avèrent quelque peu déconcertantes avec des effets spéciaux parfois superbes et parfois à la limite de l’amateurisme. Quelques séquences rappellent du vieux DOCTOR WHO sauce Seventies (c’est dire !) ou du MÉTAL HURLANT CHRONICLES, vous savez, cette série française de science-fiction souvent proche du Z… Quant aux décors, ils sont forcément limités au strict minimum. Et pour le peu que j’ai vu, le jeu des acteurs me fait peur… Mais bon, je demande tout de même à voir pour m’en faire une idée plus précise, et puis aussi et surtout parce que c’est du space opera et que j’adore ça, bon sang !

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube



LE PETIT CHEVAL BOSSU (1947)

LE PETIT CHEVAL BOSSU (1947) dans Cinéma 13052108214015263611211209

LE PETIT CHEVAL BOSSU (1947) d’Ivan Ivanov-Vano

14120907550415263612779793 dans FantastiqueNous présentions déjà dans cette rubrique deux films de celui que l’on surnomme parfois « le patriarche de l’animation soviétique » ou le « Disney russe » avec LE SOLEIL VOLÉ (1943) et PINOCCHIO ET LA CLÉ D’OR (1959). Ivan Ivanov-Vano puisait surtout son inspiration dans le vaste fond de contes, du folklore et de la poésie russes en privilégiant les aspects poétiques et artistiques. LE PETIT CHEVAL BOSSU (1947, Конёк-Горбуно́к / Koniok-Gorbounok) trouve sa source dans le contre éponyme de 1834 du poète, dramaturge et écrivain russe, Piotr Erchov.

L’intrigue : Influencé par un conseiller jaloux, le tsar cherche à mettre à l’épreuve Ivan le Benêt, un jeune garçon apparemment doté de pouvoirs exceptionnels, en lui confiant des missions à première vue impossibles. Malgré les tracasseries incessantes de ses deux frères, le héros relève ces défis avec succès grâce à un petit cheval bossu volant qu’il a reçu en cadeau. Cet animal magique lui permet notamment d’atteindre un château, de tourner en ridicule le tsar bête et méchant ainsi que ses avides courtisans. Transformé en un beau jeune homme, il délivre la princesse qui était prisonnière. Elle lui donne son cœur et il l’épouse…

14120907560415263612779794 dans Le grenier du ciné fantastique

Entre parenthèses, pour qui connait la carrière et les films d’animation du Français Michel Ocelot, son incroyable et improbable court-métrage LA LÉGENDE DU PAUVRE BOSSU (1982), qui a d’ailleurs remporté le César du meilleur court-métrage d’animation en 1983, me semble assez indirectement mais fondamentalement inspiré de l’œuvre de Piotr Erchov. Et pour qui apprécie les univers fantastiques pour les petits, il sera gâté avec LE PETIT CHEVAL BOSSU. En fouinant sur YouTube, vous trouverez ça et là plusieurs versions en russe de ce magnifique film d’animation, à ne pas confondre avec son remake qu’Ivan Ivanov-Vano a lui-même signé en 1975.

- Trapard -

Autres films présentés dans la catégorie Le Grenier du Ciné Fantastique :

La Charrette Fantôme / La Chute de la Maison Usher / Les Contes de la Lune vague après la Pluie / Frankenstein (1910) / Le Cabinet du Docteur Caligari / La Monstrueuse Parade / Le Fantôme de l’Opéra / Double Assassinat dans la Rue Morgue / Docteur X / White Zombie / The Devil Bat / La Féline (1942) / Les Visiteurs du Soir / La Main du Diable / Le Récupérateur de Cadavres / La Beauté du Diable / Un Hurlement dans la Nuit / The Mad Monster / La Tour de Nesle /L’Étudiant de Prague / Les Aventures Fantastiques du Baron de Münchhausen /Torticola contre Frankensberg / Ulysse / Man with Two Lives / The Mad Ghoul / La Tentation de Barbizon / The Flying Serpent / Peter Ibbetson / Le Fantôme Vivant /La Marque du Vampire / Les Poupées du Diable / Le Gorille / Le Voleur de Bagdad / The Savage Girl / Murders in the Zoo / The Vampire Bat /Figures de Cire / L’Oiseau Bleu / L’Aïeule / Genuine / La Charrette Fantôme (1921) / Häxan, la Sorcellerie à travers les Âges / Les Nibelungen / Le Monde Perdu (1925) / Wolfblood / Faust, une Légende Allemande / La Lumière Bleue /Les Chasses du Comte Zaroff / Vampyr ou l’Étrange Aventure de David Gray / Le Fils de Kong / La Révolte des Zombies / L’Homme qui faisait des Miracles / Pinocchio & La Clé d’Or / Le Cœur Révélateur / Le Fantôme Invisible /The Monster Walks / Le Mystère du Château Maudit / Ma Femme est une Sorcière / Night Monster / The Undying Monster / Dead Men Walk / Le Soleil Volé / Le Vaisseau Fantôme / La Tour des Sept Bossus / The Return of the Vampire / Carcasse l’Immortel / The Vampire’s Ghost & The Catman of Paris / La Fleur de Pierre / Valley of the Zombies / Le Conte de Cendrillon

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



UNIQUEMENT POUR GEEKS CALÉDONIENS

UNIQUEMENT POUR GEEKS CALÉDONIENS  dans Nouvelle-Calédonie 13100208544615263611602685

En Nouvelle-Calédonie, en dehors des amateurs de coups de pêche et de coups de chasse, en dehors des mordus de la planche à voile ou du kitesurf, il existe aussi des fantasticophiles et des geeks passionnés de SF et de Fantastique. Les diverses éditions du Week-End Geek nous l’ont déjà prouvé à maintes reprises vu l’ampleur de leur succès. Et si nous n’étions qu’une dizaine de passionnés lorsque j’ai fondé le Sci-Fi Club en 1986, aujourd’hui le fandom calédonien s’est, heureusement, assurément bien étoffé !

14120808201715263612776957 dans Nouvelle-CalédonieNéanmoins, être un passionné de cinéma, de séries télévisées, de littérature et de jeux vidéo de Fantastique et de Science-Fiction en Nouvelle-Calédonie est souvent frustrant à plus d’un titre. Déjà parce que nous sommes très éloignés de toutes les multiples conventions qui ont lieu à travers le monde, ne serait-ce que les merveilleuses expositions STAR WARS, GOLDORAK, VALÉRIAN ET LAURELINE et tant d’autres qui nous passent régulièrement sous le nez, à moins d’être prêt à se payer un billet d’avion onéreux ! Ensuite parce que nous ne possédons aucune boutique spécialisée en goodies et produits dérivés de toutes sortes comme il en existe dans les grands pays du monde.

Normal, me direz-vous, nous sommes sur une île, sur un tout petit caillou perdu en plein océan Pacifique avec une toute petite population… Et même si les geeks calédoniens sont de plus en plus nombreux, ils sont loin d’atteindre un nombre suffisant pour permettre l’ouverture de magasins entièrement spécialisés…

Mais un phénomène nouveau tend à se développer depuis peu sur l’île : des rayons entiers sont désormais accordés aux goodies et autres collectibles dans certaines librairies de Nouméa ou boutiques de jeux vidéo. Si tous les geeks calédoniens connaissent forcément l’incontournable Miss Games de l’Anse Vata, il y a quelque temps je signalais sur CosmoFiction l’ouverture d’un secteur produits dérivés à l’As de Trèfle Magenta. 

14120808213015263612776958

Eh bien désormais vous pourrez compter également sur la boutique Day One de la galerie Kenu In de Carrefour. En effet, en dehors de ses superbes tee-shirts STAR WARS, GAME OF THRONES, THE WALKING DEAD, SUPERMAN, BATMAN et compagnie, Day One propose depuis quelques jours de magnifiques mugs STAR WARS  (Vador et Stormtrooper) et d’incomparables chopes GAME OF THRONES. Certes, on est encore loin d’avoir du choix, mais c’est déjà beaucoup et, d’après ce qu’on m’a dit, ce n’est pas fini ! En outre, je tiens à signaler que les prix sont tout à fait abordables si vous vous y connaissez un tant soit peu sur les tarifs des produits dérivés de films ou de séries TV de SF et de Fantastique. Ça vous reviendra forcément moins cher de les acheter sur place plutôt que les commander sur le Net et de goûter à la fameuse taxe de 40%, vous savez, celle qui fait partie du folklore calédonien…

14120808233415263612776959

On peut espérer que d’autres commerces nouméens consacreront tôt ou tard quelques rayons à ces produits qu’apprécient nombre de geeks et fantasticophiles de tous âges. En tout cas, Les Échos d’Altaïr et CosmoFiction ne manqueront jamais de soutenir ceux qui en vendent déjà et d’informer les amateurs calédoniens de Fantastique et de SF sur leurs divers arrivages. Qu’ils n’hésitent pas d’ailleurs à nous tenir informés de leurs nouveautés s’ils nous lisent ! On leur fera toujours de la pub !

- Morbius -



ARC-BOUTAGE – chapitre 1

Suite à une proposition lancée par un membre du groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook de créer une nouvelle fantastique participative, donc écrite à plusieurs mains, certains membres de ce même groupe ont répondu à l’appel.

Les Échos d’Altaïr reprend donc le principe des textes à épisodes « à suivre » de la presse d’antan à la différence que l’auteur et le style d’écriture changeront à chaque nouvel épisode. La seconde partie de cette nouvelle collective provisoirement titrée « Arc-Boutage » et dont le blog vous présente aujourd’hui la première mouture, se développe en ce moment-même par un autre rédacteur dont vous connaissez sûrement les chroniques publiées sur ce même blog. Skarn a d’ores et déjà comme délai un mois complet pour nous pondre une suite. Et ainsi de suite avec de nouveaux rédacteurs jusqu’à ce que la boucle se boucle et que la nouvelle trouve sa conclusion. Si vous-même vous aimez le Fantastique et que vous vous sentez l’âme d’un scribouilleur bouillonnant et, surtout, que l’évolution de cette nouvelle vous inspire, n’hésitez pas à nous rejoindre dans le groupe et à nous proposer votre participation.

Arc-Boutage

ARC-BOUTAGE - chapitre 1 dans Fantastique 14120706195715263612773474

Je m’appelle Dominique, homme de la quarantaine, grisonnant, aimable et élégant en société. Mais c’est une apparence.

Je tairais le reste de mon identité. Je peux juste vous dire que mes plus lointaines origines ont une souche qui sèche quelque part dans l’humidité du Berry et que pour ma part j’ai grandi à Nouméa loin de mes aïeux. J’ai seulement croisé l’un d’eux lors de ma puberté, mais pas physiquement. Ou plutôt, pas de la manière commune qui nous fait entendre ce qu’est habituellement une « rencontre physique ». Je n’ai jamais su son nom mais j’ai appris beaucoup plus tard que cette personne était la mère de ma grand-mère paternelle et qu’elle se prénommait Dominique tout comme moi. Plus tard aussi, on m’apprit en m’énumérant mon ascendance la plus complète possible, que cette femme pratiquait le métier de « rebouteux ». Mais aussi, qu’elle était une femme très discrète, « une femme de l’ombre » comme la désignait ma grand-mère, et qu’elle était une fidèle collaboratrice du Maire de son petit village. Très peu d’habitants de ce village connaissaient le timbre de la voix de Dominique car elle sortait très peu de sa vieille maison en pierres dans laquelle elle vivait une partie de son temps avec son mari blessé à la guerre, et où elle cultivait son minuscule potager dans un jardin juxtaposé à la petite bâtisse. Elle n’apparaissait qu’à quelques manifestations politiques organisées par le Maire lorsque celui-ci invitait ses concurrents à écouter ses discours et à y débattre. Dominique restait toujours à l’écart et semblait toujours écouter le Maire avec une attention extrême. Mais je compris bien plus tard que sa présence n’était jamais anodine en ces moments précis et qu’au-delà de son regard noirci par quelques ombres de toitures, Dominique observait fixement un à un chaque auditeur présent.

Je compris aussi, à l’aide de mon expérience personnelle, que cette femme qui se camouflait derrière la désignation socialement admise en cette lointaine période berrichonne, de « rebouteux » ou de « celui qui remet les os bout-à-bout ». Je compris queDominique ne reboutait, ne réparait, ni ne soignait jamais rien. Elle qui fut pour moi une ancêtre assez peu éloignée n’avait comme autre don d’arc-bouter, de tordre l’âme des êtres vivants dans le seul but de les briser.

« Chacun a reçu de Dieu un don particulier

Qu’il le mette au service des autres. »

(I Pierre 4)

Je ne saurais dire si c’est par la présence de Dieu que j’ai un jour « rencontré » Dominique alors que je n’étais qu’un très jeune collégien. Il n’était d’ailleurs nullement question de Lui à cette période durant laquelle tout mon corps se transformait puisque Dieu semblait déjà si loin de moi. Presque aussi loin que le jour où, tout petiot, j’avais pénétré le regard clair de ma mère et que je lui avais très sèchement susurré « Ne me parle plus de ton Dieu. Le mien est déjà à mes côtés ».

Je marchais donc depuis quelque temps déjà sur les talons de Dominique avec mes pieds plats déformés par de fréquentes marches adolescentes, nus pieds. Ces mêmes marches qui déformèrent mes jambes, les arc-boutant légèrement au point même qu’un soir, fouinant en cachette dans une veille malle familiale en bois et recouverte de poussière, j’eus la très anxieuse sensation de m’entrapercevoir dans l’image translucide d’une vieillarde aux jambes arc-boutées. Et c’est en extirpant cette vieille plaque de verre aux impressions faussement délavées, un très vieux daguerréotype familial sur lequel une femme âgée au visage déformé et brouillé par une mauvaise mise au point ou par je ne sais quel mouvement brusque de la part du photographe. J’y entrevoyais néanmoins cette vieille qui semblait tendre de toutes ses forces le bras ainsi qu’un doigt en direction de l’objectif, et sur le verso de laquelle était annoté sur un autocollant jauni ces quelques mots énigmatiques :

Geste de transmission,

De Dominique,

6 juin 1866.

À Dominique,

6 juin 1966.

Je m’appelle Dominique, homme de la quarantaine, grisonnant, aimable et élégant en société. Mais laissez-moi plutôt vous expliquer qui je suis réellement.

- Trapard -

(Crédit photo : Le fils des Nhän. Cliché pris à proximité d’un lieu tabou dans la vallée de l’Amoa.)



DRIVE-IN : THE FLYING SAUCER (1950)

DRIVE-IN : THE FLYING SAUCER (1950) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14120608195015263612770996 dans Cinéma bis américain

THE FLYING SAUCER
Année : 1950
Réalisateur : Mikel Conrad
Scénario : Howard Irving Young & Mikel Conrad
Production : Mikel Conrad (Film Classics Inc.)
Musique : Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 75 min
Interprètes : Mikel Conrad, Pat Garrison, Hantz von Teuffen, Roy Engel, Lester Sharpe…

THE FLYING SAUCER (traduisez par « la soucoupe volante ») est une petite production méconnue de la Colonial Productions Inc., et distribuée aux États-Unis par la Film Classics Inc. Réalisé par Mikel Conrad qui s’octroie d’ailleurs le rôle principal, THE FLYING SAUCER ne serait pas vraiment un film mémorable de la SF des Fifties s’il n’était pas le tout premier long métrage à traiter du sujet alors très actuel des soucoupes volantes.

L’intrigue : La Guerre Froide a déjà commencé. Le service des renseignements américains apprend qu’un groupe secret de savants soviétiques est basé sur le territoire de l’Alaska dans le but d’étudier le phénomène des soucoupes volantes. Mike Trent, un riche propriétaire originaire d’Alaska, est recruté par la C.I.A. afin d’espionner les scientifiques soviétiques. Accompagné par l’agent Vee Langley qui adopte comme couverture celui d’infirmière particulière, ils s’installent dans une ferme de la région et sont accueillis par un gardien étrange, Hantz. Mike est très sceptique concernant l’existence des soucoupes volantes jusqu’à ce qu’il en aperçoit une traversant le ciel, à proximité de la ferme…

THE FLYING SAUCER est avant tout une série B d’espionnage sur fond de Guerre Froide. Et bien que légèrement bavard, le film trouve son intérêt dans la transition entre la fin des années 40 et le début des années 50, dans la répartition politique engendrant de nouveaux « méchants » au cinéma, ainsi que quelques bonnes scènes d’aventures et d’action.

- Trapard -

THE FLYING SAUCER EN ENTIER ET EN V.O.

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



ROBOT-CRAIGNOS (79)

ROBOT-CRAIGNOS (79) dans Cinéma bis 13061310000015263611288446

14120411304915263612765663 dans Cinéma bis américain

Je vous présente le robot extraterrestre de BAD CHANNELS ou en français : FRÉQUENCE EXTRATERRESTRE (1992) réalisé par Ted Nicolaou.

Que dire de ce robot assez ridicule et mignon à la fois ? Lorsqu’on connaît un peu le cinéma de Ted Nicolaou, rien ne peut vraiment étonner tellement les films du monsieur sont totalement surréalistes et rock’n'roll à la fois (personnellement, j’en suis fan !). Lorsqu’on sait que ce fou-furieux a travaillé sur les prises de son sur MASSACRES À LA TRONÇONNEUSE (1974) pour Tobe Hooper, ainsi que sur TOURIST TRAP (1979) et sur LE JOUR DE LA FIN DES TEMPS (1980, The Day Time Ended), rejoignant ainsi à partir de ces deux films, les équipes d’Empire Pictures de Charles Band.

C’est surtout de par ses réalisations faîtes de délires visuels pour Full Moon que Nicolaou reste dans les mémoires, que ce soit avec TERRORVISION (1986) ou avec sa quadrilogie vampirique des SUBSPECIES (1991-1998). Ce FRÉQUENCE EXTRATERRESTRE rejoint un peu le surréaliste heavy’n'roll de TERRORVISION. Jaugez vous-même le résumé : « Un nouvel animateur particulièrement farfelu, Dan LeDamné, est engagé sur les ondes de KDUL, la super-station 66.6. Il s’évertue à changer l’image de la station radiophonique qui devient plus « rock&roll ». Mais ce nouveau son attire un extra-terrestre qui apprécie grandement la musique rock et les jolies jeunes femmes. Il a d’ailleurs trouvé le moyen via les ondes radio de téléporter des personnes et les miniaturiser afin de les ramener sur sa planète… ».

Les fans de heavy metal apprécieront la participation du groupe Blue Öyster Cult, hardos extraterrestres transformant, à l’aide de leurs sons électrisés, les femmes les plus chastes en adeptes du topless…

Notre petit robot étrange et mignon, mais assez ridicule il faut bien l’avouer, est le petit compagnon muet du gros vilain E.T., manipulateur d’esprits par le biais des ondes radiophoniques. Mais je vous laisse découvrir la bande-annonce qui sera nettement plus parlante que mes quelques mots.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator

Robot « cool » ou « craignos » ?

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



PAPERTOY : VOITURES VOLANTES DE « BLADE RUNNER »

PAPERTOY : VOITURES VOLANTES DE

14120307453615263612762454 dans Papertoy

Eh bien les amis, il est temps de rouvrir cette catégorie Papertoy ! Cela fait si longtemps déjà… Il faut dire que même si je surveille plus ou moins régulièrement les dernières réalisations papercraft SF et fantastiques sur le Web, celles-ci se font rares. Ou alors il s’agit de délires tels qu’à moins de posséder des doigts de fée vous risquez de vous tirer une balle dans la tête, et comme je ne tiens pas à cela (non, non, surtout pas !) j’écarte volontairement du blog les papertoys de niveau difficulté 1000…

Bon, en tout cas je vous ai déniché pour aujourd’hui ces fameuses voitures volantes de BLADE RUNNER ! Oui, oui, je sais, les Altaïriens qui possèdent une mémoire d’éléphant se souviennent peut-être que Les Échos d’Altaïr avaient déjà publié un lien vers un papercraft de voiture volante de BLADE RUNNER. C’était… le 27 janvier 2010 (argh !…). Cependant les modèles que je vous propose aujourd’hui sont beaucoup plus simples à réaliser et, en outre, vous pourrez trouver également sur le site en question, toujours côté voitures, celles du CINQUIÈME ÉLÉMENT, des THUNDERBIRDS, du remake de TOTAL RECALL et de tant d’autres encore ! Alors, alors ! Voici le lien.

- Morbius -



LE CONTE DE CENDRILLON (1947)

LE CONTE DE CENDRILLON (1947) dans Cinéma 13052108214015263611211209

LE CONTE DE CENDRILLON (1947) de Nadezhda Kosheverova et Mikhail Shapiro

14120208185415263612759159 dans FantastiqueUne adaptation russe du célèbre conte de Cendrillon aux multiples variations et que tout le monde connait via les productions Walt Disney and co, mais pour une fois ce film soviétique est antérieure au Disney qui date de 1950, et n’est donc pas une réponse aux films hollywoodiens. Et rien à voir non plus avec la version sexy de Tex Avery qui date pourtant de 1945 !

Le scénario de ce CONTE DE CENDRILLON (1947, Zolushka) joué par des comédiens russes est plus proche de la version de Charles Perrault que de celle des frères Grimm qui est plus cruelle.

Au cas où vous ne seriez pas tout à fait concentré, je vous rappelle l’intrigue : Cendrillon est la bonne de sa belle-mère et de ses filles. Grâce a la bonne fée, qui veille sur elle, elle se rend au bal vêtue si élégamment que le fils du roi s’éprend d’elle. Mais la jeune fille doit être rentrée a minuit, sinon elle se retrouvera en souillon. Dans sa fuite, elle perd un de ses souliers grâce auquel le prince la retrouvera…

14120208185715263612759160 dans Le grenier du ciné fantastique

Interprété entre autres par Yanina Zhejmo, Aleksei Konsovsky et Erast Garin, ce film tourné par le duo Nadezhda Kosheverova et Mikhail Shapiro développe une ambiance très poétique qui n’est pas sans rappeler celles de Münchhausen, d’ALICE AU PAYS DES MERVEILLES ou même de Jean Cocteau. Vous en trouverez une version complète en noir et blanc, avec des sous-titres en français ici.

- Trapard -

Autres films présentés dans la catégorie Le Grenier du Ciné Fantastique :

La Charrette Fantôme / La Chute de la Maison Usher / Les Contes de la Lune vague après la Pluie / Frankenstein (1910) / Le Cabinet du Docteur Caligari / La Monstrueuse Parade / Le Fantôme de l’Opéra / Double Assassinat dans la Rue Morgue / Docteur X / White Zombie / The Devil Bat / La Féline (1942) / Les Visiteurs du Soir / La Main du Diable / Le Récupérateur de Cadavres / La Beauté du Diable / Un Hurlement dans la Nuit / The Mad Monster / La Tour de Nesle /L’Étudiant de Prague / Les Aventures Fantastiques du Baron de Münchhausen /Torticola contre Frankensberg / Ulysse / Man with Two Lives / The Mad Ghoul / La Tentation de Barbizon / The Flying Serpent / Peter Ibbetson / Le Fantôme Vivant /La Marque du Vampire / Les Poupées du Diable / Le Gorille / Le Voleur de Bagdad / The Savage Girl / Murders in the Zoo / The Vampire Bat /Figures de Cire / L’Oiseau Bleu / L’Aïeule / Genuine / La Charrette Fantôme (1921) / Häxan, la Sorcellerie à travers les Âges / Les Nibelungen / Le Monde Perdu (1925) / Wolfblood / Faust, une Légende Allemande / La Lumière Bleue /Les Chasses du Comte Zaroff / Vampyr ou l’Étrange Aventure de David Gray / Le Fils de Kong / La Révolte des Zombies / L’Homme qui faisait des Miracles / Pinocchio & La Clé d’Or / Le Cœur Révélateur / Le Fantôme Invisible /The Monster Walks / Le Mystère du Château Maudit / Ma Femme est une Sorcière / Night Monster / The Undying Monster / Dead Men Walk / Le Soleil Volé / Le Vaisseau Fantôme / La Tour des Sept Bossus / The Return of the Vampire / Carcasse l’Immortel / The Vampire’s Ghost & The Catman of Paris / La Fleur de Pierre / Valley of the Zombies

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



1234